Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau > Projets d’écohameaux, d’habitats participatifs, d’écovillages > EcoHameau de Verfeil (AutoConstructeurs de l’Economie Solidaire)
EcoHameaux AES
Habiter Autrement ou quelle alternative au marché immobilier classique ?

le 21 mars 2007

Habiter Autrement ou quelle alternative au marché immobilier classique ?

Une démarche alliant social, écologique et économique

La séparation entre les moments de la journée où l’on dort (quartier résidentiel), ceux où l’on travaille (bureaux et quartiers d’affaires), où l’on consomme (grandes surfaces) est l’héritage de notre société industrielle. Cette séparation des temps de vie a fait la ville que nous habitons, avec le casse tête de ses transports, de ses embouteillages contre productifs.

La crise du logement de ces dernières années (il manque deux millions de logements) tel une nouvelle vague vient exacerber deux situations : celle du logement social en HLM pour les bas revenus, avec de moins en moins de rotation et des files d’attente de plus en plus longues. Le rapport de la fondation Abbé Pierre a montré du doigt la région Midi Pyrénées, lanterne rouge du logement social en France.

Celle du marché immobilier privé, de plus en plus spéculatif qui sélectionne par le haut les revenus pour les enfermer dans des résidences sécurisées proche du centre ville ou dans des lotissements dortoirs anonymes quand on s’en éloigne vers la troisième ou quatrième couronne urbaine de Toulouse.

Cette dualisation conduit au grand danger d’appauvrissement de la mixité sociale dans les quartiers. Notre Histoire de France nous rappelle ces moments de surchauffes sociales où ghettos de riches et ghettos de pauvres s’ignorent avant de s’affronter. Telle la révolution de 1848 par exemple avec 3000 morts sur les barricades !

Mais y a t-il entre la logique de l’Etat (logement social HLM) et la logique spéculative du marché immobilier : une troisième voie ?

A l’initiative de la société civile depuis 1980 apparaît dans les pays du Nord une logique intermédiaire qui pourrait préfigurer cette troisième voie où la mixité reconstruit du vivre ensemble. Elle a pris le nom de coopérative d’habitants en Suisse pour représenter maintenant 8% du parc immobilier avec 130 000 logements, d’habitat solidaire en Norvège pour représenter 15 % du parc locatif avec 650 000 logements. Au Québec 50 000 logements sont gérés par 23 « groupes de ressources techniques » issus de la société civile fédérés en association. Toutes ces initiatives citoyennes singulières ont en commun de restaurer de la mixité de voisinage sociale et intergénérationnelle, de la responsabilité et de la mutualisation de moyens pour HABITER AUTREMENT et offrir des loyers inférieurs au prix du marché spéculatif. Les plus récentes comme en Allemagne (Freibourg) associent à la qualité des liens entre des habitants coopérateurs une qualité d’habitat à très haute qualité environnementale et à très faible consommation d’énergie. Cette troisième voie fait timidement son apparition dans quelques villes de France ( elle a tenu son congrès à la Rochelle le 28 et 29 septembre 2006), Stéphane Gruet à l’AERA en a été le relais pour la ville de Toulouse.

La démarche Eco Hameau de AES

Mais la manifestation la plus insolite et originale de cette troisième voie pour HABITER AUTREMENT est celle mise en œuvre par l’association AES ( les auto eco constructeurs de l’économie solidaire) en Midi Pyrénées, qui en lien avec des maires de petites communes de moins de 300 habitants à mis en place une forme d’habitat groupé et solidaire labellisée sous le nom d’Eco Hameau.

Proche par son rôle de médiation des groupes de ressources techniques du Québec, cette association a obtenu en 2003 le premier prix national du CIME (comité interministériel de mobilisation pour l’emploi) et du réseau Balise ( banques de ressources pour l’innovation sociale) sur le thème du developpement durable.

Imaginez des salariés ou micro entrepreneurs de la ville qui, au bénéfice de l’ADSL et d’Internet, décident de faire d’une petite commune rurale leur choix de vie et de travail. Faites leur rencontrer des jeunes ruraux qui souhaitent construire leur maison parce qu’ils ne trouvent pas à se loger là où ils sont artisans ou commerçants. Rajoutez quelques préretraités qui souhaitent vendre leur appartement à la ville pour aller vivre une nouvelle vie à la campagne, cultiver un jardin, et s’impliquer dans la vie associative locale.

En créant un lien entre ces différences par un comité local d’accueil et de suivi, l’association AES en partenariat avec les maires ruraux facilite leur intégration au territoire d’accueil. En communiquant à ces nouveaux ruraux par la formation action leur passion d’éco construire avec des matériaux locaux, les membres d’AES conjuguent économie et écologie ! L’écohameau de Verfeil sur seye dans le Tarn et Garonne à une heure trente au Nord Est de Toulouse, chacune des dix maisons bioclimatiques prévues autour d’une petite halle ne dépasseront pas terrain compris 100 000 euros ! Mais l’idée la plus originale de ce rôle de lien ou médiateur de l’équipe d’AES est de réinventer ou réhabiliter le hameau : un mode individuel et collectif d’habiter l’espace, de se construire soi même en convivialité avec ses futurs voisins d’ages différents sans ignorer le village voisin. Soit une alternative aux lotissements dortoirs, anonymes, standardisés, qui ont banalisé ces dernières années l’entrée de nos beaux villages comme les grandes surfaces l’entrée de nos villes, pour le plus grand profit des logiques spéculatives du marché.

Les candidats à cette troisième voie de l’habiter autrement en Eco Hameau ne se font pas attendre parmi ceux qui de plus en plus nombreux sont prêt à changer de vie pour changer la vie.

Si vous êtes de ceux là, contactez AES par mail aes1@club.fr ou par tel : Francois Plassard 0561990325 ou sophie Rivals : 0567701971. Car sur les 1800 communes de moins de 320 habitants qui couvrent la moitié de l’espace de Midi Pyrénées, ou sur Languedoc Roussillon d’autres maires ruraux ont compris l’intérêt de cette énergie citoyenne qui propose une alternative aux lotissements.


7 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

4 messages

  • Habiter Autrement ou quelle alternative au marché immobilier classique ?

    Le 9 novembre 2007, par Marcel Sévigny

    Je voudrais corriger une erreur dans le texte que je viens de lire. Au Québec les groupes de ressources techniques ne gèrent pas les logements. Comme leur nom l’indique ils sont des supports à la mise sur pied de coopératives d’habitation mais ils ne gèrent pas les logements. Chacune des 1 300 et quelques coopératives (entre 4 et 250 unités de logement) et de quelques centaines d’organismes sans but lucratif en habitation sont des organisations autonomes et un grand nombre sont affiliées à des fédérations régionales de coopératives ou autres fédérations d’habitation.

    Marcel Sévigny
    Ancien travailleur dans un Groupe de ressources techniques et membre d’une coopérative autogérée à Montréal

  • Habiter Autrement ou quelle alternative au marché immobilier classique ?

    Le 3 novembre 2007, par DUBUISSON Anne marie

    Je suis de plus en plus intérésseé par cette nouvelle alternative ,merci de m’envoyer des documents pour la réalisation de mon projet:auto-construction d’une maison individuelle en éco village.
    Jhabite ds la banlieue de Bordeaux.

    • Habiter Autrement ou quelle alternative au marché immobilier classique ?

      3 novembre 2007, par Sophie Rivals

      Merci madame Dubuisson de vous intéresser à l’habitat collectif en Eco hameau.
      Nos deux projets en cours ont trouvé preneur pour toutes les parcelles, mais écrivez nous sur notre site :
      aes1@club.fr
      et nous vous indiquerons comment en savoir plus sur nos futures réalisations d’Eco hameau,
      bien cordialement

      • Habiter Autrement ou quelle alternative au marché immobilier classique ?

        15 juin 2008, par vic

        Bonjour, Ns serions aussi intéressés par l’avancée de vos réalisations en eco hameau.
        Ns cherchon s ds le Gard où créer un lieu de vie en habitat groupé, en écoconstruction avec économie autonome partagée.
        Js recherchons le plus de contact avec ceux qui ont déjà expérimenté cela.Merci pour votre réponse. Cordialemnt.


ecovillage global et permaculture

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Plus Proche de la Nature (Ecolieux existants dans le 75)

Projet : Je suis une mamie de 68 ans en forme et je souhaite vivre à la ferme avec une famille, parents et enfants et si possible avec les grands parents et bien sûr les animaux de la ferme. Soit (...)

Un Groupe de Rencontres Partages Existe dans la Région de Lyon 69 (Contacts dans le 38)

Demande : Un groupe de rencontres, réflexions, partage, existe dans la région de Lyon 69 Rencontres périodiques, soirées réflexions sur comment vivre ensemble et partager aujourd'hui sur fondements de (...)

Habitat Simple 1-2 Ans: Loyer pour Vie Ermite dans Nature, Recherche (Recherche location dans le 22)

Projet : Bonjour, je recherche un Lieu dans la Nature SIMPLE pour une TOTALE PAIX sur 1-2 ans. Loyer donné sur la totalité de la période par avance. Vie en Ermite dans la Nature via CABANE-Habitat (...)

Rencontre Amoureuse ou de Partage (Rencontres amoureuses dans le 24)

Projet : Je cherche une femme sensible, déterminée, qui aurai envie de se joindre à moi et reconstruire ensemble le paradis perdu d'Adam et Eve. Un grand jardin de fruits de toutes sortes, disparu (...)

Rencontre Amoureuse ou de Partage (Rencontres amoureuses dans le 24)

Projet : Je cherche une femme sensible, déterminée, qui aurai envie de se joindre à moi et reconstruire ensemble le paradis perdu d'Adam et Eve. Un grand jardin de fruits de toutes sortes, disparu (...)

Rencontre Amoureuse ou de Partage (Rencontres amoureuses dans le 24)

Projet : Je cherche une femme sensible, déterminée, qui aurai envie de se joindre à moi et reconstruire ensemble le paradis perdu d'Adam et Eve. Un grand jardin de fruits de toutes sortes, disparu (...)

Recherche Famille pour Habitat Partagé (Terre en Vue dans le 31)

Projet : Habitat partagé intergénérationnel. Actuellement 5 foyers. Nous avons un domaine en vue à 40min au sud de Toulouse. De nombreux logements pourront être aménagés dans une magnifique bâtisse du (...)

Recherche Ecolieu Haute-Garonne / Gers (À l’abordage dans le 31)

Projet : Bonjour ! Je suis nantaise, j'ai 32 ans. Je m'occupe du développement commercial d'un domaine viticole en conversion bio en Côtes de Gascogne. Je cherche donc à m'installer entre Toulouse (...)

Recherche Écolieu (À l’abordage dans le 56)

Projet : projet de partage. je désire rejoindre un groupe existant qui a besoin de personnes pour développer l 'activité d'un écolieu .
Offre : je suis électricien, et j 'ai beaucoup travaillé dans le (...)