Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratiques

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > La Lutte Continue
Avance de la civilisation et succés militant
Des oeufs "Plein Air" à la place des oeufs de poules de batteries :

le 21 mars 2010

Contact

DOSSIERS
ARTICLES

Des oeufs "Plein Air" à la place des oeufs de poules de batteries

78 tonnes d’œufs brouillés sont consommés chaque année aux petits déjeuners servis dans les 125 Novotel de France. A compter de cette semaine les œufs "plein air" viennent remplacer les œufs de batterie dans tous les hôtels de la chaîne. C’est la première chaîne hôtelière en France à prendre cette décision et à répondre ainsi aux attentes des consommateurs en matière de bien-être animal [1].

L’élevage des poules en batteries de cages, qui occupe 80% de la production française [2], constitue un sommet des dérives de l’élevage intensif, et il est largement perçu comme tel dans les sondages d’opinion [3].

Cette décision fait suite à une demande de l’association L214 et intervient dans le cadre d’une refonte globale de la formule des petits déjeuners programmée par la chaîne.

Un dialogue finalement constructif

En février 2009, L214 avait contacté la direction de la chaîne Novotel pour l’inciter à bannir les oeufs de poules élevées en cage des menus de ses petits déjeuners. La chaîne réfléchissait justement à une refonte globale de son offre.

En septembre et octobre 2009, des cartes postales en forme d’œuf signées par des consommateurs étaient remises aux directions de 18 Novotel dans le cadre d’un tour de France de l’association [4]. En mars, Novotel annonçait sa décision positive à L214.

C’est l’entreprise Inovo, spécialisée dans la fabrication d’ovoproduits, qui assure l’approvisionnement des œufs brouillés « plein air ».

L’élevage en batterie de cages

En France, 80% des poules pondeuses (38 millions d’oiseaux) vivent en permanence dans des cages en batterie (code 3 inscrit sur les œufs et sur les boîtes). La surface allouée par poule est de 550 cm2, soit l’équivalent d’une feuille A4.

Dans chaque cage, 15 à 60 poules doivent vivre ensemble dans un espace si restreint qu’il leur est difficile d’étendre les ailes et de se déplacer sans déranger les autres. Le sol est grillagé et occasionne des lésions aux pattes. Elles resteront dans ces cages pendant un an avant d’être envoyées à l’abattoir.

Si l’élevage avec accès au plein air (code 0 ou 1 sur les oeufs [5]) n’offre pas des conditions de vie idéales aux poules, il leur apporte une plus grande liberté de mouvement et leur permet d’exprimer davantage de comportements naturels.

Améliorer les conditions de vie des animaux dans les élevages

La réglementation n’est pas une voie très efficace pour améliorer le bien-être des animaux d’élevage : les avancées sont souvent dérisoires. En 1999, une directive européenne [6] a été adoptée pour accroître, de l’équivalent d’une carte postale seulement, la superficie minimale par poule à l’intérieur des cages. L’application de cette directive a été fixée au 1er janvier 2012. La décision de Novotel montre que des progrès rapides et concrets peuvent être obtenus par d’autres voies.

Le passage aux œufs alternatifs s’est déjà largement opéré dans d’autres pays de l’Union européenne, notamment dans la grande distribution [7] . Une tendance qui franchit enfin les frontières hexagonales.

Les aviculteurs français qui exploitent un élevage en batterie doivent revoir leurs installations d’ici 2012 [8] pour se conformer à la nouvelle réglementation. Légalement, ils pourraient se contenter de remplacer les vieilles cages par des cages aux nouvelles normes. Puisse cette décision du premier groupe hôtelier français les inciter à abandonner les cages, quelles qu’elles soient.

Quelle sera la première chaîne de supermarchés en France à suivre cet exemple et à se distinguer en matière de protection animale ?

Notes

[1Bien-être animal et opinion publique http://www.l214.com/bien-etre-animal-et-opinion-publique.

[2ITAVI, Oeufs de consommation, Production, France http://www.itavi.asso.fr/economie/eco_filiere/oeufs.php?page=prod#prod_fr.

[3En France, un sondage* a été effectué en janvier 2000 pour cerner la perception de l’élevage des poules pondeuses en batterie. Parmi les personnes interrogées, 83 % considèrent que l’affirmation « C’est un système incompatible avec les conditions de vie décentes pour les poules » s’applique « tout à fait » ou « plutôt » à cette méthode d’élevage. À la question « À l’avenir, seriez-vous tout à fait favorable […] à interdire l’élevage des poules pondeuses en cage et n’autoriser que l’élevage en plein air, sachant que cette mesure entraînerait une augmentation du prix des oeufs ? », 86 % des sondés ont répondu « oui ».

* Ce sondage portait sur un échantillon représentatif de 959 personnes et a été réalisé à l’initiative de l’Institut Technique de l’Aviculture (ITAVI). Les résultats sont présentés et commentés par Luc Mirabito et Pascale Magdelaine, dans « Impact de la perception des systèmes d’élevage des poules pondeuses sur la demande des consommateurs finaux et approche de l’élasticité de la demande », Sciences et Techniques Avicoles, numéro 34, janvier 2001, pages 5 à 16.

[5Sur l’étiquetage des oeufs, voir http://www.l214.com/marquage-etiquetage-oeuf

[6Voir cette directive européenne


3 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

5 messages


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Coloc en Campagne (Offres de CoLocation dans le 81)

Projet : Je cherche une coloc pour partager une maison qui est séparée en trois logements indépendants et la coloc en occupe un. Offre : Les espaces extérieurs sont partagés avec tous les habitants (...)

La Main à la Pâte (Artisanat dans le 38)

Projet : Venez découvrir la fabrication du pain artisanal au levain et la pizza au levain ! Trois jours d’immersion dans l’atelier boulangerie de l’Arche de Saint Antoine pour commencer à mettre la (...)

Création Écolieu en Midi-Pyrénées (Vouloir Agricole dans le 12)

Projet : Autonomie et bien vivre ensemble dans le cadre d’un projet d’habitat participatif jumelé avec projet(s) d’installation agricole bio. Offre : Vous avez un projet d’installation agricole bio, (...)

Co Location (Recherche CoLocation dans le 71)

Projet : lieu de vie dev. personnel, spirituel, fraternel, convivialité maison partagé à paray le monial 71600 à pers. indépendante et responsable, oeuvrant sur soi-même en conscience autonomie (...)

Lieu Pleine Nature (Elargissement dans le 66)

Couple cherche H 35-55a aimant la nature et la simplicité pour micro communauté en montagne nature. Offre : Pied à terre avec chambre ou caravane