Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau > Ecovillages
Comment ça, y'a pas d'écovillages ?! : Malgré les adversités imposées par des lois, les contraintes dans des terrains, et tout sorte d'infortune qui peuvent apparaitre, il y a toujours des solutions possibles pour la réussite des écovillages.

le 4 janvier 2010

Contact

Comment ça, y’a pas d’écovillages ?!

Des écovillages se créent en certains endroits et pas d’en d’autres... Ah ! bon ...

Cet article a été publiée dans la Revue Passerelle Eco N° 11 - Hiver/2003.

Essai de définition :

Admettons que Village, difficile à définir, désigne un lieu regroupant environ une centaine de personnes et que le terme éco, signifie que ce village est manifestement porteur des spécificités propres à tout projet écologique.

Les puristes diraient qu’en dehors des communautés isolées d’Afrique et d’Asie du Sud, il n’y a pas d’écovillages répondant à cette définition car nous sommes tous bien trop intégrés dans l’économie globale pour en permettre l’éclosion... C’est assez vrai, mais il y a dans nos régions industrialisées un certain nombre de lieux suffisamment peuplés et imprégnés de notions écologiques fortes pour être, à juste titre, assimilés à des écovillages en devenir. Findhorn, mon chez moi, en est un.

Passerelle Eco n°72 : Créer un Écolieu ou un Habitat Participatif
L’habitat participatif, les écolieux, les écovillages et leur parcours de création : organisation, financement par l’emprunt participatif, juridique pour le foncier et pour les activités, étapes des (...)

Pourquoi y-a-t-il des écovillages bien implantés dans certaines régions et pas dans d’autres ?

Les réponses invoquées lors de l’Assemblée Générale du GEN Europe, (Global Ecovillage Network) à la communauté de ’Arche de La Flayssière en Juillet dernier, notamment par mes amis et collègues français, étaient le tempérament et le caractère des habitants tout autant que le cadre légal. Cela ne m’a pas convaincu…

En bref, ils disaient : “Nous, les Français, nous sommes incapables de soumettre notre individualité aux impératifs du collectif, nous sommes attachés aux conflits internes et aux engueulades, et ce, particulièrement dans les mouvements alternatifs ou radicaux. De plus, nos parlementaires et autres faiseurs de lois nous interdisent toute possibilité de créer un lieu de vie alternatif de taille importante”.

Ecovillage : la certitude d’agir juste

Attardons nous un instant, sur ces écovillages en devenir qui existent en Europe : Findhorn, dans le lointain Nord écossais, Damanhur dans les hautes vallées du Nord de l’Italie, Zegg en Allemagne, Tamera au Portugal, Lebensgarten également en Allemagne et peut-être quelques lieux d’habitat collectif autogéré au Danemark et aux Pays Bas.

Sans vouloir être ici exclusif, il faut bien reconnaître que si l’on s’en tient à la taille minimum requise, ce sont là, les seuls lieux qui méritent le nom de “villages”, du moins pour l’heure. Est-ce que ces lieux ont quelque chose en commun au plan de la culture nationale, de la mentalité ou du cadre légal ? Si vous découvrez quelque chose à ce propos, faites-moi signe car personnellement, je suis incapable de répondre !

“Ne doutez jamais qu’un petit groupe de citoyens réfléchis et déterminés peut changer le monde. De fait c’est la seule chose qui l’ait jamais changé”. Margaret Mead

Ce que je constate toutefois est en lien avec la citation de Margaret Mead qu’on utilise d’ailleurs beaucoup à Findhorn.

Dans chacun des lieux évoqués ci-dessus, il y a des groupes de personnes vraiment extraordinaires, motivés par de grandes idées, des rêves, des visions et par une indéniable confiance en la pertinence de leur action.

Me préparant pour notre programme annuel de formation écovillage de cette année (j’y anime le module "Vivre bien, économie sociale"), j’ai demandé à une des personnes présentes ici depuis l’origine, comment ils s’étaient procurés les fonds nécessaires à l’édification de cette étonnante organisation ?
— “Se procurer des fonds ?" m’a t-on répondu en riant, "Jamais nous ne l’avons fait. Nous savions que ce que nous faisions était juste et c’était contagieux. D’autres se sont joints à nous ou bien nous ont envoyé de l’argent ! ".

Civilisation cherche grandes idées

Le tempérament national ou la législation écossaise étaient-ils particulièrement favorables à la création d’un écovillage ? Assurément non et je suis porté à croire que les fondateurs d’autres écovillages diraient quasiment la même chose à propos des lieux où ils ont réalisés leurs rêves.

Ceci ne veut pas dire que la spécificité nationale ou les lois n’ont aucune importance, mais que les différences entre les écovillages sont des différences de degrés et non de nature. Je peux vous assurer que la tendance à diviser et à se battre pour des idées font aussi partie de notre culture (et même de toutes les cultures que j’ai pu approcher !)

Les écovillages se sont construits en dépit des valeurs fondamentales des populations d’où ils émergeaient et non grâce à elles. Si les fondateurs sont parfaitement d’accord entre eux et partagent la même idée ou le même principe unificateurs, s’ils sont vraiment déterminés et impliqués, alors, ils peuvent construire un écovillage absolument n’importe où.

Mais là réside une raison majeure du développement relativement faible des écovillages ces dernières années : notre époque n’est pas dominée par de "grandes idées" comme l’étaient, par exemple, les années 60. Les gens, me semble-t-il, sont moins enclins à s’engager envers d’autres et à partager un même lieu, des idées et des projets communs ; il est tellement plus facile aujourd’hui, d’aller au bout du monde en avion !

Toutefois, l’économie soutenable et les écovillages semblent pouvoir devenir l’une des prochaines nouvelles grandes idées.

Un réseau européen d’écovillages

Nous, les écovillageois, avons donc un rôle décisif à jouer dans l’essor de ces concepts qui doivent devenir de véritables idées motrices. Une part essentielle de notre tâche consistera, je crois, à créer dans chaque région d’Europe au moins un authentique futur écovillage qui fasse figure de laboratoire social, technologique et économique, de site expérimental et qui soit un exemple pour tous les travailleurs et tous les rêveurs qui veulent passer à l’acte.

Bon courage, amis français et collègues ! Pour nous tous, la création d’écovillages fut tout autant ardue que joyeuse. Il n’y a rien dans la psyché nationale qui la rende impossible. En effet, nous pouvons, nous, “petits groupes de citoyens réfléchis et déterminés, changer le monde”.

Jonathan Dawson traduction Jean-Luc ReporTerre & Choukette

Jonathan Dawson est membre actif du bureau du Global Ecovillage Network et animateur d’un atelier des Ecovillage Training à Findhorn. Ces stages internationaux et pluridisciplinaires sont des expériences fortes pour qui veut découvrir de multiples facettes des écovillages.

Les écovillages et les écolieux en France

Pour découvrir ou participer à la dynamique des écovillages et des écolieux en France, abonnez vous à la revue Passerelle Eco !

Cet article a été publiée dans la Revue Passerelle Eco N° 11 - Hiver/2003.


17 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

11 messages

| 1 | 2 |

  • Comment ça, y’a pas d’écovillages ?!

    Le 3 juin, par agnan

    Bonjour à tous. Tout d’abord, je voudrais rattraper mon erreur : dans la rubrique "donner son avis", j’ai cliqué sur "je n’aime pas" car je croyais, en le faisant, découvrir pourquoi certains n’aiment pas votre article. Je croyais à un blog en quelque sorte. Oh je sais, pas très pro de l’ordi le gars. Vous avez raison, je le reconnais. Pour revenir à nos moutons, je vote donc " j’aime ".

    J’en profite pour expliquer ma venue sur les sites parlant des écolieux : Retraité dans 3 ans, je cherche un écolieu ( normand d’abord ou autre ) dans lequel je pourrais m’insérer. Je m’abonne de suite à la revue Passerelle Eco, et accepte vos pistes si vous en avez. Cordialement.

  • Comment ça, y’a pas d’écovillages ?!

    Le 10 février, par Ludovic LESDOS

    Bonjour à tous,j’avais à une certaine période envisagé de créer un écovillage.J’avais même fait paraître plusieurs annonces à ce sujet.Mais je n’ai jamais avoir de réponses concrètes.Mais j’aimerai savoir si peux vraiment en créer un,même si je suis sans profession et titulaire de l’allocation adulte handicapé.Pour l’argent je peux trouver une personne qui en a beaucoup,et qui ne sait pas quoi en faire.Pour les partenaires,je dois trouver ceux qui sont dans les mêmes aspirations,et ayant les même affinités que moi.

    • Comment ça, y’a pas d’écovillages ?!

      Le 26 juin, par philippe et christelle

      Nous sommes dans la meme optique. Nous residons actuellement en haute corse. Revenons du Canada apres y avoir vécu 15 . Recherchons à s’installer ou a créer un ecovillage avec des gens ayant les memes idées et concept d’une vie avec des vrais valeurs Vous pouvez nous contacter philchrisdodo@sfr.fr Bonne journée

  • Comment ça, y’a pas d’écovillages ?!

    Le 6 août 2019, par Ludovic LESDOS

    Bonjour à tous,je laisse un second à cette discussion pour vous faire que l’écovillage que veux créer,ce ne sera plus entre Paris et Lyon,mais soi dans l’Aude,ou soi dans l’Hérault.

  • Comment ça, y’a pas d’écovillages ?!

    Le 14 novembre 2017, par Roland

    Je gère le site habiter-autrement.org depuis Genève/Chambésy et j’ai visité pas mal de superbes projets en Amérique du Nord et en Scandinavie notamment .. mais je ne suis pas encore arrivé (à plus de 70 ans) à trouver le projet dans lequel je pourrais m’impliquer vraiment. Le mouvement des tinyhouses (écovillage pour retraités et intergénérationnel) me tente maintenant le plus. Peut-être bien dans le cadre formel d’un camping ... il y en a dans lesquels on peut vivre à l’année ! Voir dans "mes projets". Exemple : http://gitanroulotte.monsite-orange.fr/ Autre passion, le mouvement des écovillages en Afrique .. si cela peut intéresser quelqu’un ! http://habiter-autrement.org/37-ecovillage-afrique/eco-afro_ca.htm amicalement Roland

  • Comment ça, y’a pas d’écovillages ?!

    Le 31 janvier 2012, par Ludovic LESDOS

    Je souhaite créer un écovillage entre Paris et Lyon

| 1 | 2 |


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Recherche d'un Lieu de Séminaire pour 100 Personnes (Agenda des Convergences dans le 88)

Projet : Pour le compte d'une association nous souhaiterions trouver un lieu écologique qui fait de l'accueil pour des grands groupes (minimum 80 ) et qui propose une alimentation bio et (...)

Lieu qui Grandit (Elargissement dans le 66)

Projet : Lieu sec en pleine nature proche montagnes et mer (50 mn) 2ha : une partie boisée, sources. Actuellement 3 adultes. Lieu non raccordé non fumeur sans drogues sans dépendance à l’alcool (...)

Amour Inconditionnel (Rencontres amoureuses dans le 44)

Projet : Bonjour femme de 54 cherche son âme sœur pour partager sa vision de la vie à travers les balades dans la nature, la méditation, le jardinage et les chats, la lecture Offre : Et plus si (...)

Mise à Disposition Habitat et Terrain pour Culture (Ecovolontariat dans le 50)

>Cherche personne pour entretenir jardin et développer permaculture si possible et s'occuper de mes 3 chiens gentil et 2 chattes stérilisé +jeté un œil sur ma jument et les chèvres dans le pré à (...)

Co Création Vivante et Musicale (À l’abordage dans le 24)

Projet : Lieu de vie participative entre dignhumains, intergénérationnel, artistique et ouvert aux plus démunis Offre : Instit spécialisée à la retraite jouant du piano, de l'accordéon, de l'harmonica, (...)

Cherche Terrain (Vouloir Agricole dans le 81)

Projet : création d'un village autonome Demande : Recherche de terrain agricole. Secteur : 80km autour de Montauban. Taille minimum: 20 hectares

Accompagnement Electricien (Construction dans le 13)

Projet : En suivant un électricien sur les chantiers, je souhaite apprendre l'électricité nf c 15-100 car je travaille déjà sur la nf c14-100. Offre : En échange de ce que j'apprendrai sur le chantier, (...)

Recherche Terrain pour Projet Vivrier et Associatif (Vouloir Agricole dans le 22)

Projet : Créer (ou Rejoindre) un Lieu Ressource avec projet à dimension associative, sociale et agroécologique inscrite dans une dynamique locale - Agroforesterie, Cueillette au Jardin, PAM, (...)

Un Lieu ou Vivre… (Contacts dans le 56)

Projet : mettre en relation des personnes ayant des lieux qui pourraient convenir à les électro hyper sensibles, et les ehs eux-mêmes... Offre : ça peut être un partage, un investissement dans le (...)