Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Biomasse et Energies
BioMasse et BioEnergie
Le Carburant Tournesol : L'association Roule ma Fleur met en place une huilerie ambulante. Une presse à huile de tournesol pour produire le Carburant tournesol, quelques réglages sur la voitures, et c'est parti !

le 18 janvier 2003

Le Carburant Tournesol

Mettez des Fleurs dans votre Moteur !

La revue Passerelle Eco s’intéresse depuis plusieurs années aux bio carburants, en tant qu’alternative écologique au pétrole, à mettre en place soi-même, localement. L’huile tournesol est particulièrement intéressante puisque la culture du tournesol nécessite beaucoup moins d’intrants (eau, engrais) que celle du colza et autres oléagineaux. L’article qui suit a été publié dans la revue n°11 de l’hiver 02-03.

Les membres de l’association Roule ma Fleur ont créé une presse à huile de tournesol ambulante. Cette presse se déplace tour à tour chez chaque membre, et produit à domicile de l’huile de tournesol qui sert comme carburant écolo pendant toute une année de déplacements.

Comment ça roule ?

Tous les moteurs diesels peuvent fonctionner avec cette huile comme carburant, mélangée ou non à du diesel. Pour rouler avec un mélange à plus de moitié d’huile, il faut apporter le véhicule au garagiste (prévoir une facture d’environ 500 euros) ou faire soi-même une petite modification.

Du grain au tourteau

La fabrication de l’huile se fait en trois étapes : à partir de 1500 kg de graines, la tritureuse extrait 500 litres d’huile et rejette des tourteaux. Ces tourteaux ne sont pas perdus puisqu’ils peuvent ensuite servir pour l’alimentation animale, ou pour la construction (à la manière de la paille ou du chanvre).
Ensuite cette huile est décantée, puis filtrée. Elle peut alors être utilisée.

L’association

Au début, Marie et d’autres personnes motivées par ce projet se sont posés la question suivante : « Est-ce qu’on achète une petite presse pour nous, ou bien on en parle autour de nous et on en prend une plus grosse avec tous les voisins qu’en ont envie ? »
C’est cette 2eme option qui a été choisie, et qui a conduit à la création de Roule Ma Fleur. Une quarantaine de personnes ont pris une part de 150€, et avec des prêts pour compléter, l’association a acquis un modèle de moyenne puissance, qui coûte un peu plus de 10000€. Enfin, un ami a offert sa remorque pour amener la presse chez les adhérents.

Cet automne, les premières triturations ont eu lieu, et des démonstrations lors de fêtes et réunions, comme la rencontre Relier sur le Larzac, ont permis de découvrir l’engin en marche. A l’heure actuelle, il faut encore mettre au point le moteur d’entraînement, qui initialement était mal adapté. C’est une question de quelques semaines.

GIF - 10.4 ko

C’est écologique !

Le carburant tournesol est très pertinent aujourd’hui avec l’impératif de réduire les gaz à effet de serre. En effet, le bilan CO2 de la production et de l’usage est à peu prés nul. Pourquoi ? La raison est simple : Tandis que le pétrole brûlé libère dans l’atmosphère du carbone qui a été stocké hors circuit depuis des millions d’année, au contraire, avec le tournesol, le gaz libéré était déjà dans l’atmosphère l’année précédente, la plante s’en est nourri pour grandir ! Il n’y a donc pas d’accroissement de la quantité de CO2 dans l’atmosphère. Par ailleurs, la combustion de l’huile de tournesol dégage moins de particules nocives que le diesel.

Une fleur pour décrocher du pétrole

Actuellement, la domination exercée par nos pays sur les pays producteurs de pétrole nous assure de l’essence bon marché, au prix d’un petit massacre en Irak de temps en temps, et de l’esclavage en Birmanie pour faire passer un oléoduc ... Dés lors, rouler avec « des fleurs dans son moteur » est une issue éthique qui permet de ne plus dépendre des grosses compagnies pétrolières, de leurs magouilles, de leur supertankers compétitifs avec marées noires complices.

A la place, le carburant tournesol propose un nouveau marché pour les agriculteurs. On peut rêver que chaque région ou village aie ses champs de tournesols et un circuit court pour relier l’agriculteur au conducteur : C’est ainsi qu’au cœur de l’écovillage de Zegg en Allemagne, on trouve une pompe alimentée par l’huile des champs voisins. Ah, le sourire de la crémière quand elle fait le plein à la pompe à huile !

Des obstacles à la commercialisation

L’huile végétale brute devrait échapper à la TIPP (Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers) puisque non issue du pétrole. N’empêche que les industriels voient ainsi une juteuse filière leur échapper et l’Etat une taxe en moins. Et alors qu’en Allemagne et en Belgique la filière huile brute est encouragée par l’état, en France, la société Valenergol qui en produisait et en commercialisait doit faire face à un procés (cf http://valenergol.free.fr/), actuellement porté devant la juridiction européenne.
Toutefois, rouler au tournesol n’est pas interdit, et Roule ma Fleur, qui ne commercialise pas d’huile, n’est pas menacée.

Conclusion

Marie conclue : « Le tournesol c’est une alternative au pétrole. Ce n’est pas la panacée universelle, mais ce qui est sur, c’est qu’il faut développer les alternatives au pétrole. » Pour vous, lecteur, il est encore possible de rentrer dans le projet si vous habitez la région de Florac ou si vous pouvez vous déplacer sur place pour faire le plein une fois par an.
Pour en savoir plus, commandez le livret « Rouler à l’huile de tournesol » éditée 6€ port compris par Roule Ma Fleur 48220 Fraissinet de Lozère - ou rendez-vous sur www.roulemafleur.org

L’association Passerelle Eco collecte et expérimente les savoirs de l’écologie pratique et des alternatives autonomisantes, tandis que la revue les met en forme et en diffuse les bonnes recettes, les contacts utiles pour avancer, et les annonces du Réseau Eco.

Cet article est paru dans le n°11 de Passerelle Eco, revue d’écologie pratique.

6 ans après la parution de cet article, les biocarburants sont devenus à la mode. Mais les cultures industrielles de plantes à huile apparaissent comme un remède pire que le mal : les surfaces disponibles ne sont pas assez grandes si on ne modifie pas nos modes de vie, et elles se font au détriment des cultures alimentaires. Reste la solution du filtrage des huiles usagées, accessibles à tous les bricoleurs... et à petite échelle.


45 votes
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

239 messages


Contact --- Mentions légales

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Demande pour Construction Bois (Contacts dans le 86)

Projet : Je cherche une personne de métier qui pourrait construire un zome, écodome ou maison bois en A OSB comme celle d'E. Faure en Dordogne. (tutos en ligne) Je n'ai pas encore trouver le (...)

Changer de Vie (À l’abordage dans le 86)

Projet : F 59 ans souhaite rejoindre un petit collectif afin de travailler et vivre sur place, Dans magasin bio ou ferme fromagerie maraîcher permaculture pain . Possibilité d (...)

Cherche Stage BPREA (Agricultiver dans le 46)

Projet : Bonjour dans le cadre de ma reconversion et de ma formation BPREA en maraichage bio et agrotourisme, je recherche un stage auprès d'un-e maraîcher-e pratiquant le maraîchage en permaculture (...)

Repartage à Zéro (Graines d’Avenir dans le 11)

Projet : A un c'est bien le terrain A deux c'est mieux A trois le toit A quatre les plâtres A cinq le zinc A six galerie Médinacis A sept bal à musettes A vite... la suite s'invite A venir dans la (...)

Propriété pour Écolieu (Ventes Immobilier dans le 24)

Projet : Propriété isolée 17 ha (bois, prairies) 2 sources, corps de ferme (190 m2 + grenier) rénové en quasi totalité, dont 1 log indépendant, 1 cuisine avec four à pain, salon, chambre 2 granges (100 (...)