Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau > Projets d’écohameaux, d’habitats participatifs, d’écovillages
Projet communautaire
Projet Amopie

le 6 mars 2008

Projet Amopie

Nouvelle fiche de présentation du projet Amopie

Note de Passerelle Eco : Depuis 2002, le projet Amopie regroupe un petit nombre de penseurs autour d’un projet de communauté-s utopiste-s. [1]
Ce texte présente les nouvelles orientations du projet, après 5 ans de maturation.

Nous pensons qu’à l’heure actuelle, les bonnes actions individuelles qu’elles soient humanitaires, sociales ou écologiques, ne suffisent pas, de même que les réformes. Nous pensons qu’il faut proposer une nouvelle façon de vivre, formant un tout cohérent… et rien ne nous en empêche… hormis des croyances limitantes et autres peurs irrationnelles. Ces mêmes croyances et peurs qui, bien souvent, nous empêchent de " vivre "…
Nous pensons également que pour la réussite d’un tel projet, il importe d’aller au-delà des belles paroles et des belles intentions, de bien réfléchir et préciser les choses.

Une Amopie est un lieu où l’on bâtit une autre société ; progressivement, mais de façon cohérente. Cette construction comprend quatre volets : un volet politique (1), un volet éthique (2), un volet relationnel (3) et un volet économique (4). Comme on va le voir, il s’agit d’une véritable alternative, dans chacun de ces domaines…

Cette présentation rédigée en 2008 actualise la précédente présentation du projet.

Expérimentation d’une organisation politique plus démocratique

Par démocratie, il faut entendre ici : la plus grande facilité pour chacun de participer aux décisions communes et de voir son avis pris en compte.

Cela implique une démocratie directe et consensuelle.
 "Directe" : quiconque souhaite prendre part à une décision peut le faire directement. Quiconque est un tant soit peu concerné par une décision en est informé au préalable…
 "Consensuelle" : les choix ne sont pas imposés à ceux qui s’y opposent…
Tout est fait, du moins, pour que ce soit le cas… (voir l’éthique et le mode de prise de décision) Il s’agit d’expérimenter une société sans pouvoir arbitraire et avec un maximum de liberté.

Il en résulte, pour que cela soit praticable, une organisation décentralisée : petites communautés de vie et de travail, les "Amopies"...

Expérimentation d’une éthique humaniste, et plus précisément : félicitiste

Pour tomber facilement et réellement d’accord lors des prises de décision collectives, une communauté de but et de méthode sont nécessaires…
Le but le plus consensuel est le plus grand bonheur du plus grand nombre possible, sur le long terme, chaque être comptant également. Cet objectif implique la prise en compte de probabilités et vraisemblances. On s’attachera d’abord à limiter la plus grande souffrance, en particulier en agissant au niveau de notre propre façon d’être (car c’est ce qui a l’effet le plus positif à long terme). La méthode la plus consensuelle est la démarche expérimentale et la rigueur logique.

Ce but et cette méthode constituent une éthique, que nous appelons le félicitisme. Ce dernier découle naturellement de l’amour*, de l’autonomie affective et de la raison*. Il s’oppose donc aussi bien à l’égoïsme* qu’au dogmatisme*.

Cette éthique permet d’être libres à plusieurs…
Grâce à elle, les Amopies resteront solidaires entre elles…

Expérimentation de rapports humains aimants et non-violents

Pour nous, la non-violence est prise dans un sens fort.
Nous prisons la douceur, la tolérance, l’ouverture, la bienveillance envers tout le monde. Nous dénonçons les jugements de valeur, les jugements volontairement déformés et approximatifs…
Nous faisons un travail approfondi sur la communication, ne serait-ce que parce qu’elle est utile à plus de démocratie, d’efficacité et de bien-être en général. Ce travail porte autant sur la façon d’émettre les messages que de les recevoir…

Une Amopie est un lieu où des rapports agréables sont recherchés. Bien-être collectif et bien-être individuel s’entretiennent mutuellement. Plus je suis autonome (psychologiquement), moins un comportement d’autrui est susceptible de me nuire, et moins le mien est susceptible de lui nuire.
L’éducation et le développement personnel sont un élément important de ce projet.

Expérimentation d’une économie plus juste, écologique et fraternelle

Nous appelons "économie", l’organisation du travail et de la consommation (au sein d’une société humaine).

Pour qu’une économie soit socialement "juste" (sans exploitation), le revenu (s’il existe) doit être proportionnel au travail, et de même, le prix, à la consommation... Cela exclut une économie de marché avec propriété privée (capitalisme). En effet, non seulement le propriétaire d’un bien en tire une jouissance potentiellement illimitée dans le temps pour un prix d’acquisition limité (pas de garantie de "justesse")... mais encore il dispose par là d’un pouvoir aggravant les inégalités au fil du temps...
En outre, pour être durable ("économie écologique"), la gestion des ressources naturelles doit être collective... ce qui est incompatible avec la propriété privée de celles-ci...
Enfin, la propriété privée et les échanges monétaires favorisent les divergences d’intérêts. Le rapport induit peut difficilement être "fraternel"...

Il s’agit donc d’expérimenter une économie sans propriété privée*. Ce choix découle également des trois volets précédents :
 La propriété privée d’un bien est incompatible avec une gestion démocratique de celui-ci…
 Elle est une source de conflits d’intérêts,
 Le félicitisme se traduit par la focalisation sur le bien commun...

Tous les biens présents sur le lieu seront propriété commune, mais l’usage pourra en être réglementé. Ainsi, chacun pourra toujours disposer d’un lieu privé.
On ne se marchera pas sur les pieds sans pour autant que l’on puisse utiliser l’argument "ceci est à moi", qui implique un rapport de force...

L’alternative économique s’entend entre Amopiens. Il sera possible de posséder des biens à l’extérieur. De conserver une propriété juridique au titre de sécurité personnelle (sauf pour les bien essentiels du lieu : par sécurité pour les autres !)
Des échanges économiques de type capitalistes-monétaires seront évidemment nécessaires dans les premiers temps (premières décennies) entre le réseau Amopie et la société capitaliste. Ils vont simplement diminuer au fur et à mesure de l’extension du réseau (qui pourra alors prendre en charge de plus en plus de productions). Ainsi, les échanges seront plus fraternels, même avec les non-amopiens...

Conclusion

Ces quatre volets déterminent nos objectifs et les moyens correspondants.
S’il fallait résumer notre direction en un mot, ce serait "harmonie*". Une harmonie en profondeur, et non pas de façade, bien sûr...
Or, oeuvrer ensemble dans la même direction est une condition "mathématique" de l’harmonie…

Le projet Amopie se résume à ce qui est décrit ici. Ce qui ne rentre pas dans ce cadre n’est pas le projet Amopie. Et réciproquement, tout ce qui est conforme à cette description est, pour nous, le projet Amopie (que ce soit appelé ainsi ou pas).
Il peut donc y avoir plusieurs types d’Amopies, qui seront ce que vous en ferez…
Inutile, donc, de chercher à rencontrer d’éventuels "Amopiens ou d’examiner certaines réalisations pour se faire une idée du projet. Si l’attitude ou les réalisations de certains Amopiens ne vous semblent pas conformes à ce qui est exposé ici, discutez-en avec eux, afin qu’ils modifient leur comportement, ou vous, votre jugement. Les êtres humains ne sont pas censés être parfaits, un Amopien c’est uniquement quelqu’un qui œuvre dans le sens de cet idéal.
L’éthique "amopienne" consiste à dialoguer et agir, avant de juger… Le jugement est souvent une excuse pour ne pas communiquer, voire ne rien faire. La communication est le fondement de ce projet…

Vous aspirez à plus d’harmonie ? Vous vous sentez solidaires du reste du monde ?
Ce programme vous paraît sensé, cohérent, réaliste mais aussi exaltant ?
Dans ce cas, il ne reste plus qu’à nous rejoindre… à faire, à vivre nos valeurs… de façon à ce qu’elles aient quelques chances de se manifester à grande échelle...

* Définition donnée ici

Notes

[1Voir les précédentes présentations du projet Amopie : Amopie, un projet communautaire et Annonce et bilan du Projet Amopie

Plus de textes sur le site


7 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

3 messages

  • Projet Amopie

    Le 7 janvier 2016, par Bérénice

    Enfin un projet de nouvelle société réfléchi et assumé ! Utopie, révolution des coeurs et démocratie sans chef sont les principes politiques que je rêve de trouver dans les programmes politiques d’un autre genre que la soupe de nos élections habituelles. Existez-vous encore depuis 2008, date de votre dernier article ? ou avez-vous pris l’exil en réaction à l’atavisme général ? j’espère que vous n’êtes pas jetés dans les geoles du pays ! Moi-même j’émerge tout juste de ma chrysalide d’ex-mère de famille et d’ex-cadre indisciplinée et je fomente un projet soit disant "idéaliste" donc irréaliste... J’aimerais en discuter avec des gens sans barrière de pensée : puis-je vous contacter ?

    • Projet Amopie

      Le 10 juin, par Beaume Michel

      J’ai un projet politique qui s’appuie sur une réflexion philosophique que j’ai pu rattacher à l’humanisme pur de Denis Peter. Le premier point de mon projet politique serait d’inscrire dans la constitution l’éthique laïque à laquelle arrive ma réflexion philosophique. De nombreux obstacles s’opposent à une telle action, et en premier lieu le déni généralisé de philosophie chez les hommes politiques, mais rien n’empêche que cette action soit différée. Le deuxième point est une traduction de cette éthique qui la rapproche du droit : il s’agit d’associer une "Déclaration des devoirs de l’homme" à l’actuel "Déclaration des devoirs de l’Homme". cette action apporte deux améliorations à la situation actuelle : en premier lieu, elle permet de corriger le droit de propriété sans limite de l’article 17 de la DDH, en second lieu, elle apporte une base forte aux actions législatives nécessaires à la protection de la nature. Dans la suite de ces deux actions, mon projet s’intéresse à la justice fiscale, point fondamentale de la justice sociale, puis à la création du fameux "revenu de base universel et inconditionnel.

      On connait les méfaits du pragmatisme pratiqué par les hommes politiques. A contrario du pragmatisme, l’idéalisme permet une réflexion philosophique qui ne sera systématiquement irréaliste qu’au yeux des "pragmatiques".

      Chère Bérénice, au plaisir de discuter de tout ça ... Mille amitiés d’un grand père retraité, ingénieur de formation, maintenant philosophe-amateur-autodidacte,

      Michel Beaume

    • Projet Amopie

      Le 10 juin, par Beaume Michel

      Mon adresse mail : mmpbeaumelang@9online.fr


Contact                    
Recherche sur le site :

Recherche dans la revue :

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Cherche Terre sur Ganges (Graines d’Avenir dans le 34)

Projet : accès à la terre en collectif sur Ganges

Petite Paysannerie Polyvalente (Dimension Agricole)

Projet : Agrofo, petit élevage, céréales, boulangerie, PAM

Passer au Groupe (Terre en Vue dans le 32)

maraichère + menuisier et 3 enfants sur petite ferme Projet  : installation en HP ♦  bienveillance, écologie Offre  : reprendre la propriété du voisin avec terrain constructible, maison, atelier (...)

Groupe Cherche Lieu de Vie (Graines d’Avenir)

Recherche  : maison en dur pour coloc 4-5 pers et avec grand jardin et vue si possible Ou bien  : lieu de vie provençal rustique sur terrain avec eau pour monter petit restau avec HL pour (...)

Transition vers Collectif (Graines d’Avenir)

Projet : En transition, cherche à intégrer un collectif ou écolieu proche nature sud France. Connaissances en perma, intérêt pour le développement personnel et le vivre ensemble, autonomie et (...)

Propose 5ha en Forêt contre Échanges (Elargissement dans le 30)

Propose : échange ou troc 5 ha en forêt. ♦  y vivre en caravane ou camion en échange de l'entretien un jour par semaine. Tout projet modeste en lien avec la terre et l'humain est (...)

Couple Cherche Écolieu (Graines d’Avenir dans le 09)

Projet : Couple avec jeune enfant souhaite intégrer écolieu avec familles visant l'autonomie

Partenaires pour Reprise d'une Ferme (Dimension Agricole dans le 38)

Projet  : ferme perma avec HP et militance Propose  : reprendre ferme 14 ha, loyer 2600€ mise à disposition par mairie ♦  agrofo, miel, poules, chambre d'hôtes, accueil, formation, autres cherche :  (...)

CP Paille-Terre Nautile (Construction dans le 26)

Projet : Chantier participatif paille/terre maison Nautile sur écolieu, à partir d'avril. ♦  Nourri et logé.
twitter

SUR LE WEB