Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratiques

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratiques > PhytoEpuration et gestion écologique des eaux usées
Lettre de Eau Vivante de Janvier 07
Actualité de l'épuration écologique des eaux usées, par Eau Vivante :

le 10 avril 2007

Actualité de l’épuration écologique des eaux usées, par Eau Vivante

Nombreuses nouvelles fort intéressantes de la part de Eau Vivante ! Nous en reprenons une part ci dessous, mais vous trouverez la lettre entière en fin de cet article.

N’oubliez pas non plus le grand concours photo de toilettes seches !

Accueil en gîte ou camping et toilettes sèches

Pour ceux qui font ou veulent faire de l’accueil (gîte, camping…), il est possible d’adopter uniquement les toilettes sèches. Quelques réalisations récentes montrent qu’un dossier bien argumenté permet d’obtenir les autorisations par les administrations concernées (DDASS, Jeunesse et Sports). Nous vous tiendrons au courant de ces expériences.

30000 mètres cubes économisés !

Dans la dernière lettre de liaison nous avons rendu compte de l’analyse, par l’association Empreinte, des réponses à l’enquête Toilettes sèches. Nous annoncions fièrement que les utilisateurs qui avaient répondu avaient réalisé une économie d’eau estimée à 20 mille litres par an… Ridicule ! C’est 20 mille m3 qu’il fallait lire. Ce n’est pas un petit ruisseau, c’est une grande rivière… …à comparer avec l’océan des 30 milliards de m3 prélevés en France chaque année pour l’ensemble des activités humaines. Courage, persévérons !

Toilettes sèches obligatoires !

Non, non, ce n’est pas un poisson d’avril !

L’information est tout à fait sérieuse, mais ça se passe en Suède. Pour l’instant, c’est seulement dans une commune de 12 000 habitants, Tanum : depuis 2002, les habitations nouvelles ou rénovées doivent obligatoirement être équipées de toilettes sèches ou de toilettes à séparation ; en cas de séparation, les urines sont récupérées par des agriculteurs et les matières fécales sont soit compostées, soit évacuées (on ne nous dit pas comment). Plusieurs centaines de maisons, la bibliothèque municipale et le lycée sont d’ores et déjà équipés. L’expérience est sans doute concluante puisque d’autres villes suédoises projettent d’adopter la même réglementation. (Source : La Maison écologique n° 37 / février-mars 2007).

Et si on lançait un défi aux conseils municipaux des 36 860 communes françaises : qui sera le premier à prendre la même décision ?

L’enquête Toilettes sèches

Utilisateurs de toilettes sèches, si vous avez répondu à l’enquête en remplissant le formulaire en ligne sur le site de l’association Empreinte depuis le 24 octobre, ceci vous concerne.

Le formulaire a cessé de fonctionner à cette date, à l’insu d’Empreinte, car l’hébergeur du site avait désactivé la fonction d’envoi sans prévenir personne. Bref, si vous aviez témoigné, Empreinte n’a rien reçu. Nous vous demandons de bien vouloir répondre de nouveau à l’enquête en remplissant le formulaire téléchargeable sur le site d’Empreinte http://www.habitat-ecologique.org et de l’envoyer à Empreinte par courriel à l’adresse suivante : empreinte (at) habitat-ecologique.org. N’ayez pas peur de répondre en doublon.

Et si vous n’êtes pas concernés par ce raté, vous pouvez quand même aller sur le site d’Empreinte pour consulter la dernière analyse des résultats de l’enquête.

Deux exemples de toilettes sèches itinérantes

JPEG - 17.6 ko
La Cabane à Copeaux
par la Cabane Alternactive - Poitier

La « Cabane à Copeaux » de la Cabane Altern’active (Poitiers). Cf http://www.cabane-alternactive.org/...

JPEG - 42.1 ko
Caravane du CLAJ - Brest
Ici utilisée pendant le non festival Place des Résistances

La caravane du CLAJ (Brest). Cf http://www.claj.infini.fr/boutique/...

Remarque : on trouvera dans la revue Passerelle Eco n°23 la liste des associations proposant des toilettes sèches en location pour les festivals ou autres rassemblements temporaires.

Phytoépuration et permis de construire

Bien que l’assainissement par filtres plantés ne soit pas homologué, son acceptation par l’Administration est possible à titre dérogatoire. Voici un exemple d’avis favorable sous réserves rendu récemment par un SPANC (Service public d’assainissement non collectif) dans le cadre d’une demande de permis de construire.

« …Notre service d’assainissement rend un avis favorable sous réserves pour la mise en place d’une filière dérogatoire pour l’assainissement (voir documentation). Nous acceptons la mise en place de la filière dérogatoire toilettes sèches et épuration des eaux de lavage par des bassins-filtres à plantes aquatiques à titre expérimental et sous les conditions suivantes : le rejet devra faire l’objet de 2 analyses annuellement par un laboratoire agréé et les résultats seront envoyés à (…) et au SPANC (MES et DBO5). En cas de dépassement des normes (MES = 30 mg / L ; DBO5 = 40 mg / L), une analyse complémentaire sera imposée. Le SPANC autorise la mise en place de cette filière sous réserves de son bon fonctionnement… »

Ce type de réponse est de plus en plus fréquent. Il est facilité lorsque le demandeur a constitué un dossier de demande de permis de construire bien argumenté.

Les points suivants sont très importants :
 La référence au document technique d’Eau Vivante ;
 La présentation des résultats des analyses des rejets de systèmes existants (document fourni par Eau Vivante) ;
 Un projet solide, accompagné d’un plan, d’un descriptif, de schémas… - Une étude effectuée par un bureau d’étude a un effet favorable ;
 L’engagement à :

  • Effectuer les travaux sous sa propre responsabilité ;
  • Adopter des toilettes sèches et ne pas réinstaller de toilettes à chasse d’eau ultérieurement ;
  • Faire procéder une fois par an à une analyse du rejet par un laboratoire agréé.

Remarques :

L’engagement à une analyse par an est un minimum, l’autorisation citée plus haut en impose deux mais ce n’est pas fréquent.

Dans le cas présent, les paramètres analytiques exigés ne comprennent pas la DCO (demande chimique en oxygène) alors que d’autres autorisations l’exigent, s’appuyant sur une recommandation non réglementaire (120 mg / L).

Eau Vivante recommande sa recherche systématique car elle apporte une information complémentaire de la DBO5 et des MES. Noter que certains SPANC exigent, en plus, d’autres analyses comme le dosage de l’azote ammoniacal et les nitrates. Ces paramètres sont également utiles pour mesurer l’impact du rejet sur l’environnement mais ils augmentent le coût des analyses.

JPEG - 31.7 ko
Stage Phytoépuration

Récupération d’eau de pluie et crédit d’impôt

Cette fois, ça y est. Après l’effet d’annonce, les silences, les retards et les informations contradictoires, on connaît enfin les dispositions fiscales en faveur de la récupération d’eau de pluie. Le crédit d’impôt aux particuliers est maintenant de 25 % du coût des équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales. Il est plafonné à 8 000 €. Il s’applique aux travaux effectués entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2009.

j’économise l’eau à la maison

par Patrick BERTRAND Courriel : eauvivante à wanadoo.fr

« Je ne laisse pas couler le robinet pendant que je me brosse les dents ». Ce geste simple, très à la mode dans les média, sert surtout à donner bonne conscience aux gens peu motivés par la question des économies d’eau.

En réfléchissant un peu et en regardant autour de soi, on trouve heureusement des gestes autrement plus efficaces. Certains, simples et peu coûteux peuvent être adoptés immédiatement ; d’autres nécessitent un investissement important et demandent une étude sérieuse.

En voici quelques uns :

 Je vérifie périodiquement si mon compteur d’eau a tourné pendant la nuit ou en mon absence.

Si oui, il y a une fuite à rechercher et à réparer sans tarder.

 Je prends une douche courte plutôt qu’un bain de 150 à 200 litres… …et j’utilise une douchette avec un limiteur de débit (et un stop douche si j’ai 2 robinets).

Une douche consomme 15 litres si j’arrête l’eau pour me savonner mais 60 litres si elle coule en permanence !

 J’utilise des robinets mitigeurs avec limiteur de débit.

J’économise ainsi entre 2 et 4 litres d’eau par minute !

 J’arrête le robinet pendant que je me lave les mains ou que je me brosse les dents.

Pour cela, j’équipe mon lavabo d’un robinet à commande non manuelle (par le pied, le genou ou le coude).

 Je choisis un lave-linge et un lave-vaisselle à faible consommation d’eau.

…et j’utilise de préférence le programme « éco », économique en eau et en énergie.

 Pour la vaisselle à la main, je bouche l’écoulement de l’évier et j’utilise une éponge.

Je ne lave pas la vaisselle sous le robinet réglé à gros débit.

 Je remplace la chasse d’eau par des toilettes sèches.

Si ce n’est pas possible, je choisis une chasse d’eau à 2 débits ou je mets une bouteille pleine dans le réservoir (économie d’1 litre à 1,5 litre à chaque remplissage).

 Pour laver ma voiture (si c’est nécessaire), je privilégie l’éponge et le seau.

 Je renonce au tuyau d’arrosage ou aux centres de lavage, gros consommateurs d’eau (même si les centres de lavage recyclent une partie de leurs eaux de lavage).

 Je récupère l’eau de lavage des légumes pour arroser les plantes d’intérieur et le jardin.

 J’épure mes eaux grises par des filtres plantés (phytoépuration). Ainsi, je peux utiliser les eaux épurées pour l’arrosage du jardin, y compris l’arrosage du potager.

 Je récupère les eaux de pluie reçues par la toiture.

Je les utilise pour arroser le jardin et, après une filtration convenable, pour la lessive, la vaisselle, la cuisine et la boisson.

Et la liste n’est pas close.

Certaines de ces économies d’eau s’accompagnent d’économies d’énergie et de réduction de la pollution, pour le plus grand bien de l’environnement comme du porte-monnaie.

Articles parus dans la revue Passerelle Eco sur le thème 'phytoepuration'
Commander le n°58
Revue Passerelle Eco n°58 de l’automne 2015
Prix port compris : 6€

Article de 3 pages :
Usages du saule
Propriétés et usage de l’osier : phytoépuration, antifongique, anti-érosion, anti-pollutions
propriétés, usage, osier, phytoépuration, antifongique, anti-érosion, ant
Commander le n°30
Revue Passerelle Eco n°30 : Eté de l’An 08
Prix port compris : 5€

Dossier de 7 pages :
Plantes et plantations d’une phytoépuration
Rôle direct et indirect des plantes dans une gestion écologique des eaux usées par des bassins de plantes, choix des espèces et conseils de plantation.
gestion écologique des eaux usées , phytoépuration
INDISPONIBLE
Ce numéro est épuisé.

Article de 1 page :
Les bons tuyaux de Eau Vivante
Conseils pour protéger le mare des bassins de phytoépuration pendant l’hiver.
gestion écologique des eaux usées , phytoépuration
Commander le n°26
Revue Passerelle Eco n°26 - été de l’An 07
Prix port compris : 4€

Article de 2 pages :
La phyto de Louis
Témoignage pratique de construction d’une phytoépuration à base de matériaux récupérés. Plan des bassins.
gestion écologique des eaux usées , phyto-épuration, récup
Commander le n°26
Revue Passerelle Eco n°26 - été de l’An 07
Prix port compris : 4€

Article de 3 pages :
Phytoépuration à la ferme du Collet
Témoignage pratique de construction d’une phytoépuration à la ferme du Collet. Plan des bassins. Filtres horizontaux, verticaux. Plantes aquatiques filtrantes.
gestion écologique des eaux usées , phyto-épuration, Écolieux, filtres, plantes aquatiques, plantes filtrantes
INDISPONIBLE
Ce numéro est épuisé.

Dossier de 8 pages :
Phytoépuration
Installation, composants, anatomie des bassins, associations ressources.
gestion écologique des eaux usées , phyto-épuration
INDISPONIBLE
Ce numéro est épuisé.

Article de 4 pages :
Phytoépuration
Gestion de l’eau actuelle et perspectives d’évolution vers la phyto-épuration.
gestion écologique des eaux usées , phytoépuration

Vous pouvez régler par CB ou par un compte paypal, ou bien par un chèque adressé avec le détail de votre commande et vos coordonnées postales à l'adresse suivante :

Passerelle Eco
2 rue du Dr Alcide Maurin
26400 Crest

Si vous réglez par CB ou par paypal, nous vous enverrons immédiatement un mail qui confirme votre commande.



A LIRE AUSSI :

Dans la Revue Passerelle Eco

Les revues Passerelle Eco ont abordé le thème de la phytoépurations, sous des angles théoriques pour commencer, puis de manière pratiques pour aider à leur mise en place de bonne manière, et enfin par des exemples concrets de réalisation.


La revue Passerelle Eco n°16

a publié les bases théorique pour une bonne gestion écologique des eaux usées :
 Contextes et principes de la phytoépuration
 Eléments de dimensionnement.
 Nécessité des toilettes sèches


La revue Passerelle Eco n°26

présente en détail 2 installations économiques réalisées par des autoconstructeurs, avec shémas et indications pratiques pour récupérer les matériaux.
 La phyto de Louis
 La phyto de la ferme du Collet


La revue Passerelle Eco n°18

présente les aspects les plus techniques de l’installation, de la création et mise en place des différents composants, de l’anatomie des bassins, ainsi que quelques associations ressources.

Vous pouvez commander un lot de 5 anciens n° au prix de 20€ à l’ordre de :


Passerelle Eco,
2 rue du Dr Alcide Maurin, 26400 Crest



ou 20€ par carte bancaire (Indiquez votre choix d’anciens numéros "lot phyto" dans la zone de saisie pendant le paiement.)


Dans Passerelle Eco n°28

nous présentons simplement la manière, pendant l’hiver, de protéger du gel les bassins pour éviter leur explosion ... et pour protéger leurs habitants les poissons !


La revue Passerelle Eco n°30

présente les plantes les plus adaptées au coeur d’une phytoépuration et leur plantation : Rôle indirect des plantes, choix des espèces et conseils de plantation.


4 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

2 messages


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Coloc en Campagne (Offres de CoLocation dans le 81)

Projet : Je cherche une coloc pour partager une maison qui est séparée en trois logements indépendants et la coloc en occupe un. Offre : Les espaces extérieurs sont partagés avec tous les habitants (...)

La Main à la Pâte (Artisanat dans le 38)

Projet : Venez découvrir la fabrication du pain artisanal au levain et la pizza au levain ! Trois jours d’immersion dans l’atelier boulangerie de l’Arche de Saint Antoine pour commencer à mettre la (...)

Création Écolieu en Midi-Pyrénées (Vouloir Agricole dans le 12)

Projet : Autonomie et bien vivre ensemble dans le cadre d’un projet d’habitat participatif jumelé avec projet(s) d’installation agricole bio. Offre : Vous avez un projet d’installation agricole bio, (...)

Co Location (Recherche CoLocation dans le 71)

Projet : lieu de vie dev. personnel, spirituel, fraternel, convivialité maison partagé à paray le monial 71600 à pers. indépendante et responsable, oeuvrant sur soi-même en conscience autonomie (...)

Lieu Pleine Nature (Elargissement dans le 66)

Couple cherche H 35-55a aimant la nature et la simplicité pour micro communauté en montagne nature. Offre : Pied à terre avec chambre ou caravane