Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau > Projets Abandonnés > La Borie (Gard)
La Lettre de La Borie - n°17 + n°18 + n°20

le 7 janvier 2005

La Lettre de La Borie - n°17 + n°18 + n°20

Janvier 05 + Février 05 + Août 05

La dernière Lettre de La Borie date un peu, veuillez nous en excuser ! Beaucoup d’évolutions depuis...

Pour vous faire vivre le "feuilleton" page à page depuis les élections, nous voulions dans cette lettre vous mettre copie des documents produits par Lucien Affortit pour défendre l’Ecosite ainsi que son échange de correspondance avec le Sous-Préfet, mais la place nous manque... Rappelons simplement les faits :
 à l’occasion des élections, Lucien Affortit prend l’engagement de solutionner la question foncière avant la fin de l’année ;
 en juin, il adresse une lettre au Conseil Général lui demandant de céder La Borie pour un euro symbolique à la commune de Saint Jean du Gard ;
 le 26 juillet, pour marquer sa détermination, il prend un arrêté "annexant La Borie au domaine privé de la commune" ;
 le 23 août, le Midi Libre se fait l’écho de cette "annexion" ;
 le 9 septembre, le Sous-Préfet lui demande de retirer son arrêté ;
 le 15 septembre, par une lettre à la fois pleine d’humour et de détermination, il refuse !
 le 8 novembre, le groupe socialiste du Conseil Général apporte son soutien ;
 le 18 novembre, le Sous-Préfet vient visiter la Borie... Suite au prochain n° !

Une chose est sûre, nous nous rapprochons du dénouement et le travail fait depuis la création de l’A.F.P.E. La Borie (8 ans !) porte ses fruits.

A ce propos, qu’il me soit ici permis de rendre hommage à Mireille Texier, notre vice-présidente, décédée en mars ; nous pensons souvent à elle, à son engagement, à sa constance, et, dans des occasions comme celle du Land Art par exemple, au plaisir qu’elle aurait eu à voir La Borie ainsi animée dans une démarche artistique, ouverte, créative !

D’autre part, le conseil, le bureau et l’équipe permanente ayant vu des départs au cours de ces derniers mois, je tiens à remercier ces personnes, salariés et administrateurs, pour le travail accompli, particulièrement Annie Péguin, qui a su être présente et a tant apporté à La Borie.

Enfin, je veux aussi remercier Hélène qui, dans son engagement pour que vive La Borie, s’est « usée » la santé. Santé qu’elle a certes recouvrée, et nous nous en réjouissons ; néanmoins elle doit se ménager, aussi nous l’avons, comme elle le demandait, déchargée de certains dossiers et de la coordination, qui est dorénavant assurée directement par le bureau. Je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année et espère que 2005 sera une année fructueuse pour tous, y compris pour l’Ecosite de La Borie !

Jean Loup Anthony

Vie associative

Depuis l’hiver dernier, la vie associative a été fortement perturbée, soit directement, soit par des événements touchant ses membres.

Côté salariés, après un été très animé, Pauline, qui se destinait à l’installation agricole, et quatre des salariés ont fait le choix, chacun pour des raisons personnelles différentes, de quitter La Borie. Nous les remercions du fond du cœur pour la motivation et l’engagement dont ils ont fait preuve, et pour le travail accompli.

Ces départs volontaires entraînent bien sûr une réorganisation du fonctionnement de l’équipe permanente et de l’association. Mais chaque "mort" étant suivi d’une "naissance", nous attendons de nouveaux agriculteurs et les réembauches se font progressivement. Nous accueillons Isabelle Mercier à l’animation et Mathieu pour le secteur "forêt et patrimoine".

Deux réunions du conseil d’administration (19-8 et 27-10) et plusieurs réunions du bureau ont été nécessaires pour acter ces évolutions et prendre les dispositions nécessaires à la poursuite de l’action... car, comme l’ont réaffirmé les membres du Collectif "Quelles que soient les difficultés nous n’abandonnerons pas !"

Le bureau, équipe maintenant restreinte à 3 personnes travaille avec 3 chargés de mission, Hélène qui reste salariée, et deux bénévoles, Jean Luc, et tout dernièrement Frédérique, québécoise à l’accent enchanteur !

Animations de l’été

Les randos du FIRA

Les 20 et 21 mai, deux randonnées autour de la Borie ont eu lieu, avec chacune un groupe d’une quinzaine de personnes. Après un repas entièrement « bio », les randonneurs ont pu se régaler des beautés du printemps d’une vallée à une autre, passant de la botanique à l’histoire des Cévennes et des Camisards. Idem cet automne, avec encore plus d’inscrits ; mais le dimanche, la pluie a obligé un repli sur Saint Jean pour des visites à l’abri !

Exposition land-art, spectacle au fil de l’eau...

Le week-end des 26 et 27 juin aura fait du couler de l’encre (et de l’eau) ! Douze sculpteurs - plasticiens, un chorégraphe et ses huit danseurs, deux comédiennes et trois musiciens, qui font pousser une tulipe géante et des champignons en porcelaine entourés par des gardiens multicolores sous la coupe d’un mobile géant... Bref, le monde imaginaire avait toute sa place ici à La Borie. Merci à l’association de la Filature du Pont de Fer pour cette manifestation, nous sommes partants pour renouveler l’opération !

Pierres sèches

Les stages de formation à la construction de murs en pierres sèches n’ont pas attiré grand monde, par contre des particuliers sont intéressés par des accompagnements de chantiers chez eux.

"Festival nature"

Cette année encore, l’Ecosite a participé au "Festival Nature" organisé par le Parc National des Cévennes. "L’eau" en était le thème ; plusieurs animations pour les petits et grands ont été proposées tout au long de l’été : chantier de reconstruction à l’ancienne d’un béal, jeux de piste à la découverte de la source mystérieuse, réalisation de maquettes de bancels, fabrication de compost, observation du castor... Malgré une faible fréquentation touristique durant la saison, nous avons accueilli près de 40 personnes dont une quinzaine d’enfants. Cette année encore, les animations qui ont attiré le plus de monde ont été les affûts castors. Le castor de La Borie fait donc toujours parler de lui ...!!

Balades aux sons des chauves-souris...

« Les chauves-souris sont des étranges mammifères qui volent avec leurs « mains », voient avec leurs « oreilles » et s’accrochent avec leurs « orteils » pour dormir. » (W. Schober, E. Grimmberger, 1991).

Environ 950 espèces de chiroptères peuplent cette planète, celles d’Europe sont toutes des insectivores. Sans elles nous serions complètement envahis par les arthropodes. Malheureusement, beaucoup d’espèces de chauve-souris sont en danger (en France et dans le monde) malgré leur statut « d’espèce protégée ». A quatre reprises, cette animation a rassemblé une vingtaine de personnes qui en sont ressorties avec moins de peurs, moins d’a priori et la volonté de les protéger.

Durant la balade qui a précédé la conférence-diapos, nous avons eu la chance d’entendre les chauves-souris de La Borie, grâce à un détecteur d’ultrasons, et même d’observer des castors !

Rassemblement des "écovillages"

Les 21, 22 et 23 août se sont retrouvées, pour trois jours d’échanges, des délégations « d’écovillages » d’origines diverses : suisses, belges, écossaises, sénégalaises, françaises... Les valeurs fondant ce mouvement sont l’écologie dans sa dimension sociale et dans ses dimensions matérielles (agriculture, eau, énergie, habitat, déplacement...). Défini ainsi, le réseau des "écovillages" est très ouvert, toutes les formes (éco-lieux, éco-hameaux, éco-quartiers, éco-sites...) peuvent s’y retrouver. Le Maire de Saint Jean du Gard a prononcé une allocution d’ouverture rappelant l’histoire de La Borie, réaffirmant son soutien à l’Ecosite et annonçant la fin prochaine des difficultés foncières.

Outre le fait qu’ils assuraient le gîte et le couvert pour la plupart des participants, les membres de l’équipe de La Borie ont animé des ateliers. Nous en donnons ici le compte-rendu, tant il est vrai qu’ils donnent un aperçu vivant du travail de l’Ecosite.

Atelier "sentier de découverte"

Du castor en colère, sculpté en bas relief sur la clef de voûte du porche d’accueil aux traces des castors sur les bords du Gardon, du mûrier, dernier témoin de la période séricicole, au cade tricentenaire et autres arbres remarquables, des ouvrages hydrauliques (bassins, béals et fontaine) aux fours à pain... une entrée dans l’intimité de l’agro-écosystème cévenol, une merveilleuse occasion de découvrir le patrimoine naturel et bâti de La Borie, d’admirer les travaux déjà effectués et de discuter de ceux qui sont programmés...

Atelier "compostage"

Sous la conduite de l’animatrice, le groupe a réalisé un compost : un joli tas de 2 m de long, 1,50 m de large et 1,70 de haut... composé d’un mélange de matériaux (broyats de déchets ligneux et broyats de déchets verts) en y ajoutant de l’eau et un "pied de cuve" (compost mûr) comme "levain"... Tout en travaillant dans la bonne humeur, on a pu observer la faune (acariens, larves d’insectes, myriapodes...) et donner les explications concernant le processus de compostage, cette petite usine biologique qui fabrique le meilleur aliment qui soit pour la terre et les végétaux qu’elle porte.

Ateliers « éco-construction »

Cet atelier était orienté vers les différents matériaux de construction, isolants ou non. Nous avons abordé leur mise en œuvre, leur coût ainsi que leur durabilité. En tenant compte du principe simple d’isolation (stabiliser de l’air entre deux parois) tous les systèmes sont imaginables et l’éventail de matériaux (chanvre, paille, bouteilles de verre, papier, sarments de vigne...) est très très large...

Les échanges ont été denses et riches et beaucoup d’autres thèmes furent abordés :
 coût d’une maison en paille,
 auto-construction ou non,
 maisons bioclimatiques...

Si on fait un rapide bilan, il est clair que le public a beaucoup de difficultés à trouver les renseignements qu’il désire, surtout s’il a envie de construire lui-même. Le besoin de formation ou d’accompagnement est donc important pour ce type de construction, d’autant que, contrairement à ce qui se dit, les prix des matériaux sains sont très abordables.

Atelier « phyto-épuration »

Après un bref topo sur la "dramatique" question de l’eau dans le monde et en France, nous avons pu dresser le panel des solutions possibles pour remédier à la diminution de la quantité et de la qualité de l’eau douce.

La phyto-épuration (épuration par les plantes) a l’avantage d’épurer les eaux usées de façon simple, peu coûteuse, tout en atteignant une qualité « eau de baignade ».

Parmi les personnes présentes, certaines ont partagé leurs expériences et leurs difficultés, et des adresses ainsi que des références bibliographiques ont été échangées.

L’Ecosite de La Borie étudie la mise en place de différents systèmes d’épuration des eaux usées et ces rencontres permettent de faire avancer les réflexions sur le projet.

Qu’est-ce qu’un Ecosite ?

Cette question nous est posée régulièrement. Le Réseau européen des Ecosites est en cours de formalisation. Voici le texte qui définit les engagements d’un Ecosite. La Borie a participé à sa rédaction et y adhère.

 Protection de l’environnement et patrimoine local.
La préservation de l’écosystème local est une partie intégrante du concept d’Ecosite et de ses activités quotidiennes, à tous les niveaux. Le projet inclut l’évaluation, la surveillance et la valorisation de l’environnement local.

 Centre de compétence pour la recherche scientifique liée à l’environnement.
L’Ecosite rassemble une concentration de compétences de recherche (scientifiques et ingénieurs en environnement, universités et centres de recherche, entreprises, associations et organisations environnementales...) concernant un ou plusieurs thèmes reliés à la gestion et à la protection de l’environnement.

 Equité et solidarité
L’équité éthique, sociale et financière et la solidarité sont les objectifs clés des Ecosites et une partie intégrante de la philosophie de l’Ecosite. Ceci est rendu possible par la structure juridique et financière et les réalisations des partenaires publics et privés de l’Ecosite, par des politiques actives, sociales et d’égalité des sexes, et par un engagement actif dans le développement local durable et dans l’expérimentation de transferts vers les pays en développement.

 Le développement local durable par la création d’emplois
L’Ecosite est une partie intégrante des politiques de développement local et implique fortement les autorités publiques ainsi que les autres acteurs du développement local. L’Ecosite allie les initiatives publiques et privées en facilitant le transfert de développement et de recherche publique vers le secteur privé (en générant une activité économique liée et des emplois locaux) et la contribution des initiatives des entreprises privées au développement local.

 Identité territoriale et culture
L’Ecosite respecte et intègre les traditions locales, les coutumes, l’héritage social et historique, et participe activement au développement culturel local.

 Développements de la technologie environnementale
Un des objectifs clés pour le centre de compétences en recherche environnementale est le développement d’applications environnementales innovantes (savoir-faire et technologie) susceptibles de contribuer à la protection environnementale et à une gestion améliorée de l’environnement, mais aussi, localement, à la création d’emplois. Les objectifs de l’Ecosite incluent le transfert vers d’autres sites et la mise en oeuvre étendue de ces technologies environnementales positives.

 Formation professionnelle et transfert de connaissances.
Des méthodes spécifiques sont développées par l’Ecosite (et par le réseau européen des Ecosites) pour permettre un transfert effectif d’expériences et de compétences en matière de recherche environnementale et de mise en oeuvre de technologies. Ceci peut inclure des cours magistraux développés par les institutions locales d’enseignement, la formation à distance en utilisant les Techniques d’Information et de Communication et des moyens spécifiques de formation sur place.

 Site de démonstration, pour la sensibilisation du public à l’environnement et le centre des visiteurs.
L’Ecosite, en tant que "centre d’excellence environnementale", est un site de démonstration pour les applications innovantes de technologie environnementale, à la fois pour les technologies développées par les recherches spécifiques de l’Ecosite et plus généralement pour d’autres pratiques environnementales avant-gardistes en construction, en gestion, en économie d’énergie, etc. Les aspects démonstratifs sont un outil clé pour la formation professionnelle de l’Ecosite et les activités de sensibilisation du public. L’Ecosite a une politique active d’information et les communications pour la sensibilisation à l’environnement sont développées en direction des populations locales, des écoles et (si pertinent) des touristes.

 Échange international et développement
L’Ecosite développe les commodités et le potentiel humain nécessaire pour participer aux échanges économiques et techniques au niveau international, en incluant le travail en réseau au niveau européen et les initiatives de coopération décentralisée avec les pays en développement.

 Intégration des politiques environnementales et de développement de l’Union Européenne.
Les Ecosites sont des sites de tests locaux pour l’application et la consolidation de politiques de développement local et environnemental, et, par le réseau des Ecosites, fournissent un retour sur les évaluations des politiques européennes et sur les propositions pour la définitions de politiques.


Note de Passerelle Eco : A cette lettre n°17 nous avons ajouté ultérieurement les lettres n°18 et 20, à télécharger plus bas.


Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

5 messages

  • La Lettre de La Borie - n°17 + n°18 + n°20

    Le 1er mai 2007, par revin

    Bonjour, Nous sommes sur le point de faire une acquisition de terrain au Vigan (Gard). Nous voudrions savoir si votre association pourrait nous former et nous accompagner sur le chantier en qualité (d’atelier eco-construction) avec des volontaires intérressés pour construire une maison écologique en réfléchissant avec des produits locaux.Notre thème etant ECONOMIE de l’eau . Economies tout court Traiter l’épuration de l’eau ect... Ces chantiers dynamiseraient le Vigan sur le plan environnement et social (pour redonner vie à cette ville actuellement morte (well en perte de vitesse) . Merci aussi de me donner les dates de vos stages et les prix. Au plaisir de vous lire Mme Revin

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

    Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

  • Nouveau : lettre n°20 de La Borie

    Le 6 août 2005, par JLuc (Passerelle Eco)

    Nous avons ajouté à cet article la Lettre n°20 de La Borie (aout 05).

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

    Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

  • Ajout en février : lettre n°18 de l’écosite de La Borie

    Le 28 février 2005, par JLuc (Passerelle Eco)

    Note de Passerelle Eco : A cette lettre n°17 nous avons ajouté à la fin février la lettre n°18, à télécharger plus bas. Des nouvelles du site : ça avance, bientôt les assurances de pérénité du lieu, et la SCIC sera vite sur pied !! + petite chronique du lieu, programme des stages...

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

    Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

  • Annonce

    Le 8 janvier 2005, par JLuc (Passerelle Eco)

    A propos, nous cherchons un jeune compétent dans l’écoconstruction, d’ici fin janvier. Merci de faire passer l’info aussi.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

    Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

    • > Annonce

      22 janvier 2005, par Tauma

      Salut la Borie,

      je ne suis pas compétent dans l’écoconstruction mais je suis jeune (...) et très intéressé pour venir découvrir la Borie. Je suis étudiant et fais un mémoire d’ethnologie sur les lieux écologiques alternatifs. Je me suis déjà rendu dans quelques communautés et je souhaite en rencontrer d’autres pour observer la diversité de cette dynamique, et bien sûr apporter ma propre contribution. J’ai votre adresse mais s’il y a un moyen plus rapide d’entrer en contact...

      Voir en ligne : http://www.passerelleco.info/articl...

      Qui êtes-vous ?
      Votre message

      Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Urgent Jardinier Eco-Bâtisseur Recherche Lieu de Vie (À l’abordage dans le 56)

Demande : Ancien artisan je connais parfaitement la construction et l’eco-construction pour avoir réalisé de nombreuses maisons. Jardinier je réalise depuis plus de quinze ans des jardins et potagers (...)

Location Appartement sur une Ferme Collective (Elargissement dans le 63)

Offre : Nous proposons un studio à louer dans une ferme collective à Ambert (63). Sur place, il y a des espaces privés : 3 logements indépendants, et des espaces communs: une cuisine, la cour, un (...)

Recherche Bout de Terrain Région de Gap (Recherche location)

Projet : Bonjour, Nous sommes un jeune couple (22 et 26 ans). Nous fabriquons une roulotte. Nous recherchons un coin de terre pour pouvoir y installer notre future habitation. Offre : Nous sommes (...)

Simplement: Nous Constituer la Société que Nous Aimerions (Contacts)

Projet : cf. annonce complète pour plus d'infos Créer une société communautaire en Isère (en restant ouverts). Sur le principe du réseau : de connections amicales que chaque personne entretien (...)

Éco-Lieu Vallée Esteron (06) Cherche Membres (Terre en Vue dans le 06)

Projet : Éco-village dans la vallée de l'Esteron (06), lieu de vie et de travail. Propice à l'habitat léger / mobile. Achat de "dur" possible sur fonciers voisins. Demande : Compétences recherchées: (...)

Création Oasis (Un Groupe Existe dans le 88)

Projet : Actuellement 5 personnes qui rêvent de créer un lieu de vie dans le Grand Est (préférence pour les Vosges) pour vivre le changement au quotidien et incarner nos valeurs : prendre soin de Soi, (...)

Décroissance Heureuse. (Elargissement dans le 84)

Projet : Eco-lieu Drôme Provençale; Gros potentiel cherche à ouvrir un nouveau chapitre par la création d'une association, laboratoire d'idées sur la décroissance ; cherche personnes créatives, (...)

Colocation ou Achat à 3 (CoLocation dans le 61)

Projet : colocation pour seniors avec ou sans achat partagé Charmante maison avec 3 ch. et terrain arboré dans une commune dynamique dans l'Orne en Basse Normandie. Je vis à côté . De jeunes seniors (...)

Recherche Logement pour une Jeune Femme Seule avec un Bébé de 5 Mois (Recherche location dans le 29)

Projet : Bonjour, j'ai 37 ans, je suis vegan et électrosensible, artistique, sportive, je pratique le yoga et la méditation. J'aime les animaux, je pratique le bien-être et les médecines alternatives (...)