Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratiques

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratiques > PhytoEpuration et gestion écologique des eaux usées
Extrait de la Lettre de Eau Vivante de Sept 04
Conseils d'utilisation d'une toilette sèche rustique : Les toilettes seches : usage, conseils et recommandations pour l'entretien et la maintenance, le vidage du seau, le bon compostage, la désinfection avec les huiles essentielles.

le 25 août 2004

Conseils d’utilisation d’une toilette sèche rustique

Alors que l’eau potable devient une ressource de plus en plus rare et coûteuse, la chasse d’eau des waters se remplit de cette eau potable qui à peine arrivée est souillée avec nos excréments et rejetée. Chaque jour un tiers de notre consommation en eau potable s’en va ainsi avec nos excréments. Si vous voulez changer ça, les toilettes sèches sont une alternative. Et à la campagne, il n’y a aucun obstacle à cette évolution.

Ce texte a été rédigé pour être joint aux projets expérimentaux des filtres plantés pour eaux grises ménagères.

Dans le principe, il suffit d’encadrer confortablement un seau (en inox de préférence) et de se procurer de la matière carbonée sèche fine qui sera versée après chaque usage. Cette toilette peut être placée dans un abri à l’extérieur de la maison ou à l’intérieur de celle-ci. Bien que cette toilette puisse être placée n’importe où dans la maison, nous recommandons de prévoir, notamment pour les habitations récentes ou en rénovation, un accès direct sur l’extérieur pour évacuer le seau lorsqu’il est plein.

JPEG - 17.3 ko
Exemple de toilettes seches d’intérieur

Procédure de manipulation :

 1) Quand le seau de la toilette est plein, nous conseillons de vaporiser le dessus avec un produit à base d’huiles essentielles* et de mettre un couvercle en inox avant de transporter le seau vers l’aire de compostage. Ceci revêt un caractère sanitaire particulièrement important si le transport du seau des toilettes doit se faire en traversant des pièces de l’habitation.

 2) L’aire de compostage est installée à l’ombre des arbres (de préférence le sureau ou noisetier). Elle se constitue de :

 3) Plusieurs (minimum trois) bacs à compost d’1 m3 chacun, avec ouverture latérale

 4) D’autres containers contenant respectivement de la paille sèche (ou de la tonte de gazon sèchée), de la paille mouillée et piétinée et un dernier avec un mélange d’orties, prêles, consoudes, si disponibles etc.

 5) Eventuellement une petite réserve (20-30 litres) de fumier animal (volaille ou ruminants),

 6) Un point d’eau (robinet ou réserve) avec arrosoir, une pelle et une paire de gants en caoutchouc.

Tous les bacs sont en contact direct avec le sol et possèdent des couvercles amovibles qui peuvent être mis en cas de périodes de pluie prolongées . Les bacs doivent pouvoir laisser passer l’air sur les côtés, mais ne pas permettre le contact (ni les mains, ni les pattes, ni les becs !).

Une manière simple de réaliser ces bacs est d’utiliser des palettes comme armature.

JPEG - 37.6 ko
Tas de compost issu des toilettes seches
On voit bien la juxtaposition de au moins 2 box distincts : l’un pour les apports récents, le compost très frais. Le 2eme à gauche pour le compost déjà mur. On alterne les rôles de ces bacs lorsqu’ils sont pleins ou vide.

Le vidage du seau :

Avant de vider le seau dans le premier bac à compost, enfiler les gants, enlever le couvercle et vider totalement le seau sur le tas en utilisant au besoin une poignée de paille. Etaler le contenu avec la pelle au sein du bac. Recouvrir de 5 cm de paille. Rincer proprement le seau, la pelle et les gants en vidant l’eau sur la paille dans le bac. Remettre le couvercle en inox et ramener le seau dans les toilettes. Mettre au fond du seau une couche de 5 cm de matière carbonnée. La toilette est de nouveau prête à être utilisée.

Le compostage

Lorsque le premier bac est plein, il sera ouvert latéralement puis son contenu (sauf environ 15 cm au fond) transvasé dans le second bac en intercalant des couches de paille mouillée et/ou d’ortie, de fumier animal, etc (ex. des lasagnes). Entre chaque couche, on arrose légèrement et on recouvre le tout d’une bonne épaisseur de paille (20cm). Ce compost sera ainsi laissé à chauffer (la température peut atteindre 70°C) et mûrir pendant au moins un an avant d’être utilisé. Au fond du premier bac, on aura laissé le fond qui servira de ferment de base. En règle générale, on n’utilisera pas de compost qui n’ait subi au moins un an et demi de maturation. Il est conseillé, au moins pendant quelques années d’apprentissage, de réserver l’usage de ce compost aux arbres et aux parterres de fleurs plutôt qu’au potager.

JPEG - 11.7 ko
Exemple de toilettes sèches d’intérieur

Désinfection à partir de complexes d’huiles essentielles :

Les informations qui suivent sont tirées des ouvrages du Dr J.P. Willem, chirurgien, et notament du livre : « huiles essentielles, médecine d’avenir » Ed. du Dauphin. Les aldéhydes et les terpènes sont réputés pour leurs propriétés désinfectantes et antiseptiques. Ils s’opposent à la prolifération des germes pathogènes : Parmi les aldéhydes : néroli, géranium, citronelle, cumin. Parmi les huiles riches en oxydes terpéniques : citron, citronelle de Ceylan, romarin, sapin de Sibérie. Parmi les huiles antiparasitaires et antibactériennes riches en phénols, cétones, lactones : bois de rose, camomille, tea tree, thym à thymol, romarin, pin sylvestre, laurier noble, niaouli (ce dernier est particulièrement efficace contre les streptocoques), lavande, fougère.


A LIRE AUSSI :

Dans la Revue Passerelle Eco

Les revues Passerelle Eco ont abordé le thème de la phytoépurations, sous des angles théoriques pour commencer, puis de manière pratiques pour aider à leur mise en place de bonne manière, et enfin par des exemples concrets de réalisation.


La revue Passerelle Eco n°16

a publié les bases théorique pour une bonne gestion écologique des eaux usées :
 Contextes et principes de la phytoépuration
 Eléments de dimensionnement.
 Nécessité des toilettes sèches


La revue Passerelle Eco n°26

présente en détail 2 installations économiques réalisées par des autoconstructeurs, avec shémas et indications pratiques pour récupérer les matériaux.
 La phyto de Louis
 La phyto de la ferme du Collet


La revue Passerelle Eco n°18

présente les aspects les plus techniques de l’installation, de la création et mise en place des différents composants, de l’anatomie des bassins, ainsi que quelques associations ressources.

Vous pouvez commander un lot de 5 anciens n° au prix de 20€ à l’ordre de :


Passerelle Eco,
2 rue du Dr Alcide Maurin, 26400 Crest



ou 20€ par carte bancaire (Indiquez votre choix d’anciens numéros "lot phyto" dans la zone de saisie pendant le paiement.)


Dans Passerelle Eco n°28

nous présentons simplement la manière, pendant l’hiver, de protéger du gel les bassins pour éviter leur explosion ... et pour protéger leurs habitants les poissons !


La revue Passerelle Eco n°30

présente les plantes les plus adaptées au coeur d’une phytoépuration et leur plantation : Rôle indirect des plantes, choix des espèces et conseils de plantation.

« Et l’eau sera limpide et claire dans nos rivières » Gaëtan


Sur le sujet

On consultera également sur ce site :

 La rubrique Eau Vivante et la Phytoépuration

A propos des toilettes sèches :
 Construction d’une toilette sèche d’appartement

 Construire des toilettes sèches d’extérieur dans le numéro 13 de la revue.

 gestion permaculturelle de l’Eau et de l’énergie, à Solaria, écolieu

 les toilettes à compost de la maison en paille à Carapa

Autour du compostage :
 Méthode Jean Pain
 Biogaz de fumier
 Biogaz : une politique de méthanisation des déchets


72 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

35 messages


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Coloc en Campagne (Offres de CoLocation dans le 81)

Projet : Je cherche une coloc pour partager une maison qui est séparée en trois logements indépendants et la coloc en occupe un. Offre : Les espaces extérieurs sont partagés avec tous les habitants (...)

La Main à la Pâte (Artisanat dans le 38)

Projet : Venez découvrir la fabrication du pain artisanal au levain et la pizza au levain ! Trois jours d’immersion dans l’atelier boulangerie de l’Arche de Saint Antoine pour commencer à mettre la (...)

Création Écolieu en Midi-Pyrénées (Vouloir Agricole dans le 12)

Projet : Autonomie et bien vivre ensemble dans le cadre d’un projet d’habitat participatif jumelé avec projet(s) d’installation agricole bio. Offre : Vous avez un projet d’installation agricole bio, (...)

Co Location (Recherche CoLocation dans le 71)

Projet : lieu de vie dev. personnel, spirituel, fraternel, convivialité maison partagé à paray le monial 71600 à pers. indépendante et responsable, oeuvrant sur soi-même en conscience autonomie (...)

Lieu Pleine Nature (Elargissement dans le 66)

Couple cherche H 35-55a aimant la nature et la simplicité pour micro communauté en montagne nature. Offre : Pied à terre avec chambre ou caravane