Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > La Lutte Continue
Self defense et réappropriation de l’espace
Résistance à l'Agression Publicitaire

le 13 avril 2004

ARTICLES

Résistance à l’Agression Publicitaire

Méthodologie d’intervention non violente et signifiante

En réaction à l’arrogance publicitaire, toujours plus omniprésente, l’un des moyens d’action est le recouvrement subversif des publicités.

Qu’est ce que l’on fait ?

Une action citoyenne de recouvrement de publicité au grand jour pour dénoncer l’intoxication publicitaire dont nous sommes l’objet.

Pourquoi faire ?

Démarrer une réflexion collective et personnelle sur le rôle, l’utilité et la place de la publicité dans notre société.

JPEG - 34.4 ko

Comment ?

Pour faciliter la clarté et la compréhension par le public de notre action, il est important que nos messages portent uniquement sur l’intoxication publicitaire et ses conséquences directes (intoxication mentale, invasion de nos paysages, pollution...).

Chacun de nos écrits est perçu comme représentatif du groupe. Si notre objectif est d’amener le maximum de gens à nous soutenir voire nous rejoindre, il est important de considérer que tout acte de dégradation sur les publicités et leurs supports se retournera contre nous. La dégradation est perçue par la majorité des gens comme une forme de violence ; elle ne traduit pas la volonté de construire un autre monde (meilleur !) tous ensemble. C’est pour cette raison que nous nous limitons à l’emballage des publicités dans nos actions de recouvrement.

Il en est de même pour les slogans grossiers ou trop agressifs. Essayons dans la mesure du possible de réfléchir à l’avance à nos arguments pour éviter le syndrome de la « page blanche », et privilégions les slogans invitant à la réflexion (plutôt que : « la consommation ne rend pas heureux-se », mettre « la consommation rend-t-elle heureux-se ? »).

JPEG - 57.4 ko

les publicitaires jouent à fond la carte de l’esthétique, répondons leur par la beauté !

Si vous avez des techniques pour que vos emballages soient beaux et lisibles (préparation d’affiches à l’avance avec couleurs, dessins, lettres de grande taille,...), ou si vous avez des ami(e)s artistes, invitez-les !

JPEG - 29.3 ko

Durée de vie des emballages de pub :

Nos actions de recouvrement sont très éphémères, et cela est souvent dû à l’utilisation d’adhésif qui peut-être très facilement retiré. On peut faire tenir nos recouvrements plus longtemps grâce à de la colle bio.

Pour assembler des cartons et papiers entre eux, nous nous servons d’une colle bio fabriquée par nos propres soins. Evidemment de l’eau re-diluera la colle... et ainsi cela reste nettoyable, et nous évite d’être inculpable pour le motif de "dégradation".

Relations publiques

Lors de nos actions, il est probable que nous soyons confrontés à un contrôle d’identité de la police. Il font leur travail avant tout, et se contentent de relever les identités des participants pour pouvoir les retrouver si des dégradations sont constatées suite à l’action.

Résister à un contrôle d’identité peut vous mener au poste de police, tout comme le fait de ne pas avoir vos papiers.

Autres choses : ayez toujours un peu de monnaie sur vous (une dizaine d’euros au moins) et évitez les objets du genre cutter, tournevis ou ciseaux qui peuvent être considérés comme arme blanche par la police.

Pour ce qui est des contacts avec les passants, lorsqu’ils ne sont pas sympathisants, voire hostiles, restons courtois ; si la discussion n’est pas constructive, mieux vaut laisser tomber. S’il sont sympathisants et/ou veulent en savoir plus, il est toujours bien de prendre quelques instants pour argumenter. Si vous ne vous sentez pas de le faire, de même avec les médias, quelqu’un du groupe et/ou un petit document (type « manifeste contre le système publicitaire ») peut le faire pour vous.

De toute façon invitez-les à participer tout de suite, ou lors d’une prochaine action (prendre ses coordonnées).

D’une manière générale respectez les activités des passants et des habitants.

JPEG - 39 ko

Nouveau : la télé en parle !

En automne 2007, la télé présentait un reportage sur les actions non violentes de recouvrement antipublicité. Cette vidéo est désormais inaccessible, alors nous présentons en remplacement ce petit reportage vidéo :


Opération réussie !!! Action des Déboulonneurs... par DESOBEIR

A lire sur le web :

 A Paris, une rafle policière a conduit 62 actionnistes antipubs en procés à la demande de Metropub. Aussi, les actions antipub actuelles et futures servent aussi à défendre ces interpelés. Metropub a déjà perdu son procés contre Ouvaton, il faut qu’il perde son procés contre les résistants à l’agression publicitaire.

 Sympathique récit personnel de Comment devenir barbouilleur et retourneur


10 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

10 messages

| 1 | 2 |

  • > Résistance à l’Agression Publicitaire

    Le 17 mars 2005, par Alain Uguen

    Il est aussi possible de participer à la cyber @ction 130 : Les citoyens réagissent à la campagne de pub de l’UIPP pour les pesticides 21 Février 2005.

    Voir en ligne : Cyber@ction 130 : PESTICIDES STOP PUB

  • Saint Valentin, fête l’amour pas les magasins !

    Le 11 février 2005, par JLuc (Passerelle Eco)

    Organisons-nous spontanément, en petit groupe, armés d’affiches, de pinceaux, de colle, de peinture, d’autocollants,... pour répondre légitimement à l’agression en recouvrant, détournant, peinturlurant joyeusement et sans violence les espaces et les affiches publicitaires.

    Action libre et délibérée, sans limite géographique.

    Je propose pour ceux qui peuvent, de s’organiser dans le semaine pour en faire des photocopies afin de les coller soit sur certaines pubs ou soit sur les espaces d’affichage libre avec de la colle pour affiche.

    Voir en ligne : Télécharger des affiches

  • 11 Décembre, journée nationale de déversement des prospectus publicitaires

    Le 9 décembre 2004, par JLuc (Passerelle Eco)

    Dans 25 villes françaises aura lieu le 11 décembre 2004 la Journée nationale de déversement de prospectus publicitaires (Paris, Lille, Marseille, Bordeaux ; Strasbourg, Toulouse...). Cette opération, non violente et légale est organisée à l’initiative de Brigade Antipub, Résistance à l’agression publicitaire, Chiche ! et du CNIID(Centre national d’information indépendante sur les déchets). Elle consiste à déverser à proximité des mairies les prospectus publicitaires collectés par les particuliers au cours des mois précédents. La pétition de R.A.P., qui circulera le jour de l’action, "Pas de publicité dans nos boîtes aux lettres" prouve que de plus en plus de monde se mobilise contre ce mode de diffusion commerciale puisque nous comptabilisons près de 9000 signatures.

    L’enjeu est de taille ! De l’invasion des lieux publics à l’envahissement de notre espace privé, la publicité nous agresse en permanence. Pour preuve, les boîtes aux lettres en regorgent. Chaque année, 18 milliards d’imprimés soit 830 000 tonnes de papiers publicitaires, plus 1,8 milliard de journaux gratuits soit 160 000 tonnes de papiers y transitent [1] . Agression mentale quotidienne, pollution, gaspillage, augmentation du tonnage des déchets sont les multiples griefs que l’on peut soulever contre ces courriers non adressés. De plus, les coûts aussi bien de fabrication que de traitement de ces prospectus sont totalement répercutés sur les citoyens. La collecte et le traitement de ces courriers non adressés représente par an une dépense de 110 millions d’euros pour la collectivité, payés par la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

    Par cette action, nous souhaitons sensibiliser le public à l’importance des nuisances causées par la distribution des publicités dans les boîtes aux lettres et ainsi les inciter à se procurer un autocollant, qu’il soit artisanal, associatif ou officiel. Si seulement 5 % des foyers français adoptaient un autocollant, ce seraient 40 000 tonnes de papiers épargnés soit quatre fois le poids de la Tour Eiffel.

    D’autre part, nous nous félicitons de la mise en place d’un autocollant « Stop pub » par la Mairie de Paris, diffusé à 850.000 exemplaires ces derniers jours. Un autre autocollant lancé par le Ministère de l’environnement et du développement durable, a été diffusé à 3 millions d’exemplaires cet été, mais n’est aujourd’hui plus disponible malgré la demande... Nous souhaitons que le Ministère relance la fabrication en quantité suffisante de cet autocollant officiel, et qu’il mette en place un système efficace et respecté. En effet, aucune sanction n’est prévue en cas de non-respect de cet autocollant. Hormis son caractère officiel, le «  stop pub » du gouvernement n’apporte donc rien de nouveau à cet égard : il n’a pas plus de valeur juridique que les précédents. Alors que d’autres pays sanctionnent depuis longtemps le non-respect de l’autocollant (Portugal, Belgique, Allemagne...), le ministère doit prendre des mesures pour faire cesser cette pollution insidieuse et ce non-respect du choix d’un citoyen.

    Contact :
     Nelly Ruscassié, 01 43 28 39 21 ou contact@antipub.net
     David Sterboul, 01 40 37 10 12 ou david@chicheweb.org
     Laure Nicolas, 01 55 78 28 67 ou info@cniid.org

  • De l’Acné pour les mannequins publicitaires

    Le 10 septembre 2004, par JLuc (Passerelle Eco)

    Ajoute de l’acné aux mannequins des publicités !! Matez ce petit kit de détournement et quelques photos des résultats

  • "Dégage l’emballage !"

    Le 13 juin 2004, par JLuc (Passerelle Eco)

    Pierre-Emmanuel Weck, photographe, a suivi l’action "Dégage l’emballage !" du CNIID à Paris. Il vous propose ses photos sur :

    http://www.1d-photo.org/?TopicID=fb...

    Bravo à toutes les associations qui à travers la France ont participé à cette action organisée par Florence Couraud, du CNIID, avec l’aide des membres et stagiaires de l’équipe, et la collaboration de l’UFC-Que choisir et Greenpeace.

    Et bravo à l’Acalp, à Albertville, qui nous fait entrer dans une nouvelle ère, dans laquelle des responsables qui font joujou avec des usines à dioxines peuvent se retrouver mis en examen. Un message clair pour tous les élus et administratifs : les incinérateurs de déchets sont non seulement dangereux pour la santé, mais ils peuvent en plus vous envoyer passer une nuit (au moins) derrière les barreaux.

    Cela devrait refroidir les ardeurs des pro-incinération qui veulent implanter de nouvelles usines un peu partout en France, et permettre l’émergence des alternatives, particulièrement en matière de prévention des déchets.

    Voir en ligne : Photos de l’action de désemballage

| 1 | 2 |


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Eco Habitat Proche Angers Sud Cherche Familles (Un Groupe Existe dans le 49)

Projet : Petit éco hameau en création (2 foyers actuellement) à la recherche de 2 ou 3 autres familles (retraités bienvenues) Offre : Parcelle privée de 100 à 500 m2 sur terrain de 2500 m2 situé sur la (...)

Cherche Lieu de Vie pour Construire (À l’abordage dans le 26)

Projet : Je suis dans la démarche de m'installer dans la drome et pour ça je cherche un projet "collectif" ou un terrain où je peut construire une cabane en bois-terre-paille. J'ai 32 ans, je suis (...)

Elargissement d'une Communauté! (Elargissement dans le 81)

Projet : On cherche des personnes à venir investir, preserver et ameiliorer un lieu et foret de 39 hectares et porter des projets agricoles, agro-forestières, ecologiques, sociales et pedagogiques. (...)

Communauté Cherche Lieu pour s'Installer (Un Groupe Existe dans le 38)

Nous : La Commune aux Rêves, cherchons lieu pour s'installer Demande : Lieu: moitié Sud France, zone rurale, 350m², total constructible>600m², prix

Un Projet, des Idées (Rencontres amoureuses dans le 74)

Projet : Je cherche à m'investir dans un nouveau projet de couple.. avec l'idée de tourner le dos aux compromis établis, dans le cadre magique de la région pour y partager de concert, valeurs, projets (...)

Associé Cuisinier (Emploi et Entreprise dans le 25)

Projet : Une personne dynamique,respectueuses,avec une forte motivation,un esprit d entre aide,equipe. Possibilité de se développé,créer de s'investir d apporter de nouvelle idées. Offre : Poste de (...)

Maison de Campagne à Louer (CoLocation dans le 11)

Projet : Arrivée en Haute Vallée de l'Aude en avril, j'y partage mes activités de jardinage à mi chemin de l'agroécologie et de la permaculture (10 années d'expériences) et mes activités de soin par la (...)

Éco Ferme à Vendre (Ventes Immobilier dans le 26)

Vend : ferme autonome,800m alt; 200 m²d'habitation et 180 m²dépendance,10ha prairies clôturées, terrasses (≈ 300m²), fruitiers, petits fruits , aromatiques; plusieurs sources, phytoépuration (...)

Nouveau Départ , Nouvelle Vie (Contacts dans le 63)

Projet : recherche femmes motivées, pour création d' une colocation à la campagne et revenir à l 'essentiel ,cultiver ses propres légumes etc... , profiter de la nature et de tous ses bienfaits , (...)