Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Alimentation
Appel du collectif Opus Homini
Alimentation équitable : notre alimentation et la faim dans le monde : quel rapport et comment changer ?

le 9 janvier 2004

Alimentation équitable

l’alimentation, la faim et le citoyen

Et si… la solution du problème de la faim dans le monde était à notre portée ? Et si… la solution en était une de solidarité humaine simple à réaliser ? Et si... Et quand allons-nous le résoudre ?

Notre mode d’alimentation a mis la planète entière dans une situation précaire. Cette alimentation carnivore est basée en grande partie sur le bœuf, et à un degré moindre sur le porc et le poulet.

 La production de bœuf nécessite 80 fois plus d’eau que celle de la pomme de terre ou de la banane et, à des pourcentages légèrement différents, de tout autre végétal comestible.
 Le bétail contribue bien plus à la pollution de l’eau que les déchets combinés de toutes nos industries et de tous nos égouts.
 Non seulement les élevages modernes consomment l’eau - ressource de plus en plus rare et coûteuse - mais ils sont également ses plus grands pollueurs, contaminant les nappes phréatiques et détruisant la faune aquatique. Cette pollution n’est pas uniquement due aux déjections animales, mais aussi et surtout à la quantité énorme de médicaments administrés à ces animaux, notamment les antibiotiques.
 L’administration de ces médicaments est rendue nécessaire, essentiellement à cause des conditions d’élevage. Une très forte proportion des animaux sont malades quand ils arrivent à l’abattoir.
 Un tiers de la pêche est destinée à la nourriture des animaux d’élevage.
 80 % des cultures servent à nourrir les animaux d’élevage.
 L’élevage nécessite 50 fois plus terrains cultivés que l’agriculture pour l’équivalent en nourriture.

Les terres de plus en plus traitées avec des produits chimiques s’appauvrissent , la couche d’humus s’amincit et les exploitants rajoutent encore plus de produits chimiques.

Les terres se transforment en déserts. Ici ou dans le Tiers-Monde, des pans entiers de forêts sont détruits pour créer de nouvelles cultures. Au Costa Rica, comme dans les autres pays tropicaux, la couche d’humus est si mince qu’elle est épuisée en 5 ans et que la désertification suit entre 2 et 3 ans plus tard : c’est un modèle accéléré de ce qui se passe dans les zones tempérées. On arrache plus loin quelques nouveaux hectares à la forêt et on recommence. Ce phénomène se produit à beaucoup d’autres endroits, raréfiant ainsi les "poumons" de la planète.

Dans les pays du Tiers Monde, les terres cultivables sont de plus en plus utilisées pour l’élevage destiné aux pays riches, pendant que les populations locales meurent de faim parce qu’elles ne peuvent cultiver les céréales nécessaires à leur nourriture. Quand les sols seront épuisés, les multinationales laisseront des déserts aux survivants. À cela s’ajoute évidemment, la pollution causée par l’énorme quantité d’énergie utilisée lors des différentes étapes de production, de réfrigération et de transport. Les problèmes, nombreux et complexes, affectent l’air, l’eau, le sol, le sous-sol, la forêt, la faune, la flore et les vies humaines qui en dépendent.

Mais la solution est simple : diminuer la consommation de viande !

Nous demandons donc à chacun-e de réduire sa consommation de viande d’élevage de façon progressive mais continue, jusqu’à arriver à deux repas par semaine et ce, partout dans le monde dit bien "nanti".

Une action simple, efficace, citoyenne, qui ne nécessite pas d’intervention des gouvernements : la solution est... dans notre panier d’épicerie !

Références : http://libereterre.site.voila.fr/alimentation.htm/, le site du collectif Opus Homini


6 votes
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

2 messages


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Recherche 09 un Petit Terrain Chez Privé (Un Groupe Existe dans le 09)

Projet : Aux ariégeois 09 : Au nom de 3 jeunes de 22 ans en recherche d'un petit terrain. A des personnes partageuses qui leur vendraient un morceau de leur bien et deviendraient leurs voisins A (...)

Se Grouper pour Liberer un Lieu (Projets d’Habitats Participatifs dans le 12)

Projet : Se grouper dans le but d'acheter un lieu convivale basé sur l entraide transmission du savoir ,l art musique et l autonomie alimentaire, énergétique,l experimentation dans une région (...)

Jolie Sorcière pour Charmant Magicien (Rencontres amoureuses)

Projet : Si comme moi, du haut de la quarantaine, tu es en démarche pour te créer un petit royaume pour être autonome en énergie, en eau en fruits et légumes, que tu veux construire ta cabane au milieu (...)

Yourte en Recherche d'une Piste d'Atterissage (Graines d’Avenir)

Projet : Bonjour, Je suis en recherche d’un terrain avec du bâti cadastré pour y installer temporairement une yourte de 54m2. Je suis de nature débrouillarde et adaptable, ayant déjà vécu dans des (...)

Collectif Recherche Habitants dans une Ferme de 160 m² (Elargissement dans le 11)

Projet : Dans le cadre d'un projet collectif de type Oasis (Colibri) fondé sur des valeurs de démocratie éthique (permaculture sociale), le domaine « Le Chêne Doré » est un espace au vaste potentiel, en (...)