Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau > En Europe et dans le Monde

le 12 janvier 2017

Contact

DOSSIERS

Le quartier Vauban

Un éco-quartier urbain à Freiburg en Forêt Noire, à 40 km de Colmar (Alsace).

Je souhaite vous faire part d’une expérience d’éco-village en milieu urbain sur un terrain de 32 hectares laissé libre par les forces françaises en Allemagne dans les années 80, actuellement complètement intégré dans la ville de Freiburg.

Tout d’abord, les bâtiments des casernes ont été squattés, et assez vite la ville de Freiburg a été interpelée par les habitants, qui ont exprimé le souhait que la ville rachète le terrain au « Land », pour créer un quartier autre.

Ces initiatives citadines ont donné lieu dans les années 90 à la construction d’une organisation appelée « Forum Vauban » et à la création d’une « maison des habitants » (Bürgerhaus) dans un des anciens bâtiments militaires. L’innovation était dans l’utilisation de l’espace et du bâti existant.

En premier lieu, l’installation d’un garage dont le toit est pourvu de panneaux solaires à l’entrée du quartier, devait encourager les habitants à laisser leur voiture en périphérie, et les chemins du quartier sont devenus des espaces de jeu pour les enfants et la circulation des nombreux vélos.

Les bâtiments existants ont été ré-aménagés le mieux possible dans les normes de haute qualité environnementale par des « Baugruppen » (groupes de construction).Ces groupes de travail étant constitués d’acheteurs, d’un architecte et d’un bureau d’étude autour d’un projet commun.

JPEG - 44.1 ko

Et parallèlement, d’autres « Baugruppen » ont acheté le terrain restant pour y construire des immeubles qui ont ainsi dès le départ pu être orientés correctement. La ville a également vendu des parcelles à des particuliers qui y ont construit des maisons individuelles bioclimatiquement plus ou moins avancées dans le domaine du solaire par exemple. La région située entre les Vosges et la Forêt Noire bénéficie d’un micro-climat qui lui confère un ensoleillement généreux.

Le Forum a encore sa raison d’être au-delà de la répartition des parcelles. Beaucoup de questions y sont gérées. Il y a notamment encore un gros débat par rapport à l’interdiction totale de la voiture dans le quartier. Des articles en font mention dans le journal du quartier. Actuellement, l’organisation va jusqu’à proposer des visites-conférences du quartier (forum-vauban@online.de). Par ailleurs, des personnes se spécialisent dans la mission de médiateur entre les personnes souhaitant vivre dans le quartier, l’architecte et le bureau d’études. Ce travail permettrait de réduire le temps de concertation d’un « Baugruppe », dont le nombre optimal de ménages est de 15, à 12 réunions. C’est le cas d’un ingénieur qui habite sur place et en ayant fait sa profession : Georg Steimer, entreprise Buergerbau, gs@buergerbau.de.

Les projets des « Baugruppe » sont en général techniquement assez poussés du point de vue de l’économie d’énergie. Exemples : planchers traités pour éviter des bruits d’impact entre appartements, des rupteurs sur le tableau électrique la nuit, des conduites électriques gainées, des montants de porte vissés pour éviter la mousse, des lampes à basse consommation, des économiseurs d’eau, des murs intérieurs en terre, des radiateurs dimensionnés avec de l’eau à basse température (c’est un réseau de chaleur alimenté par une chaudière bois déchiqueté, elle-même prévue pour être couplée à une production d’électricité d’ici un ou deux mois).

Sur certains immeubles a été installée une terrasse où les habitants se retrouvent les soirs d’été autour d’un barbecue en profitant de la vue sur les montagnes, mais aussi sur les toits végétaux et les champs de capteurs (thermiques et photovoltaïques). Il n’y a pas de cage d’escaliers sur ceux-ci, mais des coursives désolidarisée de l’immeuble qui mènent aux entrées, pour éviter les ponts thermiques. Une « Baugruppe » a poussé l’innovation jusqu’à construire un immeuble contenant des toilettes sèches dont les gaz de fermentation sont récupérés pour faire la cuisine.

JPEG - 33.6 ko

Le coût d’un appartement de 100m² est en moyenne de 180 000€ par les « Baugruppe » directement, et s’élève à 220 000€ s’il est ensuite revendu par un promotteur. Mais pour certains, l’écologie n’a pas seulement un aspect technique, mais aussi humain. Ainsi la Genova, un de ces « Baugruppen », a aussi des priorités d’ordre social. La Genova rassemble 35 appartements pour l’instant, elle a fait l’acquisition d’une maison pour accueillir les visiteurs. Ce groupe s’est organisé pour soutenir socialement des familles locataires et souhaite ainsi mieux représenter la société. Il s’est équipé d’ascenseurs pour handicapés à tous les étages. Plusieurs « Baugruppen » ont des buanderies communes en leur sous-sol, et tous pratiquement possèdent leur garage à vélos.

L’un deux pense en ce moment à la réalisation d’un four à pain collectif.

Au niveau des activités que ces associations ont permises, il y a déjà un boulanger, un jardin d’enfant entre autres, et depuis 2000 se développe un lieu d’accueil parents-enfants où se retrouvent de façon très conviviale des activités de poterie, peinture, méditation pour enfants, activité coiffure, préparation à la naissance, groupes d’action pour l’allaitement, massages pour enfants, groupe de « pères », yoga, musique pour tous... et autant d’occasions d’échanges divers qui vont du gâteau à l’appel à l’aide humanitaire.

Ce quartier est un modèle pour nous, groupe en recherche de terrain en milieu urbain à Strasbourg, qui souhaitons, bien qu’à plus petite échelle certainement, partager des maisons individuelles en bande et/ou des petits collectifs, à proximité de transports collectifs à Strasbourg ou proche banlieue.

2015, Anita Gillming, Ecoquartier Strasbourg


11 votes
Contact --- Mentions légales

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Seniore en Herbe Cherche Ancrage Montagnard (Recherche location dans le 05)

Projet : Senior(e) en herbe, 73a, cherche nouvel ancrage montagnard. Région Pyrénées / Ariège. Logt en loc avec wc et sdb privés. Chauffage bois et bonne isolation. Loyer 350 à (...)

Groupe Cherche à s'Agrandir (Un Groupe Existe dans le 39)

Projet : 4 foyers (6 pers) aimerait s'agrandir ♦  Partage, sobriété écologique, arts, ouverture sur le monde et engagement local, flexitude, événements moyennement festifs, humour, caïmans de (...)

A Deux, C'est Mieux. (Rencontres amoureuses dans le 34)

Retraitée, j'aime forêts, montagnes, yoga, dessin, écriture. Offre : consommation responsable ♦  connaissance des plantes ♦  sourire et envies de création. Demande : un compagnon de balades et (...)

Recherche Logement contre Coup de Main (Contacts)

Projet : Bonjour je m'appelle Emilie, 34 ans, nomade en camping car avec mon chien! L'hiver c'est bien installé, je suis donc à la recherche d'un logement contre un coup de main. Je recherche un (...)

Écolieux dans un Paradis de Faune et Flore (Autres Terres)

>Nous: Couple franco-indien avec enfant, créons une mini-ferme bio en bord de rivière et forêt, avec activités bien être, méditation, soin, art et écologie. Projet  : vivre différemment simplement, (...)