Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Ecole Alternatives, pédagogie
éveil sensoriel et sensible

le 25 septembre 2003

Accrobranche

UNE ACTIVITE AUTOUR ET DANS LES ARBRES

L’accrobranche* permet de découvrir l’arbre urbain et le milieu forestier grâce à une palette d’activités alliant grimpe (en toute sécurité) dans les branches et animation au sol. Grâce à sa déontologie qui positionne l’arbre comme partenaire et non comme outil ou simple support, l’accrobranche s’intègre parmi les activités d’Education à l’Environnement. Cette activité n’intéresse pas seulement les animateurs « nature » ou les animateurs sportifs. Il existe un arbre à la dimension de chaque volonté, de chaque capacité physique…

En effet, la thématique « Arbre » peut intéresser les animateurs de différents niveaux (du BAFA au DEFA…) et dans le cadre de projet très différents :

 Ceux qui encadrent le jeune public (enfance et adolescence…) : Outre son intérêt ludique et sportif, l’accrobranche permet de développer son sens de l’équilibre ainsi que sa confiance en soi et envers les autres et de prendre conscience de sa responsabilité envers l’être végétal qui s’offre à nous. N’était-ce pas la mission de tout animateur de permettre l’épanouissement, l’autonomie et la responsabilisation des jeunes ?

 Ceux qui sont dans le domaine culturel : puisque la plupart des civilisations, disparues, actuelles, conquérantes, soumises, traditionnelles, modernes…ont un arbre dans leurs symboles spirituels, c’est donc que l’ARBRE fait partie du patrimoine culturel de l’Humanité. De même l’art, composante de la Culture montre que plusieurs disciplines artistiques (la photo, le théâtre, la danse ou la peinture…) se sont inspirées ou ont utilisé l’arbre (ou la forêt) comme source de création.

 Les animateurs sportifs trouveront leur compte dans la grimpe. Grimper un arbre de 40 mètres de haut sollicite les muscles (pour ceux qui ont le culte du corps, c’est recommandé…), stimule l’esprit de conquête et exalte les sensations de risque

 Ceux qui travaillent sur des projets d’insertion :

  • dans le cadre de chantiers-écoles (ex : rénovation d’un parc paysager), l’accrobranche permettra aux stagiaires d’investir dans toutes ses dimensions spatiales le projet d’aménagement dans lequel ils sont investis.
  • lors de stage de re-mobilisation dans la vie activ, l’accrobranche peut-être un outil de stimulation de la confiance en soi, de la volonté et des capacités de coopération…

 Bien-sûr ! les animateurs « nature » ceux qui œuvrent, entre autre, pour que le plaisir côtoie intimement l’éducation dans la perspective de sensibiliser au respect de la planète et de l’ensemble de ces habitants (minéraux, végétaux, animaux…)

 Les animateurs « curieux de nature », pour qui toute expérience nouvelle est bonne à vivre et qui sont prêts à faire quelques pas nécessaires vers les branches puis vers les cimes.

L’arbre possède plus d’un atout pour toute personne qui daigne le considérer. « Daigne » car notre rapport aux arbres est parfois trop indifférent au regard de ce qu’ils nous apportent et pourraient nous apporter tant dans le domaine professionnel que personnel. Côté développement personnel, c’est à chacun de découvrir ce que l’Arbre et/ou la forêt peut vous apporter. Son contact peut permettre de pointer des éléments (sensations, relations…) qui ont à voir avec l’Essentiel, c’est-à-dire une bonne relation avec nous-mêmes et donc avec les autres…

Quant à la grimpe, elle peut s’apparenter à de la méditation en mouvement pendant laquelle notre conscience doit être centrée sur notre respiration et notre corps, où l’esprit est dans le « Ici et Maintenant » : autant d’atouts pour que les soucis s’estompent momentanément. Quant au vertige, il s’apprivoise, il suffit simplement de se donner le temps et de choisir un arbre muni d’un feuillage dense de telle manière que la masse végétale cache de nos yeux le vide. Quoi qu’il en soit, l’accrobranche* est composée aussi d’animations situées au ras des pâquerettes ! ! !

3 Bonnes raisons pour ne pas assimiler l’accrobranche aux parcours aventure proposés dans les parcs-aventures

 L’accrobranche est porteuse d’un message éducatif relatif à la connaissance du milieu naturel au contraire des parcs-aventures qui s’impliquent uniquement dans une démarche sportive et ludique.

 L’accrobranche s’effectue à d’équipements légers constitués de cordes et d’échelles de cordes alors que les câbles et les plates-formes dominent dans les parcs-aventures. L’accrobranche est donc une activité nomade : (chaque arbre peut être déséquipé après l’animation) et ainsi s’oppose à la sédentarité des parcs-aventures (les équipements lourds ne permettent pas cette mobilité).

 L’évolution dans les branches (la grimpe) n’est qu’un prétexte pour avoir une approche sensorielle et sensible avec l’arbre.

par Isabeau Marqué (Trésorière de l’association des Accrobranchés* du Languedoc-Roussillon)

Photo : d’après une photo du site www.accrobranche.org

*Note : l’accrobranche est une marque déposée : cette appellation ne s’applique qu’à l’activité assurée par les associations qui ont signé la charte de déontologie (cf site internet « www.accrobranche .org »


21 votes

20 messages

  • > Accrobranche

    Le 29 novembre 2005, par Thiébaut Jourdain

    On parle souvent d’Accrobranche. Pourtant, il s’agit d’une marque. Or cette appropriation de l’activité par une seule structure, me semble gênante et réductrice.

    En effet, l’Accrobranche n’est que la version "grand public" d’une discipline dont le nom commun est la "grimpe d’arbre".

    C’est la raison pour laquelle j’ai créé un site libre et non commercial ouvert à tous les passionné(e)s de cette discipline : l’Espace ouvert de la grimpe dans les arbres (échanges de photos, de techniques, rencontres, connaissances sur l’arbre, actions de sauvegarde, infos sur la déforestation, de liens, de documents...)

    Je pense en effet, qu’il pourrait y avoir une contradiction entre les "intérêts financiers" d’une structure et le "code de déontologie" qu’elle défend. Il me semble que les "grimpeurs pour le plaisir", ceux qui n’ont pas d’intérêt économique en jeu, seront plus à même de défendre une certaine éthique de respect de la nature.

    En quelques sortes, ce que je veux dire par là, c’est que la Grimpe d’arbre est une chose trop sérieuse pour n’être confiée qu’à des grimpeurs professionnels.

    Mais peut-être que je me trompe ?

    Voir en ligne : L’espace libre des passionné(e)s des arbres et de la grimpe

  • > Accrobranche

    Le 1er juin 2005, par frédéric

    Que dit la législation en matière d’encadrement de l’activité accrobranche ?

    Voir en ligne : accrobranche

    • > Accrobranche

      Le 2 juin 2005, par X

      va voir sur le lien du SNGEA (syndicat national des grimpeurs encadrants dans les arbres) tu y trouveras des infos sur comment aller chercher l’instruction 05-092 JS du ministère de la jeunesses et des sports. Lis bien et tu comprendras. Si tu comprends pas laisse un message sur le site du SNGEA françois

  • > Accrobranche

    Le 22 avril 2005, par delplanque fanny

    je suis directrice de clsh à sin le noble près de douai dans le nord. J’aurai souhaité faire découvrir aux enfants âgés de 7 à 12 ans l’activité accrobranche dans le cadre de mon projet pédagogique sur le respect de la nature. existe-t-il des associations dans le nord pas trop loin de douai (région lilloise par exemple) qui accueilleraient des clsh ? merci de me répondre à l’adresse : fannydelplanque@voila.fr

  • > Accrobranche

    Le 10 février 2004, par Catherine Jaurena

    Bonjour !

    Actuellement stagiaire en developpemnt de tourisme local, je suis entrain de faire l’analyse du territoire du Bouches du Rhône et je suis enthousiasmé par l’activité sensorielle que vous proposez pour les enfants autour de l’arbre. J’aimerais organiser ce produit dans ma région. Comment faire ? Pouvez-vous m’aider ? Pouvez-vous m’indiquer les normes de sécurité et les autorisations obligatoires à respecter ? Comment m’y prendre ?

    Catherine

    • > Accrobranche

      Le 26 mars 2004, par l'indien

      Rien à faire il faut foncer tu loue un terrain boisé à un agriculteur et tu l’aménages ensuite tu fais ta campagne de pub via signalétique et tu attaques ok.

    • > Accrobranche

      Le 20 avril 2004, par Ruben

      Bonjour Catherine, Contrairement à ce que prétend "l’indien" dans sa réponse ce n’est pas aussi simple. Il semble qu’il n’ait pas lu l’article sur le sujet. Pour pouvoir pratiquer l’activité accrobranche ® il faut d’abord avoir été formé auprès de l’association "Les ACCRO-Branchés ®" puis faire un stage pratique dans l’une de nos structures. Si vous voulez créer votre propre structure (association, entreprise, travailleur indépendant...) il vous faudra adhérer au "réseau national accrobranche ® " qui fédère toutes les structures proposant l’activité accrobranche ® sur le territoire national. Ce réseau garantit le respect du code de déontologie régissant l’activité accrobranche ® et assure la communication des structures affiliées. Pour plus d’informations je vous invite à visiter le site : www.accrobranche.org

      Voir en ligne : site officiel de l’activité accrobranche ® en France

      • > Accrobranche

        Le 5 juin 2004, par Vincent

        L’"indien" n’a pas tort. Tu trouve un autre nom, peu importe lequel et tu fais selon ton feeling.sans te soumettre à une doctrine ni à un diktat économique. Si je dépose le mot soleil, vais je vous faire payer pour le voir ? Depuis la nuit des temps on monte dans les arbres, on y est resté longtemps d’ailleurs, avant de marcher ... Tiens, et si l’on déposait le mot marche ?

        Voir en ligne : Vincent

        • Il ne faut pas dire n’importe quoi et encore moins : FAIRE N’IMPORTE QUOI

          Le 6 juillet 2004, par Ruben

          Petite précision quant au dépôt de marque : Il est possible en effet de déposer la marque "Soleil" bien que le terme soleil soit d’usage générique pour désigner l’astre qui rechauffe gaïa la terre mère. La seule restriction est que cette marque ne doit pas désigner un produit ayant un rapport direct avec le soleil (exemple : lunettes ou crème anti-uv etc...) par contre on peut très bien déposer la marque "Soleil" pour désigner des mocassins :-)

          Le terme accrobranche™ n’est pas dans le dictionnaire de toute façon et l’exemple de "monsieur l’indien" n’a donc pas de rapport avec le sujet.

          D’autre part, n’en déplaise à Géronimo, les parcours acrobatiques dans les arbres tout comme l’activité accrobranche™ sont soumis à une législation qui précise les modalités d’encadrement et de sécurité. Et c’est tant mieux ! Car si les hommes grimpent en effet dans les arbres depuis la nuit des temps, l’histoire ne dit pas combien se sont fracassés à cause de branches mortes ou d’autres dangers liés à cette activité.

          Faut pas faire n’importe quoi, surtout quand il s’agit de la sécurité des autres !

          Voir en ligne : l’activité Accrobranche™ en toute sécurité

      • > Accrobranche

        Le 1er décembre 2005, par grimpeur

        pour pouvoir valider une formation d’escalade dans les arbres, il faut avoir été validé au niveau pédagogique et ça doit passer au journal officiel.

        quels sont les références ?

        • > Accrobranche

          Le 7 décembre 2005, par aapa-iv@club-internet.fr

          ou la la..... ok pour la découverte et le respect de la nature par des enfants ou autres. Acrobanche ou soleil ou tout ce que vous voulez mais on ne peut s’improviser "grimpeur" sans un minimum de formation (et je ne parle pas du cadre réglementaire associé à toutes activités). la vie est belle, on prend un arbre dans un bois , une corde, et hop..... il faut déja choisir l’arbre et éviter comme je l’ai vu recemment de s’accrocher sur une branche seche.... ok pour la découverte de la nature mais c’est comme tout il faut un minimum de professionalisme. Quand à savoir si cela doit avoir ou non un rapport à l’argent c’est un autre débat....sécurité sécurité même les pros tombent de leurs arbres...

          Enfin ceux qui veulent ouvrir un centre permanent il faut que les arbres soient expertisés afin de garantir la tenue mécanique.

          si vous avez des questions particulières sur les expertises sanitaires ou sécuritaires plus que sur les marques, couts ou formations à suivre , n’hesitez pas

          sylvain

          aapa-iv@club-internet.fr

          Voir en ligne : aapa

Contact --- Mentions légales

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Cherche Terres Creation Refuge Animalier / Microferme (Terre en Vue dans le 81)

Projet : Apres 7 ans passée a faire des productions agricoles bio en aveyron, je recherche aujourdhui entre 2 et t3 hectares avec du bois et un point d'eau dans le tarn de preference afin de (...)

Vente d'une Yourte de 7 m de Diamétre Toile Pvc Bleue en Bamboue (Ventes Immobilier dans le 48)

Projet : Bonjour , Je vends une yourte en bambou de 7 m de diamètre d 'occasion dont la toile extérieure est en PVC bleue, bâche de camion, les toiles des murs se réunissent par des scratchs, il y a (...)

Semaine de d'Entretien des Haies et Nettoyage de Ronces 8 au 13 / 01 (Ecovolontariat dans le 03)

Projet : Sur notre Eco-lieu Kairos on organise une petite semaine de travail pour l'entretien des haies et des prairies. On travaillera du lundi au jeudi soir. On espère faire cela dans une bonne (...)

La Soupe Cherche un Petit Cailloux (Offres de CoHabitation dans le 14)

Projet : La Soupe aux Cailloux est une auberge participative dédié à l'accueil de celles et ceux qui souhaitent quitter la ville mais qui ne savent pas comment faire et/ou qui n'ont pas de réseau à (...)

Cherche un Ecolieu (À l’abordage)

Demande : Nous sommes: un couple, un enfant de 12 ans, des poules, des oies, des canards, une chienne, un chat. Nous cherchons un lieu de vie correspondant à la poursuite d'une décroissance entamée (...)