Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratiques > Permaculture
Milpa : association de culture de maïs, courge et haricot
Plan de culture du Milpa : semis, repiquage et soins

le 14 avril 2013

Plan de culture du Milpa : semis, repiquage et soins

par Manu Kovarick

Dans le cadre de l’initiative Milpa, Manu Kovarick présente la culture du Milpa. Préparation du terrain, semis, repiquage, arrosage et autres soins tout y passe pour que votre culture de milpa soit un succés, et quelques notions de permaculture sont rappelées au passage.

Pour plus d’informations sur Milpa, l’association de culture maïs, haricot et courges, consultez la page ’Initiative Milpa’ en support à l’invitation relayée dans Passerelle Eco n°48.

 Préparez le sol en le travaillant sans retourner la terre, (grelinette ou autre) avec adjonction d’un jeune compost d’environ 3 mois.

 Tracez sur le sol les emplacements des différents plants :

 Deux rangées de maïs à environ 40 ou 50 cm l’une de l’autre ce qui facilite la pollinisation avec un petit peu de compost.

 Puis un espace avec plus de compost large de 70 à 150 cm pour planter les courges qui vont courir sur le sol et entre les maïs. Faire des semis de maïs blanc de Bresse en godets de façon précoce, vers le 20 Avril.

 Semez les courges, aussi en godets, fin Avril.

Semis en godet ou en pleine terre ? Semer en godets et préserver les semis des rigueurs du gel est une garantie que la pousse pourra se faire, mais cela ne permet pas à la plante de développer le réseau racinaire qui la rendra autonome en eau et en nutriments.

Cependant, une démarche permaculturelle recommande, lorsque c’est possible, de semer plutôt en pleine terre, sur une couche chaude ou en protégeant au mieux les semis. En permaculture, en effet, il est conseillé de laisser la plante faire ses racines en profondeur et pour cela il vaut mieux éviter les godets. On peut faire une culture et aussi des semis en motte de tourbe sur couche chaude (couche de terre chaude et par dessus terreau de semis) en arrosant au fond et non en surface pour que les racines se développent en profondeur. On obtient ainsi une racine pivot qui ira chercher l’eau en profondeur et ne demandera pas ou peu d’arrosage.

 Repiquez les deux en pleine terre vers le 15 mai.

 À cette même date, semez les haricots en poquet à environ 5 à 8 cm autour du pied de maïs aussi.

Favorisez la préservation des semences

Pour pouvoir récolter et garder des semences d’une année sur l’autre, il faut être vigilant sur la présence de cultures dans ’environnement proche qui pourraient empêcher une bonne pollinisation de la plante.

 haricot : pour obtenir, à la fin de la saison, une semence nouvelle avec les graines récoltées ; on conseille au minimum 10 mètres voir beaucoup plus entre nos pieds de haricot et tout autre pied de haricot d’une autre variété.

 courge : la distance minimale est de 1 à 2 km donc seule la pollinisation manuelle permet de conserver la variété.

 maïs : la pollinisation se fait par le vent. Il faut donc semer deux rangées de maïs l’une à coté de l’autre dans le sens du vent.

Notions de permaculture

Le terrain et son environnement

Faites des photos et des schémas. Notez y l’orientation de la parcelle en fonction des points cardinaux. Indiquez le sens de la plantation : est/ouest, sud/nord. Notez les vents dominants, les courants froids en basses zone, la direction des pluies...

Ces éléments vont avoir une influence sur la façon dont les plantes vont se développer.

Concurrence végétale, agroforesterie et plantes bio indicatrices

Les plantes présentes naturellement sur le terrain révèlent certaines caractéristiques de celui-ci. Vous pouvez les identifier à l’aide par exemple de l’encyclopédie de Gérard Ducerf.

Notez la présence des arbres et arbustes à proximité qui auront une influence sur votre jardin : ombrage ou protection contre le vent ou le froid.

Conseil permacole : on peut planter dans le sol des treillis en bambous que l’on laisse d’une année sur l’autre et faire les cultures entre les treillis pour protéger de l’excès de soleil, servir de tuteur et protéger des vents.

Précédent cultural

La façon dont la culture va fonctionner dépend de ce qui s’est passé auparavant sur le terrain :

Si il y a eu des cultures, lesquelles ? avec ou sans traitements et lesquels ? de la prairie des animaux ? De quelle façon la terre a-t-elle été amendée ? Est-ce que du fumier a été épandu ? Est-ce qu’un labour a été fait ?

Pente et mode de culture (butte, planches, terrasse...)

Si le sol présente une pente, la couche supérieure (humus) aura tendance à glisser vers le bas, il faudra donc choisir un mode de culture adapté comme les terrasses.

Schéma d’implantation

Dessinez le schéma d’implantation des cultures que vous allez faire.

Couverture du sol

En permaculture le sol doit être couvert pour éviter l’érosion, le dessèchement et le tassement du sol.

Couvrez le sol de paille, de bâche biodégradable, de carton, de BRF, d’engrais vert, de végétation spontanée...

Les engrais verts

Sur une courte période, ils constituent une forte quantité de matière organique récupérable pour enrichir naturellement la terre.

Ils peuvent être semés à l’automne comme la phacélie, le seigle ou le trèfle blanc.

Ils peuvent être semés au printemps et doivent avoir atteint le stade floraison avant que d’autres cultures soient faites au même endroit. Cela peut être la phacélie, l’avoine ou le trèfle blanc.

Amendements en amont

Il peut être intéressant d’amender la terre avant les semis ou les plantations :
 Fumier animal à l’automne.
 Utilisation d’un compost jeune ou vieux.
 Arrosage avec purin de consoude ou d’ortie purs sur un sol contenant peu de matière organique ou sur un sol sableux 2 semaines avant les semis.

Recette du purin d’ortie (simplifiée) :
 Mettez 1kg de plantes fraîches à macérer dans 10 litres d’eau pendant 10 jours, en mélangeant chaque jour.
 Après la macération, filtrez et conservez ou utilisez directement. (voir « Purins d’Ortie et compagnie »)

Purins utilisables comme traitements pendant les cultures :

En cours de culture, on peut pulvériser sur les cultures du purin dilué à 1/10 : de prêle (fongicide), d’ortie (repoussoir pour les insectes) et de fougère aigle (insectifuge et fongicide).

En préventif lorsque les légumes sont en fleurs et que l’on sait qu’il va pleuvoir pendant plusieurs jours (ce qui peut entraîner le développement des moisissures ou des maladies comme le Mildiou) on peut asperger du purin fongicide. (voir « Purins et Compagnie de Eric Petiot »)

Conseils
 Favoriser la présence de fleurs, arbre fruitiers, faune... Pour favoriser la pollinisation il est important d’associer au jardin beaucoup de fleurs : consoude, phacélie, bourrache, oeillet, cosmos, zinia,... et de mettre des arbres fruitiers.
 Paillez les arbres fruitiers. Vous pouvez laisser les arbres morts pour les insectes.

Aménagement permaculturel de l’espace

Le projet Milpa peut être l’occasion de réfléchir au design de votre jardin :

 Planter des arbres fruitiers ou petits fruits pour abriter et protéger les cultures du vent, du froid, du soleil en succession : haie de petits fruits, haie d’arbres palissés, d’arbre majeur et grand fruitier ;

 Les haies contenant une grande variété de biodiversité ont aussi une très grande utilité au jardin.

 Intégrez des mares et des zones d’eau. En permaculture, on conseille 15% de l’espace en eau.


A LIRE AUSSI :

Dans la Revue Passerelle Eco

La revue Passerelle Eco s’inscrit entièrement dans une démarche de permaculture.

Tandis que les pratiques qui y sont abordées relèvent toutes de la permaculture, quelques revues abordent spécifiquement le thème de la permaculture en tant que telle, sous des angles théoriques au début (les principes), puis sous la forme de témoignages de pratiquants de la permaculture en France, et enfin par des exemples concrets de réalisation.

Le livre "Graines de Permaculture" pour sa part, que notre association a traduit et distribue sur ce site, développe une vision d’ensemble de la permaculture, de ses principes et de la variété de ses pratiques.

Dans Passerelle Eco n°28 nous explorons l’analyse des énergies d’un écosite à travers les notions de "zones", de "secteurs" et de "pentes". Ces notions sont des notions clés pour la permaculture. Les témoignages de Steve Page et Maria Sperring illustrent comment ces notions peuvent se traduire sur le terrain.

Les revue Passerelle Eco n°15 et Passerelle Eco n°17 introduisent les 10 principes clés de la permaculture. Cette 1ère série se conclue dans Passerelle Eco n°26 par un dernier principe portant la conversion d’un site à la permaculture.
La revue Passerelle Eco n°29 explore en détail un principe de la permaculture : "Plusieurs fonctions pour chaque élément". Ce principe est un guide pour une bonne configuration des éléments d’un éco-système. Témoignages sur le sujet de plusieurs pratiquants de la permaculture en France. La revue Passerelle Eco n°34 explore un autre adage de la permaculture : "Le problème est la solution". A travers les témoignages pratiques de 7 permaculteurs en France, cette formule paradoxale prent tout son sens.
Le livre Graines de Permaculture est la premier livre d’introduction à la Permaculture en langue française. Vous y trouverez exposés les principes de base de la permaculture, et nombre de pratiques pratiques que la permaculture relie en un tout cohérent et polyvalent. Vous pouvez commander au choix :
 le livre Graines de Permaculture au prix de 10€ port compris,
 un lot de 5 anciens n° au prix de 20€ port compris
Veuillez adresser votre réglement auprès de :


Passerelle Eco,
Corcelle
71190 La Chapelle sous Uchon

Bibliographie

 "Les plantes bio indicatrices" de Gérard Ducerf (édition pronature)
 "Purins d’Ortie et compagnie" de Bernard Bertrand Jean-Paul Collaert Eric Petiot (éditions de Terran)
 "Le poireau préfère les fraises" de Hans Wagner (éditions Terre Vivante)
 "Plantes Compagnes au potager bio, le guide des cultures associées" de Sandra Lefrançois et jean-Paul Thorez (éditions Terre vivantes)

Et bien entendu :
 Introduction à la Permaculture de Bill Mollison, aux Éditions Passerelle Eco
 Premiers Pas en Permaculture, aux éditions Passerelle Eco
 Graines de Permaculture, de Patrick Whitefield, aux Éditions Passerelle Eco


20 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

2 messages

  • Plan de culture du Milpa : semis, repiquage et soins

    Le 17 janvier 2016, par jardinat

    BONJOUR

    SUPER je vais essayer cette annee ;suite a un reportage au Mexique j avais envie de tenter l experience ;vous m éclairez ds cette futur mise en place

    nathalie

  • Plan de culture du Milpa : semis, repiquage et soins

    Le 15 décembre 2013, par CenTs Terres

    J’ai testé la Milpa en France et j’en fait un petit résumé ici : [web].youtube.com/watch ?v=cZBdKecTcV0


Contact                    
Recherche sur le site :

Recherche dans la revue :

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Chantier de Construction Bois (Ecolieux existants dans le 19)

Projet : Coopérative d'habitant en développement, nous organisons une semaine participative pour la construction d'une maison bois, nous en sommes à la mise en place de l'isolant en laine de bois et (...)

Location Maison (Ecolieux existants dans le 12)

Offre : Bonjour, sur un ancien corps de ferme que j'ai rénové ( matériaux écologistes) une maison de 90m2 ( 2 niveaux) se libère prochainement. Lieu nourricier, préservé, avec toutes les (...)

Cherche Coloc Solidaire, Active, Saine! (CoLocation dans le 53)

Offre : 300euros/mois,entraide,échange,respect,confiance,sérieux,polyvalence,dynamisme,enthousiasme,bonne volonté,diverses expériences agricoles,pragmatisme, Demande : lieu de vie (...)

Bonhomme (Contacts)

Offre : Je suis un bonhomme, J'ai de bons yeux J'ai un bon nez J'ai de bonnes oreilles J'ai une bonne bouche Un bon palais J'ai un bon coeur J'ai de bonnes jambes J'ai de bons sentiments J'ai (...)

Recherche Petit Éco Lieu ou Éco Hameau (À l’abordage dans le 42)

Projet : Je cherche une commune accueillant des projets de construction paille et terre dans le Forez. Offre : Je n'ai rien à offrir si ce n'est mon idée de vouloir reproduire un habitat de 30m2 pour (...)

Nous Donnons… (Troc et éco-monnaies dans le 38)

Projet : la Note Bleue est un éco-lieu qui aura 20 ans en 2020 (voir le site et le Carnet n°1). Après un gros chantier de tri cet été, nous avons du matériel qui pourrait intéresser d'autres lieux et (...)

Recherche Logement (Habitat Léger dans le 29)

Demande : Bonjour, Je cherche un logement dans le Finistère sud ( ouest et sud de Quimper ). Personne seule et tranquille, sans animaux ni alcool ni tabac. Merci pour votre réponse. MICHEL 06 81 72 (...)

Recherche une Yourte (Habitat Léger dans le 29)

Demande : Bonjour, je recherche une yourte pour y faire mon habitation à l'année. J'ai un emplacement pour la mettre en Bretagne, Finistère nord. Toutes propositions est bonne à prendre, alors (...)

Habitat Partagé ou Écolieu (Graines d’Avenir dans le 76)

Projet  : HG sur qq ha proche Serqueux. ♦  espaces naturels préservés, autonomie de chacun et partage d'espaces réfléchis collectivement cherchons  : co-investisseurs