] Osons le change - Témoignage sur les couches lavables - Grossesse, Naissance, Maternage
Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratiques > Grossesse, Naissance, Maternage
Osons le change :

le 19 novembre 2019

Osons le change

Témoignage sur les couches lavables

Tout a commencé par une merveilleuse nouvelle : nous allions bientôt être parents !

L’émotion passée, comme beaucoup de futurs parents, nous nous sommes mis à éplucher la littérature qui nous tombait sous la main. Et, c’est comme ça, au détour d’un site sur la naissance naturelle, que nous avons découvert l’existence des couches lavables. Alors que jusque là pour nous le choix se limitait à Pampers ou Huggies, nous avons rapidement été convaincus du bien fondé de cette alternative plus saine, plus respectueuse de l’environnement et plus économique.

Se lancer dans les couches lavables

Malgré cela, à la naissance de notre fils, nous avons décidé de reporter l’expérience. En fait, nous étions fort fatigués après l’accouchement et avons mis quelques semaines à trouver notre rythme à trois. Les débuts avec un petit bout sont semble-t-il toujours un peu sportifs et les difficultés de digestion de Philéas raccourcissaient nos moments de repos. Nous craignions donc que l’utilisation de couches lavables ne soit trop contraignante et ne nous permette pas de profiter au maximum de la magie des premières découvertes.

C’est finalement à partir du deuxième mois que nous nous sommes lancés. Dans un premier temps, nous utilisions des couches lavables seulement en journée, en continuant avec des couches jetables pendant la nuit. Nous ne voulions pas passer en un coup exclusivement aux couches lavables parce que nous souhaitions nous donner le temps de nous faire la main. Nous voulions aussi voir si les petites fesses de Philéas s’adaptaient au changement, car nous étions tout de même inquiets des réactions potentielles (irritations, rougeurs, érythème fessier, ...).

En fait, ça s’est très bien passé et nous n’avons remarqué aucun changement au niveau de sa peau.

A la réflexion, on préfère d’ailleurs que ses fesses soient un peu mouillées de temps en temps, plutôt qu’elles ne soient en contact permanent avec les produits chimiques qui composent la partie absorbante des couches jetables (et dont certains sont soupçonnés d’avoir un impact négatif sur la santé).

Quelles couches lavables choisir ?

Aujourd’hui, il existe tellement de marques et de types de couches lavables que nous ne savions pas trop quoi acheter. D’après ce que nous avons compris, on peut distinguer trois grands systèmes :
  en 3 pièces : une couche, un « insert » et une culotte imperméable extérieure ;
  en 2 pièces : une couche-culotte en une pièce, avec une poche à l’intérieur pour y glisser un insert ;
  en 1 pièce : le « tout en un », où l’insert est cousu dans la couche-culotte.

Ensuite, pour chaque système, il y a différents matériaux (coton, chanvre ou bambou pour la couche et pour les inserts ; polyuréthane, polaire, ou laine vierge pour la culotte), deux types de fermetures (velcro ou pressions) et plein de motifs.

Nous, on a opté pour la solution qui nous semblait la plus économique et la plus fiable contre les fuites, à savoir des langes en trois pièces (couche, insert et culotte imperméable). Concrètement, nous utilisons deux simples tissus rectangulaires en coton :
  un premier tissu nous sert d’insert, pour augmenter l’absorption ;
  un second nous sert de couche : on y place l’insert, puis on le plie en l’ajustant autour du bébé et on le fixe avec deux épingles à nourrice. Des techniques de pliage sont très clairement expliquées et illustrées sur différents sites internet (notamment sur L’arbre à Bébé).

Et au-dessus de la couche, nous mettons une culotte imperméable qui laisse respirer la peau.

Le nettoyage

La partie qui rebute sans doute le plus les parents est le nettoyage des langes.

Alors, voilà comment nous faisons :
 Après avoir changé Philéas, on s’occupe de son lange (la couche, l’insert et la culotte imperméable).
 Si c’est juste de l’urine, on le lave simplement à la main dans le lavabo avec du savon de Marseille. La couche et l’insert sont en coton et sèchent en quelques heures. La culotte est en synthétique et sèche encore plus vite (moins d’une heure).
 Si par contre la couche est salie par des fèces, on la prélave rapidement une première fois à la main. Et puis on la laisse tremper dans de l’eau savonnée, en attendant la prochaine lessive en machine (on a une petite bassine prévue à cet effet).

Pour donner une idée : le nettoyage nous prend maximum cinq minutes après le change, et pour le moment nous faisons 2 lavages en machine par semaine (vêtements et couches mélangés).

Pour récapituler, voici le « matériel » que nous avons :
  12 linges de tissu : la couche que l’on plie
  12 linges de tissu : les « inserts », que l’on dispose dans le premier linge pour augmenter l’absorption
  2 épingles à sureté pour attacher les linges de tissu autour des hanches
  2 culottes imperméables, taille unique (qui serviront jusqu’à ce qu’il soit propre)
  Une petite bassine pour faire tremper les couches « souillées » avant lavage en machine

Budget approximatif total : 90 euros...

En conclusion

Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. Et certaines couches, de forme anatomique, froncées au niveau des cuisses, et se fermant avec des velcros, ressemblent finalement beaucoup à des langes jetables.

Bref, pourquoi s’en priver alors que c’est bon pour le bébé, pour la planète et pour le portefeuille ? Nous, on n’a pas trouvé et on est très satisfaits d’avoir choisi les couches lavables, qui sont un des aspects d’une démarche globale de réflexion sur notre mode de vie (dont vous pouvez lire une présentation sur www.icway.be).

Cédric et Isabelle FRANÇOYS

Crédit photo : Bertrand Sennegon, licence CC BY SA


1 vote
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Co-Équipière pour Projet à Construire (Rencontres amoureuses dans le 74)

Projet : Tout jeune retraité, qui a envie d'embrasser la vie différemment qu'elle ne l'a été. Fini les contraintes, je souhaiterais retrouver la liberté et le plaisir de faire, à travers un nouveau (...)

Ecohameau Costa Rica (Autres Terres)

Projet : COSTA RICA Notre vie a très peu changé (presque pas de masques) Prof écoles en dispo. aussi conteuse et bientôt sound healing. projet école type "l'école des possibles" d'Arles. Communautés (...)

Hameau a Vendre (Ventes Immobilier dans le 81)

Vends  : Hameau sur 5 ha de prairie et châtaigneraie, d'un seul tenant. ♦  Plusieurs petites maisons à restaurer, 1 habitable. ♦  Atelier sculpture 500m2 avec pont roulant, toiture isolée. ♦  (...)

Recherche Financements pour Achat Gîte (Terre en Vue dans le 11)

Projet  : 2 amies désirent acheter 1 gîte dans l’Aude. Notre apport personnel est de 130 k€, manque 250 k€. Nous voulons éviter les banques. Offre  : Consulter le projet détaillé sur site Miimosa. (...)

Jardinière Cherche Lieu Retiré à Garder en Été (Ecovolontariat dans le 26)

Projet  : Jardinière pro souhaite garder lieu du 10 juillet à mi-septembre dans endroit retiré, très calme, idéalement en altitude. Offre : Perma, méthodes Eric Petiot, grand intérêt fruitiers. (...)

Couple Cherche Colocation / Lieu Collectif à Intégrer (À l’abordage dans le 09)

Projet  : Daniel 40 a - musicien et passeur de danses traditionnelles, géobiologue, sensible à la nature et ses éléments, passionné par sculpture sur bois et champignons- et Ella 29 a - en (...)

Enduits de Finition avec Botmobil-Chantier Participatif (Construction dans le 49)

Projet  : Chantier participatif sur maison en rénovation, reste enduits de finition sur enduits terre paille prêts. Création lieu de collaboration, rencontres pour méditation, yoga, chant et arts (...)

Aide pour Conseils Réhabilitation Maison Ancienne en Pierres (Ecolieux existant dans le 34)

Projet : Rénover grandes maisons pierres avec petit budget. Jardin, verger, poules en liberté. Emplacement idéal pour lieu de vie et d'activité, autonomie alimentaire et énergétique. Offre  :  (...)

Recherche 2 Colocataires-Trices / 2 Chambres Disponibles (CoLocation dans le 49)

Projet : Maison ancienne angevine que j'éco-rénove, enduits terre paille, fibre de bois. Avec atelier, dépendance, grand jardin que j'ai commencé à arborer. Volonté d'y créer lieu d'accueil, (...)