Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Biomasse et Energies
Extrait du N°9

le 16 janvier 2003

Avec Valenergol, on roule au Tournesol

N’importe quel véhicule diésel peut rouler avec 30% d’huile de tournesol sans aucune adaptation. Pour rouler avec 100% d’huile de tournesol, il faut réaliser une adaptation à la portée d’un bon bricoleur ou du mécanicien dieseliste près de chez vous. Contrairement au diester ou au biodiesel qui a besoin de grosses raffineries pour être élaboré, l’huile de tournesol peut être fabriquée artisanalement et localement. Des presses à graines peuvent être achetées auprès de distributeurs spécialisés ou d’artisans bien avisés. Par ailleurs, le tournesol peut plus facilement être cultivé en bio, contrairement au Colza, qui demande de plus grandes quantités d’intrants.

(Voir également l’article sur Roule ma Fleur, une huilerie associative et itinérante paru dans la revue Passerelle Eco, et qui présente une manière de presser de l’huile végétale carburant. )

Valenergol, une société de valorisation énergétique des oléagineux a été créée à Agen par Alain Juste et des amis, afin d’extraire l’huile de tournesol et de la commercialiser. Depuis 95, 6 millions de km ont été "roulés" avec brio sur différents moteurs diésel.

Les douanes reprochent actuellement à Valenergol de ne pas avoir payé la Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers pour son huile de tournesol ! Valenergol est donc sous le coup d’un procés (en appel) et bénéficie du soutien du réseau qui a lancé cette entreprise d’utilité publique, des Verts locaux, et de tous (tous) les syndicats agricoles.

Pour une Europe fleurie

Actuellement, une nouvelle directive n° 547 européenne est en cours d’examen. Elle prévoit la taxation des matériaux naturels de type biomasse tels que : bois, charbon, huile végétale et même eau ! Pourtant, c’est contraire à la volonté européenne de lever les obstacles administratifs à l’emploi d’énergies renouvelables !!

Pour être adoptée, elle doit être ratifiée par tous les délégués nationaux (en France : le ministère de l’économie). Un réseau de résistance s’est formé pour contrer cette main mise sur les ressources naturelles.

Contact  :
Valenergol tel : 05 53 95 65 58

Voir également sur ce site  :
 Roule ma Fleur, la huilerie itinérante ;
 le dossier biomasse

Pour produire votre huile de tournesol, il existe des presses à oléagineux à partir de 600€. Contactez :
 F. Laplace (exploitant agricole diversifié) au 05 59 84 43 08,
 Les Moulins du Tirol, au 03 85 94 06 79.


5 votes

18 messages

  • A la Une du Midi Libre - 25 Février 2003

    Le 26 février 2003, par X

    Faire tourner son moteur diesel à l’huile de tournesol, c’est possible.

    C’est même rentable, plus propre que le gas-oil. Autour d’Agen, une centaine d’automobilistes ont parcouru près de six millions de kilomètres avec ce biocarburant, renouvelable comme une fleur, que l’Europe vient de reconnaître. Mais l’Etat fait barrage à Valénergol, petite société du Lot qui a testé cette énergie. Motif : elle ne payait pas la taxe sur les produits… pétroliers !

    « ET pourtant, elle tourne ! » Ce cri de l’astronome Galilée, face aux inquisiteurs du Moyen Âge qui niaient ses théories sur la rotation de la terre autour du soleil, Alain Juste pourrait le faire sien. Son soleil à lui, c’est justement le tournesol. Ses persécuteurs sont les trusts pétroliers et l’Etat, qui l’a fait condamner à payer la taxe sur les produits… pétroliers . Comme si la jolie fleur poussait dans des pipelines ! Depuis 1995, cet autodidacte a fait carburer 120 voitures diesel avec de l’huile végétale naturelle, dite HVB (huile végétale brute). Sa recette, simplifiée, semble à la portée de tous : « Prenez trois kilos de graines de tournesol, transformez-les en huile, versez le litre ainsi obtenu dans le réservoir. Et ça tourne, sans polluer ! »

    La frite.- Alain Juste ouvre le capot de sa R21 turbo D, à peine mise au rancart après avoir avalé plus de 400 000 km et des jerricans d’huile. « C’est un moteur absolument normal, hormis quelques réglages et de petits accessoires pour trois francs six sous », fait observer ce José Bové du carburant. Nul fast-food dans les parages. Seul le tuyau d’échappement exhale une légère odeur de frite. On peut faire un plein d’huile ou mélanger celle-ci au gas-oil (1). Au creux d’un vallon du Lot-et-Garonne, dans la commune de Pont-du-Casse, sa vieille grange abrite un modeste atelier qui n’a rien d’une raffinerie texane. C’est ici, « avec une vingtaine d’amis », qu’il a créé la Sarl Valénergol (valorisation énergétique des oléagineux) : « On n’a pas voulu créer une simple association, mais une vraie entreprise, pour prouver la faisabilité technique, mais aussi la rentabilité économique, au service de la collectivité, pour l’indépendance énergétique et la défense de l’environnement ».

    Cobayes.- En trois ans, Alain Juste a pressé et vendu au moins 10 000 l d’huile de tournesol à quelque 120 automobilistes « cobayes », dont beaucoup d’agriculteurs livrant leurs graines et repartant avec des bidons d’huile, achetée aujourd’hui 0,69 (4,53 F) le litre.

    Dès la récolte, les graines sont stockées dans quatre silos d’une capacité totale de 32 tonnes. Puis elles tombent dans cinq petites tritureuses pouvant produire ensemble 300 l / jour. L’huile décante 72 heures, puis passe dans de grands filtres à café ! Filtré à 5 microns, le liquide visqueux devient un carburant prêt à l’emploi. « Certes, on ne pourra jamais faire rouler toute la France au tournesol ; mais l’avenir appartient aux énergies propres et diversifiées. L’Europe prévoit une production de 20 % d’énergies renouvelables en 2020 ». Pour lui et le fisc qui le poursuit, les tests sont probants (2).

    Un « intellec-truelle ».- Pour mieux prouver que son affaire tient la route, Alain Juste invoque le Bon dieu, à savoir l’inventeur Rudolf Diesel : « Vers 1900, le diesel tournait aussi aux huiles végétales pures, comme l’huile de lin. Les pionniers ont eu des soucis avec les phospholipides, particules grasses, sur les têtes d’injecteurs. Nous, on règle le problème avec la première pression à froid, comme pour la salade ».

    Sans compter un double avantage : 3 kg de graines permettent de produire, outre un litre de carburant, deux kilos de tourteaux pour nourrir volailles, vaches, cochons. « On produit à la fois de l’énergie et des compléments d’aliments », ajoute cet ancien garçon de ferme, devenu… carreleur-plâtrier, son vrai métier : « Je suis un intellec-truelle » rigole-t-il, nourri aux idées de René Dumont (3) ; « mais il ne suffit pas de critiquer les autres, il faut agir pour éviter effet de serre et marées noires ! Il est criminel de ne pas reconvertir tout le système des productions d’énergies, générateur de guerres. Le biocarburant donnerait la plus-value à l’agriculteur plutôt qu’au pétrolier ; on pourrait créer un emploi par cent hectares, grâce à des micro-unités de production ». Or, à peine une dizaine d’expérimentations légales ont été menées en France, sur des engins agricoles. En 1997, après des tests concluants menés avec des chercheurs du Cirad , ce satané Alain Juste a voulu produire 500 000 l / an, goutte d’huile qui a fait déborder le vase.

    Poursuivie par la direction nationale des Douanes, Valénergol a été condamnée en novembre par la Cour d’appel d’Agen , pour non paiement de la taxe sur les produits pétroliers (TIPP). Victimes d’une « chasse aux sorcières » ? Alain Juste a présenté un recours en cassation, envisage de saisir la Cour européenne. D’ailleurs, l’Europe apporte de l’huile à son moulin : elle vient de reconnaître officiellement les huiles végétales pures en tant que biocarburants (4). Une bataille gagnée contre les obscurantismes modernes.

    Cette affaire tournesol commençait à tourner au vinaigre...

    Notes :
    (1) L’huile est miscible dans le gasoil. Pas besoin de modifier le moteur tant que le mélange est moitié-moitié. Au delà, de petites modifications sont prévues pour environ 457 (3 000 F), pose comprise : Pour pallier la viscosité, ajout d’une pompe de pré-gavage, tarage des injecteurs à 190 bars (au lieu de 165). L’huile de tournesol fige à -17 °C : alors, pose d’une « fluydine » (résistance électrique qui réchauffe). Les bougies de préchauffage restent en fonction 60 s après démarrage.
    (2) Un champ de tournesol de 100 m x 100 m (1 ha) suffit, en moyenne, pour faire rouler un véhicule un an (si 12 000 km / an). La France compte 1,1 million d’ha en jachère, où l’Europe permet de cultiver des huiles à des fins non alimentaires (carburant…).
    (3) Premier candidat écolo aux présidentielles, auteur du best-seller "L’utopie ou la mort".
    (4) Proposition de Directive votée ce 20 février par la Commission Industrie, Recherche et Energie du Parlement européen (40 oui sur 44 députés présents, dont UDF, PS, Verts). Elle reconnaît comme biocarburant « l’huile végétale pure provenant des plantes oléagineuses, obtenue par pression, extraction ou procédés comparables, brute ou raffinée, mais sans modification chimique, quand elle est compatible avec les types de moteurs et les exigences correspondantes en matière d’émissions ».

    Voir en ligne : Lien vers le Midi Libre : La voiture au tournesol, une affaire d’Etat

    • > A la Une du Midi Libre - 25 Février 2003

      Le 26 octobre 2004, par Achille

      Trés interressant, ou peut on contacté ce monsieur ce "géo trouve tout" bref ce géni qu’est MR Alain Juste.

      ceci affin de pouvoir crée moi meme mon huile végétale, et connaitre toutes les technique car dans mon pays le tournesol ne pousse pas mais comme en france le pétrol es cher voir trés cher puisqu’il es acheter en france pour etre acheminer ici a tahiti mon but faire tourné mon moteur diesel a l’huile de coco. mais avant que cela soit possible il me faudrais un maximum de détailles technique comme : le réglage du moteur, les expérimentation a faire avant de remplire mon réservoir d’une tel huile...

      Merci a tout ceux qui pourons me donner le maximums de détailles, n’ésitez pas a m’envoyer des mails achille.foucteau@mail.pf

Contact --- Mentions légales

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Stage: «Voyage au Cœur du Règne Végétal» (Artisanat dans le 26)

Stage : "Voyage au cœur du règne végétal" ♦  5 jours, au pieds du Vercors. Herborisation et cueillettes au fil des balades, botanique, transformation herboristerie et cosmétique, cuisine sauvage. (...)

Petite Ferme à Partager (Fermes)

Projet : Nous voudrions accueillir plusieurs personnes sur la ferme. Les travaux n'étant pas terminés, une ou deux personnes (en couple) sont seulement envisageables pour le moment. L'objectif est (...)

Logement sur une Ferme cet Hiver (Fermes dans le 34)

Propose : Hébgt dans une ferme pour l’hiver, magnifique lieu isolé à 800m d'altitude. Ferme d'élevage, 6 vaches, 3 ânes, une jument. Demande : coups de main, remplacement, soin (...)

Un Petit Collectif de Production Agricole et d'Habitat se Prépare! (Elargissement dans le 24)

Projet : fermette-eco-lieu petit collectif de production agricole et d’habitat en préparation, créons le ensemble ! Propose : espace "passerelle" ou installation à long terme. ♦  Il y a 3-5 (...)

Colocation sur Ecolieu (Offres de CoLocation dans le 09)

Projet : Sur ferme indépendante, un lieu d'écocohabitation, a démarré en 09 et des places seront disponibles en 01, et 03/23. Espace possible pour caravane ou teenhouse. En plus de la maison de (...)