Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Les Blogs
3. Thématiques

le 12 mai 2008

Contact

ARTICLES

Basculement Climatique : ça se prépare ... vite !

L’équilibre climatique de l’hémisphère nord peut basculer d’ici sept ans.

C’est ce qu’a affirmé Louis Fortier, océanographe et biologiste de l’université Laval (Québec) dans Le Devoir de Montréal le 24 avril dernier. Si nous ne voulons pas sérieusement dérouiller, c’est tout de suite qu’il faut agir ra-di-ca-le-ment. Élu « Personnalité scientifique de 2005 » par La Presse et Radio-Canada, Louis Fortier est le directeur d’Articnet, le plus important programme de recherche en réseau sur les changements climatiques à travers le Canada. Il n’a donc rien du dangereux activiste mauvais prophète qui tente d’effrayer le commun des mortels avec des fables apocalyptiques. À notre connaissance, il n’est pas affilié non plus aux éco-warriors hirsutes et il n’est payé par aucune force occulte pour démoraliser les marchés financiers ou pour culpabiliser les possesseurs de 4x4. Tout ça n’empêche pas Louis Fortier, en homme responsable, de tirer la sonnette d’alarme.

Dans un entretien avec Louis-Gilles Francoeur, journaliste au Devoir, Louis Fortier annonce que l’accélération des changements climatiques va au-delà de toutes les prévisions. « Les scientifiques du Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat (GIEC) ont été trop timides, dit-il. Le GIEC est commandité par les gouvernements. » Traduction : les conclusions du GIEC sont rédigées par des scientifiques et par des politiques. Elles doivent rechercher le consensus. « Cet imprimatur politique fait en sorte qu’on arrache toutes les dents des rapports. On en est rendu au point où on voit des sceptiques se réfugier derrière les conclusions du GIEC de 2004 pour dire que ce ne sera pas si pire, après tout. Présentement, on sent un remords monter parmi les chercheurs parce qu’on n’a pas été assez ferme, qu’on n’a pas assez défendu nos conclusions. On a plié devant le barrage des négationnistes pour mitiger nos conclusions. C’est grave, parce que les politiques vont certainement nous reprocher de ne pas les avoir avertis à temps. On a aussi été influencé par l’opinion publique qui ne veut pas entendre parler de catastrophes, alors que des solutions existent. »

Les scientifiques ne doivent pas être à la botte des politiciens. Qu’ils disent au grand jour ce qu’ils savent. Que les savants cessent d’être complaisants, pour ne pas dire complices, avec les puissants. On attend d’eux courage et audace. Au cœur de l’assourdissant concert de langues de bois et de mensonges, la parole de Louis Fortier doit donc être entendue et amplifiée quand il livre le fruit de ses travaux. Même si on préférerait largement se laisser bercer par des roucoulades optimistes...

L’équilibre climatique actuel dépend du bilan radiatif de l’hémisphère nord, de sa capacité à réfléchir plutôt qu’à absorber les rayons solaires grâce au pouvoir réfléchissant de la calotte polaire. « Ce qui se passe actuellement accélère la mutation du climat au-delà de toutes les prévisions, dit Louis Fortier. Parce que plus la calotte polaire fond rapidement en été, plus l’océan Arctique absorbe la chaleur solaire. Ce qui accélère la fonte de la glace l’année suivante parce qu’elle est moins épaisse d’une année à l’autre. »

Le scientifique poursuit. « On prévoyait, il n’y a pas vingt ans, que la calotte polaire disparaîtrait vers 2070-2080 si les concentrations de gaz carbonique continuaient d’augmenter. Puis, des modèles plus perfectionnés ont prédit que l’océan Arctique serait libre de glace solide en été vers 2030. Et au rythme où on mesure maintenant la diminution du couvert de glaces, cela va se produire vraisemblablement dans sept ans environ, vers 2015, à moins d’épisodes météorologiques imprévus. La calotte polaire de l’océan Arctique a perdu l’été dernier 1,2 million de kilomètres carrés supplémentaires par rapport à 2006. Il y a une trentaine d’années, cette calotte affichait une surface de huit millions de kilomètres carrés, mais elle n’en compte plus aujourd’hui que quatre millions. Et, le plus inquiétant, c’est que la proportion de la glace pluriannuelle, celle qui est forte et qui durait de deux à onze ans, diminue sans cesse parce que son épaisseur diminue. Ce qui la rend plus friable et la fait passer dans la partie vouée à la fonte annuelle. De la glace de dix ans, il en reste très peu au pôle Nord. »

La calotte polaire disparue, le climat de l’hémisphère nord va basculer très rapidement et pour longtemps. Privées d’apports en froid, les températures tempérées que nous connaissons vont vite appartenir au passé. « Il faut donc devancer de trente ans les prédictions du GIEC. Ce que corrobore aussi la fonte beaucoup plus rapide que prévu des glaces du Groenland. Cela est d’autant plus compréhensible et inévitable que les modèles prévisionnels utilisés par le GIEC ne tiennent pas compte de la réduction de l’albédo (le pouvoir réfléchissant) de la calotte polaire. Tout comme ces modèles ne tiennent pas compte de la diminution de l’épaisseur des glaces. Un chercheur de l’École navale supérieure d’océanographie des États-Unis a voulu intégrer ces variables et ces conclusions dans un modèle. Les conclusions se sont avérées tellement inquiétantes que ce chercheur a décidé de ne pas les publier pour ne pas faire peur au monde », poursuit Louis Fortier dans Le Devoir.

Un autre spécialiste va dans le même sens que Louis Fortier. Il s’agit de James Hansen, le patron du Goddard Institute de la NASA. Une grosse pointure également peut suspecte d’extrémisme écolo. Il affirme que l’humanité a franchi le seuil critique en matière de changements climatiques en 1990, lorsque la concentration de gaz carbonique dans l’atmosphère terrestre a dépassé le cap des 350 parties par million (ppm). Nous en sommes aujourd’hui à 385 ppm et cette concentration augmente au rythme de 2 à 3 ppm par année… L’Europe s’est fixée le taux de 450 ppm dans la deuxième phase du protocole de Kyoto. Pour Hansen, ce seuil qui annonce la catastrophe climatique générale et l’irréversibilité des changements est beaucoup trop haut.

La paléontologie nous donne aussi des indications fondamentales sur notre situation. « Si la température moyenne augmentait de 2 à 6°C sur la planète, le climat entrerait dans une phase qui pourrait durer entre 10 000 et 15 000 ans, avant de revenir à ce qu’on connaît aujourd’hui. C’est ce que nous apprennent les traces laissées par le début de l’éocène, il y a cinquante-quatre millions d’années, le seul moment documenté où on a vu basculer le climat aussi rapidement. Et il a fallu alors quelque 20 000 ans pour que se modifie cette tendance », argumente Louis Fortier.

A très brève échéance, on peut s’attendre à d’énormes chambardements écologiques et géopolitiques. Disparition des espèces polaires, redistribution des enjeux économiques et militaires autour d’un nouvel espace maritime bordé par les Etats-Unis, l’Europe et la Russie, migrations tumultueuses des réfugiés climatiques, nouvelles menaces sur la paix mondiale… Louis Fortier n’est pas certain que nous soyons collectivement prêts à faire face à des changements aussi importants et aussi soudains. Nous non plus ! Le chercheur espère que le monde se réveillera vite. Pourquoi se réveillerait-il ? Hypnotisées par un certain confort, les belles déclarations des politiciens aux longues dents blanches, l’illusion de vivre une vie méga fun et sexy..., les masses sont plus préoccupées par le dernier jeu télévisé, par les performances de leur téléphone portable ou par la couleur de leur prochaine grosse voiture que par la survie de la planète.

Quant aux gens les plus revendicatifs, ils feraient bien d’inclure d’urgence des priorités environnementales aux slogans sur la défense du pouvoir d’achat, de la sécurité sociale ou des retraites. Au train où nous allons, dans quel état sera la Terre au bout de quarante ans de cotisations ? Ah la belle retraite qu’on nous prépare ! Nous vivons une époque ubuesque où tous les leaders de droite, de gauche ou même parfois d’extrême gauche font comme si nous avions une éternité sereine et réjouissante devant nous. Quand des centaines de millions de personnes se retrouveront sous le niveau de la mer, on ne rigolera plus du tout.

Ce que les premiers écolos annonçaient dans les années soixante-dix est sous notre nez. Le scénario se déroule hélas comme prévu. Mais c’est tout juste si on lève le pied. Au lieu d’agir promptement, on tente encore de nous leurrer avec des mesures aussi efficaces qu’un pansement sur une jambe de bois. Avec le développement durable, le capitalisme a trouvé de quoi calmer un moment les naïfs. Le développement durable était une excellente idée il y a trente ou quarante ans. Mais maintenant, il est trop tard. Et chaque année qui passe, nous rapproche un peu plus d’une situation inextricable. Si les citoyens du monde ne se réveillent pas tout de suite, nous pourrions vivre dans un cauchemar qui fera des films Mad Max et Soleil vert de charmants contes de fées.

Il n’y a pas de capitalisme à visage humain. Le capitalisme, machine morbide et suicidaire, préfèrera crever en nous entraînant tous plutôt que d’arrêter ses conneries. Il faut casser le cou des politiciens qui osent encore parler de croissance quand seule la décroissance peut sauver l’humanité. Comment continuer à croître dans un monde fini aux ressources épuisées, dans un monde inégalitaire dirigé par des voyous incapables de voir plus loin que leurs gros et petits profits ? Stop. On arrête. On réfléchit. Et on prend les choses en main.

Les utopistes sont aujourd’hui celles et ceux qui pensent qu’il est possible de continuer comme si tout allait bien. Repeindre en vert pâle les vieilles façades délabrées ne suffira pas. En fait, un changement radical de société est à envisager. Nous ne sommes même plus dans le débat idéologique. C’est une évidence, une question de survie. Il faudrait réinventer nos modes de vie, nos loisirs, nos transports, notre habitat, notre consommation, notre façon de penser le travail, la retraite... de manière équitable, fraternelle, solidaire, libertaire.

Nous vivons une époque formidable. Mais, comme je n’ai qu’une confiance relative dans mes contemporains et que l’avenir sent pas mal le soufre, juste un conseil. Si vous aimez les enfants, n’en faîtes pas. Si vous en avez déjà, bougez vous le cul. Sinon, un jour, ils pourraient vous attaquer en justice pour les avoir fait naître sur une planète pourrie.

http://www.lemague.net/


1 vote
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

14 messages

| 1 | 2 |

  • Basculement Climatique : ça se prépare ... vite !

    Le 15 août 2008, par lamaisondurable

    Le système terre, de l’avis de grands scientifiques, serait allé bien au dela de ses capacités de régulation. Dans un tel contexte, le concept du développement durable est une supercherie et permet de ne rien remettre en question. Ce genre d’écrit, sur un tel site, ne prêche hélas qu’au convaincu. Enfin, on trouve encore des blogs d’autoconstructeurs paille qui font des liens sur le pacte de Nico l’escroc (pas lui l’autre, attention à pas se faire ficher sur edwige...) Allez voir tout de même sur mon blog : http://www.lamaisondurable.com/dveloppement_durable_la_grande_illusion/ Merci de me poster vos avis et commentaire !!

    Voir en ligne : Escroquerie et développement durable

  • Réchauffement Climatique : basculement des pôles

    Le 20 juillet 2008, par webduweb

    Les océans forment des grandes masses qui tempèrent le climat grâce au "tapis roulant" des courants marins profonds, qui véhiculent des masses d’eau froide de l’Artique vers les mers chaudes du Pacifique tandis que d’autres courants marins véhiculent des masses d’eau chaude du Pacifique vers le Nord, formant un circuit fermé. La fonte des glaces peut perturber totalement ce régulateur de climat... . En deux ans, la fonte des glaces dans l’Arctique atteint 1,2 millions de m2.

    Si les glaces des pôles continuent à fondre, l’eau des océans se désalinise au niveau de ces courants marins profonds descendant vers les mers chaudes, et cela risque de stopper ce merveilleux système régulateur de climat.

    En effet, il faut un certain taux de sel dans la région arctique où ce courant plonge en profondeur, sinon le courant s’arrête de lui-même, par le fait de la fonte des glaces, et on a déjà constaté que l’eau a perdu de sa salinité depuis 6 ans.

    C’est donc ce qui risque de se produire avec le réchauffement climatique observé depuis des années. La dérégulation du climat entrainera des catastrophes encore plus graves que celles imaginées par la modélisation d’un simple réchauffement climatique (montée des eaux, bouleversements climatiques, innondations, sécheresses). Ce sera encore plus catastrophique. On pourrait avoir un basculement de l’axe des pôles... et une nouvelle ère glacière en perspective... un peu comme dans le film "Le Jour d’après" !

    Voir en ligne : La régulation du climat par les courants marins

  • Basculement Climatique : ça se prépare ... vite !

    Le 8 juillet 2008, par cedrci

    moi je dis crée votre propre coin de paradis,soyez ingénieux !et avancon vers une nvelle ere ensemble,dans l’amour,le respect,la sagesse,aidon nous les uns des autres !pour agir rien d plus siumple séparer vous du systeme crée votre clan plein de gens veule bouger et attende d’autre gens pour concrétiser leur projet !!agissez maintenant !l’homme doit reprendre sa place dans la nature sans vivre pour otant comme un sauvage !loin de la,pensez au changement climatique avant d’etablir votre futur village ecolo ou rien qui vien du systeme ne doit etre ...

  • Basculement Climatique : ça se prépare ... vite !

    Le 5 juin 2008, par X

    En France, Mein Kampf n’a pas été publié avant guerre, probablement "pour ne pas faire peur au monde" comme aujourd’hui. Dans le ghetto de Varsovie, alors que chaque jour des trains partaient vers Auschwitz, chaque soir des concerts de musique classique étaient organisés. Plus tard les musiciens ont été déportés et l’orchestre a continué à jouer, dans le camp, pour le plaisir des nazis, ces fins mélomanes. Nous sommes nombreux à vouloir tirer la sonnette d’alarme mais qui veut s’alarmer ? A. Rafalovitch

    • Basculement Climatique : ça se prépare ... vite !

      4 juillet 2008, par einim

      C’est faux, une poignée d’intellectuels français dont Mr Bleustein-Blanchet ont fait publier "Mein Kampf" justement pour alerter l’opinion !! Mais l’opinion n’en a eu que faire...

    • Basculement Climatique : ça se prépare ... vite !

      4 juillet 2008, par einim

      Je voulais dire avant guerre bien sûr... Et qui -en plus de le faire traduire et de l’éditer- se sont donné le mal de le distribuer aux politiques de l’époque !

  • Basculement Climatique : ça se prépare ... vite !

    Le 28 mai 2008, par X

    Ben voila, j’ai pas fait d’enfants.... peut être la meilleure décision que j’ai jamais prise ?

    • Basculement Climatique : ça se prépare ... vite !

      6 juin 2008, par gabriel

      il est ne faut pas sombrer dans l’apocalyptique. ne pas faire des enfants serait contre nature. Les enfants que nous aimons font partie de ce monde à n’importe quelle époque ! ils participent à notre équilibre et à l’équilibre de la planète. nous sommes vraiment dans la merde c’est sur et pourtant les choses bougent. On va avoir besoin de chacun de nous pour passer cette épreuve ! si nous sombrons dans l’apocalyptique nous perdons toute énergie pour avancer concrétement efficacement et dans l’amour de chacun. On va finir par provoquer une peur panique qui n’aura cesse de creer guerre, suicide et effusion de sang.

      Aujourd’hui des solution existent. La science rejoint la spiritualité pour nous apprendre que tout est possible il suffit d’y croire avec le coeur, car c’est bien de ça que l’on parle main dans la main l’humanité à une force prodigieuse destructrice mais également et surtout créatrice alors ayons confiance et vivons notre époque à fond !

      je vous conseille se site : garnier-malet.com C’est un scientifique qui à découvert une propriété du temps qui va révolutionner l’histoire et nous révolutionner tous intimement. Il est au "temps" ce qu’étais galilée dans son domaine à l’époque !

      je vous embrasse trés fort. Soyez confiant transmettez l’information. Utilisons l’intelligence collective et avançons en toute simplicité. Il ne faut pas attendre les politiques ils sont malades et les seuls médecins qui reste se sont ceux qui croient et qui font tous avec amour pour combattre cette maladie !

      • Cassandre à l’ecoute de conscience universelle doit ratisser la sciure des toilettes seches ?

        10 février 2009, par la truie qui file

        Il y a des théories actuelles qui coincident avec une certaine perception antique et conservée par des peuples premiers : La terre est un etre vivant et l’univers entier est doué d’une "conscience" .

        Alors selon ces modèles et en accord avec la vision de ce qui pourrai être une sorte de "chamanisme d’homme de science" plutot que de paniquer doit developper une conscience "active" mais aussi receptive !

        Dans le même ordre d’idée , les animaux présentent les catastrophes et généralement savent trouver les endroits préservés . Il est tres possible que les premiers hommes savaient également le faire ou demandait à des "chamans" de les guider . Certaines civilisations par exemples l’egypte antique ont connus et utilisé cette approche par le biais de ce qui etait appelé les "hiérophantes" Et cette civilisation à duré pres de 4000 ans ! La nôtre risque de s’effondrer en moins de de 200ans ...

        Une autre remarque à propos du poids de la destinée : Imaginez demain les "parrains" de l’economie de marché avec leurs milliard d’euros volés affrontant le regard de leurs progéniture ? Imaginez tous ceux qui se prétendent scientifiques et qui peuvent voir les iles ou meme les cotes francaise petit à petit rongée par l’élévation du niveau océanique ?

        Ils ne voient rien si grande est leur habitude de mentir !

        Ceux qui ont l’habitude de manipuler ne pourront jamais acceder à la conscience , la disparition de l’ espece ne serait pas très grave , la plus grande difficulté est pour le tres grand nombre des autres : les vrais et fausses "victimes" ! (Fausses : mettez un quidam à la place du "parrain" il sera pire que son prédecesseur autrement il refusera cette position , demandez aux plus nombreux il craignent ceux qui les tyrannisent mais reves de leurs avantages meme dans des assos humanitaires !)

        Celles et ceux qui préservent la cause de l’etre vivant "Terre" , qui sont juste et intègres selon une définition très Pythagoricienne .., il me semble que la conscience de celle-ci peut parfaitement les reconnaitre et leurs octroyer quelques avantages notamment un champ de conscience élargi et la connaissance intuitive des signes avant coureurs des humeurs de notre Planete . Peut etre meme d’obtenir une sorte de dialogue , mais ceci les rend plus simples et naturellement humbles :

        Si tout le monde ne developpe pas cet authentique talent comment obtenir une quelquonque influence sur les moins receptifs pour leur sauvegarde et ceci sans aucune véilleité de pouvoir quelquonque ?

        C’est une funeste habitude populiste de sacrifier les "cassandre" alors les plus "éclairés" ont pris l’habitude de se taire ! L’avenir passe par la reconnaissance de ces particularités "spéciales" et non plus d’ecouter le plus pervers dialecticiens ( qui veut à toute epoque la place de "Maître" et la mort du visionnaire ou du plus talentueux ... ).

        Autre remarque pensez vous que Pythagore (,ou bien d’autres) accepterai de vivre dans les communautés contemporaines proposées comme alternative d’un avenir pour les générations humaines ?

        En suivant leurs preceptes, il semblerai qu’une revision "étique" soit bienvenue et urgente dans les milieux" alternatifs" ou certains utilisent ces "modeles" pour des motifs tres varies et contestables !

        Une épuration permettrai que bien plus de personne reconnaissent ainsi le monde "alternatif" comme alternative acceptable . Ensuite ne demandez pas à une Cassandre de ratisser la sciure ou son talent disparaitrai !

        Et dans ce cas la conscience de "GEA" risque de ne pas se rendre compte que l’espece humaine n’existe plus !

        En ce moment ladite "conscience" est en train de commencer quelques reactions allergiques à un petit inconvénient mineur , que faire si cassandre ne la reconforte pas ?

        La Truie qui file

| 1 | 2 |


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Urgent Jardinier Eco-Bâtisseur Recherche Lieu de Vie (À l’abordage dans le 56)

Demande : Ancien artisan je connais parfaitement la construction et l’eco-construction pour avoir réalisé de nombreuses maisons. Jardinier je réalise depuis plus de quinze ans des jardins et potagers (...)

Location Appartement sur une Ferme Collective (Elargissement dans le 63)

Offre : Nous proposons un studio à louer dans une ferme collective à Ambert (63). Sur place, il y a des espaces privés : 3 logements indépendants, et des espaces communs: une cuisine, la cour, un (...)

Recherche Bout de Terrain Région de Gap (Recherche location)

Projet : Bonjour, Nous sommes un jeune couple (22 et 26 ans). Nous fabriquons une roulotte. Nous recherchons un coin de terre pour pouvoir y installer notre future habitation. Offre : Nous sommes (...)

Simplement: Nous Constituer la Société que Nous Aimerions (Contacts)

Projet : cf. annonce complète pour plus d'infos Créer une société communautaire en Isère (en restant ouverts). Sur le principe du réseau : de connections amicales que chaque personne entretien (...)

Éco-Lieu Vallée Esteron (06) Cherche Membres (Terre en Vue dans le 06)

Projet : Éco-village dans la vallée de l'Esteron (06), lieu de vie et de travail. Propice à l'habitat léger / mobile. Achat de "dur" possible sur fonciers voisins. Demande : Compétences recherchées: (...)

Création Oasis (Un Groupe Existe dans le 88)

Projet : Actuellement 5 personnes qui rêvent de créer un lieu de vie dans le Grand Est (préférence pour les Vosges) pour vivre le changement au quotidien et incarner nos valeurs : prendre soin de Soi, (...)

Décroissance Heureuse. (Elargissement dans le 84)

Projet : Eco-lieu Drôme Provençale; Gros potentiel cherche à ouvrir un nouveau chapitre par la création d'une association, laboratoire d'idées sur la décroissance ; cherche personnes créatives, (...)

Colocation ou Achat à 3 (CoLocation dans le 61)

Projet : colocation pour seniors avec ou sans achat partagé Charmante maison avec 3 ch. et terrain arboré dans une commune dynamique dans l'Orne en Basse Normandie. Je vis à côté . De jeunes seniors (...)

Recherche Logement pour une Jeune Femme Seule avec un Bébé de 5 Mois (Recherche location dans le 29)

Projet : Bonjour, j'ai 37 ans, je suis vegan et électrosensible, artistique, sportive, je pratique le yoga et la méditation. J'aime les animaux, je pratique le bien-être et les médecines alternatives (...)