Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Les Blogs
2. Reseau Eco
Le covoiturage devant les tribunaux

le 28 juillet 2005

Contact

ARTICLES

Le covoiturage devant les tribunaux

Rien ne va plus ! Le covoiturage, encouragé par quelques discours de nos dirigeants de temps à autre, constituerait-il une concurrence déloyale pour les sociétés de transport ? C’est la position défendue par les "Transports Schiocchet Excursions". Cette société exploite une ligne de bus transfrontalière dédiée aux femmes de ménage. Furieuse de voir une part de marché s’effondrer suite à l’organisation par des usagers et des employés d’un système de covoiturage pour se rendre ensemble à leur travail, la société de transport assigne 10 employés et leur entreprise Onet-Luxembourg devant le tribunal de grande instance de Briey (Meurthe-et-Moselle) !

Bref, sommes-nous libres de choisir notre mode de transport ? En réparation, la société de transport demande des condamnations à 5 000 euros d’astreinte par infraction constatée et la saisie des véhicules, au motif que le covoiturage constituerait "un acte de concurrence déloyale et parasitaire".

Jugement attendu théoriquement début 2006...

Stéphane Boutin

PLus de détails

Pendant de nombreuses années, onze femmes de charge de la société ONET Luxembourg eurent recours aux services des Transports Schiocchet Excursions - basés à Boulange, en Moselle, jusqu’à ce que ceux-ci ne correspondent plus à leurs besoins et aux impératifs liés à leur emploi.

Mme Constance S., l’une des employées, explique que l’autocariste lorrain ne respectait plus ni horaires ni arrêts depuis de récentes embauches, alors qu’il exploitait, de façon régulière, une ligne reliant différents points de la Lorraine aux institutions européennes, au Kirchberg.

Pourquoi un tel reversement de situation ? C’est la question à laquelle le tribunal de commerce de Thionville tente de répondre actuellement.

Les employées se plaignent aussi d’un manque de respect quotidien du chauffeur vis à vis de ces dames, ce qui les poussent alors à s’organiser entre elles pour pouvoir se rendre à leur travail à l’heure et sans stress. Constance raconte "nous avons mis en place un système de covoiturage" et ajoute "à un rythme hebdomadaire et à tour de rôle nous emmenons chacune trois ou quatre de nos collègues dans notre véhicule personnel. Celles qui n’ont pas de permis paient de temps à autre un plein d ’essence".

L’autocariste n’a pas apprécié la manœuvre car en quelques mois sa cleintèle est passée de 80 à moins de 10 utilisatrices par jour. Il porte alors l’affaire en justice, pour "incitation au covoiturage" et "concurrence déloyale".

"Selon eux, puisqu’il existe une ligne régulière de bus, nous sommes obligées de l’utiliser", note encore Constance qui dénonce les méthodes de la famille Schiocchet. "Des membres de la société nous ont filées plusieurs fois pour voir comment nous nous organisions, savoir où nous habitions, observer nos trajets et ensuite porter plainte contre nous", peste Constance. "Et ils n’ont par ailleurs pas hésité à recourir à un huissier qui s’est posté à la frontière luxembourgeoise pour photographier nos véhicules et les occupantes qui se trouvaient à l’intérieur".

Le directeur d’ONET-Luxembourg, Frédéric Sirerol, s’insurge de cette situation et déclare "pour mes employées, il s’agit là d’une véritable atteinte à leur vie privée. Quant à ma société, j’aimerais bien comprendre : on me reproche des choses sur lesquelles je n’ai absolument aucun pouvoir d’intervention , mais surtout dont je me moque éperdument. La seule chose qui compte pour moi , c’est que ces dames soient là pour leur travail. Qu’importe si elles y viennent à pied, en voiture ou en avion !".

Le tribunal de commerce de Thionville, qui se prononcera courant 2006, pourra-t-il donner raison au plaignant puisque celui-ci a déjà été débouté en 2003 – pour les mêmes motifs – par le tribunal de commerce de Briey qui s’est déclaré incompétent. Mais l’entreprise a alors interjeté appel avant de se désister et s’est adressée au tribunal de grande instance de Nancy à qui elle a réclamé la condamnation des femmes de ménage à 5.000 euros d’astreinte par infraction constatée et la saisie de leurs véhicules.

Le motif invoqué : le covoiturage constituerait "un acte de concurrence déloyale et parasitaire".

Source : La Voix

Me Cécile Klein-Schmitt, du barreau de Metz, assure la défense de ces femmes et consternée, ajoute : "juridiquement parlant c’est une aberration totale. A ce compte-là, toutes les personnes qui pratiquent le covoiturage peuvent s’attendre à être traduites devant les tribunaux".

De son côté, l’autocariste a chiffré son manque à gagner à près de 2 millions d’euros. Il réclame également de la justice qu’elle ordonne la saisie des véhicules des femmes de ménages.

Il y a quelques années encore, cette petite entreprise familiale basée à Boulange (57) assurait le transfert quotidien, en autocar, de ces employées de part et d’autre de la frontière franco-luxembourgeoise. Mais comme elles avaient souvent du retard sur le chemin du retour, elles ont opté pour la solution très pratique du covoiturage. En effet, à tour de rôle, chacune assure le transport des autres avec sa voiture personnelle en partageant les frais, ce qui leur revient moins cher et réduit considérablement leur temps de trajet : 1h 30 avec la compagnie de transport contre 30 mn en voiture !

Me Klein Schmitt, quant à elle, n’en revient pas de cette procédure qu’elle considère sans fondement. "Le transporteur a poussé le vice jusqu’à faire comptabiliser par un huissier de justice, au passage de la frontière, le nombre de femmes de ménage transportées par voiture", se scandalise-t-elle. "Le comble, c’est qu’il poursuit également le mari de l’une d’elles qui participait au transport" s’indigne encore l’avocate qui estime toutefois que "le transporteur a peu de chance d’obtenir gain de cause".

Source Tageblatt.


1 vote
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

21 messages

| 1 | 2 | 3 | 4 |

  • > Le covoiturage devant les tribunaux

    Le 6 janvier 2006, par X

    Je n’arrive pas à y croire ! Stéphane aurez vous la possibilité de nous faire connaitre le jugement rendu ? Merci. Mireille

  • > Le covoiturage devant les tribunaux

    Le 26 novembre 2005, par nico tchamperoux

    l’éternelle stupiditée trouvera tjs sa raison de vivre en ville.

    Il serais temps de fair un choix ?

  • > Le covoiturage devant les tribunaux

    Le 22 novembre 2005, par tomtom

    bon dieu qu’ils sont con !!!!!!!!!!!!

  • > Le covoiturage devant les tribunaux

    Le 12 novembre 2005, par Arnô

    Là on marche sur la tête. on se demande si les tribunaux ne vont pas devenir des théatres de marrionnettes avec de telles affaires. Quoiqu’il en soit il existe un article du code pénal qui permet aux juridictions françaises de poursuivre les personnes ayant déposé plainte auprès des procureurs ou s’étant constituées parties-civiles auprès des juges, de manière abusive et infondée. A suivre de près !

  • > Le covoiturage devant les tribunaux

    Le 7 novembre 2005, par Theryca

    Que c’est difficile d’imaginer jusqu’où va la bêtise humaine... Le monde marche définitivement sur la tête. Si la Justice donne raison à l’entreprise de transports contre l’exercice du covoiturage, tout est possible désormais, je prône naturellement la désobéissance civile. Theryca

| 1 | 2 | 3 | 4 |


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Urgent Jardinier Eco-Bâtisseur Recherche Lieu de Vie (À l’abordage dans le 56)

Demande : Ancien artisan je connais parfaitement la construction et l’eco-construction pour avoir réalisé de nombreuses maisons. Jardinier je réalise depuis plus de quinze ans des jardins et potagers (...)

Location Appartement sur une Ferme Collective (Elargissement dans le 63)

Offre : Nous proposons un studio à louer dans une ferme collective à Ambert (63). Sur place, il y a des espaces privés : 3 logements indépendants, et des espaces communs: une cuisine, la cour, un (...)

Recherche Bout de Terrain Région de Gap (Recherche location)

Projet : Bonjour, Nous sommes un jeune couple (22 et 26 ans). Nous fabriquons une roulotte. Nous recherchons un coin de terre pour pouvoir y installer notre future habitation. Offre : Nous sommes (...)

Simplement: Nous Constituer la Société que Nous Aimerions (Contacts)

Projet : cf. annonce complète pour plus d'infos Créer une société communautaire en Isère (en restant ouverts). Sur le principe du réseau : de connections amicales que chaque personne entretien (...)

Éco-Lieu Vallée Esteron (06) Cherche Membres (Terre en Vue dans le 06)

Projet : Éco-village dans la vallée de l'Esteron (06), lieu de vie et de travail. Propice à l'habitat léger / mobile. Achat de "dur" possible sur fonciers voisins. Demande : Compétences recherchées: (...)

Création Oasis (Un Groupe Existe dans le 88)

Projet : Actuellement 5 personnes qui rêvent de créer un lieu de vie dans le Grand Est (préférence pour les Vosges) pour vivre le changement au quotidien et incarner nos valeurs : prendre soin de Soi, (...)

Décroissance Heureuse. (Elargissement dans le 84)

Projet : Eco-lieu Drôme Provençale; Gros potentiel cherche à ouvrir un nouveau chapitre par la création d'une association, laboratoire d'idées sur la décroissance ; cherche personnes créatives, (...)

Colocation ou Achat à 3 (CoLocation dans le 61)

Projet : colocation pour seniors avec ou sans achat partagé Charmante maison avec 3 ch. et terrain arboré dans une commune dynamique dans l'Orne en Basse Normandie. Je vis à côté . De jeunes seniors (...)

Recherche Logement pour une Jeune Femme Seule avec un Bébé de 5 Mois (Recherche location dans le 29)

Projet : Bonjour, j'ai 37 ans, je suis vegan et électrosensible, artistique, sportive, je pratique le yoga et la méditation. J'aime les animaux, je pratique le bien-être et les médecines alternatives (...)