Désormais organisés en télétravail, nous continuons à envoyer les revues Passerelle Eco et les livres de permaculture que vous commandez.
Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en vous abonnant à la revue

Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Les Blogs
2. Reseau Eco
La guyane, les indiens et la télé cherchent videastes ethnographiques.

le 19 mars 2005

ARTICLES

La guyane, les indiens et la télé cherchent videastes ethnographiques.

APPEL À CANDIDATURE - CINEMA ETHNOGRAPHIQUE

POUR LA RÉALISATION (Enquête de terrain, écriture, tournage, montage), D’UN DOCUMENTAIRE SUR LES CONDITIONS ACTUELLES DE VIE DES INDIENS WAYAMPI ET TEKO (Émerillon) de GUYANE FRANCAISE.

 Nécessité de réaliser un documentaire d’urgence sur le fleuve Oyapock en Guyane francaise en tant que pièce à fournir dès que possible aux décideurs qui ignorent encore tout de l’incompatibilité entre maintient du mode de vie des Peuples Autochtones et création d’un Parc National sur leur territoire malgré les multiples preuves à ce sujet : rapport Marcus Colchester à l’O.N.U. 1994 , rééd. et augm. par le World Rainforest Movement, 150 p. 2003 :"Salvaging Nature:Indigenous Peoples, Protected Areas and Biodiversity" et autres études listées sur http://www.iucn.org/themes/pmns/old...

 Suite à l’ouverture de l’axe routier de Cayenne au Brésil, les touristes affluent déjà à Saint Georges de l’Oyapock, et de là tentent de remonter le fleuve pour se rendre en territoire e6n principe interdit depuis 1970 pour protéger d’un voyeurisme malsain et ethnocidaire les Indiens Wayampi et Teko.

 Des Brésiliens profitent du retard du Gouvernement Lula pour appliquer la réglementation (qui devrait imposer l’arrêt de la colonisation, l’éradication des villages sauvages, l’orpaillage, et tout ce qui favorise le génocide culturel des Indiens qui vivent au bord de l’Oyapock depuis la création en août 2002 du Parc National brésilien desTumucumaque qui longe presque tout ce fleuve-frontière) pour se lancer dans l’ethno-tourisme, et développer une colonisation commencée en 1985 juste en face du village des Indiens francais de Camopi pour vivre de vente d’alcool : ils récupèrent ainsi 75 000 des 100 000 euros de subsides sociaux que l’Etat verse aux Indiens de la municipalité de Camopi (révélation du Président J. Chirac à Cayenne en Nov. 1997).

 Des francais venus d’Europe sont placés à des postes-clés dans le village de Camopi pour, disent-ils "civiliser les sauvages", tel le secrétaire de mairie et le directeur de l’école communale, farouches disciples de cette croyance occidentale appelée "développement" (Sur cette croyance ethnocentrique, lire les travaux de E. Navet, G. Rist et S. Latouche)

Tout cela engendre une accélération spectaculaire de l’ethnocide : la population indigène gravement déstabilisée, incitée à renier ses valeurs, se laisse aller à un alcoolisme de plus en plus sévère qui atteint désormais aussi le petits villages des sources de l’Oyapock : suicides d’adolescents, prostitution, Sida...


Les naturalistes francais n’ont toujours pas compris pourquoi il ne faut JAMAIS créer un Parc National là où vivent des Peuples Autochtones traditionnels sylvicoles, et continuent d’envisager de localiser le futur Parc National francais chez les Indiens du tiers-sud de la Guyane, alors qu’au début ce Parc était envisagé dans la partie montagneuse centrale et tout le nord de la Guyane, inhabité sur 50 000 km2, car c’est aussi là que la forêt est la plus riche biologiquement. Mais voilà, depuis, sur 8900 km2, on a découvert de l’or, et l’Etat cède devant le lobby minier : les limites du Parc sont reculées de plus en plus vers le sud, malgré l’existence dans ces 30 000 km2 du "Pays Indien" jusque là protégé de l’invasion touristique par l’arrêté préfectoral de 1970, une mesure obtenue par les ethnologues suite à une intense campagne de presse. Si un Parc se crée chez les Indiens, cet espace ouvert ainsi au public mettrait fin aux mesures protectrices de 1970, et l’ouverture au tourisme transformerait les villages indiens en lamentables "zoos humains" !

IL EST URGENT DE FILMER L’EXTRAORDINAIRE AGGRAVATION DE LA DÉCHÉANCE DE CES POPULATIONS AMAZONIENNES : ces "Indiens de la République" sont aussi membres de l’Union Européenne et l’opinion publique de chacun des 25 Etats de cette Union devrait être choquée d’apprendre grâce à ce film que l’argent de Bruxelles , soit les 5 / 7e du budget de la Guyane, sert à financer une politique scandaleuse : on abandonne la forêt amazonienne aux industriels miniers sans scrupules qui tirent les ficelles derrière les chantiers illégaux des orpailleurs, et on participe à la mise en place par cette lâche attitude d’un génocide culturel criminel, voire même un génocide physique par le biais du Sida et l’empoisonnement par le mercure de la nourriture des Indiens.

FACE AU DEBAT ACTUEL SUR LES MODALITES DE CREATION DU PARC NATIONAL, CE FILM DOIT PERMETTRE D’OUVRIR LES YEUX SUR LA NÉCESSITÉ ABSOLUE DE NE PAS LE LOCALISER DANS LE SUD GUYANAIS.

IL SERVIRA AUSSI À "EUROPÉANISER" les discussions en cours grâce aux versions à réaliser dans la plupart des langues d’Europe au moment où le Ministère del’Ecologie a tendance à laisser faire une rétractation des discussions et consultations au seul niveau micro-local à Cayenne, dans une quasi clandestinité qui arrange bien les politiciens locaux connus pour leur mépris des peuples de la forêt, quelle que soit leur couleur de peau.

Renseignement complémentaires :

 Thierry Sallantin, Ecole Pratique des Hautes Etudes Ve section, Sorbonne (Religions d’Amérique du Sud, Pr P. Menget) et Medien Zentrum, Université de Lüneburg, Allemagne =
email : thierry Salentin

 Eric Navet, Institut d’Ethnologie, faculté des Sciences Humaines de Strasbourg=
email : enavet@umb.u-strasbg.fr

Thierry Salentin

Note de la rédaction : pour répondre à cette annonce, adressez un mail aux 2 auteurs dont les adresses figurent juste ci-dessus. A la date du 20 Mai 05, je ne sais pas du tout quelle suite est donnée à ce projet. Il y a matière à faire quelquechose en tout cas. Sans réponse de leur part, peut être pourriez vous laisser un message sur cette page, ou contacter les personnes en ayant déjà laissé un.  JLuc


7 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

17 messages

| 1 | 2 | 3 |

  • > La guyane, les indiens et la télé cherchent videastes ethnographiques.

    Le 22 mai 2005, par alex

    bonjour messieurs, Je m’appelle Alexandrine Jan, je suis étudiante en licence d’ethnologie à Paris X. Me destinant à une carrière de documentariste et voulant me concentrer plus particulièremeent sur les phénomènes d’acculturation et sur les conséquences de la politique économique mondiale, votre projet m’intéresse énormément. J’ai vu cette année un reportage traitant de ce sujet et ai été, comme vous, assez scandalisée de ce génocide culturel éhonté. Je me tiens à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire ou entretien et serai très heureuse de participer à la réalisation de ces documentaires, de quelque manière que ce soit. Cordialement, et dans l’attente d’une réponse de votre part, Alexandrine

  • > La guyane, les indiens et la télé cherchent videastes ethnographiques.

    Le 19 mai 2005, par Didier URBAIN

    bonjour, j’habite St-Laurent du Maroni, je suis vidéaste, je travaille pour le Centre Culturel TransAmazonien, nous avons un peu de moyen matériel vidéo (prise de vue et prise de son)... j’ai longtemps été journaliste en Métropole. A titre personnelle, je travaille actuellement à la préparation d’un reportage sur le projet du Parc National de Guyane et suis prêt à contribuer à votre documentaire. Salutations. Didier Urbain

  • > La guyane, les indiens et la télé cherchent videastes ethnographiques.

    Le 2 mai 2005, par anne

    bonjour, je serais interessee pour participer à la realisation de votre documentaire mais quels types de personnes recherchez-vous ? des "professionnels" en techniques cinematographiques...ce n’est pas mon cas, ou des personnes pour travailler en amont, recherches bibliographiques, enquete de terrain, ecriture du documentaire... pour ma part, ce sujet m’interesse, j’ai un deug de cinema et une maitrise de socio, ce qui ne veut pas dire grand chose mais c’est une façon de se presenter, peut-etre pouvez-vous m’envoyer un peu plus d’informations sur l’equipe que vous recherchez, quand voulez-vous realiser ce projet... anne

    Voir en ligne : appel à candidature, cinema ethnographique

    • > La guyane, les indiens et la télé cherchent videastes ethnographiques.

      Le 4 décembre 2005, par yann

      bonjour je me permet de venir vous voir car je suis sur un projet pour ma license de tourisme et mon sujet est la construction ou non d’un parc nationale en guyane j’eurai aimé avoir quelques renseignemen de votre part a ce sujet merci par avance de l’interet que vous porterez a ce message je vous laisse un numéro de tél au cas ou 06 65 63 24 75

  • > La guyane, les indiens et la télé cherchent videastes ethnographiques.

    Le 31 mars 2005, par bradu sebastien

    Je ne sais pas si vous en êtes à ce stade de la préparation, mais je connais un très bon piroguier, « pour avoir navigué pendant des semaines avec lui sur les fleuves de Guyane », je vous laisse mon mail si vous souhaitez avoir ses coordonnées. et bonne continuation pour votre projet.

    Voir en ligne : http://www.ipok.org

  • > La guyane, les indiens et la télé cherchent videastes ethnographiques.

    Le 22 mars 2005, par X

    Je viens de lire avec beaucoup d’intêret votre texte sur les indiens.Pour avoir vécu près de 15 ans en Guyane, je sais de quoi vous parlez et j’ai déjà à l’époque,vu le début de la déchéance indienne (en 1997) Avez-vous contacté le cinéaste Alain Maline, homme passionné par la Guyane et qui avait réalisé un film (Cayenne Palace)sur ce pays ? Je souhaite de tout coeur que votre appel trouve écho. Que les gens aient vu vivre ces populations dans leur état naturel et ils comprendront qu’il est criminel de leur apporter "notre civilisation" et de les détruire par l’alcool. Bon courage, je suivrai cette actualité Annie

| 1 | 2 | 3 |


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Masculin à Féminin (Contacts dans le 19)

Projet : Création Lieu de vie pleine nature Demande : Si tu -comme moi : As le projet de vivre en pleine nature, modestement, respectueusement.. As déjà un vécu en milieu sauvage.. As l'esprit de (...)

Stages Automne Permaterra (Agricultiver dans le 66)

Offre : Nos formations de l'automne 2020 : Maraîchage bio-intensif / Fortier / Couderc - Gestion de l'eau de ruissellement en agriculture / Franck Chevallier - Microbiologie des sols / Jérémy (...)

Migration (À l’abordage dans le 07)

Projet : Couple avec 1 enfant recherche un lieu sain avec humain bienveillant pour co créer une vie épanouissante. En Ardeche, Isère,Drôme ! Étudient ttes propositions !! Offre : Aide au quotidien, (...)

Une co-Location avec une Enchanteuse de Vie (Recherche location dans le 07)

Projet : Enchanteuse de Vie souhaite partager une colocation avec une autre enchanteuse de Vie dans la joie de la co-création d'une nouvelle civilisation de liberté et de joie de vivre. Pour la (...)

Wwoofing à la Lombarde (Dimension Agricole dans le 24)

Projet : La Lombarde est un écolieu dans le sud-ouest du Perigord, 17 ha en expérimentation (autosufisance, jardin forêt, permaculture et reforestation naturelle soutenue). Face aux crises (...)

Lieu de Vie Épanouissant et Partages en Harmonie (À l’abordage dans le 33)

Projet : Isabelle, 53 ans, je souhaite vivre dans un lieu qui m’inspire, en cours d’autonomie, dans la nature. Développer des relations basées sur: partage , collaboration, communication (...)

Forêt Nourricière (Ventes Immobilier dans le 75)

Projet : Bonjour je suis à la recherche d’une forêt nourricière je voudrais vivre et développer un projet construire des cabanes dans les arbres et utiliser la forêt nourricière merci de me laisser un (...)

Campagne 34 ou 30. Sylvie, 61Ans Ch. Maison Indépendante Calme Nature (Recherche location dans le 30)

Projet : Je cherche à louer à partir de Septembre, une Maison meublée ou vide avec placards, en campagne, ni wifi de voisinage ni linky. Maxi 1h de Montpellier et Nîmes, 50mn de la mer. Je viens loger (...)

Création d'un Écolieu et Vie de Partage Près de Lyon (Graines d’Avenir dans le 69)

Projet : J'aimerais créer un Lieu convivial et de partage (inter-générationnelle), à la Campagne. Où on peut accueillir des personnes (familles, amis, amis d'amis, petits festivals…). Dans l'optique (...)