Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratiques

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau > Projets Abandonnés > La Borie (Gard)
Brève Histoire, Enjeux et Avenir de la Borie :

le 29 avril 2003

Brève Histoire, Enjeux et Avenir de la Borie

Il y a maintenant plus de 15 ans, deux familles vendaient leurs propriétés au Conseil Général. Elles étaient prêtes à voir leur bien englouti sous 40 mètres d’eau et ont accepté de vendre, négociant le meilleur prix. Puis la lutte que l’on sait a eu lieu (sans les propriétaires) regroupant toutes les tendances et aboutissant à la non construction du barrage. Aujourd’hui le département se voit obligé, en priorité, de proposer aux anciens propriétaires de racheter leur bien, mais…

L’ensemble de La Borie avait été acheté 3 100 000 francs en février 1987 par le Conseil Général (via B.R.L.), et aujourd’hui il le propose aux anciens propriétaires (ou leurs ayant-droits) pour 400 000 euros (2 600 000 francs.) valeur évaluée par le service des Domaines en décembre 2002, donc à un prix inférieur à celui auquel il l’a acheté il y a plus de 15 ans ! Les mêmes, qui étaient donc prêts à voir leurs propriétés noyées, reviennent aujourd’hui, la bouche en cœur, voir s’ils vont cueillir le résultat d’une action à laquelle ils n’ont même pas participé ! S’ils achètent simplement pour revendre, ils peuvent même faire une bonne affaire, le seul bémol étant l’impôt à payer sur la plus-value.

Cette action, exemplaire à beaucoup d’égards, n’aurait-elle donc servi que ce droit de la propriété privée ? Droit sacré dans notre pays, mais jusqu’où ce droit est-il juste ? Certains militants doivent s’en retourner dans leur tombe ! Et pourquoi cette issue possible, qu’a fait le Conseil Général pour gérer de façon plus honorable l’argent public ? Il ne s’est pas préoccupé de savoir comment le site était entretenu, de vérifier si la vraie valeur n’était pas supérieure à celle estimée par les Domaines… Non, pourvu qu’on ne parle plus de La Borie, tout va bien.

L’histoire de la Borie tombe dans le cynique : une lutte solidaire, pour un intérêt particulier

Rappelons les dernières étapes administratives concernant le devenir de La Borie. On remarquera au passage qu’il a fallu beaucoup de mois pour pas grand-chose… Suite à la levée de la concession de la compagnie Bas Rhône Languedoc par le Conseil Général (votée en novembre 2001) ce dernier a demandé une évaluation du site aux Services des Domaines (mai 2002). Ce service a effectué ce chiffrage en décembre 2002. Puis la 16 mars 2003, les services du Conseil Général ont adressé une lettre aux anciens propriétaires, leur demandant de se prononcer sur un éventuel rachat. Rappelons que cette démarche est obligatoire dans la mesure où ces propriétés avaient été achetées sous D.U.P. (directive d’utilité publique). Les anciens propriétaires (sauf un…) ayant reçu la lettre le 24 mars, ils ont jusqu’au 24 mai pour donner leur réponse. Le 24 mai, c’est aussi le jour fixé (sans le savoir) pour l’assemblée générale annuelle de l’A.F.P.E. La Borie. Cette assemblée devra donc effectuer des choix d’actions et décider des suites à donner, en fonction des réponses des anciens propriétaires.

Il est donc important qu’un maximum d’adhérents et de sympathisants soient présents à cette Assemblée Générale. qui se tiendra le samedi 24 mai 2003 à La Borie, à 15h30.


2 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Coloc en Campagne (Offres de CoLocation dans le 81)

Projet : Je cherche une coloc pour partager une maison qui est séparée en trois logements indépendants et la coloc en occupe un. Offre : Les espaces extérieurs sont partagés avec tous les habitants (...)

La Main à la Pâte (Artisanat dans le 38)

Projet : Venez découvrir la fabrication du pain artisanal au levain et la pizza au levain ! Trois jours d’immersion dans l’atelier boulangerie de l’Arche de Saint Antoine pour commencer à mettre la (...)

Création Écolieu en Midi-Pyrénées (Vouloir Agricole dans le 12)

Projet : Autonomie et bien vivre ensemble dans le cadre d’un projet d’habitat participatif jumelé avec projet(s) d’installation agricole bio. Offre : Vous avez un projet d’installation agricole bio, (...)

Co Location (Recherche CoLocation dans le 71)

Projet : lieu de vie dev. personnel, spirituel, fraternel, convivialité maison partagé à paray le monial 71600 à pers. indépendante et responsable, oeuvrant sur soi-même en conscience autonomie (...)

Lieu Pleine Nature (Elargissement dans le 66)

Couple cherche H 35-55a aimant la nature et la simplicité pour micro communauté en montagne nature. Offre : Pied à terre avec chambre ou caravane