Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau > Projets Abandonnés > La Borie (Gard)
La lettre de La Borie - Mai 03

le 29 avril 2003

La lettre de La Borie - Mai 03

Synergie

Les objectifs (et donc bien sûr les pratiques) de l’Ecosite de la Borie vont à plusieurs titres dans le même sens que les missions du Parc National des Cévennes et de la Réserve de Biosphère : la protection du patrimoine, sa mise à disposition du public, l’appui à un développement local durable.

Depuis plusieurs années déjà le P.N.C. soutient l’Ecosite (balisage, équipement des galeries pour les chauves-souris, conseil, formation…) et réciproquement, l’Ecosite apporte ses compétences dans diverses manifestations organisées par le Parc. C’est pourquoi nous avons signé une convention qui précise et donc renforce à terme cette coopération.

Dans le cadre de celle-ci, nous désirons construire une synergie dans le domaine des énergies renouvelables. La promotion de ces énergies passe certes par des actions de sensibilisation du grand public, c’est là notamment le rôle des Espaces Info Energie (à Mende et Alès). Mais il est aussi nécessaire que les personnes intéressées puissent visualiser en un même lieu l’application des différentes énergies renouvelables mobilisables en Cévennes, ainsi que des techniques de maîtrise de l’énergie.

Aujourd’hui déjà, l’Ecosite de La Borie permet de voir l’utilisation de techniques architecturales favorisant les économies d’énergie ; son équipe d’animation réalise des interventions sur ces thèmes auprès du public des écoles et de groupes divers soit sur place, soit dans les écoles, ainsi que dans les différentes manifestations grand public propices au développement de ces thèmes. A terme, le programme de développement de l’Ecosite prévoit la mobilisation des différentes énergies (bois, soleil et eau) pour la production d’électricité et d’eau chaude, ainsi que pour le chauffage (chaudières à plaquettes) avec toujours l’ouverture à tous publics.

Par ces deux voies, l’Ecosite participe à la promotion du développement durable des Cévennes et le P.N.C. se félicite de ce partenariat déjà fructueux mais qui est amené à se développer dès que les questions foncières concernant le domaine de La Borie seront définitivement réglées.

Arnaud Cosson,
Directeur adjoint, Directeur par interim du P.N.C.

Nouveaux arrivants (suite…)

  Je me prénomme Christine, j’ai 54 ans et j’ai été recrutée comme secrétaire polyvalente en Contrat Emploi Solidarité, début mars. Ma curiosité naturelle et ma soif d’apprendre me font explorer différentes voies qui se complètent les unes les autres. Mon parcours professionnel est diversifié : service export d’une petite entreprise n°1 de la confection prêt-à-porter féminin, grande entreprise B.T.P. 1ère en installations électriques, Bureau d’Etudes Fluides et Structures, gérante créatrice d’une S.A.R.L. (traitement de la documentation) contrat famille expatriée 3 ans au Moyen-Orient. Au chômage et désirant rester dans la région, j’ai suivi par goût une formation de cuisinière. Ne trouvant pas d’emploi, je me suis recentrée en effectuant une formation de « technicien force de vente ». Mon dernier emploi a été un C.E.S. secrétaire au F.I.R.A. (qui organise le Festival de la Randonnée Pédestre) sans pérennité. Ce qui m’a séduite à La Borie c’est l’implication du couple de maîtres d’œuvre qui s’est investi matériellement et moralement depuis 5 ans pour développer un projet d’envergure qui représente une grande aventure où chacun a un rôle à jouer. C’est une forme d’engagement envers la défense de l’environnement à laquelle j’adhère pleinement.

Christine


  Oyé ! oyé ! braves gens sympathisants de l’A.F.P.E. La Borie Ces quelques lignes pour me présenter et vous faire connaître les raisons pour lesquelles je suis ici. Natif de Vendée, embauché depuis fin décembre 2002 sur le poste d’agent de reconstruction du patrimoine bâti, j’ai trouvé mon idéal en venant ici.

En effet, après une formation de six ans et demi en taille de pierre, maçonnerie traditionnelle et quelques mois passés avec les Compagnons Bâtisseurs, j’ai été à Solidarité Jeunesse comme animateur technique ; mon souhait était de continuer à travailler avec un aspect social, plus en contact avec la nature, tout en gardant ma fonction en rénovation.

C’était un peu utopique pour moi de pouvoir trouver un tel emploi, surtout dans cette région que j’aime tout particulièrement pour son côté encore sauvage.

Alors, oui c’est une superbe chance, j’ai trouvé mon idéal. Je peux m’investir dans cette association à plusieurs niveaux : reconstruction, animation de chantiers et lancement d’une petite exploitation agricole. Un emploi jeune me permet ainsi d’avoir accès à différentes formations ou stages pratiques.

Je soutiens profondément ce projet qui est, à mes yeux, une mesure indispensable face à la croissance démesurée de la dégradation de la nature… humaine. En continuité du combat mené par un grand nombre de personnes pour sauvegarder cette vallée, notre équipe y construit respectueusement un avenir. "Ca sent la vie"

Flavien


Vie associative

Côté accueil

A la demande du C.E.P. de Florac, l’Ecosite a reçu un groupe d’étudiants finlandais en agriculture et leur professeur. Ils se sont montrés très intéressés par les activités de l’Ecosite et par son programme de développement, notamment la structuration en SCIC, allant jusqu’à demander à être porteurs de parts. Nous remercions Véronika et le mari de Christine qui ont assuré l’interprétariat.

En réponse à une demande du lycée agricole de La Canourgue (48), l’Ecosite a animé une journée de travaux pratiques concernant la gestion écologique (broyage-compostage, mur en pierre sèche…) du domaine pour des élèves et des formateurs du Centre de Formation des Jeunes Agriculteurs de Kouré (Burkina Faso).

Les deux groupes ont été très intéressés par leur visite, confirmant le bien-fondé de l’Ecosite et de son programme de développement.


Vous le savez, l’Ecosite de La Borie est organisme d’accueil pour les volontaires européens. Nous pouvons de nouveau (depuis que les chambres du rez-de-chaussée des Tilleuls ont été récupérées) recevoir trois jeunes de l’Union Européenne, pour une durée de 8 mois maximum. Jusqu’à maintenant les dossiers déposés étaient examinés par l’Institut National de la Jeunesse et de l’Education Populaire, mais à partir d’avril, la gestion de ce programme va être régionale. Un comité se met donc en place au niveau de la Région Languedoc-Roussillon et nous sommes invités à en être membre.

Dans le cadre de ce programme du Service Volontaire Européen, nous allons accueillir un Slovaque, Pieter (une délégation de l’organisme slovaque qui envoie les jeunes est venue en visite préliminaire) et un Belge (Xavier) en mai, puis une autre jeune plus tard. Une élève-ingénieur marocaine sera également en stage à La Borie de Juin à aôut.


Pour cet été, un chantier international de jeunes est en cours de préparation avec Solidarités Jeunesses. Il aura pour objectif de poursuivre les travaux de réhabilitation des terrasses autour du cabanon.


Les animations pour les écoles et les adultes continuent et se développent de plus en plus, que ce soit en partenariat avec la Maison de la Nature et de l’Environnement, sur les thèmes des déchets, de l’eau , de l’énergie… ou avec le Parc des Cévennes, ou encore en partenariat avec l’Agence Méditerranéenne de l’Environnement, sans compter les animations autour du sentier de découverte de La Borie, qui reprennent avec la belle saison.

Concernant la liste des animations programmées et les dates des différentes manifestations et présence de l’Ecosite sur les foires, se reporter à la dernière lettre (n°11) ou bien demander le dépliant qui les présente.

Plus largement, tout un chacun est invité à diffuser les livrets, les affiches, les dépliants et autres plaquettes sur les différentes activités de l’Ecosite, pour les obtenir, il suffit d’en faire la demande à Christine, qui se fera un plaisir de vous les envoyer .


Côté nature

La mise en place de Natura 2000 (zone de protection pour certaines espèces, ce qui nécessite une adaptation des activités humaines, agricoles ou autres) sur le Gardon de Mialet, est programmée. La DIREN va venir à La Borie pour voir quel rôle pourrait jouer l’Ecosite dans cette mise en œuvre.

Dans cet esprit, trois espèces d’orchidées, (famille protégée) étant sorties, un système de protection a été mis en place, pour éviter le piétinement par Agathe ou les promeneurs.


Côté chantiers

Les abords du bassin des aulnes ont été aménagés ; les services techniques de la commune de St Jean du Gard sont venus avec leur tracto-pelle faire le terrassement (combler la tranchée et le trou qui avait été faits pour rénover le captage) puis l’équipe de l’Ecosite a fini le travail à la main et réensemencé les abords en herbage.

Côté sentier, le défrichage de l’ancien béal rive gauche est terminé ; il est maintenant possible de longer le Gardon en venant de la Maison Abraham Mazel via les galeries.

Côté bâtiments, les deux chambres du rez de chaussée de la Maison des Tilleuls ont été nettoyées et rénovées pour accueillir les prochains volontaires.

Côté agriculture, une nouvelle parcelle a été mise en culture par Aurélien (pommes de terre, oignons, betteraves fourragères…).

Rectificatif

Dans la précédente Lettre, dans l’article traitant de la capacité des sols à retenir l’eau, il y a une erreur concernant la contenance prévue du barrage de La Borie ; il fallait lire 16 millions de mètres cubes et non 30 000 m3…


1 vote
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

1 message

  • > 100. La lettre de La Borie - Mai 03

    Le 30 août 2003, par DESERT Anne

    Madame, Monsieur ; Je suis admirative de l’action menée par votre association surtout en ce qui concerne la sauvegarde du patrimoine et de la nature. Habitant Anduze dans un très vieux mas que nous avons restauré dans le plus grand respect de son architecture initiale, je suis outrée de la politique locale menée dans la commune : zones industrielles et constructibles en augmentation au détriment de la nature, destruction d’anciennes et magnifiques bâtisses et érection d’immondes bâtiments, blocage des projets de Natura 2000 ... Pourriez-vous m’indiquer à qui m’adresser afin d’arrêter le massacre d’une cité chargée de tant d’histoire ? Bien cordialement, Anne DESERT, 1405 ; chemin de Fraisal - 30140 - Anduze 04 66 60 92 55


Contact                    
Recherche sur le site :

Recherche dans la revue :

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Trouver Associé ou Groupe (Dimension Agricole dans le 49)

Projet : Je souhaite développer une activité de production et transformation dans le domaine des plantes médicinales (secteur de l'ouest : 79, 85, 49, 44 entre autres). Offre : Actuellement en CS (...)

Projet d'Installation Seniors (Terre en Vue dans le 93)

Projet : cherche candidats seniors intéressés par l'achat et le partage d'un habitat existant en milieu rural avec jardin et espaces communs.Normandie, Bourgogne.Centre, Franche-Conté proche ville (...)

Les Babayagas en Charentaises (Terre en Vue dans le 16)

Projet : Créer un habitat collectif à la campagne destiné à des personnes seules et matures (type babayagas). Le lieu: une jolie maison ancienne avec jardin qui demande à être rénovée et aménagée. Une (...)

Maison avec Terres (Ventes Immobilier dans le 10)

Projet : Partage d'un projet de création d'hébergement locatif saisonnier à caractère familial et écologique région Champagne et /ou Réunion cherche : également investisseur pour un bien à la (...)

Créateurs de notre Vie à 2. (Rencontres amoureuses dans le 65)

Projet : Basé sur la co-créativité apprécie la vie à la montagne campagne arbres vergers jardins poules et partages enrichissants et défis humains Offre : je suis femme pleine d'énergie qui a besoin de (...)

Vente Maison Proche la Guette en Brocéliande (Ventes Immobilier dans le 35)

Vends : à crédit si nécessaire pour éviter à l'acheteur tout emprunt à la banque, à une SCCI, ou SCI, ou particulier : maison avec 2 chambres, sdb, grenier de 100m2 aménageable, 80 ares, le tout plein (...)

Rachat Collectif de la Guette (Elargissement dans le 35)

Projet : La SCCI (Société Civile Coopérative) de la Guette rachète 25000€ l'écolieu pour en faire une propriété collective habitée et animée par l'association "La Guette Terre et Partage" ouverte aux (...)

Équinoxe et Semaine de la Paix (Agenda des Convergences dans le 35)

Projet : Du 21 au 22 Septembre, célébration de l'équinoxe, avec divers ateliers : yoga, sophrologie, veillée contée, ballades gourmandes, et plus encore ! Suivie, du 23 au 29 Septembre, d'une Semaine (...)

Journées de l'Arbre et du Fruit-St Jean du Gard (Agenda des Convergences dans le 30)

Projet : Thèmes  : Tomates - L’arbre et la forêt. Histoire et origine des tomates, agroforesterie, permaculture, forêt durable, pour inventer un nouveau récit où la forêt et les hommes retrouvent leur (...)
twitter

SUR LE WEB