Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

Derniers articles

Nos Livres et revues

Derniers articles

Réseau éco

20 ans d'écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.

Derniers articles

Thématiques

Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...

Derniers rendez-vous

Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...

Derniers articles

Pratique

- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Biomasse et Energies
Contexte, par Emilia Hazelip

le 19 janvier 2003

le Gaz Renouvelable

Il y a 2 sortes de gaz naturel : le fossile et le "frais".

Le gaz naturel fossile est celui qui est commercialisé aujourd’hui et qui est extrait en majorité en Afrique du Nord et en Russie, et qui voyage à travers de longs pipelines traversant des pays (comme la Tchéchénie...) pour arriver jusqu’à notre gazinière... Ce gaz est un hydrocarbure fossile. En brûlant, il dégage des gaz à effets de serre qui depuis des millions d’année étaient maintenus emprisonnés dans sa molécule.

Le gaz naturel "frais" à qui on donne aussi le nom de biogaz, se produit par la fermentation des déchets fermentescibles, comme les matières fécales, les lisiers de cochon, les fumiers, les farines animales contaminées, les déchets d’abattoirs et de distillerie, les épluchures de légumes et autres ordures ménagères biodégradables, les tontes de haies, etc ... Le gaz naturel renouvelable peut être utilisé comme carburant pour une cogénération classique ou comme source d’hydrogène pour l’alimentation de piles à combustibles permettant la combustion d’électricité et de chaleur.

Quelques chiffres :
Pour donner une idée du potentiel d’énergie contenu dans ces déchets, on peut indiquer que les habitants d’une ville de 20000 habitants, rien qu’en allant aux toilettes, peuvent produire 3680000m3 de gaz par jour ! ça fait 25 000 kWh d’énergie disponible, plus la chaleur récupérable pour chauffer eau et bâtiments. Si en plus on y ajoute les ordures ménagères biodégradables, et la fermentation des lisiers et autres déchets générés par les élevages industriels, ... la production d’électricité ainsi obtenue, ajoutée aux éoliennes, au solaire et à l’hydraulique, rendrait totalement inutile les centrales nucléaires (et la guerre en Tchéchénie).

Mettre en place la filière Pour aboutir à un tel programme, il faut mettre en place la filière, former des techniciens, avoir accès à des digesteurs, etc ... C’est tout un créneau économique et écologique à mettre en place... Malheureusement, cette économie va à l’encontre des intérêts des lobbies pétroliers et nucléaires qui ont réussi jusqu’à maintenant à maintenir le plus grand silence sur ces technologies. Comme toujours, EDF va essayer de justifier la continuation du nucléaire et nous n’en sortirons que si on peut répondre autrement à nos besoins en énergie...

Chacun de nous peut se mobiliser localement et en direct pour que cette filière soit mise en place : demandez des formations professionnelles de techniciens en méthanisation / cogénération à l’ADEME et à tout autre organisme dont c’est le rôle. Insistez auprès des Chambres d’Agriculture, du Ministère de l’Environnement pour qu’ils conseillent aux éleveurs de reconvertir les fosses à lisier en digesteurs à méthanisation ; auprès de la Chambre du Commerce pour qu’ils donnent les adresses des fabriquants ou distributeurs de ces appareils. Cette filière ne deviendra réelle que si nous la demandons !

Vous pouvez contacter tout endroit qui devrait se sentir concerné par la mise en place de cette filière :
 l’ADEME, 27 rue Louis Vicat, 75015 Paris, tel 01 47 65 2000
 CLER, 28 rue de Belfort, 75011 Paris, tel 01 46 59 04 44
 Institut Français de l’Energie, 3 rue Henri Heine, 75016 Paris, tel 01 45 24 46 14
 Ministère de l’Agriculture, 78 rue de Varenne, 75007 Paris
 Ministère de l’Environnement, 20 Av de Ségur, 75302 Paris - Votre Chambre de l’Agriculture, ...


22 votes
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.

16 messages

Contact --- Mentions légales

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Cherche une ou Plusieurs Femmes (Elargissement dans le 58)

Projet : Aide pour l'été. Et élargissement à une compagne ou +. Offre : Bonjour, ma petite fermette sortie du 19ième siècle, avec jardin sauvage, fruitiers, puits, source à 20 mètres, forêt à 100 m, vue (...)

Contacts Amicaux (Contacts dans le 45)

Projet : Je souhaite échanger avec des personnes conscientes et souveraines (ou qui tendent à l'être), dans l'idéal visant l'autonomie et donc possédent des terres. Offre : Échanger nos connaissances, (...)

Projet d'Installation dans la Creuse (23) (Recherche CoLocation dans le 23)

Projet : Bonjour, je souhaite m'installer en co-location dans les environs de Bussière-Dunoise (située au nord-ouest de Guéret). Projet pour mi-septembre début octobre 2022. Demande : Trouver ensemble (...)

Atelier Cycle Menstruel et les Plantes qui l'Accompagnent (Arts de Vie dans le 31)

Projet : Comprendre, apprendre, échanger autour du cycle menstruel et des plantes qui l'accompagnent. Offre : Une journée d'atelier théorique et pratique: compréhension des cycles hormonaux, outils (...)

Atelier « Rebondissez-vous la Vie ! » (Arts de Vie dans le 38)

Projet : Ecosensible ? Préoccupé⸱e par les enjeux actuels ? Envie de transformation ? Expérimente cet atelier biophilisé pour (re)trouver l’élan face aux enjeux actuels grâce à l'approche du « Travail (...)