] De l’économie sociale et solidaire à Montreuil. - Montreuil ville en transition - Villes en Transition
Passerelle eco

Permaculture et Écovillage Global

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...
Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - la partage et l'expérimentation de l'autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Réseau > Villes en Transition
Montreuil, ville en transition
De l'économie sociale et solidaire à Montreuil. :

le 30 juin 2010

Contact

De l’économie sociale et solidaire à Montreuil.

L’Économie Sociale et Solidaire regroupe une large gamme d’activités et de types de structures dont le point commun est de mettre l’être humain au centre du système économique. Elle est fondée sur des valeurs de démocratie, d’égalité, de solidarité, de partage, et est le vecteur d’un développement local du territoire au travers d’activités de proximité. Les créations d’entreprises dans le secteur de l’Économie Sociale et Solidaire sont de faible lucrativité et nécessitent donc un apport en fonds propres patients, un financement et un accompagnement spécifique.

Cet article complète le dossier "Montreuil, Ville comestible" publié dans Passerelle Eco n°36

Répondre à des besoins de financement

L’un des besoins les moins satisfaits dans le processus de création d’entreprise reste l’apport en fonds propres. Le système bancaire classique est peu à même de soutenir des projets portés par des chômeurs ou bénéficiaires du RMI qui ne présentent pas de garanties financières suffisantes. Le crédit voire le micro crédit souvent nécessaire fragilise la jeune entreprise.

Le mouvement des CIGALES

Un mouvement citoyen est né en 1983 dont la finalité est de montrer qu’au quotidien une autre économie est possible. Ce mouvement lutte contre la discrimination la plus insidieuse et la plus pernicieuse celle de l’argent ou plutôt de son manque. En apportant leur épargne à des personnes sans moyens financiers, de simples citoyens aident d’autres citoyens à créer une activité. Fort de cette expérience de lutte contre la discrimination par l’argent, le mouvement des CIGALES, veulent offrir aux personnes discriminées qui le souhaitent, un lieu d’échange et de mutualisation où ils pourront rompre avec les logiques d’exclusion en les faisant s’affirmer comme citoyen à part entière.

La centaine de CIGALES ayant aidé plus de 500 entreprises est animée en Île de France par l’association régionale des CIGALES d’Île de France. Elle assure la coordination, la gestion et le suivi de l’ensemble des clubs CIGALES franciliens mais aussi l’accompagnement des porteurs de projet pour les amener à présenter leur dossier devant les clubs.

Un club CIGALES, concrètement...

Un club CIGALES (Clubs d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne Solidaire) est un groupement de personnes qui souhaitent maîtriser l’usage d’une partie de leurs propres économies en vue de favoriser la création et le développement de petites entreprises locales et collectives (SA, SARL, SCOP, SCIC, association loi 1901, etc.). Concrètement, il s’agit de 5 à 20 personnes s’engageant à verser mensuellement une somme d’argent, en moyenne 30 € par mois, pendant 5 ans. L’épargne ainsi constituée est investie au capital dans des entreprises d’utilité sociale, la plupart du temps au stade de leur création. En devenant associé au capital, il apporte non seulement un financement dans le but de jouer un effet levier auprès des organismes de prêt mais s’engage surtout à suivre le jeune entrepreneur en lui faisant part de ses conseils, de ses expériences et de son réseau relationnel. La CIGALES est aussi un lieu d’échanges et d’auto-formation sur les questions économiques et de développement local. Les investisseurs et porteurs de projet font ensemble l’expérience d’une économie socialement responsable et solidaire.

… et à Montreuil

La CIGALES à pêches se réunit régulièrement (tous les 2 mois environ) à la pépinière d’entreprise de Montreuil pour discuter des projets dans lesquels elle souhaite participer. Récemment la cigales à pêches a aidé une porteuse de projet montreuilloise à créer son activité. Elle cuisine des sauces suivant des recettes traditionnelles du Kongo à partir de légumes cultivés par des maraîchers de la Loire en agriculture biologique.

Les rencontres et l’accompagnement des porteurs de projet sont riches de découvertes, d’échanges, d’émotions, des amitiés se créent...

Pour rejoindre les CIGALES à pêches ou obtenir plus d’informations

Cette rubrique fait écho au dossier publié dans Passerelle Eco n°36 sur "Montreuil Ville Comestible" et dont on trouve dans cette rubrique "Villes en Transition" un ensemble d’aspects développés :
 D’autres pains sont possibles.
 Le blé de Montreuil, du semis à la farine.
 Du blé aux murs à pêches ?
 La naissance du jardin des murs à pêches.
 De l’or brun en partage
 Le jardin partagé de la dalle Hannah Arendt, un potager qui ne manque pas d’air
 De l’économie sociale et solidaire à Montreuil.
 La marmitte d’Eugène
 Les Filles du facteur, le crochet pour recycler et mener des actions avec le Sud.
 Un café couture à Montreuil


3 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, insérez une ligne vide entre eux.


Contact                    

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Formation Dragon Dreaming (Permaculture dans le 26)

Projet : pour vivre et co-créer des projets, Dragon Dreaming est une méthode intuitive, sensitive et ludique inspirée des cultures aborigènes, s'appuyant sur l’intelligence collective, le rêve et la (...)

Chantier Participatif Enduits Chaux-Terre (Habitat Participatif dans le 26)

Projet : Nous sommes une douzaine d'adultes, des enfants et des chats, impliqués dans cet ambitieux projet de réaliser au sein d'un habitat groupé, 9 logements, bioclimatiques, low-tech, résilients à (...)

Petit Projet-Grande Motivation (Ventes Immobilier dans le 56)

Propriétaire d’un terrain avec maison, je vend une parcelle constructible arborée d’environ 450 m² ♦  25000€ ♦ Cherche pers. sincère, simplicité, moments joyeux, CNV, préservation du vivant, entraide, (...)

Cherche Endroit pour Placer mon Véhicule dans Lequel je Dors (Graines d’Avenir dans le 34)

Projet : Bonjour, Homme de 58 ans célibataire travaillant dans les soins énergétiques et l’harmonisation des lieux, cherche terrain contre services (sans loyer) pour y poser mon véhicule qui me sert (...)

Rejoindre un Eco Lieu ou Eco Village (Graines d’Avenir dans le 85)

Projet : Plein de projet en tête s'investir dans ce monde en perdition débouchant sur la lumière et l'amour de soit Offre : Capacité, échange partage divers sur Permaculture , compétence dans le monde (...)