Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Agenda & Actualité
Les AMAP de Marseille et Alliance Provence
Le 18 septembre, rencontre : La face cachée de nos assiettes et de nos champs

le 8 septembre 2010

ARTICLES

Le 18 septembre, rencontre : La face cachée de nos assiettes et de nos champs

Consomm’action

Depuis la création de la première AMAP en 2001 à Aubagne, ce partenariat équitable, direct et solidaire entre un groupe de consomm’acteurs et un paysan local s’est largement développé dans la région et notamment à Marseille avec plus de 20 AMAP aujourd’hui.

Un partenariat équitable, direct et solidaire

Ce développement s’inscrit dans un mouvement plus vaste de consommation responsable lequel engendre la multiplication de systèmes de commercialisation divers et variés alternatifs à la grande distribution. Néanmoins, ce développement effréné voit un certain dévoiement de valeurs qui faisaient alors les bases de la consommation responsable et du développement agricole soutenable.

Les AMAP ne sont pas en reste par rapport à ce constat. Ainsi avec le développement conséquent des AMAP, on remarque que les pratiques peuvent être très différentes dŽune AMAP à lŽautre, notamment concernant le respect de la Charte des AMAP.

Pourtant les AMAP offrent aujourd’hui bien plus qu’une alternative à l’agroindustrie et aux grandes surfaces dont les pratiques semblent désormais hors de contrôle : manque de transparence sur les pratiques commerciales et sur les importations, manque de traçabilité sur les pratiques des filières agricoles conventionnelles, dévoiement par l’industrie de l’agriculture biologique par des pratiques de plus en plus intensives et l’importation de produits bio à bas prix, absence de traçabilité sur l’alimentation des élevages industriels avec l’usage grandissant d’antibiotiques, l’incorporation d’OGM, voire de pesticides...

Ces pratiques mettent en péril la santé des hommes et des animaux et le devenir de la paysannerie ici et là-bas, comme en témoignent de nombreuses études. Nombre de citoyens dénoncent ces pratiques. Par delà la dénonciation, des citoyens agissent pour que chacun puisse être informé plus clairement et accéder à une certaine maîtrise dans l’approvisionnement de leurs assiettes et des mangeoires de leurs animaux.

Donner accès aux produits locaux ...

Par la mobilisation citoyenne, nous faisons le pari que le plus grand nombre aura accès à des produits locaux et sains, tout en favorisant une activité agricole pourvoyeuse d’aménités sociales, sociétales et environnementales.

Pour tenter de répondre à ces enjeux, les AMAP de Marseille et Alliance Provence organisent le 18 septembre 2010 une rencontre « La face cachée de nos assiettes et de nos champs » au Château de la Mirabelle.

Cette manifestation s’organisera à deux échelles :

 Celle des AMAP, de 10h à 12h30 à l’occasion d’échanges sur l’évaluation participative des AMAP qui objective de garantir l’éthique et les valeurs des AMAP (solidarité, transparence, confiance et proximité).

 Au grand public, dès 14h, projection, table ronde, libres divagations entre le marché paysan, les animations ludiques et les stands associatifs rythmeront l’après-midi du 18 septembre. Ces animations devraient permettre de répondre aux interrogations des citoyens marseillais, consomm’acteurs et paysans en AMAP ou pas, sur l’usage des pesticides, OGM, antibiotiques … dans les champs et les abreuvoirs et les conséquences de leurs usages sur la santé humaine et animale. La diversité des acteurs participants permettra d’approcher cette thématique du champ scientifique aux champs de l’action citoyenne.

Ainsi cette rencontre renforcera tant la sensibilisation des amapiens marseillais à la question de la qualité de leur alimentation et de leur engagement en faveur d’une alimentation saine et locale, que l’information et l’éducation de tous les citoyens marseillais. Ainsi les AMAP de Marseille réaffirmeront, s’il en est besoin, leur refus de l’introduction de pesticides de synthèse, d’OGM dans l’alimentation humaine et animale, mais aussi dans les champs, tout autant que la spoliation de la souveraineté alimentaire des peuples par les lobbies agroindustriels.

La face cachée de nos assiettes et nos champs, les objectifs

Au cours d’une journée de sensibilisation, proposer une diversité d’activités adaptées au public ciblé, afin de :

 sensibiliser le grand public aux enjeux de l’agriculture périurbaine et durable : maintien de la biodiversité, consommation locale et écologiquement responsable ;

 renforcer le lien direct entre agriculteurs des territoires périurbains et consommateurs engagés en AMAP ;

 Promouvoir la consommation durable d’une nourriture saine, naturelle et locale en donnant à voir des initiatives variées pour s’assurer de la transparence et de la confiance ;

 proposer ensemble des alternatives et des solutions aux véritables exigences de la société actuelle et aux réels besoins de l’agriculture en se posant les bonnes questions ;

 valoriser la production locale sans OGM, sans pesticide de synthèse et indépendante des géants de l’industrie agroalimentaire ;

 permettre une rencontre et un échange entre paysans et consommateurs sur la question des OGM, des pesticides et des antibiotiques et de leur présence dans l’alimentation humaine et animale ;

 stimuler et favoriser l’émergence d’actions de sensibilisation et de projets visant au développement d’une consommation alimentaire locale, de saison, saine ;

 Intervenir dans le débat public pour améliorer la mise en place de la traçabilité tant en amont au niveau des pratiques agricoles qu’en aval des filières de transformation et de commercialisation.

La face cachée de nos assiettes et de nos champs, le programme

 De 10h à 12h30 : rencontre entre les AMAP (consomm’acteurs et paysans) : échanges sur l’évaluation participative des AMAP

 12h30-13h30 : Auberge espagnole entre les participants du matin

 14h-14h30 : lancement de la rencontre grand-public

 14h45 – 15h45 : projection de « Alix, au pays des gènes », film d’Okinawa Guérard (2006, Zeugma Films, 43 min)

 16h-17h : goûter local et bio préparé par l’Atelier Méditerranéen de l’Environnement

 17h- 18h30 : Table ronde sur la face cachée de nos assiettes et de nos champs et les risques encourus par l’homme et l’animal. En présence de :

  • Patrice Halimi, chirurgien-pédiatre. Co-fondateur de l’Association Santé Environnement France (ASEF), il appelle à la mise en place de politiques de prévention globales.
  • Robert Assante, maire des 11 et 12èmes arrondissements de Marseille. Conseiller Général. Député suppléant.
  • Olivier Keller, Conseiller régional de Rhône-Alpes. Responsable OGM Confédération Paysanne.
  • Jean-Claude Quintalet, association « De la terre et de la Mer »
  • Olivier Florens, collectif anti-OGM 13-84 et Foll’Avoine

Table ronde animée par Gilles Nalbone, membre du Réseau Environnement et Santé et amapien de Bonneveine

 De 14h00 à 18h30 : animation pour les enfants, stands associatifs, marché paysan…

JPEG - 41.3 ko


 18h30-20h : Apéro bio en chansons avec un concert de L’1consolable, des raps articulés autour d’une critique du travail et de la consommation, sur des sons aux couleurs jazz et bluesdes chansons interrogeant le rapport que l’homme entretient au travail, à la consommation, à la notion de réussite, ainsi qu’aux modèles sociaux véhiculés par nos sociétés occidentales. L’1consolable : un produit issu de l’Agriculture Biographique.


 Contacter l’organisateur Alliance Provvence.
 Consulter le dossier de Passerelle Eco consacré aux AMAP.
 Lire l’article de Passerelle Eco consacré à l’évaluation participative des AMAP.


Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, simplement insérez une ligne vide entre eux.


ecovillage global et permaculture

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Recherche Colocataire (Terre en Vue dans le 56)

Projet : Vivre en colocation dans une maison à Allaire (voir sur le bon coin maison à 490€) ou les environs , dans le 56 avec un loyer d’environ 250 à 300€ Chacun. Offre : Partage de loyer, de (...)

Le Festival des Possibles (Convergences dans le 89)

Projet : "le Festival des Possibles" Le festival des optimistes, des entrepreneurs de l’environnement, des rénovateurs de la biodiversité, des acteurs du « vivre ensemble ». Festival de films sur des (...)

Colocation entre Foix et Saint Girons a la Campagne (CoLocation dans le 09)

Projet : bonjour une chambre dispo en colocation. Offre : bonjour une chambre dispo a 20min de foix et saint girons dans le village de castelnau durban. 4 pers dans la colocation, 170 euros de (...)

Recherche Partenaire Financier: Eco Lieu (Graines d’Avenir)

Projet : Femme électrosensible recherche partenaire ( financier et amical ) ayant à cœur un projet identique pour l’achat d’un lieu . l’ idéal serait / Un grand terrain (minimum 1 hectare ) avec habitat (...)

Habitat Participatif de Montmartel (Saillans, Drome) (Elargissement dans le 26)

Projet : Groupe de 6 foyers avec une bonne mixité intergénérationnelle, ayant acquis un terrain de 7500m2 plein sud face au massif des 3 becs, à 5mn du cœur de Saillans. Cadre de vie convivial, (...)

La Lanterne-Financement Participatif (Terre en Vue)

Projet : Je viens d'acheter un corps de ferme à GENOD que je rénove pour en faire un lieu de retraites "méditation et nature". Je lance un financement participatif et fait appel à tout aide spontanée (...)

Co-Location en Sud Aveyron Petit Projet Agricole Possible (CoLocation dans le 12)

Projet : revitaliser le village . permettre a des gens d'acceder au foncier . Offre : maison en pierre dans un hameau du sud aveyron . 2 chambre de 30 m2 ( 1 deja louee ) , grande cuisine , sdb . (...)

Petit Écolieu en Auvergne Cherche à Grandir! (Elargissement dans le 43)

Projet : Mon nom: En chemin Né en 2008 Je suis implanté dans une petite commune des Gorges du Haut-Allier (43), 750m d'alt. Mon territoire: 15ha, une maison écologique autonome (2 logements), une (...)

Échange Écolieux pour 2 Ans (Autres Terres dans le 974)

Projet : Ecolieu de 2ha à la Réunion avec 1 maison et 1 gîte à côté de la forêt primaire des hauts (1500m). Nous cherchons à échanger avec un lieu similaire en France pour 2 ans. [Accueil écotouristique, (...)