Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Groupes, Relation et Non Violence
Publié dans Passerelle Eco n°9
Méthode du Consensus : Expérimenter

le 3 mars 2003

Méthode du Consensus : Expérimenter

Droits des participants et Indications

Cette page fait partie d’une série d’articles sur le consensus et la méthode du consensus, et sur d’autres modes non violents de relation, d’organisation et d’expression.

  Expérimenter la MC

Souvent les groupes réussissent à prendre leurs décisions sans se rendre compte des règles qui toujours et de toute façon, sont implicitement présentes dans le processus même de prise de décision. : il est impossible de ne pas prendre de décisions, chaque décision implique une façon de décider.

Expliciter quelques unes de ces règles, en se référant par exemple aux principes partagés, active un important processus de maturation à l’intérieur du groupe, augmente le pouvoir et la responsabilité individuelle et peut aider à rendre les réunions plus satisfaisantes et efficaces : cet instrument proposé ici peut aider à créer un climat de plus grande confiance et de clarté.

En pratique, le point A devrait être lu et "rapidement" ; approuvé au début de la réunion (s’il y a des obstacles, il est préférable de laisser tomber la MC : il manque les bases).

Les points B et C, qui sont plus des axes d’orientation que de véritables règles peuvent être simplement lus sans approbation formelle, toutefois il est très utile de vérifier la tendance des participants au regard de telles orientations, parce que dans la mesure où elles sont partagées, elles peuvent être rappelées et utilisées pendant la réunion.

  Droits des participants et Indications

A) déclaration des droits de chaque participants

- J’ai le droit d’être traité avec respect. Les autres aussi.

- J’ai le droit d’avoir et d’exprimer des opinions et des sentiments. Les autres aussi

- J’ai le droit d’être écouté et pris au sérieux. Les autres aussi.

- J’ai le droit de dire "non" ; sans me sentir en faute. Les autres aussi.

- J’ai le droit de demander ce dont j’ai besoin. Les autres aussi.

- J’ai le droit de changer d’opinion. Les autres aussi.

B) indications pour une communication constructive

- Utiliser des messages "je" de débat constructif.

- Ecouter attentivement, et vérifier si on a vraiment compris ce que les autres voulaient dire, et vice versa.

- Faire attention non seulement aux contenus, mais aux sentiments exprimés.

- Distinguer les personnes des problèmes et de leurs actions : éviter d’attribuer des intentions aux autres et de les juger, s’en tenir aux faits et aux comportements.

- Etre précis et éviter les généralisations.

C) indications pour coopérer dans le conflit.

- Passer de la vision "moi contre toi" à celle de "nous".

- Passer de la "prise de position "aux intérêts et besoins en jeu.

- Se concentrer non sur le passé, mais plutôt sur le présent et sur le futur.

- Passer de l’Impossible au Possible.

- Passer de la culpabilisation à la responsabilisation.


2 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
DOSSIER
La méthode du consensus
1 | 2 | 3
Article précédent : La Méthode du Consensus - Passages Clés

La méthode du consensus est utilisée dans une dynamique de groupe pour aider à la prise de décision.

Ce long texte a été préparé en italien par Roberto Tecchio, dans un but précis : lors du G8, pour aider l’assemblée italienne du commerce équitable et solidaire à utiliser un mode de décision orienté vers le consensus pour plus efficacement définir la Charte Italienne des Critères du Commerce Equitable et Solidaire. Avec l’aide de la méthode du consensus telle que l’article la décrit, cet objectif a été atteint après un parcours qui s’est déroulé en deux assemblées plus une rencontre spécifique pour la définition d’un article controversé.

Cette méthode de prise de décision collective est communément appelée "Méthode du Consensus" (MC).

Passerelle Eco a apporté des modifications non substantielles afin d’en rendre plus claire la publication dans la revue, et ce dans la perspective du dossier complet qui comporte également d’autres articles. Quoiqu’il en soit, l’intention demeure de fournir aux groupes, spécialement ceux inspirés par la non violence et la démocratie profonde, des éléments pour une meilleure compréhension et expérimentation de la méthode, rappelant qu’il existe aussi de nombreuses variantes.

En effet, la méthode du consensus peut s’utiliser dans de nombreuses situations !

5 messages

  • Méthode du Consensus : Expérimenter

    Le 5 décembre 2007, par Matthieu

    Une personne qui exprime une proposition absurde du type "A est non-A", "le chaud est froid", etc., a-t-elle "le droit d’être prise au sérieux" ?

    Dire "moi je" au lieu de "A est B" est-il porteur de clarification de termes objectifs d’un problème commun ?

    Prêter attention aux "sentiments" et non seulement aux propositions est-il compatible avec le fait de ne pas "juger" des "intentions" implicites d’un intervenant ? Y at-til un bon et un mauvais exercice du jugement ? Ne sagit-il pas plutôt d’avoir un jugement droit, sur toute chose, y compris la validité d’une position ?

    Tout problème, toute position, toute énonciation, sont-ils réductibles à des "opinions" ? Toute parole a-t-elle la même valeur pour un groupe donné (ainsi par exemple celle d’un bébé de deux ans, ou celle de quelqu’un qui ne parle pas la même langue que le reste du groupe) ? La logique est-elle abolie par la bonne volonté (supposée) et l’égalité de validité de tous ceux qui disent rechercher le consensus ?

    Est-il rationnel de parler de "coopérer dans un conflit" ? La contradiction n’est-elle pas d’abord à chercher dans le discours d’un individu donné, avant de la poser comme interpersonnelle ? Une personne "responsable" ne l’est-elle pas notamment par la reconnaissance de sa "culpabilité" éventuelle (c’est à dire sa faculté de se tromper, d’avoir tort) ? Toute évolution dans un discours doit-elle être rammené à un "changement d’opinion" ? N’est-elle pas la manifestation de la levée d’une contradiction dans le discours précédent, et donc du renoncement à une opinion fausse, et du passage à une opinion considérée comme vraie ?

    La notion de vérité est-elle bonne à jeter aux ordures de l’histoire ? Est-elle inéluctablement réduite à celle de "communication constructive" ? Doit-on renoncer à penser et à dialoguer, pour se contenter de "s’exprimer" et "communiquer" ?

    • Méthode du Consensus : Expérimenter

      11 décembre 2007, par JLuc

      Votre manière de vous exprimer témoigne d’un attachement à la rationnalité, et d’une culture mathématique prépondérante.

      D’autres personnes n’ont pas ce modèle de perception du monde, et pourront exprimer des choses plus sensibles, de la manière intuitive qui leur est propre. Cette expression pourra avoir une valeur logique "faux" dans la table de vérité mathématique qui vous est chere.

      Toutefois les mathématiques ne sont pas tout. Il y a d’autres manières de vivre le monde. Des choses très justes et très importantes peuvent s’exprimer d’une manière incorrecte mathématiquement, de même qu’une orthographe défaillante n’invalide pas les écrits d’un ouvrier mal-lettré, d’un sans papier illétré, ou d’un jeune enfant.

      Derrière la confusion logique que vous détectez et qui bloque votre compréhension, il y a l’expression d’une envie, d’un besoin, d’un ressenti, d’un sentiment. Rangez le crayon rouge de votre correcteur mathématique, et ouvrez les oreilles de votre coeur. Par delà les mots et la logique, vous pourrez accéder aux émotions et au ressenti de la personne. Refusez de "comprendre" ce que votre raison se refuse à accepter : essayez juste de ressentir. Attachez de l’importance au ressenti de ce que la personne exprime. Ensuite, très doucement, vous pourrez remettre des mots. Trés doucement, qualifiez ce ressenti. Ce qu’il évoque pour vous.

      Dire "moi je" est effectivement clarificateur en termes objectifs d’un problème commun.
      En invitant les experts et les sachants à l’humilité, cela facilite l’expression de tous. C’est la condition d’une démocratie profonde, bien utile pour la cohésion et la satisfaction durable d’un groupe.

  • > 3. Méthode du Consensus : Expérimenter

    Le 19 avril 2003, par jean houlmann

    deuxieme commentaire pour faire suite au précédent :
    Je ne comprends pas bien l’importance donnée au "je" .
    à mon sens, le "je" peut être un obstacle au consensus.

    exemple :
    1°) quelqu’un dit :
    ""le cuivre est plus ductile que l’aliminium""
    la discussion est alors technique et ne met pas en question les personnes. Il est facile de trancher sans dégat.

    2°) quelqu’un dit :
    ""JE suis convaincu que le cuivre est plus ductile que l’aluminium""
    la discussion est alors d’abord émotionnelle car elle met en question la croyance d’une personne, ses convictions, ses positions, avant d’être technique. Il est alors difficile de changer d’avis sans dégats.

    • > Méthode du Consensus : Expérimenter

      20 octobre 2004, par andré f kaye

      en réponse au message, il me semble que vous limitez la discussion à des aspects strictements techniques et rationnels. Or à partir du moment où vous mettez ensemble des personnes, vous ne pouvez pas faire abstraction de la dimension relationnelle._
      De plus, un avis n’est jamais qu’un avis et ne reflète donc que le point de vue de son auteur, comme votre réponse à l’article et ma réponse à votre message. Tout avis est discutable.

      amicalement,

      andré F KAYE

  • > 3. Méthode du Consensus : Expérimenter

    Le 19 avril 2003, par jean houlmann

    Ce texte est vraiment très bon.
    Il faudrait à mon sens développer ce qui "va sans dire" :
    Insister sur l’importance premiere des arguments à apporter, la discussion doit être une confrontation "technique" avant toute expression d’un jugement ou d’une position prise, afin que la discussion soit une étude d’arguments et non une dispute sur des prises de positions souvent émotionnelles ....


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Pour Juillet et Août 2017 (Emploi et Entreprise dans le 73)

Projet : A Val Cenis, 73480 Lanslevillard Débutant accepté poste logé Logement gratuit au sein de la Résidence êtes notamment chargé(e) de : préparer les appartements pour les arrivées, remise des clés, (...)

Reportage Vidéo et Témoignages sur l'Efficacité Autonome (Contacts dans le 93)

Projet : Bonjour, En tant que journaliste pigiste indépendant, je voudrais réaliser un périple comme un nouveau chemin de Saint-Jacques de Compostelle mais un nouveau chemin basé sur l'écologie et (...)

Séjourner au Présent Simple: Hébergements Insolites / Nourriture Bio (Ecolieux existants dans le 26)

Offre : Nous sommes une association dénommée " Le Présent Simple " active depuis maintenant 3 ans sur un site de 5 Hectares. Nous proposons diverses activités: la pleine conscience, la méditation, le (...)

Séjourner au Présent Simple: Hébergements Insolite / Nourriture Bio (Vacances dans le 26)

Offre : Nous sommes une association dénommée " Le Présent Simple " active depuis maintenant 3 ans sur un site de 5 Hectares. Nous proposons diverses activités: la pleine conscience, la méditation, le (...)

Volontariat sur Eco Site Hébergements Insolites et Agriculture Bio (Ecovolontariat dans le 26)

Projet : Partage de connaissances et compétences
Offre : Nous sommes une association dénommée " Le Présent Simple " active depuis maintenant 3 ans sur un site de 5 Hectares. Nous proposons diverses (...)

Aloha Aloha (Rencontres amoureuses dans le 46)

Demande : Interpellée par une l'annonce de Aloha dans le revue 64 j'aurais souhaité lui répondre : "un peu alchimiste un peu fée, fane de la Belle Verte et du Chant des Colibris (et mamans de 2 (...)

Cherche Terrain Marvejols / Causses (Recherche location)

Projet : Je passe le BPR REA au centre de Marvejols L'année prochaine (2018).
Offre : Je cherche un Terrain à louer ou à vendre. Dans une rayon de 30km autour de Marvejols.
Demande : Plus c'est isolé (...)

Co-Location de Terrain en Permaculture (Graines d’Avenir)

Projet : je proposes de creer un groupe independant sur un terrain en location de 4 hectares pour 150 e par mois avec une grange de +300 m2 +1 etage .terrain en pente sur (...)

Installation en Maraichage + Transmission (Terre en Vue dans le 81)

Projet : Nord ouest du tarn, mise à disposition pour un projet agro-écologique ( permaculture, traction animale...) un terrain maraicher d?environ 2 ha sablo limoneux, irrigué par la nappe phréatique, (...)