Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Groupes, Relation et Non Violence
Publié dans Passerelle Eco n°9
La Méthode du Consensus - Passages Clés

le 3 mars 2003

La Méthode du Consensus - Passages Clés

une méthode de décision pour des groupes forts

PASSAGES CLE DE LA PROCEDURE

La Question et le Contrôle du consensus

Quelle que soit la procédure utilisée, le moment viendra où quelqu’un (en général le médiateur) demandera au groupe "la formulation de la décision est elle satisfaisante ? Y a - t il encore des problèmes ?

Il est important de noter que la première demande implique que tous disposent de la décision clairement formulée (et cela découle travail fait précédemment) : en absence de cette formulation claire, les risques de confusion entraînant des complications et des conflits sont très forts.

Lors de la deuxième question, il faut noter que l’on ne demande pas : "Y a-t- il consensus ?" "Etes vous tous d’accord ?" Ces questions en fait n’encouragent pas l’expression du doute et de la perplexité. S’il y a des personnes qui sont perplexes, mais qui sont intimidées par la forte adhésion du groupe à la proposition, la question "Y-a-t-il encore des problèmes ?" s’adresse plus particulièrement à eux et leur offre la possibilité de s’exprimer

Dans cette phase il est très important de relever la qualité des réponses, surtout celles non verbales et celle du silence. Si aucun problème ultérieur n’est abordé, le médiateur déclare le consensus obtenu et la décision est mise en action.

Problèmes, décisions bloquantes et véto

Pendant la procédure on se retrouve face à divers types de problèmes qu’il peut être utile d’encadrer dans le but de les reconnaître et de les gérer de façon adéquate.

Face à une proposition, objet de décision, des observations visant à des améliorations peuvent, par exemple, être faites : on est en substance d’accord avec la proposition mais on a une idée pour l’améliorer.

En ce qui concerne une proposition objet d’une décision, il peut par exemple y avoir des observations qui émergent et des améliorations : on est substantiellement d’accord avec la proposition, mais on a une idée pour l’améliorer.

D’autres fois il peut y avoir des perplexités pour une proposition : plus qu’un véritable désaccord il s’agit de doutes ou de réserves.

Ce type de problème peut se résoudre avec une discussion plus approfondie (peut être facilitée par des techniques adéquates) et en général, le temps écoulé, il est probable que l’on trouve un accord consensuel, à moins que les " améliorations" ; ou les "perplexités ne se soient transformés en désaccord.

Problème : « légitime/ non légitime »

Lorsque le désaccord conduit à un blocage de la décision, pour pouvoir rentrer dans un cadre consensuel, ce blocage doit de toute façon être reconnu par le groupe dans son ensemble Cette reconnaissance est définie par quelques auteurs comme une légitimation. La légitimation se produit lorsque la partie adverse arrive à convaincre que la décision qui va être prise est néfaste pour le groupe ou en contradiction avec ses propres principes fondateurs.

En l’absence de cela, nous avons un « problème non legitimé »,avec lequel, la partie adverse ne peut jamais bloquer la décision du groupe( pouvoir de véto) , à moins que le groupe n’ait d’autres raisons de se faire bloquer.

Face à ces situations de désaccord peuvent donc s’ouvrir deux possibilités.

A la fin, le groupe reconnaît le bien fondé du problème soulevé pour lequel on se trouve à ce moment face à un problème légitimé qui bloque la décision.

A la fin, le groupe n’est pas convaincu(ni à son tour n’a réussi à convaincre la partie adverse) ainsi le problème évoqué n’est pas légitimé et le groupe peut continuer dans la décision qu’il avait l’intention de prendre initialement, (qui après discussion peut aussi être en partie modifiée), laissant à la partie adverse la décision sur quoi faire, qui pourrait par exemple être "rester à l’écart".

Rester à l’écart : accepter qu’une décision puisse être prise par le groupe bien qu’il y ait un réel désaccord.

Cela implique, entre autre l’explicitation des raisons du désaccord et de la position que la partie, adverse prendra en ce qui concerne la décision et son engagement à le soutenir. Par conséquent la partie adverse pourrait légitimement déclarer ne pas supporter (de façon partielle ou totale) la décision particulière que le groupe va prendre, mais de toute façon sans jamais parvenir à boycotter la décision du groupe dont elle continue à faire partie de façon consensuelle.

Comment sortir d’une situation de blocage décisionnel ?

Avec beaucoup, beaucoup d’imagination, de patience et de confiance. Les experts nous rappellent, de façon provocatrice mais sage, que face à un problème qui sur le moment apparaît insoluble, "il existe au moins sept autres possibilités" ; qui n’ont pas été explorées par le groupe.

Il faut donc de l’imagination, de la créativité, de l’intelligence, mais pas seulement, il faut aussi pouvoir assumer l ’embarras, la fatigue et la frustration.

L’imagination a besoin de confiance et de patience, parce que dans un climat de rancune, d’accusations réciproques et de peur, le temps et les énergies sont déployés pour détruire et non pour créer. Le vrai blocage c’est la peur.


4 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
DOSSIER
La méthode du consensus
1 | 2 | 3
Article précédent : La Méthode du Consensus - Présentation
Article suivant : Méthode du Consensus : Expérimenter

La méthode du consensus est utilisée dans une dynamique de groupe pour aider à la prise de décision.

Ce long texte a été préparé en italien par Roberto Tecchio, dans un but précis : lors du G8, pour aider l’assemblée italienne du commerce équitable et solidaire à utiliser un mode de décision orienté vers le consensus pour plus efficacement définir la Charte Italienne des Critères du Commerce Equitable et Solidaire. Avec l’aide de la méthode du consensus telle que l’article la décrit, cet objectif a été atteint après un parcours qui s’est déroulé en deux assemblées plus une rencontre spécifique pour la définition d’un article controversé.

Cette méthode de prise de décision collective est communément appelée "Méthode du Consensus" (MC).

Passerelle Eco a apporté des modifications non substantielles afin d’en rendre plus claire la publication dans la revue, et ce dans la perspective du dossier complet qui comporte également d’autres articles. Quoiqu’il en soit, l’intention demeure de fournir aux groupes, spécialement ceux inspirés par la non violence et la démocratie profonde, des éléments pour une meilleure compréhension et expérimentation de la méthode, rappelant qu’il existe aussi de nombreuses variantes.

En effet, la méthode du consensus peut s’utiliser dans de nombreuses situations !


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Recherche Partenaire Associe (Troc et éco-monnaies dans le 77)

Projet : creation d'un atelier eco- participatif en ile de France ou bien departement limitrophe mise a disposition outillagage emplacement atelier de bricolage et mecanique d'entretien (...)

Habitat et Jardin Refuges à Auxiliaires (À l’abordage dans le 88)

Projet : Créer jardin écologique, potager-fruitier avec biotopes à auxiliaires (abeilles, syrphes, carabes, orvet, crapauds, musaraignes, mésanges, chouettes...), mis en refuge LPO ; vivre dans un (...)

Cherche Associé (Emploi et Entreprise dans le 34)

Projet : Bonjour, Je cherche un associé pour un organisme qui plante des arbres fruitiers partout pour la biodiversité et la nourriture gratuite. L’idée est de créer une startup internationale pour que (...)

Colibris Rencontre Action (Convergences dans le 34)

Projet : Bonjour à tous ! Rencontre des colibris de la région biterroise lundi 20 novembre 2017 au bar Le Trois Six 10, place des Trois Six, 34500 Béziers à 19h au menu: rencontre, plan d'action, (...)

Recherche Assistant Bricoleur dans Écocentre / Écolieu en Permaculture (Ecolieux existants dans le 71)

Projet : Depuis 2012, nous développons un écocentre/écolieu sur 3.5ha cultivé en permaculture et permettant l'autonomie alimentaire. Nous vendons des paniers de légumes. Nous recevons des écoles, des (...)

Recherche Foncier / Terrain Installation Permaculture (Dimension Agricole dans le 06)

Projet : Actuellement en formation BP REA. Je cherche du Foncier pour une installation future, courant 2018 maximum début 2019. Projet 100% nature, zero dechet, autonomie totale. Permaculture, (...)

Atelier et Logement (Elargissement dans le 26)

Offre : Parts à vendre dans une SCI (correspondant à un bâtiment et jardin) : Grange disponible (100m2 + 100m2 de cave). Potentiel d’habitation et d’espace de travail-atelier. Idéal pour apiculteur, (...)

Cherchons Volontaire Long Terme (Ecolieux existants dans le 46)

Projet : Florent et Emilie, parents de Amaya et partenaires de projet avons initié la construction d'un lieu permacole dans le Lot, au milieu de la forêt. Le projet consiste à créer un jardin forêt (...)

Eco Hameau (Graines d’Avenir dans le 21)

Projet : Eco hameau de Longecourt les Culêtre 21230 Six lots viabilisés (voirie, réseaux, assainissement, réserve d'eau pluviale) Le projet d'éco hameau de la commune de Longecourt les Culêtre est (...)