Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratiques > Permaculture
Blés rustiques sans labour

le 22 janvier 2008

Blés rustiques sans labour

Nicolas Supiot est un agriculteur breton qui cultive les céréales sans labourer, et bien évidemment, sans aucun engrais chimique, en permaculture. Ses présentations sont très techniques, mais l’écouter parler de ses blés et de ses champs est néanmoins un régal en raison de sa compréhension très fine des phénomènes du vivant.

Cet article est paru dans Passerelle Eco n°17, en intermède dans la série de présentation des principes de la permaculture

Il parvient en effet à ce que la plante qui domine dans le biotope de son terrain soit justement celle qui intéresse l’homme. Comme semence, il utilise un peu de la récolte de l’année précédente, qui peu à peu se bonifie en s’adaptant aux conditions locales (de quoi faire enrager les Monsanto et autres fabricants de dépendances !). Et ceci est particulièrement vrai en utilisant un mélange de variété puisque la biodivesité, et donc la capacité à s’adapter est d’autant plus grande.

JPEG - 6.3 ko

Dans le lot, ce seront les variétés les plus adaptées au terrain et au climat qui se multiplieront d’une année sur l’autre... Ceci n’est possible que parce qu’il utilise des variétés rustiques de blés. Entres autres, il utilise le mélange de blés anciens de James Restoux, producteur en biodynamie de tomes blondes de fromage de vache, vendues à la ferme seulement (tel 02 33 60 81 42 - voir Annonce p.37)

On croit parfois que les variétés rustiques sont moins bonnes ou moins productives, mais c’est faux. Si ces variétés ont été abandonnées au début de l’ère industrielle, c’est seulement parcequ’elles étaient mal adaptées au processus d’industrialisation.

Par exemple, les épis de blé "barbus" (ceux qui ont de longs poils piquants au bout) faisaient bourrer les premières moissonneuses batteuses ! Donc on a éliminé les espèces barbues, mais cela n’a rien à voir avec la qualité du grain ...

Parfois, les blés barbus font un grain excellent pour le pain. De plus, la barbe est un organe de la plante à part entière, et une des fonctions de cet organe est de protéger l’épi contre les oiseaux et autres prédateurs : c’est autant de protection que l’agriculteur n’a pas à assurer puisque le blé est autonome à ce sujet, autant de travail et de produits toxiques en moins ...

Cet article est paru dans Passerelle Eco n°17, en intermède dans la série de présentation des principes de la permaculture

- photos : http://www.elections-bretagne.net


15 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

3 messages

  • Blés rustiques sans labour

    Le 21 février 2008, par Joël Scuttenaire

    Bonjour,
    Je suis fort intéressé par les techniques de Nicolas Supiot. Voulez-vous me mettre en rapport avec lui.
    D’autre part, je souhaite me procurer votre magazine, particulièrement les numéros parlant de permaculture (et éventuellement de miniculture bio-intensive de John Jaevons ainsi que la polyculture vivace de Wes Jackson si vous avez). Comment dois-je procéder pour commander vos brochures ?
    Merci d’avance,
    Très cordialement,
    Joël Scuttenaire

    Voir en ligne : Passerelle Eco, Blés rustiques sans labour

    • Blés rustiques sans labour

      23 février 2008, par JLuc (Passerelle Eco)

      Merci pour ton intérêt.

      Tu pourras conctacter Nicolas Supiot auprès de l’association Triptoleme, Le Rocher, 35 330 Maure-de-Bretagne.

      En ce qui concerne les n° de Passerelle Eco : ce sont les n°15, 17 et 26 qui ont publié une première série sur le sujet, avec les 10 principes de permaculture. Püis le n°28 avec le début d’une nouvelle série qui approfondit le sujet. Chaque ancien n° de la revue peut être commandé par courrier au prix de 4€, ou par internet à partir des pages de la rubrique revue.

      La revue n’a pas publié d’article sur Joen Jaevons ou Wes Jackson. Si ça se fait, ce sera indiqué dans les sommaires publiés sur ce site !

      Cordialement,
      Jean Luc

    • Blés rustiques sans labour

      22 septembre 2009, par anagalis

      ton message a plus d’un an,mais je m’interresse aux blés anciens et je cherche des conacts.


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Cherche Architecte Éco-Construction Landes (Construction dans le 40)

Projet : Projet d'installation d'un lieu permaculturel dans les Landes. Nous avons le terrain nous recherchons un architecte branché écoconstruction pour auto construction partielle avec phyto (...)

La Prairie des Possibles (Dimension Agricole dans le 44)

Projet : J'ai acquis un terrain d'un hectare 4 se composant de 7 000 m2 de prairies permanentes, d'un étang de 5 000 m2 et le reste de bois. J'ai un BPREA en maraichage bio et je souhaite (...)

Recherche Maison ou Colocation Autour Chalon sur Soane (Recherche location dans le 71)

Demande : Recherche pour mars une maison avec jardin et possibilité de potager dans les environs de Chalon sur Saone ou dans un triangle allant de Chalon à Dijon à Dole. Je déménage pour des raisons (...)

Cherche Couple ou Famille pour Partager un Corps de Ferme (Terre en Vue dans le 46)

Projet : Bonjour, nous sommes un couple et bientôt un enfant, qui ont pris le temps de réflexion sur l'habitat collectif et tout ce que cela engendre pour finalement réduire le projet collectif à (...)

Cherche Couple ou Famille pour Partager un Corps de Ferme (Contacts dans le 12)

Projet : Bonjour, nous sommes un couple et bientôt un enfant, qui ont pris le temps de réflexion sur l'habitat collectif et tout ce que cela engendre pour finalement réduire le projet collectif à (...)

Gérez le Stress et les Émotions au Quotidien (Arts de Vie dans le 49)

Offre : Venez apprendre la relaxation, la respiration, la visualisation et les affirmations positives à pratiquer au quotidien pour gérer stress, anxiété, phobies et aussi pour atteindre des objectifs (...)

Échange Chambre Proche Genève contre Construction (Troc et éco-monnaies)

Projet : j’aménage un Jumpy youhou!!
Offre : échange chambre proche de Genève dans grande éco maison avec gentil labrador contre
Demande : aménagement de mon van (construction des meubles uniquement) (...)

Vivre dans un Éco Lieu (Ecolieux existants dans le 16)

Projet : Choeur de Grolles c'est une association qui participe à la restauration, harmonisation d'un logis et de ses 5 hectares et qui organise des événements festifs. Le but est de créer des espaces (...)

Roze et Mathieu Cherchent Coloc, Collectif, Collectif Agricole . . . (À l’abordage dans le 26)

Demande : Bonjour à toutes et tous ! Nous sommes Roze et Mathieu, hollandaise et français, en couple. Nous cherchons à nous installer dans la vallée de la Drôme ou le Diois, dès janvier 2018. Nous (...)