Revue trimestrielle, éditeur associatif, réseau d'éco-acteurs
pour l'Écovillage Global et la Permaculture
Passerelle Éco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...
Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratiques
Santé et écologie au quotidien
Construire un lave-linge à pédales

le 30 novembre 2005

Contact


Construire un lave-linge à pédales

Expérimentons de nouveaux modes de vie

Les lave linges à pédale existent, ils permettent, comme leur nom l’indique, de laver le linge en pédalant plutôt qu’en faisant tourner les centrales nucléaires. Alors pour avoir un avenir non irradié, mais aussi beau que notre linge, construisons des machines à laver à pédales !

Cette page rassemble des photos et indications de montages, et collecte les questions et indications complémentaires pour faciliter le montage.

La première machine à laver à pédale que j’ai vu, c’était en 1995 à la Vieille Valette, que le Grand Manu la fabriquait.

Petite introduction Les photos présentées ci-après par contre témoignent d’une réalisation à La Ferme du Collet. Les indications sont données par Bertrand.

  Indications pour la construction de la machine à laver à pédales

- Prendre une machine à laver à chargement par le haut.
- Enlever tout le métal blanc autour qui ne sert à rien
- Fixer le tambour au sol
- Acheter une courroie de 2m50 environ adaptée à l’ancienne
- La raccorder au tambour et à la gente evidée de son pneu du vélo d’appartement
- Positionner le vélo d’appartement de manière à ce que la roue soit dans la même direction que le tambour, axes parrallèles.
- Bien tout fixer au sol
- Mettre une vanne à la vidange de la machine à laver.

En gros c’est tout, et voilà ce que ça donne :

JPEG - 25.5 ko

Il y a aussi un modèle avec un véritable vélo. Il semblerait que le fait d’avoir des vitesses permette un démarrage plus progessif, ce qui facilite l’utilisation par des personnes moins musclées.

  Dans la revue Passerelle Eco

La revue Passerelle Eco n°25 a publié un dossier plus complet sur la fabrication d’un lave linge à pédales (modèles à vélo d’appartement, à vélo de course, avec courroie ou avec chaines), et sur la fabrication de lessive bio : diverses recettes à base de cendre et à base de végétaux.

La revue Passerelle Eco n°28 a poursuivi cette étude avec un autre exemple de construction de machine à laver, présenté en détail.

Dans la revue Passerelle Eco n°28, la construction d’un modèle de machine à laver à pédale est détaillé de A à jusqu’à Z. Accessible à tous. La revue Passerelle Eco n°25 a publié une introduction générale à la buanderie écologique (lessives végétales ou naturelles...) et présente les principes de construction d’une machine à laver à pédale, en s’appuyant concrètement sur la réalisation de Bertrand Ollivier.

  A nous maintenant

Nous sommes plusieurs à vouloir réaliser des machines à laver à pédales, ou, devrait-on dire, des lave-linge à pédales puisque ce ne sont plus des machines !

On cherche des témoignages complémentaires et des conseils de construction ou d’utilisation.

- Si vous avez déjà réalisé un tel lave-linge à pédales, merci de proposer votre témoignage en nous écrivant à asso@passerelleco.info. Si vous envoyez des photos et indications de montage, on les ajoutera sur ce site. Ou bien, laissez un commentaire ci après avec le lien.

- Si vous voulez construire un lave-linge à pédale et que vous vous posez des questions, posez-les ci dessous, et peut être quelqu’un pourra y répondre !

En ce qui concerne la réalisation qu’on aimerait faire ici à Corcelle avec Passerelle Eco, on aimerait une machine à laver conviviale, c’est à dire avec 2 pédaliers. Ainsi, la corvée de linge ne serait jamais l’affaire de l’un seulement d’entre nous !!! L’idéal serait que les sièges soient face à face... on peut même imaginer qu’il y en ait plus : un cercle de pédalier, pour discutter et chanter, ou bien pour prendre les décisions et régler les problèmes en cours en "lavant le linge en famille" !!!

Quoiqu’il en soit, je vous tiendrai au courant de la construction de notre machine à laver à pédales, et de celles dont j’aurai vent.

Bonne chance à tous et beau linge !

  Eté 2007 : état de l’art

Nous avons réalisé une première machine à laver à pédale. En suivant les indications publiées dans la revue Passerelle Eco n°25, c’était vraiment simple. C’est un modèle avec courroie et vélo d’appartement. Elle marche bien, mais nous souhaitons prolonger l’expérimentation et élaborer un nouveau modèle avec changement de vitesse pour plus de confort pendant l’essorage.

Nous avons fait une démonstration de cette machine à laver à pédale pendant le passage du tour de France 2007.

  Automne 2008 : état de l’art

Nous avons construit une nouvelle machine à laver à pédale, un vrai bolide cette fois ! Avec ses 18 vitesses, elle essore vraiment bien.

En plus, elle est super confortable et elle prend moins de place. On la fignole et on vous la présente. OK ?

La revue Passerelle Eco n°25 a publié une introduction générale à la buanderie écologique (lessives végétales ou naturelles...) et présente les principes de construction d’une machine à laver à pédale, en s’appuyant concrètement sur la réalisation de Bertrand Ollivier. Dans Passerelle Eco n°28, la construction d’un modèle est détaillé de A à Z.

35 votes
Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.
    Pour indiquer l'adresse d'une page web, remplacez http:// et www par [web] et nous corrigerons votre message à la main si ce n'est pas un spam.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

107 messages

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > ...

  • Construire un lave-linge à pédales

    17 janvier 2008 03:00 , par freddy

    bravo

    c est bien dommage qu il y ait autant de critiques juveniles compulsives inconstructives dans les reactions. c est un debut, qui ne demande qu a aller plus loin.
    il n y a pas a avoir peur de revenir en arriere, pas besoin de se cacher derriere l avenir merveilleux d une eventuelle future technologie meiileure (vieux discours, notament autour du nucleaire justement), ni derriere un emploi du temps pseudo surchargé pour cause de "profiter de la vie" qui est un consumerisme comme un autre.

    beaucoup de problemes levés mais peu de solutions proposées.
    rien n empeche de lire, de chanter, de mediter, de reviser, de discuter tout en pedalant tranquillement. et avec un velo couché ca doit etre encore plus facile et plus agreable. et pourquoi pas y brancher le projecteur de film tant qu on y est... comme dans les triplettes de belleville. et ptet qu on peut meme brancher son ordi pour le cher collegue qui se voyait pas pedaler pour un ordi...

    et pourquoi pas laver ses fringues moins souvent tiens... et pourquoi pas etre nomades, etc etc. toutes les demarches sont bonnes, chacun son rythme de vie, tant qu il respecte soi meme, les autres, et la terre. (c-a-d consommer moins que ce que la terre (on) produit pour nous).
    panneau solaire=mauvais chemin. construction polluante, energie grise etc. technologie poudre aux yeux pour fans de developpement durable/progres pour les multinationales.
    eolien bien mais il faut du vent. moulin a eau pour ceux qui peuvent.( c etait mon idee a la base), rameur, velo d appart, toute autre machine de sport/torture que certains denoncent ici. cherchons encore. pedalons pour y mediter...

    ceci dit effectivement quelques details techniques seraient bienvenus. du genre gestion de l eau chaude (et oui gros consommateur d energie aussi mais facilitant rudement le lavage), gestion des cycles de lavages, montage d un pigno pour la chaine, calculs de rotaions par minute et de demultiplication et de pîgnons etc.

    on se dit souvent ici qu avec tous ces sportifs qui depensent tant d energie humaine (dont bioelectrique) a tourner en rond on pourrait faire fonctionner un paquet de trucs, a commencer par leur propre salle de sport branchee sur leur rameur par exemple. bref

    bravo encore. grand respect a tous. continuons sur ce chemin. bon courage.

    freddy

    • Construire un lave-linge à pédales

      11 février 2008 23:25 , par volodia

      salle de sport lav’o matic ?
      En progès... mais pas pour demain
      groupe électrogène à pédale ? idem
      a suivre
      volodia

  • tb

    7 janvier 2008 17:17 , par X

    c’est tres bien ! voila une idee innovante qui va servir. Merci de passer du temps pour refléchir sur comment etre auto productif et surtout anticonsommateur.
    Les autres messages ont beau dire que c’est inadapté,
    c’est surement pas le cas en afrique.
    Bien que je comprenne qu’il n’est pas facile de quitter nos pantoufles de consommateur - que nous sommes tous sans aucune mesure -
    dans toute l’europe aux us et ailleurs.

    j’ai pas trop tout lu mais c’est dommage de pas avoir plus de detail techniques
    du genre si ca lave bien ou
    combien de temps tu pedales
    genre tu pédales e mattant un film ou tu perds 2kilo à chaque lavage
    je repasserai par la

    juste en passant si tu veux laver ton linge sans pédaler et bio ca existe j’ai pas la recette sous les yeux mais avec des feuilles de lierre c’est censé marcher
    jrepasse dans les 2-3semaines et si je vois des details je pars à la recherche des recettes que j’ai.

    salut
    les consommateurs sont les cobayes de l’industrie

    • précisons..

      11 février 2008 23:21 , par volodia

      bon alors ça lave bien.
      nous utilisons de la lessive de cendre de bois depuis 3mois et on est très content du résultat (enfants en bas âge et fringues vraiment crades vu qu’on est bien à patouiller dans la terre etc...)
      temps de pédalage : 20 minutes de lavage, vidange + essorage bref, 5 minutes de rinçage, vidange +essorage bref, 5 minutes de rinçage (bis), vidange + essorage long
      en tout ça prend environ 40 minutes si tu as de l’eau chaude à dispo, dont 20 minutes totalement utilisables pour lire un bouquin ...
      effectivement ça doit être encore mieux et plus simple avec un vélo couché (ou une chaise longue à bonne distance d’un pédalier)
      pour ce qui est de l’effort c’est un peu comme si tu voulais suivre qqun qui marche (eniron 4 km/h) donc c’est vraiment pépère, à tel point que ma mie voudrait que le prochain "la velo linge" soit avec double tambour pour optimiser le temps de pédalage (10 kg de linge lavé en 20 minutes).

      voilà je crois que j’ai répondu à tes questionnements
      Guillaume... un constructeur

  • Construire un lave-linge à pédales

    2 janvier 2008 03:24 , par babacool

    uh

    c’est pas pour vous décevoir , ni rien , mais étant étudiant , j’ai pas trop le temps de fabriquer ca et de pédaler comme un con pendant une heure ... je ferai jamais pédale ma copine pour laver mes fringues , ou meme les siennes ... désolé mais bon :( on est pas des esclaves ... déja que la vie est courte .

    (dommage , ca me ferait le plus grand bien , mais je suis musicien (2 groupes) , poète (un projet de receuil de poèmes) , j’ai une copine , ancien punk (bah oui , ma jeunesse que je ne regrette en rien , au contraire) , étudiant (quel boulot) , bon vivant (bon buveur , aime bien manger , fume, fait l’amour et déconne tout le temps) ... je préfère aller faire un tour dans les bois , écrire une ballade , boire avec des potes , écouter de la musique , faire des poèmes , faire des calins a ma copine , lire ou dessiner un mandala ... bref ... me ressourcer une bonne heure ... je pense pas que la musique ou aucun de mes hobbies pollue trop ... par contre ca dépollue mon esprit d’une facon radicale ...

    au pire je préfère encore me démerder avec des panneaux solaires , fonctionner avec de la lessive sous forme de savon en paillettes et faire marcher ma bonne vieille machine a laver ...

    pour me faire pardonner j’utilise les transports en commun , je me sers de mon vélo , et je vais a pied a la supérette du coin ou les gens sont sympa et les prix cool :D (je préfère ca a une grande surface industrielle , impersonelle , hypnotique ... internet aussi est pas mal dans le genre ... tu peux facilement te laisser avoir et acheter sans compter ... y’a le meilleur et le pire , des prix bas , mais la prudence s’impose ... ne pas se laisser griser par tout cela ... )

    pour le sèche linge , la , par contre , ok , un étendage , c’est si simple et si efficace ...

    bon allez ... peace & love les gens ... et pensez que les femmes ne sont pas des esclaves , alors pédalez aussi ... l’idée d’un tandem est bonne ... faites votre propre pain ... cultivez vos légumes ... faites de la musique ... écrivez des poèmes ... faites des calins lol ... profitez de la vie , sans excès , ni dans un sens ni dans l’autre ... (ca fait un peu hippie ? j’assume ! )

    bisoux ^^

    • Construire un lave-linge à pédales

      16 septembre 2008 11:27 , par Ton subconscient pacifiste ami poète

      Ami poète si tu t’interrogeais sur le sens des priorités ?! Ami poète si tu écrivais plutôt un poème bio ?!... Bise

  • Construire un lave-linge à pédales

    25 août 2007 20:36 , par Werner

    L’idée est amusante et a le mérite d’exister !

    Mais ma conscience ecologique ne me fera jamais pédaler dans un garage, installez plutot des panneaux solaires et continuez de profiter des bienfaits de la technologie associés à un détergent biologique !

    • Construire un lave-linge à pédales

      13 décembre 2007 11:51 , par JLuc (Passerelle Eco)

      non, pas dans un garage ! Sur la terrasse en été, ou dans la véranda-serre, c’est mieux !

    • Construire un lave-linge à pédales

      2 janvier 2008 03:27 , par babacool

      c’est clair , un tel appareil est pas stupide en soi , mais bon , c’est vraiment pas un truc appliquable

      préfère les panneaux solaires ... un bon détergent bio , du savon en paillettes , un truc soft pour l’environnement ...

      et pendant que la lessive se fait on va profiter de la vie :D (ou continuer a faire le ménage mais je persiste a croire que l’homme n’est pas né pour passer sa vie a nettoyer ... mais plus a faire de la philosophie , écouter et faire de la musique , des poèmes , aimer ... faire honneur a notre condition humaine comme le dirait hegel (je crois que c’était lui qui disait ca , ou alors spinoza)

      bref !

      peace .

  • Construire un lave-linge à pédales

    25 juillet 2007 19:08 , par michel

    Lave linge à pédales....

    La premiere question que je me pose est :
    Où sont les économies dans un lave linge "alternatif" par rapport au lave-linge traditionnel tout électrique.
    1- Recyclage d’un lave-linge traditionnel hors d’usage (moteur grillé...)-> démarche écologique
    2- Préchaufage de l’eau (80% de la consommation électrique). environ 2 KW sur 30 minutes ? Rien dans le cas présent. Solaire apprécié
    3- Energie mécanique/électrique de lavage (velo versus moteur) Environ 100 watts sur 60 minutes
    4- Energie mécanique/électrique d’essorage (forte puissance sur 5 minutes) : ici néant
    5- Economie de produits lessiviers (remplacés par ddes noix (saponines naturelles)ou de la cendre : Aspect non évoqué ici
    6- Réutilisation de l’eau (WC, lavage des sols, potager...)
    Aspect non évoqué ici

    Conclusions :
    1 - L’aspect "vélo" est tout-à-fait marginal si l’on ne considère que la puissance électrique (Environ 100 watts sur 60 minutes) - soit 1/10e de Kw. Le simple fait de regarder la TV en faisant la lessive annule tout...
    2 - Aspect "economie de chauffage"
    Apres une heure de vélo de lave-linge il est possible de diminuer le chauffage des pièces en hivers. Je m’explique : Chez moi la t° en hivers est de 16° à la maison. Ceux qui ont froid font 5 minutes de vélo d’appartement. Rentabilité assurée (résistance du corps au froid et diminution de la prolifération des germes ORL pathogènes).
    3 - Aspect santé (Coeur) : Tres bien
    4 - Aspect nuisance sonore, encombrement, diponibilité de l’usager... A voir
    5 - Aspect sécurité : Fonctionne même en cas de panne de courant.
    6 - Aspect "usure du linge" : Moins puissant qu’une machine, donc meilleur respect du linge

    Conclusion : Au moins on a le plaisir de le faire soi-meme. Pour moi je garde l’idée et je vais utiliser un petit moteur électrique (50 à 100 watts) et alimenter la machine à l’eau chaude solaire... en me passant des produits de lessive (sauf pour le bleu de travail plein de camboui... c’est cependant rare)

    Sur ce je vous quitte pour faire 5 mn de vélo d’appartement...

    Michel - 56 ans - région parisienne + une maison de campagne

    Voir en ligne : Construire un Lave linge a pédales

    • Construire un lave-linge à pédales

      13 août 2007 08:37 , par Claudius

      bonjour
      Je viens de lire l’excellente analyse de michel.
      J’ai parcouru le topic et je pense qu’en réponse aux ceusse qui voudraient faire pédaler leur épouse (compagne, copine etc...) et pour couper court l’herbe sous les pieds des Chiennes de Garde, Je tente d’apporter ma pierre à votre édifice :
      Pourquoi ne pas utiliser un tamdem plutôt qu’un vélo ? Au moins on pédale en famille. Bon d’accord, regarder le dos de son conjoint (e) pendant une heure peut paraitre frustrant et c’est pour cette raison que je me penche actuellement sur l’étude d’un tamdem inversé ou les deux "tourteraux" se feraient face. La grande difficulté réside dans la conception d’une boite d’inversion de rotation afin d’éviter que celui qui est devant pédale à l’envers. Car j’ai fait un essai avec ma compagne et j’ai dû me rendre à l’évidence : L’Homme n’est pas fait pour pédaler à l’envers (C’est quand même un peu casse gueule)...
      Pour l’eau chaude pas de problème : Solaire.
      Pour la lessive : Cendre blanche de bois et récup de l’eau pour arroser les plantes gourmandes en potasse.
      Pour l’eau de rinçage : Récup dans des bacs en bois puis réchauffement solaire pour l’eau de lavage du cycle suivant. On économise ainsi ce si precieux liquide.
      Pour l’essorage je n’ai pas trouvé de solution car une boite de démultiplication est souvent gourmande en energie (rendement faible)Je m’oriente donc vers l’essoreur à rouleaux
      du genre (Chemico) : C’est un engin composé de deux rouleaux en cahoutchouc de 30 cm de long et 5 à 6 cm de diametre qui sont mus par une manivelle à travers un jeu de pignons inverseur. On trouvait ces engins dans les garages et ils servaient à essorer les peaux de chamois apres lavage de la voiture.On peut "humanomotoriser" également c’est appareil avec un peitit vélo et pendant que l’un pédale, l’autre passe le linge entre les rouleaux en prenant garde toutefois de ne pas se coincer les doigts et/ou les coucougnettes.(je parle pour les ceusse qui utiliseraient une telle machine dans les campings naturites bien entendu). Il faut noter enfin que certaines M.A.L. que j’ai vu sur un vieux catalogue "Manufrance" etaient équipées d’un dispositif similaire comme quoi...Il y avait aussi des tambours mus par une simple manivelle et dans ce cas, on économisait un vélo, (ou un tandem c’est selon...)
      Enfin, il ne faudra jamais oublier qu’un homme normalement constitué ne pourra jamais fournir plus que l’équivalent de 100 W électriques (env. 300 W thermiques)Une femme, un peu moins.Noter qu’un CV (cheval vapeur) vaut 736 W mais qu’un HP
      (horse power) en vaut 746 : Allez donc savoir pourquoi !
      J’ai bien pensé utiliser un cheval mais cela imposerait de créer un carousel pour mouvoir l’engin et de toute façons, je n’ai pas de cheval. Alors...

      • Construire un lave-linge à pédales

        2 janvier 2008 03:31 , par babacool

        pourquoi ne pas le relier a une éolienne ? ou un moulin ????

        parce que je trouve que cette machine est bien mais assez dégradante en fin de compte (manque qu’une machine a fouetter , quelques bonnes sangles , et on a l’outil de torture parfait) ... on devrait laisser aux robots et aux machines le soin de nettoyer nos cochonneries et nous concentrer sur les maths , la philo , la poésie , le vent dans les arbres , les yeux de l’être aimé , les couchers de soleil , la musique , l’amour , tout ce qui peut nous rendre heureux ...
        peace

      • Construire un lave-linge à pédales

        9 juin 2010 17:03 , par Cureuil

        « J’ai parcouru le topic et je pense qu’en réponse aux ceusse qui voudraient faire pédaler leur épouse (compagne, copine etc...) et pour couper court l’herbe sous les pieds des Chiennes de Garde »

        Je suis surpris que ce thème soit redondant... Mais ça doit être parce que je passe ma vie seul, que n’ai pas encore pu profiter de la gentillesse excessive de la gente féminine !?

        « Pourquoi ne pas utiliser un tamdem plutôt qu’un vélo ? Au moins on pédale en famille. »

        Je trouve l’idée géniale ! : pourquoi les tâches ménagères devrait toujours être le travail d’un seul, ou d’une seule...personne. Je sens une passion naître en moi pour tous les sports de cycle : monocycle, vélo, tandem, trotinette. Le confort sur ces outils humanomoteurs est une vrai question ! Il y a tellement de technologies mécaniques à développer autour de cela ! Dommage que ce domaine ne soit pas repris dans l’industrie qui n’est pas assez folle pour proposer autre chose que l’éléctroménéger High-tech .

        « Bon d’accord, regarder le dos de son conjoint(e) pendant une heure peut paraitre frustrant et c’est pour cette raison que je me penche actuellement sur l’étude d’un tamdem inversé ou les deux "tourteraux" se feraient face.
        La grande difficulté réside dans la conception d’une boite d’inversion de rotation afin d’éviter que celui qui est devant pédale à l’envers. Car j’ai fait un essai avec ma compagne et j’ai dû me rendre à l’évidence : L’Homme n’est pas fait pour pédaler à l’envers (C’est quand même un peu casse gueule)... Pour l’eau chaude pas de problème : Solaire. »

        C’est une idée de génie ! je m’explique : il suffit de mettre deux sièges face à face pour pouvoir changer régulièrement le sens de rotation du tambour. Imaginons deux vélos se faisant face et faisant tourner deux tambours différents sur un même axe de rotation. Alors, il suffit de trouver le moyen d’inverser les courroies à un moment donné ! Bon c’est vrai c’est plus facile à dire qu’à mettre en place... Qu’est-ce que tu en penses ?

        signé cureuil comme une fouine

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > ...


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1

ABONNEZ VOUS

LIVRE

PASSEZ UNE ANNONCE !

Dernière annonces:

Les Blogs

twitter

SUR LE WEB