Revue trimestrielle, éditeur associatif, réseau d'éco-acteurs
pour l'Écovillage Global et la Permaculture
Passerelle Éco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...
Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques
Principes et réalités
L'Empreinte Ecologique - Test et calcul

le 25 mai 2004

Contact


L’Empreinte Ecologique - Test et calcul

Calculez la votre !

Quand je mange une orange ou un oeuf, quand je me déplace en véhicule, quand je prends une douche, je consomme des ressources naturelles. Chacun de ces actes s’accompagne d’une consommation de ressources que la planète doit me fournir et d’une production de déchets qu’elle doit absorber, en conséquence de leur production et leur usage. A l’origine de cette ressource, il y a une partie de la terre, ou des océans, une portion de la planète, une surface vivante...

  Définition de l’empreinte écologique

L’empreinte écologique d’une population humaine correspond à la surface écologique productive nécessaire au maintien durable de la population à son niveau de vie actuel, c’est-à-dire :

- Pour fournir l’énergie et les matières premières consommées par la population

- Pour éliminer et tous les déchets de la population avec sa technologie.

La surface écologique productive est constituée de forêts, de terres cultivées, et de pâturages. Elle comprend également l’eau potable et les ressources des océans.

Les grandes catégories du test sont :
- Alimentation
- Eau
- Electricité
- Ordures
- Papier
- Déplacements terrestres
- Voyages en avion
- Chauffage

  Test de calcul de l’empreinte écologique à télécharger

Le document joint présente une nouvelle version de la présentation initialement parue dans Passerelle Eco n°10, de l’été 02

Une autre version sur seulement 2 pages est également disponible dans l’article sur l’animation d’un atelier participatif sur l’empreinte écologique. Cette présentation synthétique ne comporte que le test pour le calcul, avec les conclusions, mais sans la présentation pédagogique de la notion d’empreinte écologique. Tenant sur 2 pages, il est possible de la photocopier facilement pour la distribuer aux participants.

L’impression et la diffusion du document ci desssous sont vivement encouragés. Merci de préserver l’intégralité du document !

  Empreinte écologique, effet de serre et nucléaire

Attention à ce que prétendent les industriels du nucléaire : l’énergie nucléaire n’est pas exempte d’un lourd bilan CO2, et d’une lourde empreinte écologique.

La page "Empreinte écologique, effet de serre et nucléaire cite un article du monde qui témoigne du lourd bilan du nucléaire, et tente d’évaluer l’empreinte écologique du nucléaire, dont le calcul peu aisé n’est qu’imparfaitement pris en compte dans ce test.


30 votes
Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

27 messages

1 2 >

  • L’Empreinte Ecologique - Test et calcul

    10 avril 2012Â 13:00 , par ioqwlJwoqss

    Merci pour votre commentaire sur un sujet d’actualite. Il me semble qu’il faut preciser un point important. Il ne faut pas attendre un agrement pour les filtres plantes en general. La demarche imposee par l’etat aujourd’hui est de proposer une solution de traitement des eaux residuelles de la maison, de la mettre en test dans un laboratoire agree par l’etat et de la faire homologuer afin d’avoir un agrement pour la filiere proposee.

    Il faut donc que chaque fabriquant / bureau d’etudes fasse homologuer son systeme de traitement des eaux usees par phytoepuration. Epur Nature l’a deja obtenu pour son systeme. Aquatiris et IFB ont propose des solutions differentes qui ont ete testees, qui ont montre de tres bon resultats et qui attendent un agrement. Les delais administratifs pour ces 2 nouveaux agrements sont tres long mais que faire pour faire accelerer les services de l’etat ?

    Il est donc aujourd’hui possible pour des particuliers de faire une phyto-epuration ayant un agrement (celle proposee par Epur Nature) en attendant les agrements de Aquatiris et IFB.

    En ce qui concerne la derogation, vous soulevez un point interessant aussi. Pour les filieres qui n’ont pas encore l’agrement les derogations se font selon la sensibilite du SPANC. Certains SPANCs n’accordent pas de derogations. D’autre SPANCs donnent volontiers une derogation pour les systeme non encore homologues a partir du moment ou le systeme est bien dimensionne.


    Un message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

    Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
  • L’Empreinte Ecologique - Test et calcul

    9 octobre 2011Â 21:13 , par LJ01

    bonjour
    j’ai réalisé ce petit outil sur la base de votre travail
    http://batenergie.free.fr/index.php...
    j’aimerais continuer à le développer notamment à propos des questions et calculs ...
    il est développé sous logiciel libre pour Joomla
    LJ


    Un message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

    Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
    • L’Empreinte Ecologique - Test et calcul

      7 novembre 2011Â 12:43 , par LJ01

      bonjour
      j’ai livré une première version du composant Objectifcarbone
      http://lau.jarry.free.fr/index.php/...
      qui inclue le calcul de l’empreinte écologique, vous remarquerez que j’ai utilisé des images de votre pdf, si cela n’et pas possible au regarde de la propriété de ces dessins, merci de me le signaler
      LJ


      Un message
      • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

      Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
  • L’Empreinte Ecologique - Test et calcul

    5 avril 2011Â 14:59 , par X

    C’est bien beau le calcul de l’empreinte !
    je trouve ça normal de faire attention à ne plus surconsommer.
    Mais les questions sont faites par et pour des citadins.
    quand on habite à la campagne, on n’a pas d’autres choix que de prendre la voiture : pour aller bosser, faire les courses, sortir en famille. Je me vois pas amener mes 2 enfants de 3ans et 1/2 et 1an et 1/2 chez la nounou en vélo, ni même faire mes 50km quotidiens pour aller bosser en vélo sachant qu’il n’existe pas de train ni bus permettant d’allier vie professionnelle et familiale sur des horaires corrects, ni même de faire mes courses pour une famille de 4 personnes à pied ou en vélo et à 20bornes A/R de chez moi.
    Il y a des contraintes modernes qui font qu’aujourd’hui il est difficile de trouver du boulot à côté de chez soi, des petits commerçants pour faire vos courses alimentaires à côté de chez vous (sans vous ruiner !).
    On a beau vouloir faire des efforts mais la conso écolo a un coût qu’on ne peut pas tous s’offrir : le bio c’est cher, faire ses courses à côté de chez soi c’est cher. Même si je critique les grandes surfaces parce qu’elles s’en mettent plein les poches sur le dos des consommateurs que nous sommes, ça reste moins cher que le spetits commerçants. sauf peut être pour les fruits et légumes cu’on achète sur le marché. Encore faut-il avoir des marchés où on peut aller : chez moi, les marchés sont en semaine (je travaille) et le WE, il y a un marché avec 2 vendeurs qui sont là quand ils veulent bien (il m’est arrivé de me déplacer pour rien : bonjour le gazole pour rien).
    Bref, je trouve que ces tests de calcul sont culpabilisants pour des personnes qui n’ont pas beaucoup de choix, qui aimeraientfaire plus mais qui n’ont pas l’offre qui le leur permettrait...


    Un message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

    Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
    • L’Empreinte Ecologique - Test et calcul

      6 avril 2011Â 11:43 , par JLuc (Passerelle Eco)

      Bonjour,

      En effet, il y a souvent besoin de faire beaucoup de voiture à la campagne.

      Les écovillages et écohameaux permettent toutefois de ne pas en faire tant que ça, en relocalisant une part des ressources utiles pour le quotidien : liens sociaux, travail, loisirs, alimentation, etc... C’est une démarche possible pour chacun qui vit à la campagne, mais ça prend du temps, beaucoup de temps,... et il faut en faire le choix !

      Quoiqu’il en soit, que vous culpabilisiez ou non face à ce constat, ça n’y changera rien : pour faire les courses, bosser ou sortir en famille, les 50 et + kilomètres que vous faites chaque jour consomment du pétrole et accroissent votre empreinte écologique.


      Un message
      • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

      Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
  • L’Empreinte Ecologique - Test et calcul

    12 novembre 2010Â 14:12 , par X

    J’ai utilisé cette version de calcul de l’empreinte écologique lors d’un atelier avec ados et adultes et une question m’a été posée sur le mode de claclu concernant les transports.

    L’incompréhension réside dans le fait qu’il est écrit de noter les kilomètres en voiture en nombre de jours et en nombre de semaines concernant motos et transports publics.

    Merci de votre réponse


    Un message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

    Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
    • L’Empreinte Ecologique - Test et calcul

      12 novembre 2010Â 15:53 , par JLuc (Passerelle Eco)

      Oui je comprend que cela puisse troubler.

      Il n’y a pas d’erreur de calcul cependant et il faut suivre ces indications. La différence de présentation visait à simplifier la recherche mentale des informations nécessaires au calcul, mais peut être n’est-ce pas réussi si ça trouble...

      On verra à ce que ça soit clair dans une prochaine version !

      Merci pour votre retour


      Un message
      • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

      Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
  • compensation carbone en plantant des arbres

    4 mars 2009Â 21:40 , par Manu

    Salut à vous !

    j’ai planté 500 saules au bord d’une rivière de 1m de large, sale, pleine de vase, surcalibrée par les bulldozers des années 70 pour qu’elle soit bien rectiligne comme il faut.(ha boudiou fo’qu’ce soit prop’ au bord eud mon champ !)

    bref ! j’ai fait ceci pour une foule de raisons éco-logiques et philosophiques, mais aussi pour diminuer mon impact CO2.

    un fin connaisseur de la chose végétale pourrait-il me dire si la croissance de mes saules pendant les 50 ans à venir suffira à capter le CO2 émis par ma bagnole.

    données supplémentaires :
    les saules sont bien exposés, les pieds dans l’humidité.
    ils sont surtout saules fragiles, saules des vanniers et autres espèces. croissances exponentielle ds les premières années (+1m par an en hauteur)

    ils poussent depuis 5 ans sans problèmes.

    ma bagnole est une clio : 6L aux 100.
    je fais environ 100 km par semaine actuellement+ vacances.
    imaginons que je ne change pas de conso durant les 50 ans à venir. même si les voitures électriques sortent demain au salon de Genève et que j’en achèterai surement une d’occas’ dans qq années.
    125gCO2/km X 7 000 km = 875 kg
    875 X 50 ans = 43 750 kg

    masse matière sèche de 1kg de saule ???
    proportion de Carbone C dans ce kilo de matière ???
    poids final du saule adulte ???

    merci amis cerveaux

    au fait pour l’instant d’après ce test je suis à 2,5 ha mais j eme soigne...
    j’habite une maison écolo si ca vous dit de visiter (GRENDELBRUCH 67)


    Un message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

    Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
    • compensation carbone en plantant des arbres

      5 mars 2009Â 10:03 , par JLuc (Passerelle Eco)

      Salut,

      Bravo pour ton initiative !

      Je ne suis pas un spécialiste de la matière végétale ...

      mais si on imagine pour une première estimation qu’1 saule à 50ans (ou 2 saules de 25 ans) = 500kg. que sa matière carbone = 20% de sa masse soit 100kg. 500 saules feront donc 50000 kg de Carbone, juste ce qu’il faut pour éponger le CO2 de ta voiture : ouf !!!

      Sais tu qu’il y a plusieurs manières de gérer les saules ?

      Tu peux les laisser pousser tous seuls et ne pas t’en occuper du tout pendant 50 ans...

      Ainsi que c’est expliqué dans le livre Graines de Permaculture, tu peux aussi couper les petits branchages régulièrement, ce qui procure une biomasse abondante comme tu as pu le constater, et très utile pour le BRF (présenté dans Passerelle Eco n°27) ou pour l’alimentation animale (vaches,...). On appelle alors ça le "bois fourrage". C’est très bien par exemple avec le fresne, qui produit le maximum de ses feuilles assez tardivement, à un moment où il n’y a plus beaucoup d’herbe parcequ’elle a déjà été en grande partie mangée. Il faudrait chercher les qualités et défauts des feuilles de saule pour l’alimentation animale.

      Et il faut évidemment s’adapter à ta situation : Es tu agriculteur ? As tu des voisins agriculteurs ?

      En tout cas, je pense que le bilan global (empreinte écologique, bilan carbone, ...) de tout l’écosystème en permaculture (Toi + les vaches même si c’est celle de ton voisin ou le jardin utilisant les branches coupées en BRF) est meilleur que celui où les saules ne servent qu’à ornementer ton canal rectiligne,... et à diminuer ton score au test de l’empreinte écologique !! :-)

      Cordialement,


      Un message
      • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

      Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

1 2 >


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1

PASSEZ UNE ANNONCE !

Dernière annonces:

  • ecolieu et ecole alternative. environs de quimperProjet : création d'un écolieu et d'une ecole alternative.
    Demande : je suis à la recherche de personnes et d'un lieu à vivre avec plusieurs batiments dans le but de créer une ecole alternative (...)
  • 43 ans et seul, mais dispo pour un projetProjet : Je suis plein de bonne volonté, mais seul n'ai plus de motivation; c'est pourquoi je propose ici de venir en aide à une femme, avec ou sans enfants, dans le cadre de son activité afin (...)
  • associationProjet : je souhaite m'associer à un petit groupe décroissant,autosuffisant ou cherchant à le devenir,en énergie et alimentation; dans une démarche spirituelle, végétariens, CNV et ouverts sur (...)
  • Recherche ou se poser !Projet : Nous sommes un couple à la recherche d'un endroit agréable, dans la nature...
  • Cherche terrain avec batiProjet : Cherche terrain a acheter de 5 hectares avec bati sur la cote d azur entre grasse et nice pour créer une ferme permaculturelle
    Offre : Etudie toutes (...)