Revue trimestrielle, éditeur associatif, réseau d'éco-acteurs
pour l'Écovillage Global et la Permaculture
Passerelle Éco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...
Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Petit éolien
Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

le 28 novembre 2003

Contact


Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

de Zéphirin Phébus

Nous sommes dans une démocratie et j’en suis très heureux. Cela ne m’empêche pas d’être profondément choqué par l’attitude de groupes de personnes luttant a priori contre les éoliennes. Quel monde voulons-nous laisser à nos enfants ? Un monde dont les ressources fossiles auront été épuisées par quelques générations d’occidentaux ? Un monde qui ne saura quoi faire de ces déchets nucléaires ? Un monde qui vivra au rythme régulier de marées noires ?

Modestement, mais très certainement, les éoliennes peuvent participer à créer un monde plus propre et plus doux pour nos enfants. Elles participent déjà à cet avenir plus renouvelable : ainsi, avec 25 000 mégawatts installés en Europe, ce sont les besoins électriques domestiques de 25 millions d’européens qui sont satisfaits.

Vous invoquez la monstruosité des éoliennes. La monstruosité n’est pas une affaire de dimension. En revanche, nos consommations énergétiques sont elles effectivement énormes comparées à celles de la quasi totalité des habitants de notre Planète et régulièrement monstrueuses avec leurs cortèges de dévastations (Prestige, Amoco Cadiz, Tchernobyl, ...).

Dans l’état actuel des choses, nous nous devons d’assumer nos consommations d’électricité. La production moyenne d’une éolienne d’aujourd’hui c’est la consommation électrique de 600 à 2 000 personnes, chauffage électrique inclus. Ce n’est pas rien ! Le nombre de personnes percevant un parc éolien (rayon de quelques kilomètres) est en règle générale du même ordre de grandeur que celui des personnes dont la consommation électrique moyenne est fournie par ces éoliennes : les parcs éoliens sont à échelle humaine.

Refuser l’implantation des éoliennes sous prétexte d’investisseurs privés est caricatural : qui fournit notre eau ou notre alimentation ? qui nous transporte ? Il n’existe aucun monopole de la production d’électricité éolienne. Aujourd’hui, les projets éoliens sont développés soit par investisseurs privés, soit par EDF, soit par des particuliers regroupés. Ces derniers passent alors du rôle de clients et de spectateurs à celui d’acteurs. Mais le type d’investisseurs n’a rien à voir avec la qualité des projets éoliens.

Implanter des éoliennes ne se fait pas à la légère. Comme pour tout aménagement d’aujourd’hui, toute une panoplie de règlements, servitudes, règles techniques et recommandations encadre et limite considérablement leur implantation. De même des chartes, des schémas, et autres documents de planification organisent le développement des parcs éoliens. Installer des éoliennes passe par la réalisation d’une étude d’impact sur l’environnement et est soumis à enquête publique ; le permis de construire est délivré par le Préfet de département. Cet ensemble constitue autant de garde-fous.

Le kilowattheure éolien est aujourd’hui acheté par Electricité De France à un prix bonifié. Cette valorisation est « juste » car c’est le consommateur qui la paie (indirectement, il est vrai) et non pas le contribuable. Elle est juste aussi dans le sens où elle ne réserve aucune surprise : le prix du démantèlement des éoliennes est inclus dans ce prix ; ce prix ne fluctuera pas non plus avec le cours du dollar ou du baril de pétrole, ou bien avec celui des embargos, ou bien avec celui de la gestion des déchets.

Les aides directes accordées aux énergies renouvelables sont dérisoires : en France, elles sont actuellement 50 fois moins importantes que celles accordées aux énergies traditionnelles. Cette bonification du kWh éolien est un rattrapage partiel de cet énorme décalage.

Pourquoi opposer les énergies renouvelables ? Elles sont avant tout complémentaires. Elles sont complémentaires dans le temps : lorsque le vent ne souffle pas, le soleil peut briller ; et si ces énergies de flux ne sont pas disponibles, l’eau stockée peut les remplacer à moins que ce ne soit la chaleur de la terre ou la biomasse. Elles sont également complémentaires dans l’espace, et bien plus que les énergies fossiles qui elles sont très localisées (avec notamment tous les conflits que cela engendre).

Si le vent fluctue, et donc avec lui la production d’électricité éolienne, celle-ci est prévisible (et cela change tout pour le gestionnaire du réseau électrique). Prévisible à l’échelle de l’année, elle l’est aussi parfaitement à l’échelle de quelques jours et de quelques heures, aussi précisément que les prévisions météorologiques le permettent.

De façon plus générale, il y a également plus de vent en hiver et le jour, aux moments donc où nos consommations électriques sont les plus fortes.

La filière énergie éolienne est aujourd’hui une filière performante et efficace. Force est de constater que l’énergie éolienne possède l’avantage d’être une énergie quand même relativement concentrée : pour remplacer une éolienne d’aujourd’hui, il faut plusieurs hectares de photopiles. Promouvoir la décentralisation systématique de la production, l’autonomie pour l’autonomie (qui, dangereusement, peut rimer avec le refus de toute solidarité) peut environnementalement s’avérer négatif.

L’énergie éolienne ne consomme pas de combustibles ; en revanche elle consomme des emplois. Aujourd’hui plus de 100 000 personnes travaillent dans la filière en Europe. On peut escompter 30 000 emplois en France en 2010.

Les éoliennes ne craignent pas les canicules car elles n’ont pas besoin d’eau pour être refroidie. Les éoliennes encaissent parfaitement les tempêtes (arrêt automatique au-delà de 100 km/h) ; en revanche, les réseaux électriques se relèvent eux souvent mal après les tempêtes. Il est bon de rappeler pourquoi l’on développe l’énergie éolienne. La lutte contre le réchauffement planétaire n’est pas une mince affaire. Les dérèglements climatiques semblent déjà en route. La France, tout comme de nombreux pays européens, a pris des engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre. L’énergie éolienne est un moyen de produire de l’électricité sans rejet de gaz carbonique. Mais aussi un moyen de production locale, sans danger pour les populations d’aujourd’hui ou de demain.

Et puis implanter un parc éolien n’est pas irréversible : dans 20 ou 30 ans, si nos enfants font d’autres choix et/ou trouvent d’autres solutions, les éoliennes seront enlevées, le site remis en état et son occupation (le plus souvent agricole) se poursuivra comme si de rien n’était. Accuser l’énergie éolienne de polluer par le biais du complément d’énergie fossile nécessaire lorsque le vent ne souffle pas est une vision partiale. EDF inclut-elle la production de CO2 de ses centrales au fioul ou au charbon dans son kilowattheure nucléaire ? Et demain, le complément à l’éolien pourrait être photovoltaïque, hydroélectrique, issue de cogénération biomasse ...

Il y avait 20 000 moulins à vent en France en 1 800. L’implantation de 20 000 éoliennes correspondrait aujourd’hui à une puissance installée de 30 000 mégawatts environ, soit en termes d’énergie délivrée l’équivalent de plus d’une dizaine de tranches de centrale nucléaire. Ce n’est pas rien ! Bien sûr les dimensions des éoliennes ne sont pas comparables à celles des moulins à vent. Mais nos routes et autoroutes sont-elles comparables aux chemins d’il y a deux siècles ?

JPEG - 21.1 ko

 [1] La France s’est engagée, dans le cadre d’une directive européenne, à porter la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité à 21% en 2010 (15% pour les barrages hydrauliques, et 4 à 5% pour l’éolien). Le scénario négawatt (www.negawatt.org) montre par ailleurs que 50% de nos consommations peuvent être évités d’une part en consommant avec modération et d’autre part en utilisant l’énergie avec efficacité. Ce parc de barrages et d’éoliennes pourrait donc, au delà de 2010, fournir plus de 40% de notre électricité. Ce n’est pas rien !

Sans défendre le progrès pour le progrès (ce n’est pas cela le développement durable), force est de constater que la nouveauté inquiète parfois. Les exemples sont nombreux : refus des premiers trains, rejet de la Tour Eiffel ou de la pyramide du Louvre, ... Mais les éoliennes ne sont plus des nouveautés, sauf en France ! Plus de 50 000 grandes éoliennes tournent à travers le monde, certaines depuis plus de 20 ans. Leurs effets sur les oiseaux, leurs émissions sonores ont été analysés longuement ; les nouvelles éoliennes et les parcs éoliens récents bénéficient de ce retour d’expériences.

Vous qui luttez contre l’implantation de parcs éoliens, à qui profitent vos actions ? Poser la question c’est peut être y répondre ! Nous sommes dans un contexte concurrentiel. Si notre électricité n’est pas produite par des éoliennes et d’autres énergies renouvelables, par quel moyen demain le sera t’elle ?

Si votre lutte est pour des parcs éoliens de qualité, je vous rejoins. L’énergie éolienne est une énergie propre et renouvelable, qui ne génère aucun déchet, qui ne pollue ni les eaux, ni l’air, ni les sols. La plupart des professionnels de l’éolien s’emploie à ce que les parcs éoliens soient irréprochables sur le plan environnemental.

Les parcs éoliens sont des lieux ouverts, sans clôtures. Venez-vous mêmes écouter les éoliennes. Venez vous-mêmes admirer les éoliennes. Jusqu’à preuve du contraire, les visiteurs en repartent rassurés (s’ils avaient besoin de l’être) et confiants. Permettez-moi de vous y inviter.

novembre 2003, Zéphirin Phebus.

Notes

[1] A 250 mètres, une éolienne produit un niveau sonore inférieur à 50dB. Elle fait donc moins de bruit qu’un lave vaisselle. A 500 mètres, ce niveau tombe à 3dB : c’est bien moins fort que le bruit du vent ou que le gazouillis des oiseaux.


28 votes
Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

76 messages

1 2 3 4 5 6 7 8 9 >

  • Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

    8 novembre 2013Â 17:36 , par Coco

    Bonjour a tous,

    Je suis technitien supérieur en Gestion et Protection de la Nature, et
    j’aimerai soulever quelques points avec vous ! sans partir dans des débats idéologique, car si j’expliquerai mon point de vue, il me faudrait plusieurs pages (bien que mon opinions se ressentira sur ce que je vais dire)... Je vais donc juste essayer de faire mon rôle de "médiateur".

    Je voudrai juste apporter quelques infos, notamment à Saisai qui dit ne pas vouloir d’éoliène dans les Parc Naturel Régionaux (PNR)et les Zones Naturel d’Intéret écologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF). Les Zones qui sont appeler PNR, PNN, RN,ZNIEFF...(il y en a bien d’autres)sont classée en trois catégories ;
    - Les espaces qui sont protégée par la réglementation,
    - Les espaces qui sont protégée par la maitrise foncière,
    - les espaces qui sont protégée par le conventionnement,
    Le PNR est un espaces qui est gérer au niveaux de la région comme sont nom l’indique, c’est donc les communes qui édite une charte tous les 10 ans environ pour définir les grand objectifs en alliant les deux grands axes d’un PNR : 1) -Le dévellopement économique de la zones concernée 2) -La protection de l’environnement
    (a chaque PNR de décider que faire)
    Les ZNIEFF quand à elle sont des outils d’expertise et en rien un outils de protection, elle ont juste été placé en "stand by" pour "inventorier" et non dans un bute de protection.

    Ensuite pour ceux qui dise que les éoliennes sont dangereuse ou pas dangereuse pour la santé, je ne m’avancerai pas car j’avous débuter dans se dommaine, MAIS par contre je sais et cela est prouver que les éoliennes ont un impact sur la faune (les oiseaux ?... apparement quelques oiseaux en migrations aurait été impacter dans leur long voyage, mais peut-être est-ce marginale) Non je veux parler d’un petit mammifère qui s’accroche dans les cheveux et qui suce le sang (cette dernière partie est ironique bien sur)bref... donc vous l’avez compris c’est des Chauves-souris que je veux parler. La Chauves-souris est un animal trés vife et ce n’est pas les quelques impactes avec les palles des éoliennes qui vont impacter sur les C-S mais un tout autre phénomène, lorsque tourne les éoliennes, une dépressions de l’air se forme à proximité + la petite lumière qui attire les insectes (MOUSTIQUE), et donc les C-S, c’elle-ci passe dans la dépréssion... Comment peut bien réagir un être vivant de 3 a 4 gramme face à cette dépréssion ? C’est tous simple, leur cage thoracique va tous simplement imlposer (je ne vous fais pas un dessin).

    Enfin la dernière info est plutôt un point de vue, je touve égoiste tout le monde, que se soit les écolos, les consommateurs, les autres ... Mais comment ne pas l’être dans cette ****** de société qui nous pousse à la consommation, nous abruti par son système scolaire et nous normalise. Vivement le retours a la nature et Vive la Faune et la Flore
    PS ; dsl pour les fautes d’orthographes.


    Un message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

    Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
  • Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

    20 mars 2013Â 09:59 , par Darna

    Energies propres ou pas, les causes du problème sont principalement :
    - la gloutonnerie et le gaspillage dans le domaine énergétique
    - la prolifération des parcs pharaoniques de production...ainsi que de celui des déchets enfouis ou incinérés...après déportation des populations des contrées disposant des ressources dont a besoin le mode de vie à l’occidental

    Et Eiffel n’était pas conscient des conditions de vie de ceux qui ont satisfait ses caprices...Cependant son génie en force hydraulique à ne pas renier, toutefois.


    Un message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

    Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
  • Lettre ouverte àquelques anti-éoliens « primaires  »

    10 avril 2012Â 05:02 , par ggZHVWYPWxlfWwomk

    raaja maahaarajarugaligoo ee paati ardhpa iralaraadu anta annisutte. Avonobba Kumara, ivonobba Ramachandra .Mattobba Acharaya Yaaroo Sari illa Saa EE BJP sarkaaradallantoo ellaroo (ondibbarannu bittare) Deekeshiya hale avataarada tadroopa shishugalu Atta aadalitadalli anubhavanoo illa itta bhauddhika-Manasika maturitynoo illa Anda haage ondu kaaladalli mari paalegararante maatadutidda Deekeshi eega ontara reformed rowdy ante prabhuddhate toruttaane alwaraaa Ivarigella jana ekkadadinda baariso dina doora illaa saar Enanteeri ?


    Un message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

    Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
  • Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

    28 mars 2012Â 11:19 , par Carré jean

    Carré Jean. Chercheur autodidacte, études, réalisations, installations et suivi de multiples prototypes.

    Le vent, j’ai vécu avec, mais je n’ai pas vécu du vent. Ouvrir une voie coute très cher.
    Mais, soixante ans de pratique m’ont beaucoup appris.
    Non, je n’ai jamais observé d’oiseaux morts à, proximité de mes machines.
    Le gibier à quatre pattes ignore totalement les bruits venant d’en haut (33 mètres). Que de lapins et autres j’aurai eu l’occasion de tirer si j’avais été chasseur !
    Le bruit ? Certains de mes prototypes en faisaient du fait d’un multiplicateur incorrect. Il y a des impératifs mécaniques à respecter et financièrement je n’ai pu toujours le faire .
    D’autres étaient totalement silencieux.
    Aucune interférence observée ou signalée sur la réception télévision.
    L’esthétique ? Des gouts et des couleurs on ne peut discuter, mais pour tous ces grands pylônes électriques ? Bien peu râlent ! !
    Par contre, ceci personne n’en fait jamais mention ; disparition sur un large périmètre des problèmes liés à la foudre.
    Les éoliennes en mer coûtent très chères, sont d’une esthétique douteuse, gène la navigation, la pêche. Quarante mètres de pylônes de plus à terre donnerait le même résultat. Mais il faut maitriser la dynamique de l’hélice, j’y suis arrivé.
    En France l’on a toujours été « pour tout ce qui est contre », et « contre tout ce qui est pour ». Et de plus, les choses nouvelles dérangent. Ainsi, il y a 170 ans Courson les Carrières et Auxerre ont refusés le passage du chemin de fer P.L.M. (Paris, Lyon, Méditérranée) , aujourd’hui cette dernière commune se bat pour conserver sa ligne secondaire.
    Ceci explique en partie l’opposition de certains à cette nouveauté.
    De plus, les subventions, les avoirs fiscaux, les prix d’achat du courant majorés, le prélèvement sur facture des surcoûts des productions énergies renouvelable, n’aide pas à faire passer la chose.
    Les constructeurs du matériel éolien tiennent très peu compte du vent et des impératifs techniques nécessaires à sa bonne exploitation. Il y a fuite devant la difficulté. Le matériel est là pour être vendu, un point c’est tout !
    Pour moi, après 28 ans de service sans aucune mise à l’arrêt pour cause de tempête, mon dernier prototype est toujours visible en fonctionnement et production.
    Un record pour un proto ! ! ! !


    Un message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

    Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)
  • Les énergies renouvelables vont dominer dans l’avenir

    11 décembre 2011Â 22:51 , par Maximilien

    Les éoliennes ont pu avoir quelques défauts à leurs débuts, il y a une dizaine d’années. Mais les choses ont beaucoup évolué.

    Avec l’hydraulique, le solaire, le biogaz, la biomasse, la géothermie, l’énergie de la houle et des courants marins, les éoliennes font partie d’une tendance mondiale qui verra, à terme, les énergies renouvelables devenir la principale source de production d’électricité.

    Pour commencer et par comparaison, chaque année dans le monde, de 2011 à 2015, aussi bien la capacité ajoutée (MW) que la production annuelle d’électricité ajoutée (MWh) sera plus importante avec les éoliennes mises en service qu’avec les nouveaux réacteurs nucléaires.

    Pour la période 2011-2015 :
    - capacité nouvelle 254.400 MW pouvant produire 624 TWh par an en éolien,
    - capacité nouvelle de 91.600 MW pouvant produire 96 TWh par an en solaire photovoltaïque,
    - capacité nouvelle de 57.200 MW pouvant produire 624 TWh par an en nucléaire (60 réacteurs).

    A lire ici => http://energeia.voila.net/electri/e...

    Sans oublier une énergie renouvelable déjà ancienne, qui a toujours été plus importante que le nucléaire (au niveau mondial) pour la production électrique : l’hydraulique.


    Un message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

    Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

1 2 3 4 5 6 7 8 9 >


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1

PASSEZ UNE ANNONCE !

Dernière annonces:

  • vivre a la campagneDemande : homme 54ans célibataire grand brun physique agréable passionné de nature et d'animaux souhaiterais rencontré une personne vivant a la campagne pour passions et vie (...)
  • Vend propriété dans l’AudeProjet : Vend propriété 10Ha très calme, exposé sud : prés et forêt de feuillus, mare, 3 maisons en bon état : 140 m2 - 120 m2 - maison pierre 60 M2, chaudière à granulés + poêles à bois, eau, (...)
  • Recherche simplicité près de GrenobleProjet : Axelle, Nicolas et Iwooky, notre chow chow, recherchent un lieu de vie mêlant simplicité, nature et calme. Nos centres d' intérêt mêlent: musique,développement personnel,jeux de société (...)
  • Location caravaneOffre : Ferme équestre & éducative isolée en montagne vosgienne offre location d'une grande caravane (chauffage, eau, électricité). Possibilité d'un troc contre (...)
  • Recherche Dons jouets matériel puéricultureProjet : Micro Crèche Nature (Eco, Bio, Montessori, Loczy)sur la région toulousaine.
    Demande : Bonjour, Je suis infirmière,engagée dans un projet de création d'une Micro Crèche Nature sur la région (...)