Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Thématiques > Petit éolien
Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

le 28 novembre 2003

Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

de Zéphirin Phébus

Nous sommes dans une démocratie et j’en suis très heureux. Cela ne m’empêche pas d’être profondément choqué par l’attitude de groupes de personnes luttant a priori contre les éoliennes. Quel monde voulons-nous laisser à nos enfants ? Un monde dont les ressources fossiles auront été épuisées par quelques générations d’occidentaux ? Un monde qui ne saura quoi faire de ces déchets nucléaires ? Un monde qui vivra au rythme régulier de marées noires ?

Modestement, mais très certainement, les éoliennes peuvent participer à créer un monde plus propre et plus doux pour nos enfants. Elles participent déjà à cet avenir plus renouvelable : ainsi, avec 25 000 mégawatts installés en Europe, ce sont les besoins électriques domestiques de 25 millions d’européens qui sont satisfaits.

Vous invoquez la monstruosité des éoliennes. La monstruosité n’est pas une affaire de dimension. En revanche, nos consommations énergétiques sont elles effectivement énormes comparées à celles de la quasi totalité des habitants de notre Planète et régulièrement monstrueuses avec leurs cortèges de dévastations (Prestige, Amoco Cadiz, Tchernobyl, ...).

Dans l’état actuel des choses, nous nous devons d’assumer nos consommations d’électricité. La production moyenne d’une éolienne d’aujourd’hui c’est la consommation électrique de 600 à 2 000 personnes, chauffage électrique inclus. Ce n’est pas rien ! Le nombre de personnes percevant un parc éolien (rayon de quelques kilomètres) est en règle générale du même ordre de grandeur que celui des personnes dont la consommation électrique moyenne est fournie par ces éoliennes : les parcs éoliens sont à échelle humaine.

Refuser l’implantation des éoliennes sous prétexte d’investisseurs privés est caricatural : qui fournit notre eau ou notre alimentation ? qui nous transporte ? Il n’existe aucun monopole de la production d’électricité éolienne. Aujourd’hui, les projets éoliens sont développés soit par investisseurs privés, soit par EDF, soit par des particuliers regroupés. Ces derniers passent alors du rôle de clients et de spectateurs à celui d’acteurs. Mais le type d’investisseurs n’a rien à voir avec la qualité des projets éoliens.

Implanter des éoliennes ne se fait pas à la légère. Comme pour tout aménagement d’aujourd’hui, toute une panoplie de règlements, servitudes, règles techniques et recommandations encadre et limite considérablement leur implantation. De même des chartes, des schémas, et autres documents de planification organisent le développement des parcs éoliens. Installer des éoliennes passe par la réalisation d’une étude d’impact sur l’environnement et est soumis à enquête publique ; le permis de construire est délivré par le Préfet de département. Cet ensemble constitue autant de garde-fous.

Le kilowattheure éolien est aujourd’hui acheté par Electricité De France à un prix bonifié. Cette valorisation est « juste » car c’est le consommateur qui la paie (indirectement, il est vrai) et non pas le contribuable. Elle est juste aussi dans le sens où elle ne réserve aucune surprise : le prix du démantèlement des éoliennes est inclus dans ce prix ; ce prix ne fluctuera pas non plus avec le cours du dollar ou du baril de pétrole, ou bien avec celui des embargos, ou bien avec celui de la gestion des déchets.

Les aides directes accordées aux énergies renouvelables sont dérisoires : en France, elles sont actuellement 50 fois moins importantes que celles accordées aux énergies traditionnelles. Cette bonification du kWh éolien est un rattrapage partiel de cet énorme décalage.

Pourquoi opposer les énergies renouvelables ? Elles sont avant tout complémentaires. Elles sont complémentaires dans le temps : lorsque le vent ne souffle pas, le soleil peut briller ; et si ces énergies de flux ne sont pas disponibles, l’eau stockée peut les remplacer à moins que ce ne soit la chaleur de la terre ou la biomasse. Elles sont également complémentaires dans l’espace, et bien plus que les énergies fossiles qui elles sont très localisées (avec notamment tous les conflits que cela engendre).

Si le vent fluctue, et donc avec lui la production d’électricité éolienne, celle-ci est prévisible (et cela change tout pour le gestionnaire du réseau électrique). Prévisible à l’échelle de l’année, elle l’est aussi parfaitement à l’échelle de quelques jours et de quelques heures, aussi précisément que les prévisions météorologiques le permettent.

De façon plus générale, il y a également plus de vent en hiver et le jour, aux moments donc où nos consommations électriques sont les plus fortes.

La filière énergie éolienne est aujourd’hui une filière performante et efficace. Force est de constater que l’énergie éolienne possède l’avantage d’être une énergie quand même relativement concentrée : pour remplacer une éolienne d’aujourd’hui, il faut plusieurs hectares de photopiles. Promouvoir la décentralisation systématique de la production, l’autonomie pour l’autonomie (qui, dangereusement, peut rimer avec le refus de toute solidarité) peut environnementalement s’avérer négatif.

L’énergie éolienne ne consomme pas de combustibles ; en revanche elle consomme des emplois. Aujourd’hui plus de 100 000 personnes travaillent dans la filière en Europe. On peut escompter 30 000 emplois en France en 2010.

Les éoliennes ne craignent pas les canicules car elles n’ont pas besoin d’eau pour être refroidie. Les éoliennes encaissent parfaitement les tempêtes (arrêt automatique au-delà de 100 km/h) ; en revanche, les réseaux électriques se relèvent eux souvent mal après les tempêtes. Il est bon de rappeler pourquoi l’on développe l’énergie éolienne. La lutte contre le réchauffement planétaire n’est pas une mince affaire. Les dérèglements climatiques semblent déjà en route. La France, tout comme de nombreux pays européens, a pris des engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre. L’énergie éolienne est un moyen de produire de l’électricité sans rejet de gaz carbonique. Mais aussi un moyen de production locale, sans danger pour les populations d’aujourd’hui ou de demain.

Et puis implanter un parc éolien n’est pas irréversible : dans 20 ou 30 ans, si nos enfants font d’autres choix et/ou trouvent d’autres solutions, les éoliennes seront enlevées, le site remis en état et son occupation (le plus souvent agricole) se poursuivra comme si de rien n’était. Accuser l’énergie éolienne de polluer par le biais du complément d’énergie fossile nécessaire lorsque le vent ne souffle pas est une vision partiale. EDF inclut-elle la production de CO2 de ses centrales au fioul ou au charbon dans son kilowattheure nucléaire ? Et demain, le complément à l’éolien pourrait être photovoltaïque, hydroélectrique, issue de cogénération biomasse ...

Il y avait 20 000 moulins à vent en France en 1 800. L’implantation de 20 000 éoliennes correspondrait aujourd’hui à une puissance installée de 30 000 mégawatts environ, soit en termes d’énergie délivrée l’équivalent de plus d’une dizaine de tranches de centrale nucléaire. Ce n’est pas rien ! Bien sûr les dimensions des éoliennes ne sont pas comparables à celles des moulins à vent. Mais nos routes et autoroutes sont-elles comparables aux chemins d’il y a deux siècles ?

JPEG - 21.2 ko

 [1] La France s’est engagée, dans le cadre d’une directive européenne, à porter la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité à 21% en 2010 (15% pour les barrages hydrauliques, et 4 à 5% pour l’éolien). Le scénario négawatt (www.negawatt.org) montre par ailleurs que 50% de nos consommations peuvent être évités d’une part en consommant avec modération et d’autre part en utilisant l’énergie avec efficacité. Ce parc de barrages et d’éoliennes pourrait donc, au delà de 2010, fournir plus de 40% de notre électricité. Ce n’est pas rien !

Sans défendre le progrès pour le progrès (ce n’est pas cela le développement durable), force est de constater que la nouveauté inquiète parfois. Les exemples sont nombreux : refus des premiers trains, rejet de la Tour Eiffel ou de la pyramide du Louvre, ... Mais les éoliennes ne sont plus des nouveautés, sauf en France ! Plus de 50 000 grandes éoliennes tournent à travers le monde, certaines depuis plus de 20 ans. Leurs effets sur les oiseaux, leurs émissions sonores ont été analysés longuement ; les nouvelles éoliennes et les parcs éoliens récents bénéficient de ce retour d’expériences.

Vous qui luttez contre l’implantation de parcs éoliens, à qui profitent vos actions ? Poser la question c’est peut être y répondre ! Nous sommes dans un contexte concurrentiel. Si notre électricité n’est pas produite par des éoliennes et d’autres énergies renouvelables, par quel moyen demain le sera t’elle ?

Si votre lutte est pour des parcs éoliens de qualité, je vous rejoins. L’énergie éolienne est une énergie propre et renouvelable, qui ne génère aucun déchet, qui ne pollue ni les eaux, ni l’air, ni les sols. La plupart des professionnels de l’éolien s’emploie à ce que les parcs éoliens soient irréprochables sur le plan environnemental.

Les parcs éoliens sont des lieux ouverts, sans clôtures. Venez-vous mêmes écouter les éoliennes. Venez vous-mêmes admirer les éoliennes. Jusqu’à preuve du contraire, les visiteurs en repartent rassurés (s’ils avaient besoin de l’être) et confiants. Permettez-moi de vous y inviter.

novembre 2003, Zéphirin Phebus.

Notes

[1A 250 mètres, une éolienne produit un niveau sonore inférieur à 50dB. Elle fait donc moins de bruit qu’un lave vaisselle. A 500 mètres, ce niveau tombe à 3dB : c’est bien moins fort que le bruit du vent ou que le gazouillis des oiseaux.


59 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

80 messages

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |

  • Les énergies renouvelables vont dominer dans l’avenir

    Le 11 décembre 2011, par Maximilien

    Les éoliennes ont pu avoir quelques défauts à leurs débuts, il y a une dizaine d’années. Mais les choses ont beaucoup évolué.

    Avec l’hydraulique, le solaire, le biogaz, la biomasse, la géothermie, l’énergie de la houle et des courants marins, les éoliennes font partie d’une tendance mondiale qui verra, à terme, les énergies renouvelables devenir la principale source de production d’électricité.

    Pour commencer et par comparaison, chaque année dans le monde, de 2011 à 2015, aussi bien la capacité ajoutée (MW) que la production annuelle d’électricité ajoutée (MWh) sera plus importante avec les éoliennes mises en service qu’avec les nouveaux réacteurs nucléaires.

    Pour la période 2011-2015 :
     capacité nouvelle 254.400 MW pouvant produire 624 TWh par an en éolien,
     capacité nouvelle de 91.600 MW pouvant produire 96 TWh par an en solaire photovoltaïque,
     capacité nouvelle de 57.200 MW pouvant produire 624 TWh par an en nucléaire (60 réacteurs).

    A lire ici => http://energeia.voila.net/electri/electri_compar_2015.htm

    Sans oublier une énergie renouvelable déjà ancienne, qui a toujours été plus importante que le nucléaire (au niveau mondial) pour la production électrique : l’hydraulique.

  • Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

    Le 1er avril 2010, par jeyreymii

    Quand on travail dans une entreprise d’éolienne, on a souvent l’impression que c’est la voix de l’ignorance qui parle de la bouche des antis. Ils ont des arguements vraiement égoistes et irréfléchis. Des études sur la dépréciation immobilières ont été faites et le résultat est que sur 28 agences immobilieres ; 7 diminuaient la valeur du bien, 7 augmentaient la valeur de l’immeuble (grace a l’eolienne), et 14 ne changeait pas le prix. 1 en faisait même un argument de vente. Quand à l’effet stromboscopique, le bruit ou autres inepties, allez sur le syndicat des energies renouvelables, c’est très instructif...

    message perso aux antis-éoliens qui pensent que l’éolien n’est qu’un lobby financier : C’est monsieur valerie giscard d’esteing qui dénonce ce lobby, alors que lui a cedé au lobby du nucléaire. et puis honnetement, vous préfereriez devant votre fenetre une eolienne ou une centrale nucleaire ?.

  • Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

    Le 31 mars 2010, par M Bonnet

    l’eolien c’est avant tout un enorme gachis paysager et cela tient d’une idéologie butée et irrationelle sans interet economique .Laissons les moulins a vent a Don Quichotte.

    • Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

      25 avril 2011, par doudou

      C’est grâce à des gens comme vous que le monde avance Monsieur. Quelle réflexion pertinente digne des plus grands régressistes.. Je trouve triste de voir que ce genre de comportement existe encore.. Aucun réel argument à défendre si c’est ce dogmatisme perpétuel "c’est moche un point c’est tout." Il est temps de sortir des cours de récréation et sortir vos oeillères pour vous apercevoir que ce sont bien celles ci les éneergies de demain. Vous ne voulez pas d’éoliennes ? pas de marées motrice ? VOus ne voulez pas non plus d’énergie nucléaire je suppose ? Bien. Inutile de dépenser plus longtemps les énergies fossiles.

      Je vous conseille donc de couper dès aujourd’hui votre compteur et de vous éclairer à la bougie. Vendez aussi votre 4X4 et achetez une mule...Elle sera moins toujours bornée que vous.

      • Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

        3 juin 2011, par Un citoyen

        Dites moi, quels sont les effets positifs d’une éolienne ? :) Parce que moi.. Je n’en ai que des négatifs et même en cherchant un point positif que pourrait apporter une éolienne ( je parle bien des citoyens français, [qu’est-ce que sa va leur apporter ? Rien du tout, si ce n’est que des nuisances causées par l’éolien,] et non aux groupes qui se remplissent les poches, et qui disparaissent une fois le projet éolien abouti) je n’ai rien trouver x).

        • Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

          4 juin 2011, par JLuc

          L’éolien industriel est comparable aux autres industries sur bien des points. Il y a bien quelques projets de parcs éoliens coopératifs, menés par les citoyens qui en bénéficient localement sur leur territoire, mais la plupart des projets sont montés par des groupes qui en profitent bien ensuite.

          Il y a une grosse différence toutefois, et elle est très positive : une éolienne produit de l’électricité sans produire de déchets radioactifs pour 55000 ans, sans aggraver l’effet de serre et sans puiser sur les énergies fossiles.

          Comment mieux faire ?

        • Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

          1er mars 2012, par X

          Vous devez confondre avec le nucléaire non ? Ou en fait avec tous les promoteurs de gros projets énergétiques ? Ce que vous dénoncez n’est pas spécifique à l’éolien.

  • Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

    Le 30 janvier 2010, par ber56

    je suis victime de l’éffet stroboscopique du a une eolienne située a redon 35600 ,des videos sont visibles sur le site you tube sous le titre (ombre eolienne), je peut temoigner que ce phenomene est tres prejudiciable pour la santée ,(anxietee nausée,trouble de l’equilibre, trouble du sommeil,probleme de concentration au travail, etc) il y a aussi la nuisance dû au bruit de l’éolienne ainsi que le risque de projection de glace ,cela représente un réel danger pour les personnes qui resident a proximitées de cette machine

    • Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

      1er mars 2012, par jchop

      Depuis qu’une éolienne s’est installée prés de chez moi à l’autre bout du département, ma femme m’a quitté et mon chien me réveille 5 fois chaque nuit pour me lécher le visage. Je ne sais plus que faire. Dois-je installer une centrale nucléaire dans mon jardin pour compenser la nocivité de l’éolienne par la sécurité d’une technologie recommandée par les meilleurs ingénieurs ?

  • Lettre ouverte à quelques anti-éoliens « primaires »

    Le 7 août 2009, par Pascal

    Je pense qu’il est inutile de chercher à comprendre c’est personnes ... Elles ont peur tout simplement et la peur est irrationnelle dans bien des cas ..

    Et oui , l’histoire se répète ...

    On peut comparer l’éolien à l’arrivée du Train qui bouleversa considérablement la culture paysanne Européenne . On peut comparer les antis-éoliens aux foules qui se dressaient dans les gare contre l’arrivée du chemin de fer au 19 siècle, certains prêtres qualifiaient œuvre du diable les locomotives à vapeur.

    Voir en ligne : Eolienne et CO2

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |


ecovillage global et permaculture

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Consultants en Qualité de Vie en Agriculture Saisonnière (Emploi et Entreprise dans le 33)

Projet : Bonjour à tous ce message n'est pas militant mais rend un hommage à une merveille sociale méconnue. Les saisonniers ont la vocation de promouvoir la qualité de vie au travail! En effet, (...)

Les Rencontres Pyromaniaques (Convergences dans le 48)

Projet : Un événement pour réunir les acteurs nationaux du feu de bois lowtech et faire découvrir à tous le fleuron du feu de bois auto-constructible notamment grâce à la technologie "Rocket Stove" pour (...)

Cercles de Femmes (Arts de Vie dans le 31)

Projet : Venez vivre un moment entre femmes pour écouter, dire, partager autour de thèmes liés à la féminité dans un cadre chaleureux, joyeux, sécurisant. Offre : Cercles de Femmes à Ecolectif animés par (...)

Atelier Théorique et Pratique Construction Terre entre Femmes (Construction dans le 31)

Projet : Un week-end pour se retrouver entre femmes pour comprendre, apprendre et faire autour des notions de base de la CONSTRUCTION NATURELLE et des matériaux TERRE et PAILLE. Offre : Nydia Solis, (...)

Recherche d'un Lieu de Vie Autonome (À l’abordage dans le 35)

Projet : Moi et plusieurs autres personnes souhaitons vivre en autonomie dans un lieu. Ecovillage, écohameau, ou autre, de préférence vers le département de l'Ille-et-Vilaine. Demande : Nous souhaitons (...)

Donne ou Troc Caravane 3M90 (Habitat Léger dans le 03)

Offre : donne ou troc caravane, ou petit prix, 3m90, équipée avec grand lit, et petit lit, cuisine en bout avant, et petit cabinet de toilette, roues changées à neuf et pneus neufs Pb: une fuite au (...)

Recherche Familles pour Eco-Lieu Existant (Elargissement dans le 29)

Projet : Eco-Lieu situé dans un ancien corps de ferme sur 3ha, cherchant l'autonomie alimentaire et d'énergie à travers un espace de respect de l'être humain et de l'environnement, pour vivre (...)

Colocation Nature Individuelle ou Écolieu (CoLocation dans le 75)

Projet : Grand besoin de me ressourcer tres régulièrement, nature et animaux Offre : Un loyer et/ou un troc avec appartement Paris Suis psychothérapeute en Rêve Eveillé Libre et artisan d'art C'est avec (...)

Voyage vers des Architectures Heureuses (Publications)

Projet : Je suis partie à vélo sur les routes de France à vélo, de la région parisienne à l’Ariège, à la rencontre d’architectes, d’ingénieurs, de charpentiers, d’auto-constructeurs et de leurs projets (...)