Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Revue & Livres > Compléments à la revue
Gestion des eaux de ruissellement sur un territoire

le 9 février 2015

Gestion des eaux de ruissellement sur un territoire

SDAGE et Stratégie Locale de Gestion des Risques d’Inondation de Saone et Loire (71)

Le risque de débordement des rivières en crues a été la cause de multiples drames. En amont du débordement des crues, la mauvaise gestion des eaux de ruissellement peut aussi être à l’origine directe de graves inondations. Ce risque grandit avec la part croissante des sols bétonnés et avec l’accélération du dérèglement climatique. Une bonne gestion des eaux de ruissellement est donc une exigence critique au niveau du territoire, tout comme elle l’est au niveau d’un site géré en permaculture.

En complément à la revue Passerelle Eco n°55 dédiée à la gestion permaculturelle de l’eau par un particulier, nous publions ici une réflexion critique de la CAPEN sur la gestion de l’eau sur les territoires. Les eaux de ruissellement, peuvent elles aussi être l’origine de graves inondations et pollutions. Les exemples portant cette réflexion sont spécifiquement isus de Saone et Loire, mais les constats dressés peuvent être également valables ailleurs.

INONDATIONS PAR RUISSELLEMENT : DES RISQUES SOUS- ESTIMÉS, ACCRUS DU FAIT DE LA MAUVAISE GESTION DES TERRITOIRES PAR L’ADMINISTRATION ET LES COMMUNES

Contribution au SDAGE [1] et à la Stratégie Locale de Gestion des Risques d’Inondation (71)

Plus de 70% des communes françaises ont connu au moins une fois une inondation par ruissellement. Mais la perte de conscience que l’eau vit et existe en amont du robinet, qu’elle est écologie avant d’être économie, a perturbé la mémoire de l’eau. Les administrations se sont focalisées sur les inondations par débordement des cours d’eau, négligeant le fait que, sur des têtes de bassin de plus en plus altérées, oubliées, les inondations par ruissellement se produisent de plus en plus fréquemment, générant des millions d’euros de dégâts et des dégradations environnementales importantes. Le caractère soudain et violent de ces inondations par ruissellement les rend particulièrement destructrices, les érigeant au même niveau que les crues en matière de coûts assurantiels.

Or l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des précipitations liées au changement climatique va s’accroître dans l’avenir sur une bonne partie du territoire français, dont le nôtre. En Saône & Loire, les inondations par ruissellement des 4 et 5 novembre 2014 sont une illustration – et un avertissement - de ce phénomène, qui parait avoir réveillé quelques communes. Mais la plupart d’entre elles réagissent encore de manière « sécuritaire » en en aggravant les causes : la politique du « tout-tuyau », le même qui présidait à la gestion des rivières avant 1990. Le développement anarchique de l’utilisation d’espaces urbains comme ruraux ( zones d’écoulement et d’inondation naturelles ), l’impact cumulé de travaux d’aménagements ( autoroute, routes, remblaiement pour des espaces commerciaux, zones industrielles ou artisanales...) ont profondément modifié le ruissellement de l’eau, la plupart du temps contraint de manière sous-dimensionnée dans des conduites et autre « busages ». Ce qui « conduit » à considérer les inondations par ruissellement comme des « refoulements de réseaux ».

Pour le moment, il n’y a pas de véritable dynamique administrative en matière de gestion des eaux pluviales en rapport avec l’urbanisme et l’aménagement du territoire dans les têtes de bassin, pourtant gérées par des Contrats de rivière.Chacun y va de ses « bonnes raisons » dérogatoires au bien commun ( économiques, financières,...électorales) d’accepter des travaux, des permis de construire dans des espaces agricoles, dans des zones humides et inondables, dans le lit des rivières. Même le SDAGE ne traite pas ce problème de façon spécifique mais au travers d’orientations fondamentales (N°1, N°4, N°8..) qui rappellent pourtant de traiter le problème à la source, de veiller à la préservation du bon fonctionnement des milieux, au respect de l’espace des rivières, à restaurer les milieux aquatiques et de la solidarité à l’échelle du bassin versant.. etc...

Pour le moment, la stratégie de la Préfecture de Saone et Loire [2] ignore ce phénomène et les nouveaux enjeux qu’il représente : il n’y a pas d’inondation en dehors du Val de Saône ! Comme si l’entonnoir n’était pas écologiquement de plus en plus solidaire de la gestion des sous bassins versants. D’autant que toutes les pollutions liées au ruissellement de « crues éclair » se retrouveront dans la Saône.. ..rejoignant les pollutions agricoles et viticoles.

Pour le moment, il n’y a pas à notre connaissance de réflexion ad-hoc du Grand Chalon – pour ne prendre que cet exemple pour le département – sur ce phénomène qui l’a pourtant fortement impacté en novembre 2014 (SCOT, Contrat d’agglomération..).

Au contraire :
- il propose de l’aggraver avec les grands travaux inutiles du projet SAONEOR, après avoir sous-estimé le ruissellement lié aux travaux de la RCEA ( Route Centre Europe Atlantique).
- Pour le moment, la mairie de ST GENGOUX s’entête à vouloir construire un supermarché et une station-service en zone inondable, sur le lit d’un ruisseau, avec la caution des pouvoirs publics.

Pourtant, un peu partout en S&L, il devient urgent de mettre en œuvre des mesures de prévention drastiques concernant : la disparition des zones humides, des mares, des haies, des espaces agricoles et forestiers périurbains (rôle tampon, éponge)...Et de réactualiser les données sur le ruissellement et l’écoulement ( circulation) de l’eau du fait d’une artificialisation toujours en hausse.

Prévention des risques dus au ruissellement

Chaque stratégie de réduction des aléas du ruissellent pluvial est spécifique au territoire sur lequel elle doit s’appliquer : il n’y a pas de généralisation possible de solutions techniques « clef en mains ».

La mémoire de l’eau » de chaque sous bassin versant, voire chaque commune, est nécessaire pour arriver à une coordination solidaire. Il est encore temps, au moins pour limiter les dégâts, d’inclure cette réflexion dans les PLU, les SCOT, les trames vertes et bleues [3].

En gros, dans ce domaine de prévention du ruissellement « éclair », tout reste à (re)faire.

Alors que les autorisations antagonistes continuent, ces inondations-là n’ont rien d’une « catastrophe naturelle », mais cela n’empêchera pas les responsables et coupables d’en demander une réparation publique.

La CAPEN conseille donc à ces élus et autres décideurs de se procurer une petite brochure : le guide du Centre Européen de Prévention des Risques d’Inondation [4] qu’on peut télécharger plus bas sur cette page. Ils ne pourront plus dire : on ne savait pas.

Notes

[1] SDAGE : Schémas Directeurs d’Aménagement et de Gestion des Eaux

[2] Mise en place du comité de suivi pour la mise en œuvre de la directive inondation sur les TRI du chalonnais et du mâconnais – 22 janvier 2015 – Chaque grand bassin fait l’objet d’une évaluation préalable du risque inondation (EPRI) sensé présenter les caractéristiques des risques par territoire. Or l’enveloppe approchée d’inondation potentielle (EAPI) pour notre bassin montre une de prise en compte de l’aléa ruissellement en amont.

[3] Les trames vertes et bleues ont un haut potentiel multifonctionnel qui leur confère une place importante dans la gestion des inondations

[4] « Gérer les inondations par ruissellement pluvial- guide de sensibilisation » par le CEPRI (Centre européen de prévention des risques d’inondation)

On appelle inondation à montée rapide un phénomène pluvial intense tombant sur (...)

- Thierry Grosjean, président de la CAPEN71

- « Gérer les inondations par ruissellement pluvial- guide de sensibilisation » étude du CEPRI (Centre européen de prévention des risques d’inondation)


6 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

1 message

  • Gestion des eaux de ruissellement sur un territoire

    Le 9 février 2015, par JLG (Passerelle Eco)

    Le guide « Gérer les inondations par ruissellement pluvial- guide de sensibilisation » du CEPRI (Centre européen de prévention des risques d’inondation) a été ajouté au téléchargement sur cette page.


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Gérez le Stress et les Émotions au Quotidien (Arts de Vie dans le 49)

Offre : Venez apprendre la relaxation, la respiration, la visualisation et les affirmations positives à pratiquer au quotidien pour gérer stress, anxiété, phobies et aussi pour atteindre des objectifs (...)

Échange Chambre Proche Genève contre Construction (Troc et éco-monnaies)

Projet : j’aménage un Jumpy youhou!!
Offre : échange chambre proche de Genève dans grande éco maison avec gentil labrador contre
Demande : aménagement de mon van (construction des meubles uniquement) (...)

Vivre dans un Éco Lieu (Ecolieux existants dans le 16)

Projet : Choeur de Grolles c'est une association qui participe à la restauration, harmonisation d'un logis et de ses 5 hectares et qui organise des événements festifs. Le but est de créer des espaces (...)

Roze et Mathieu Cherchent Coloc, Collectif, Collectif Agricole . . . (À l’abordage dans le 26)

Demande : Bonjour à toutes et tous ! Nous sommes Roze et Mathieu, hollandaise et français, en couple. Nous cherchons à nous installer dans la vallée de la Drôme ou le Diois, dès janvier 2018. Nous (...)

Colocation à Créer Autour de Besançon (CoLocation dans le 25)

Projet : Cette colocation serait un lieu idéal de partage de valeurs, telles que la joie, l'authenticité, la confiance et la bienveillance et bien sûr l'amour de la Nature.
Offre : Partage d'un loyer (...)

Rch Associés, Partenaires, Lieux . . . . (Graines d’Avenir dans le 34)

Projet : Création d'un lieu de vie et d'activités proche de la nature dans le respect l'harmonie,l'echange,l'entraide...Dans un premier temps c'est de trouver ce lieu où le créé...des personnes motivé (...)

Cherche Location (Recherche location dans le 30)

Demande : Je cherche pour un jeune couple sans abri (lui Seb, 31 ans et elle Justine 26 ans), un logement, bungalow, caravane, ou appart/maison à retaper. Seb a travaillé dans la bâtiment : (...)

Magnifique Terrain au Cœur de la Forêt Noir (Ventes Immobilier dans le 29)

Offre : Magnifique terrain au cœur de la forêt noire à vendre. 30 000 euros à débattre. C 'est un petit havre de paix, une clairière au fond des bois, un lieux idéal pour des habitats légés ou un (...)

Cherchons Volontaires, Futurs co-Résidents et / ou Benevoles (Elargissement dans le 58)

Projet : L’Oasis « Le Moulin de Grandry » est niché dans le Parc Naturel Régional du Morvan. Le projet est un écolieu de vie et de ressources, lieu de mise en œuvre d'expériences diverses de solidarité, (...)