Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Permaculture et Écovillages - un mémoire
Pratiques agricoles de permaculture

le 6 octobre 2014

DOSSIER :
Permaculture et Écovillages - un mémoire (4)

Mémoire de thèse de Stéphane Groleau.

Pratiques agricoles de permaculture

Il est particulièrement difficile de catégoriser et de placer dans des petites boîtes les pratiques agricoles de la permaculture. Malgré tout, et même si les différents éléments interagissent en permanence, on peut faire des grandes catégories : l’eau, la terre, les plantes, les animaux, l’outillage et l’habitation.

A Crystal Waters, prendre soin de ces différents éléments peut prendre la forme de projets particuliers qui peut servir d’exemple.

La permaculture tente de combattre la tendance à tout vouloir isoler, disséquer et séparer. Les fondements même de la permaculture résident dans l’interrelation entre tous les éléments. Ainsi, parler des plantes, c’est parler du sol, parler du sol, c’est parler des plantes. La permaculture implique aussi une gestion très soigneuse de l’énergie, des déchets, de l’eau et Crystal Waters intègre ces principes à un haut degré [1]. Crystal Waters a produit son propre guide à l’intention des résidents. Celui-ci est un manuel détaillé de toutes les indications pour le développement de la communauté et fournit un tas d’informations passant des méthodes de construction à la description des insectes courants.

Eau

L’eau est considérée le plus important critère de conception d’un aménagement en permaculture. L’eau de consommation est fournie par un système de piégeage de l’eau de pluie, alors que l’eau d’utilité est tirée d’un réservoir alimenté par un ruisseau traversant la propriété. Il y a trois façons d’emmagasiner l’eau : le sol, les réservoirs de terre et les conteneurs artificiels (en métal, plastique…). Pour l’agriculture, on utilise le sol. Pour les usages domestiques, on préconise les réservoirs de terre qui sont bien moins chers. Par exemple, pour 20 000 litres conservés dans des réservoirs artificiels, on peut en mettre 1 000 000 dans ceux de terre.

Crystal Waters prévoit également faire un barrage afin de créer un étang de loisirs, l’aquaculture, les effets positifs sur le microclimat et diminuer les effets des inondations. Toutes les eaux usées sont également recyclées.

Terre

Le sol doit être travaillé le moins possible pour ne pas nuire au travail des microorganismes qui s’y trouvent. Un travail de surface est suffisant. Aucun produit chimique ou engrais n’étant utilisé, il faut pratiquer le retour à la terre des parties de la plante inutilisées après la récolte. En effet, la plante s’insère dans un cycle et si celui-ci est rompu par une exploitation intégrale de la plante, la terre finira par se fatiguer. Le sol est donc recouvert en permanence de matériaux organiques (compostage en surface) ou ensemencé de diverses plantes (engrais verts). Les engrais verts sont des plantes, tel le trèfle blanc, qu’on laisse pousser afin de faire une couverture végétale. La paille, l’engrais vert et le fumier de volaille sont un trio particulièrement utilisé. Ainsi, sans même ajouter de compost ni fertilisant de commerce, on peut obtenir de hauts rendements. On pratique également la rotation des cultures.

Plantes

Une grande variété de plantes sont cultivées et bien entendu, la monoculture est bannit. On se fonde sur le compagnonnage et la complémentarité. Dans les jardins en permaculture, il faut considérer la façon dont les éléments sont disposés. Certains éléments servent d’engrais et d’autres offrent un protections pour des plantes. Enfin quelques-uns agissent comme des treillis pour d’autres, ou produisent de l’ombre (Bill Mollison, Livre Introduction to permaculture->/livre-permaculture-Mollison] p. 8). Il n’y a pas de mauvaises herbes, mais de mauvaises façons de traiter le sol et de concevoir un environnement. Une couverture de sol est toujours bénéfique. Les mauvaises herbes possèdent des racines qui pénètrent le sol, l’aèrent, l’ameublissent et l’enrichissent. l’observation est de mise : les mauvaises herbes peuvent être d’excellents indicateurs à différents titres (état du sol, type de culture favorable, sur cette parcelle…).

Si des herbes deviennent réellement dérangeantes, on tente de recourir à d’autres herbes concurrentes plutôt que de gaspiller de l’énergie à les arracher à la main, bien que parfois des sessions de désherbage soient dans la pratique nécessaires. En permaculture, ce n’est aucunement une guerre contre la nature, mais un partenariat qui s’installe. le but n’est effectivement pas d’éliminer. On travaille constamment en symbiose. Par exemple, il devient très facile de faire pousser dans champignons sur des troncs d’arbres morts dans des vergers, puisque l’ombre créée par les arbres leur est bénéfique. Les haies protègent du vent et servent d’abris aux précieux auxiliaires (passereaux), les canards y mangent les limaces qui pourraient occasionner des dégâts.

La région de Crystal Waters étant située dans la zone climatique plutôt tropicale, une grande variété d’arbres à fruits sont utilisés et pour ainsi fournir des bananes, avocats, caramboles, dates, figues, raisins, jujubes, citrons, mangues, olives, papayes, fruits de la passion, pamplemousses, pommes grenades. On produit également plusieurs noix et graines à huiles telles les noix de palme. Du côté des légumes, les pois et les fèves sont très utilisées. Afin de réduire les interventions humaines dans les cultures, des espèces rustiques sont souvent employés : épautre, tomates, variétés de montagne, légumes non-hybrides. Dans la mesure du possible, les graines aussi proviennent du jardin et sont récoltées et ressemées d’année en année. Certaines personnes gardent aussi des abeilles afin d’améliorer la pollinisation.

Animaux

Les animaux s’insèrent parfois très bien dans ces micro-écosystèmes. Ceux-ci possèdent de multiples qualités, que ce soit pour l’alimentation (viande, oeuf), la fertilisation (fumier) et même des capacités de combattre les insectes et mauvaises herbes ou de "désherber" [2]. Plusieurs résidents de Crystal Waters ont des poulets, des vaches, des porcs, des moutons, des oies… Chacun est libre de l’aménagement de son lot, en autant que les principes de base soit respectés.

Outillage

L’outillage du jardin est très réduit et principalement manuel. Grâce au compost de surface, nul besoin de labourer ou de bêcher le sol. Un travail superficiel en surface est largement suffisant.

Habitation

Les maisons sont des propriétés privées et construites de façon individuelle. Les lots furent choisis pour un accès maximum au soleil en hiver. On oriente donc les maisons vers le soleil, et non vers la route. Les matériaux naturels sont encouragés tels les adobes, les pierres, la terre battue, autant pour les avantages dans le design solaire passif que leur aspect écologique, leur permettant d’être réutilisées pour des constructions futures. On encourage aussi les méthodes de construction simples et le bois rond. L’électricité vient des installations locales, mais est limitée en quantité. Environ 2000 watts par maisonnée. Les résidents doivent installer des appareils à faible consommation d’énergie. Ils sont également encouragés à installer des systèmes photovoltaïques et des batteries, avec un accès à l’énergie en soutien.

La plupart des résidents ont un jardin et un verger. Plusieurs ajoutent aussi une serre à leur maison.

Notes

[1Site officiel de Crystal Waters, section « Overview ».

[2voir l’article Poules et poulets en permaculture


5 votes
Répondre à cet article
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, simplement insérez une ligne vide entre eux.


ecovillage global et permaculture

www.ecovillageglobal.fr

le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Recherche Colocataire (Terre en Vue dans le 56)

Projet : Vivre en colocation dans une maison à Allaire (voir sur le bon coin maison à 490€) ou les environs , dans le 56 avec un loyer d’environ 250 à 300€ Chacun. Offre : Partage de loyer, de (...)

Le Festival des Possibles (Convergences dans le 89)

Projet : "le Festival des Possibles" Le festival des optimistes, des entrepreneurs de l’environnement, des rénovateurs de la biodiversité, des acteurs du « vivre ensemble ». Festival de films sur des (...)

Colocation entre Foix et Saint Girons a la Campagne (CoLocation dans le 09)

Projet : bonjour une chambre dispo en colocation. Offre : bonjour une chambre dispo a 20min de foix et saint girons dans le village de castelnau durban. 4 pers dans la colocation, 170 euros de (...)

Recherche Partenaire Financier: Eco Lieu (Graines d’Avenir)

Projet : Femme électrosensible recherche partenaire ( financier et amical ) ayant à cœur un projet identique pour l’achat d’un lieu . l’ idéal serait / Un grand terrain (minimum 1 hectare ) avec habitat (...)

Habitat Participatif de Montmartel (Saillans, Drome) (Elargissement dans le 26)

Projet : Groupe de 6 foyers avec une bonne mixité intergénérationnelle, ayant acquis un terrain de 7500m2 plein sud face au massif des 3 becs, à 5mn du cœur de Saillans. Cadre de vie convivial, (...)

La Lanterne-Financement Participatif (Terre en Vue)

Projet : Je viens d'acheter un corps de ferme à GENOD que je rénove pour en faire un lieu de retraites "méditation et nature". Je lance un financement participatif et fait appel à tout aide spontanée (...)

Co-Location en Sud Aveyron Petit Projet Agricole Possible (CoLocation dans le 12)

Projet : revitaliser le village . permettre a des gens d'acceder au foncier . Offre : maison en pierre dans un hameau du sud aveyron . 2 chambre de 30 m2 ( 1 deja louee ) , grande cuisine , sdb . (...)

Petit Écolieu en Auvergne Cherche à Grandir! (Elargissement dans le 43)

Projet : Mon nom: En chemin Né en 2008 Je suis implanté dans une petite commune des Gorges du Haut-Allier (43), 750m d'alt. Mon territoire: 15ha, une maison écologique autonome (2 logements), une (...)

Échange Écolieux pour 2 Ans (Autres Terres dans le 974)

Projet : Ecolieu de 2ha à la Réunion avec 1 maison et 1 gîte à côté de la forêt primaire des hauts (1500m). Nous cherchons à échanger avec un lieu similaire en France pour 2 ans. [Accueil écotouristique, (...)