Revue trimestrielle, éditeur associatif, réseau d'éco-acteurs
pour l'Écovillage Global et la Permaculture
Passerelle Éco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...
Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Les Blogs
3. Thématiques

le 26 mars 2010

Contact


ARTICLES

Procès d’un éleveur anti-vaccins

Rigueur du droit contre convictions "philosophico-agricoles" : un éleveur bio a été jugé vendredi à Sélestat (Bas-Rhin), lors d’une audience très symbolique et bon enfant, pour avoir refusé de vacciner ses moutons contre la "maladie de la langue bleue".

Sur ce sujet, voir "[l’homéopathie soigne-t-elle la maladie de la langue bleue ?->663

André Durrmann, éleveur alsacien de moutons, sort du tribunal de Sélestat, (Bas-Rhin) le 19 mars 2010

Une centaine de manifestants, représentants de collectifs créés dans toute la France pour défendre les quelque 3.000 éleveurs réfractaires à cette obligation vaccinale, étaient venus soutenir leur collègue devant le tribunal de proximité de Sélestat, où il encourt une amende de 750 euros.

"Je suis pour la libre vaccination, je ne reconnais pas l’infraction", a déclaré au juge André Durrmann, à la tête d’une petite ferme à Andlau, et qui était le premier en France à être jugé pour des faits de ce type.

"Vous dites que pour des raisons philosophico-agricoles, vous refusez que vos bêtes soient vaccinées", résume le juge Jean-Paul Gérard, devant le refus de l’éleveur de s’exprimer davantage.

M. Durrmann est poursuivi pour non respect d’un arrêté ministériel imposant la vaccination des ovins, bovins et caprins contre la fièvre catarrhale ovine (FCO), une infection virale transmise d’un animal à l’autre par le biais d’un moucheron piqueur, mais qui n’est pas directement contagieuse entre animaux, ni dangereuse pour l’homme.

A l’issue de l’audience, le tribunal a mis sa décision en délibéré au 23 avril. Potentiellement, l’amende maximale encourue aurait pu être de 750 euros par mouton non vacciné, mais "le ministère public a retenu une seule infraction : on vous a fait un prix de gros", souligne le juge.

"C’est normal : il n’y a qu’un troupeau", répond du tac-au-tac l’avocate de la défense, Me Marie-Rose Gaasch, suscitant les rires de la salle.

Maniant l’ironie, le magistrat fait remarquer à l’avocate :

"- Pour vous comme pour moi, l’élevage de moutons, ça n’a aucun secret".

"- Je suis juriste, mais ça ne veut pas dire que je ne m’y connais pas en moutons", réplique l’avocate, qui énumère alors certains des arguments des réfractaires à la vaccination obligatoire : selon elle, le vaccin n’est pas inoffensif pour l’être humain - contrairement à la maladie elle-même -, et il existe des techniques alternatives pour prévenir l’affection.

Me Gaasch a également soulevé plusieurs arguments juridiques pour tenter d’obtenir l’annulation de la procédure.

De son côté, le représentant du parquet, André Dubrulle, a évoqué un "véritable problème de santé publique" et souligné que "la vaccination a été rendue obligatoire en raison d’une explosion de la maladie".

Toutefois il a également observé qu’il fallait prendre en compte la "possibilité" que d’autres méthodes de prévention de la maladie puissent être mises en place dans un avenir proche. "Nous aimerions avoir l’éclairage de la part des services vétérinaires", a fait valoir sur ce point le magistrat, qui n’a pas requis de peine mais a seulement demandé l’ajournement de la décision.

Avant et après l’audience, le comité de soutien de l’éleveur poursuivi a bruyamment manifesté devant le tribunal, muni d’une vache en carton-pâte à l’arrière-train parsemé de seringues géantes.

"C’est un peu folklorique, mais ça reste bon enfant", a commenté le juge.

Voir aussi "[l’homéopathie soigne-t-elle la maladie de la langue bleue ?->663


4 votes
Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1

PASSEZ UNE ANNONCE !

Dernière annonces:

  • Projet : lieu convivial en périgord vert depuis 1983. actuellement avec une dizaine d'habitants à l'année (5600m2), vivant tout d'abord dans un "voisinage intelligent" où déjà chacun peut cheminer (...)
  • Projet : week-end rencontre conviviale sur le thème vivre ensemble pour un monde meilleur ♦  16 & 17 aout du samedi 11h au dimanche 18h ♦  entreprendre une réflexion et des actions concrètes (...)
  • Projet : Coopérative d'habitants interG, éco-site d'activités ♦  en train d'acquérir un domaine de 25 hectares, destiné à la construction de 20 à 30 logements, bâtiments communs ou d'activités et (...)
  • CHANTIER PARICIPATIF EN CORSE MAISON EN PAILLEProjet : Nous sommes une ferme pédagogique en bio, nous faisons à la base du safran et des produits transformés du jardin ainsi que du miel en bio-dynamie. Nous sommes en permaculture et en (...)
  • VENTE ANCIEN GITE ETAPE. PYRENEES ORIENTALESVend : Mas catalan en pierre de taille sur 1520m² alt:1600m. Direct de Paris en train ♦  gite 120m², appt 121m²; 18 pièces ♦  Visite possible, accès facile ♦  (...)
twitter

SUR LE WEB