Revue trimestrielle, éditeur associatif, réseau d'éco-acteurs
pour l'Écovillage Global et la Permaculture
Passerelle Éco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...
Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Les Blogs
3. Thématiques
Le Pays Basque se dote d'une Chambre de l'Agriculture alternative

le 20 janvier 2005

Contact


ARTICLES

Le Pays Basque se dote d’une Chambre de l’Agriculture alternative

Le samedi 15 janvier la chambre d’agriculture alternative du Pays basque a été constituée à Ainhize Monjolose (50 km de Bayonne). Portée depuis sa création en 1982 par ELB, le syndicat agricole basque affilié à la Confédération paysanne, la revendication d’une Chambre d’Agriculture pour le Pays basque répondait aux besoins spécifiques de l’agriculture en Pays basque (zone de montagne, petites exploitations) et à la volonté d’impulser une agriculture paysanne de qualité à l’opposé du modèle productiviste industriel défendu par la FNSEA et la Chambre officielle des Pyrénnées Atlantiques.

Ces 10 dernières années le syndicat ELB devenu majoritaire lors des élections syndicales de 2001 en Pays basque a mené une large campagne d’explication et de mobilisation obtenant le soutien de larges secteurs de la population et des élus locaux. Pourtant le refus répété du gouvernement français et le mépris des structures agricoles départementales face aux revendications des petits paysans basques ont amené le syndicat ELB à faire un pari audacieux, véritable exercice pratique de désobéissance citoyenne, annoncé en début 2004 : créer dans l’année une chambre d’agriculture alternative en faisant appel au soutien populaire. Le projet a été affiné, la collecte de fonds amorcée.

Un puissant syndicat du Pays basque Sud a acheté et mis à disposition d’ELB un ancien hôtel dans le village d’Ainize Monjeloze. Au fur et à mesure qu’approchait l’échéance la tension est montée et les menaces se sont faites plus précises. Le préfet des PA a ainsi envoyé un fax à tous les maires dont une majorité soutient le projet pour leur rappeler que le projet était illégal, qu’il utiliserait toutes les ressources de la loi contre lui et qu’aucune subvention publique ne saurait lui être versée. Les caciques locaux de la droite opinent du chef. La fédération des PA du PS est en ébullition et veut interdire à ses élus de participer à l’inauguration.

Le samedi 15 janvier la chambre d’agriculture alternative est pourtant créée devant un millier de personnes, plusieurs délégations de syndicats ouvriers, une cinquantaine de maires, six conseillers généraux et deux conseillers régionaux.

La structure se veut différente des Chambres officielles et son conseil d’administration est ouvert aux associations de consommateurs et aux défenseurs de l’environnement.

La politique qu’elle compte mener est déjà bien réfléchie et définie :
- impulser une agriculture paysanne et durable,
- favoriser le maintien et l’installation des petits agriculteurs,
- promouvoir une agriculture de qualité,
- favoriser les circuits courts et le développement local, mettre en place un fonctionnement démocratique transparent et participatif.

Face à l’interdiction explicite du préfet d’utiliser le terme "Chambre d’agriculture" le syndicat ELB réplique avec malice : l’association créée s’appellera "Laborantxa Ganbara", traduction de "Chambre d’agriculture" en basque, langue à laquelle l’Etat français n’accorde aucune reconnaissance ou valeur juridique quelconque...

A l’issue de l’AG de fondation le président fraîchement élu remarquait : "...en Pays basque nous avons des armes de construction massive que personne ne peut détruire...". Il existe en effet au Pays basque une tradition de construction d’alternative concrètes face aux problèmes rencontrés : création de structures pour revitaliser la langue basque (écoles en langue basque, radios, cours pour adultes) de coopératives, structures d’animation en milieu rural, collecte et utilisation locale de l’épargne populaire...

Ce 15 janvier 2005 en Pays basque fait aussi écho à la construction d’une bergerie illégale il y une trentaine d’années sur le plateau du Larzac par un groupe de paysans résolus ainsi qu’à l’action de centaines d’hommes et de femmes de tous horizons, faucheurs et faucheuses volontaires d’OGM.

Par : : Jakes Bortayrou, membre du comité d’organisation du Forum social Pays basque.

Pour plus d’infos sur le projet :

- compte-rendu d’un atelier animé par ELB lors du dernier Forum social du Pays basque. Cet article présente : ce qu’est une Chambre d’Agriculture, leur composition, rôle et financement, il explique aussi comment leur fonctionnement actuel est dévoyé et inadapté, et les choix de la Chambre d’Agriculture Alternative.

- Articles de presse sur le site du Journal du Pays basque : www.lejpb.com

Pour soutenir le projet ou demander des renseignements : syndicat.elb@wanadoo.fr

Actualité Avril 2009 : les gros de l’agrobysness ne rigolent pas !

La FNSEA et les Chambres d’Agriculture demandent la fermeture et la condamnation du site internet satirique LA FERME EN VRILLE (qui parodiait La Ferme en Ville) qui dénonce leurs politiques visant à imposer une agriculture industrielle, productiviste, intensive, les OGM, les pesticides, le toujours plus d’engrais chimiques et d’irrigation, les agro-carburants, le hors sol et la disparition des petites exploitations agricoles. Le site est assigné en référé au Tribunal de Bayonne ce mercredi 15 avril à 9H30 ! La résistance s’organise. Toute l’information sur le procès de la ferme en ville est sur le site. L’objectif est double : faire échec à cette tentative d’attenter à la liberté d’expression et dénoncer encore plus fort la responsabilité de la FNSEA et des Chambres d’agriculture qu’elle gère dans la malbouffe, le saccage écologique et la mort des petits paysans. Aidez nous à faire que cette tentative liberticide se retourne contre eux ! NO PASARAN !

Rendez-vous sur le site du procès de la ferme en ville : http://onlafermerapas.info. »

Adierazpen askatasuna lanjeran ! Elkartasuna !


2 votes
Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1

PASSEZ UNE ANNONCE !

Dernière annonces:

  • ecolieu et ecole alternative. environs de quimperProjet : création d'un écolieu et d'une ecole alternative.
    Demande : je suis à la recherche de personnes et d'un lieu à vivre avec plusieurs batiments dans le but de créer une ecole alternative (...)
  • 43 ans et seul, mais dispo pour un projetProjet : Je suis plein de bonne volonté, mais seul n'ai plus de motivation; c'est pourquoi je propose ici de venir en aide à une femme, avec ou sans enfants, dans le cadre de son activité afin (...)
  • associationProjet : je souhaite m'associer à un petit groupe décroissant,autosuffisant ou cherchant à le devenir,en énergie et alimentation; dans une démarche spirituelle, végétariens, CNV et ouverts sur (...)
  • Recherche ou se poser !Projet : Nous sommes un couple à la recherche d'un endroit agréable, dans la nature...
  • Cherche terrain avec batiProjet : Cherche terrain a acheter de 5 hectares avec bati sur la cote d azur entre grasse et nice pour créer une ferme permaculturelle
    Offre : Etudie toutes (...)