Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Les Blogs
3. Thématiques
Ile de Ré : Halte aux sacs plastique

le 8 décembre 2004

Contact

ARTICLES

Ile de Ré : Halte aux sacs plastique

La Communauté de Communes et l’association Echo-Mer ont le plaisir de vous communiquer le bilan de l’étude " Ile de Ré : halte aux sacs plastique ". Cette étude s’est déroulée pendant 6 mois, d’avril à septembre 2004.

  L’Île de Ré se mobilise contre les sacs plastique

L’île de Ré, territoire sensible et fragile, est un site exceptionnel qui amène chacun de nous par un comportement exemplaire et éco-citoyen à le protéger et le préserver. C’est pourquoi, dans le cadre de sa politique de gestion et d’élimination des ordures ménagères et dans le souci permanent de la protection de l’environnement, la Communauté de Communes de l’Ile de Ré a mis en place une expérimentation intitulée : " Ile de Ré : Halte aux sacs plastique "

Cette réflexion, initiée par l’Association Echo-Mer, acteur local entre terre et mer, est menée de front par la Communauté de Communes de l’Ile de Ré et l’Association avec l’appui des collectivités territoriales qui accompagnent la démarche technique et financière.

En effet, si réduire la consommation de sacs plastique est aujourd’hui une volonté nationale, cela fait maintenant plus d’un an que l’île de Ré a placé ce problème parmi les priorités.

L’association Echo Mer et la Communauté de Communes, en partenariat avec le Conseil Régional Poitou-Charentes, le Conseil Général de Charente-Maritime et l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), se sont engagées sur un programme concret à long terme avec déjà des résultats. En quelques mois plusieurs actions de communication et la réalisation d’une étude ont permis d’engager un processus de sensibilisation sur la réduction des sacs plastique sur le territoire insulaire.

  BILAN DE L’ETUDE

- I. L’ENQUETE
- II. SEMAINE TEST GRANDEUR NATURE
- III. BILAN GENERAL

  I. L’ENQUETE

Qui ?

L’enquête s’est naturellement orientée vers tous les commerces distribuant des sacs plastique, à savoir les supermarchés et superettes, les différents commerces et les ostréiculteurs. Cette distribution qui couvre tout le territoire rétais représente 305 commerces cibles. 287 commerces ont reçu le questionnaire, 18 n’ayant pas souhaité participer.

L’association Echo-Mer, chargée de mener à bien cette étude, a ainsi pu exploiter 223 questionnaires (soit un taux de retour de près de 80%).

Comment ?

L’association a élaboré un questionnaire qu’elle a diffusé entre le 1er avril et le 15 mai 2004.

L’objectif consistait, d’une part, à dresser un état des lieux de la distribution du sac plastique sur l’île de Ré. D’autre part, ce questionnaire permettait de sensibiliser les commerçants à la problématique du sac plastique et de recenser leurs avis sur les solutions alternatives envisageables. A cet effet, une fiche de sensibilisation et d’information était remise sur cette opération, permettant d’apporter les premières connaissances et arguments sur ce sujet.

Deux méthodes de collectes d’informations auprès des distributeurs :

- entretien individuel,

- dépôt du questionnaire récupéré deux jours plus tard.

Synthèse des questionnaires

Un sac plastique omniprésent
- 43 % des commerces ne distribuent que du sac plastique
- Le sac plastique moyen format (sac de caisse) est utilisé par 90% des commerces

Une quantité énorme de sacs plastique distribués chaque année
- 12 millions de sacs plastique sont distribués sur l’île de Ré

Une inquiétude environnementale et une volonté d’agir
- 88% des commerçants sont conscients de l’impact du sac plastique sur l’environnement
- 98% déclarent qu’il faut prendre des mesures rapidement
- 94 % sont prêts à appliquer des solutions alternatives

Les solutions alternatives envisageables
- 87% des commerçants souhaitent diffuser l’information sur l’opération " Ile de Ré halte aux sacs plastique "

Les solutions les plus citées sont :
- Limiter la distribution et éviter le suremballage
- Le sac cabas réutilisable et recyclable
- Le sac en amidon de maïs

D’autres thèmes évoqués
- Le financement des produits alternatifs
- La nécessité d’une forte campagne de sensibilisation et d’information
- L’élargissement à la problématique plastique en général (bâches agricoles, emballages plastiques)

  II SEMAINE TEST DU 16 AU 23 JUIN

Quand ?

Durant la semaine du développement durable qui s’est déroulée du 16 au 23 juin 2004, la Communauté de Communes de l’Ile de Ré a souhaité informer et sensibiliser la population sur deux sujets :
- d’une part, le tri sélectif dans le cadre des Recyclades en partenariat avec Eco-Emballages
- d’autre part, la sensibilisation sur cette opération Halte aux sacs plastique

Qui ?

Les supermarchés et supérettes de l’île de Ré (12 structures).

Pourquoi ?

- Test grandeur nature d’un arrêt total de distribution de sacs plastique, et de fait, engagement des structures dans un objectif pérenne.
- Les consommateurs et le public ont réagi favorablement à cette initiative. Les habitants de l’île de Ré se sont appropriés le projet, et en sont maintenant de véritables ambassadeurs.

Les moyens de communication

- Affichages, tee-shirts, banderole à l’entrée de l’île de Ré.
- Articles dans la presse locale et nationale.
- Participation de l’association Echo-Mer à des réunions de sensibilisation auprès des associations rétaises.
- Articles dans les lettres internes des associations de protection de sites sur l’île de Ré.

Les actions de terrain

- Information des hôtesses de caisses des commerces engagés et des bénévoles de l’association du Lions Club.
- Sensibilisation des consommateurs à l’entrée des structures impliquées (12 au total) par l’association Echo-Mer et par l’association Lions Club, qui a participé activement à la campagne d’information et de sensibilisation.
- Suivi de l’opération pendant toute la semaine test.

Bilan de la semaine-test

- La participation des 12 structures a permis une diminution de 60% de la distribution de sacs plastique sur l’île de Ré.
- 9 structures continuent cette action (cela représente 8 millions de sacs plastique).
- Les 3 autres structures ont fait le choix de limiter leur distribution.
- Certains commerces de proximité ont pris l’initiative de sensibiliser les consommateurs et de limiter leur propre distribution de sacs plastique.

Le constat après cette semaine-test est positif, tant sur la manière dont les principaux distributeurs de sacs plastique ont participé à cette initiative, que sur leurs engagements respectifs de continuer l’opération à long terme.

Sur le plan environnemental, on peut noter une forte diminution dans la distribution des sacs plastique. De plus, la population locale et les élus constituent aujourd’hui des relais indispensables afin de sensibiliser les touristes et porter ainsi plus loin, vers le continent, le message " Ile de Ré : halte aux sacs plastique ".

  III BILAN GENERAL

Le déroulement de cette étude a permis de tirer plusieurs enseignements concrets pour mener la suite de cette opération et ainsi proposer des solutions pertinentes adaptées au territoire. Elle constitue un outil d’aide à la décision des élus et va permettre au Comité de pilotage de débattre de la mise en œuvre des objectifs suivants :

PHASE 1

Poursuivre la phase de sensibilisation et de communication auprès des professionnels et du public par la mise en œuvre d’identifiants forts, et de diverses interventions 1. Mise en œuvre d’identifiants " île de Ré : halte aux sacs plastique " 2. Poursuivre la communication auprès du public 3. Poursuivre la communication auprès des distributeurs

Mise en place d’une charte " Ile de Ré : halte aux sacs plastique "

PHASE 2

Sur la base des solutions alternatives retenues par le comité de pilotage, une nouvelle phase de prospection auprès des commerçants aura lieu 1. Recensement des attentes et des besoins 2. Accompagnement pour appliquer les solutions alternatives envisagées par le comité de pilotage.

PHASE 3

Application des solutions alternatives validées par le comité de pilotage, avec pour objectif affirmé de supprimer le sac plastique sur l’Ile de Ré. 1. Suivi et évaluation du projet 2. Apport de mesures coercitives

Remerciements : La Communauté de Communes de l’île de Ré et l’association Echo-Mer tiennent à remercier touts les acteurs de ce projet , et souhaitent continuer avec eux cette action d’éco-citoyenneté qui constitue indéniablement un enjeu environnemental fort.


Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

7 messages

  • Ile de Ré : Halte aux sacs plastique

    Le 8 avril 2010, par iba seye

    salut nous on est des saint-louisiens qui vivent au sénégal et dans notre région on a une association dénommée Association pour la Sauvegarde de l’Environnement (ASE) et nous luttons contre l’utilisation des matiéres plastiqus et on aimerais partager avec vous nos expériences quand pensez vous. je m’appelle iba seye et suis le secrétaire général

  • Ile de Ré : Halte aux sacs plastique

    Le 1er janvier 2008, par X

    La terre de l’île est criblée de déchets particules de sacs plastique bleus, cela se voit très facilement. Le sacplastique entrait dans la composition de l’engrais d’abord vendu puis donné aux cultivateurs ! Cela a duré plus de 20 ans. Lorsque je cherche des champignons ,je traverse des hectares de chaps bleutés. Dans cet engrais il y avait plein d’autresdéchets toxiques et personne n’a rien fait , dit...

  • impossible !... ? quelle solution proposez-vous ?

    Le 26 mai 2007, par muriel

    je suis pour l’écologie mais je suis friande de sacs en plastiques en caisse parceque si on ne m’en donnes pas je suis obligé d’en acheter car dans les résidences (immeubles) il est toujours spécifié que l’on doit mettre ses poubelles dans des sacs plastiques pour ne pas que ce soit en vrac dans les conteners !... alors ... on est coincé !... d’autre part je me voit mal remplir un sacs plastique puis le vider dans le contener pour le remonter sale...ou partir avec travailler... juste pour faire le transport dans les escaliers à descendre.... alors , vous avez une solution concrète et qui ne me coûte rien ? Merci...

  • > Ile de Ré : Halte aux sacs plastique

    Le 17 janvier 2006, par Yves LOZACH

    Bonjour,
    Votre bilan d’étude ne parle nullement de l’impact réel sur l’environnement !
    L’île de Ré a t’elle été moins polluée que l’an passé ?
    A t’on ramassé moins de déchets plastiques sur les plages ou ailleurs sur l’île suite à ce test ?
    Voilà des points qui ne sont pas abordés dans votre étude qui donc ne présente que peut d’interet en dehors de constater que les gens sont d’accord surtout les commerçants d’ailleurs puisqu’ainsi ils facturent les sacs qu’ils proposent.
    A mon avis, le problème de pollution par les sacs plastique ne vient nullement de l’existence et de la distribution des sacs, mais du comportement du "consommateur" qui jete son sac au vent, dans une rivière, ou ailleurs.
    C’est un problème à règler par de l’éducation et de l’information.
    Oui, les matières plastiques sont des matériaux durables non dégradables, sauf quelques exceptions récentes, ils ne se décomposent pas par compostage.
    Oui, les matières plastiques et en particulier les emballages sont recyclables ou valorisables, etc.
    Pour information ce lien.
    Cordialement.

    Voir en ligne : La filière du recyclage des plastiques

  • > Ile de Ré : Halte aux sacs plastique

    Le 7 juin 2005, par algunet

    Halte au sacs plastique ? oui bien-sûr.

    Supprimer les sacs aux caisses des commerces ? ok. Faut pas oublier les sacs plastique en vente aux rayons,... si, si ceux qui vont remplacer les sacs gratuits !!! vous savez, pour servir de petite poubelle à jeter dans la grande...

    Donc, conseillez vous aux habitants de l’ile de Ré après le tri verre, magazine, emballages, de remplir les poubelles en vrac (c’est à dire sans sachet plastique) pour le reste de dechets ménager : restes de nourritures, couches culottes...

    Si vous ne le conseillez pas, les habitants se rabattent-ils sur les sacs plastiques vendus qui sont plus polluants que les sacs dits "écos" que l’ont trouve dans certaines caisses ?

    J’aimerais connaitre la réponse que vous apportez à ces questions afin d’améliorer mon comportement civique et vous aider à répendre la bonne attitude !

    Avec toute ma sympathie

    algunet

    • > Ile de Ré : Halte aux sacs plastique

      16 septembre 2005, par PM

      tout a fait d’ accord les sacs poubelles ne doivent répondre a aucune norme
      ils sont plus épais ,plus lourd,plus polluant et
      payant .
      Les plastiques oxo biodegradables utilisés largement dans l’agriculture peuvent etre une piste .le surcout 8 a 10%.tests scientifiques prouvent l’efficacité de cette nouvelle génération de sacs .www.degradable.net
      Et stop aux délires des pesticides dans les additifs .Les tests de certications de ces sacs sont faits par OWS qui valident les produits allemands pour le compostage y compris les amidons de mais alors ? Certains disent que la fourniture de sacs biodegradables favorisent un comportement incivique !!! vraiment l’incivique aujourd hui jette tout ,bouteilles,mégots... et c’est son éducation qu’il faut refaire mais pas en pénalisant les autres .
      très cordialement
      PM

      Voir en ligne : plastique oxo biodegradable

      • > Ile de Ré : Halte aux sacs plastique

        20 octobre 2005, par oxoman

        Qui pollu ? le sac plastique ou l’individu qui le jette n’importe où ?

        A quoi mene ces grandes décisions de supprimer l’utilisation d’un produit utile à tous ?
        Une voiture est très polluante.... a t-on décidé de supprimer les voitures ?
        A qui profite ce genre de décision ? Au lobby agricole... soutenu par les politiques pour favoriser l’utilsation d’un sac en amidon .... surrement...
        En attendant le secteur des sacs plastique va voir disparaitre un nombre conséquent d’employé, à plomber un peu plus notre économie, et à taxerun peu plus les consommateurs obligé d’acheter des sacs fournit par les grandes surfaces pas forcément recyclable et encore moin bio ...?

        Pourquoi ne pas imposer des alternative qui existe deja et qui fonctionne très bien ...? L’oxobio est un produit testé et fiable....

        N’oubliez pas ... c’est celui qui jette son sac n’importe où qui est pollueur ...

        à suivre


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Vends Magnifique Lieu de Vie à Payrac dans le Nord du Lot (Elargissement dans le 46)

Offre : Nous habitons une merveilleuse maison, située à mi-pente d'une colline Nous devons hélas la quitter pour des raisons de santé et d'éloignement trop important maintenant. Magnifique lieu de vie (...)

Portes Ouvertes du Lieu-Test en Maraîchage Biologique l'm en Terre (Agricultiver dans le 58)

Offre : Damien Chovet vous ouvre les portes de sa ferme le samedi 17 juin de 10h à 12h à Chaumard, où il cultive ses légumes et ses fruits labellisés AB. Ce site est animé localement par le CFPPA du (...)

Ressourcement (Contacts)

Projet : Bonjour En itinérance heureuse et optimiste avec ma roulotte ( un van) je recherche un lieu ressource afin de poursuivre mon travail sur mes projets documentaires.
Offre : Je vous propose (...)

Cercle de Femmes (Contacts dans le 46)

Projet : Créer ou rejoindre un cercle de femmes.
Offre : Partager en confiance.
Demande : Connectons-nous, contactez-moi !

Location de Vacances Chalet Écologique (Ecolieux existants dans le 12)

Projet : Location pour amoureux de la nature, à deux pas des Gorges du Tarn, des Gorges de la Jonte et du Parc National des Cévennes.
Offre : Envie de vacances en toute simplicité, qui ressourcent, le (...)

Projet Hermitage (Graines d’Avenir dans le 60)

Projet : Collectif d'Initiatives Citoyennes et Eco-Responsables L?Hermitage, c?est un espace à investir de 30 hectares, 20 bâtiments, des terres agricoles et des bois, situé à 1 heure de Paris. Nous (...)

Danse en Cercle-Danse Mandala (Arts Vivants dans le 38)

Projet : Jan et Brigitte vous invitent à une rencontre grâce aux Danses Mandalas qui appartiennent au mouvement international des « Circle Dances » ou « Danzas Sagradas » initié par Bernard et Gabrielle (...)

Des Jeux Coopératifs pour une Culture de la Non-Violence (Education dans le 38)

Projet : Faisant appel à notre créativité et à notre intelligence, les Jeux Coopératifs sont d?excellents outils d?éducation qui viennent ressourcer et consolider nos aptitudes à la communication (...)

Recherche Jardinièr?e Enthousiaste et Créatif (Ve) (Ecolieux existants dans le 66)

Projet : j'habite une maison de village, et cultive sur 2000 m2 de prairie en dehors du village: arbres fruitiers, légumes et fleurs, mare, et plein de projets ;ruches, plantations d?arbres, gestion (...)