Revue trimestrielle, éditeur associatif, réseau d'éco-acteurs
pour l'Écovillage Global et la Permaculture
Passerelle Éco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...
Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Les Blogs
1. Revue
la Liberté est-elle un crime ?

le 2 février 2004

Contact


ARTICLES

la Liberté est-elle un crime ?

La LEN, nouvelle loi sur l’économie numérique, met de sévères restrictions à l’usage de la liberté d’expression sur internet dans un monde de plus en plus contrôlé, policé et soumis aux désirs et pressions des grosses entreprises.

La liberté serait elle un crime parcequ’elle est nécessaire à tous les crimes ? S’il en est ainsi, il en va de même pour la vie ...

L’Assemblée nationale a finalement voté en seconde lecture la « Loi sur la Confiance dans l’Economie Numérique » (LEN) sous les auspices de Nicole Fontaine, ministre de l’Industrie. De fait cette loi, si elle est définitivement adoptée, instaurera en France un véritable « contrôle des contenus » de l’Internet - pratiques jusqu’ici essentiellement réservées à des dictatures comme la Chine, l’Iran ou la Birmanie - et transformera par là-même, pour certains à leur corps défendant, tous les opérateurs de services Internet en véritables auxilliaires privés de police et de justice.

Concrètement selon la LEN désormais :

- Nos courriers électroniques ne seront plus considérés comme de la correspondance privée, ce qui leur retire le droit à une totale confidentialité qui leur était jusqu’alors reconnu.
- Les hébergeurs se voient imposer une obligation de surveillance par défaut de toutes les données stockées et transférées sur le réseau, qu’il s’agisse de sites web, d’interventions sur des forums, d’espaces de discussion en direct, de répertoires de données, etc.
- Les fournisseurs d’accès devront participer à la censure a priori des contenus visibles en mettant en place des outils de filtrage dont il est notoire qu’ils sont techniquement inefficaces.

Officiellement cette loi, qui vise avant tout à sécuriser le « commerce électronique », prétend ainsi mettre en conformité la législation française avec une directive européenne… qui en fait n’existe pas ! En effet, aucune directive européenne à ce jour n’a jamais proposé de telles mesures que seuls des régimes autoritaires ont jusqu’ici instaurées.

Tout le monde sait, par contre, que les services de Nicole Fontaine sont particulièrement « attentifs » aux intérêts du lobby des majors du « loisir numérique » - celui-là même qui a obtenu d’un précédent gouvernement (socialiste) la taxation des supports numériques comme les disques durs ou les CD-Rom inscriptibles - qui est aujourd’hui prêt à sacrifier nos libertés pour empécher le téléchargement de quelques MP3 ou MPEG par la masse des adolescents et adolescentes ou mélomanes considérés comme des « clients » potentiels.

Ces dispositions, comme toujours prises au nom du principe sécuritaire, s’inscrivent aussi dans la continuité des mesures mises en place par la « Loi de sécurité quotidienne » (LSQ), conçuent par le gouvernement Jospin sous le nom de Loi sur la Société de l’Information (LSI) et mise en oeuvre aux premières heures du régime Raffarin-Sarkozy. Faut-il rappeler que la LSI a déjà, entre autre, imposé aux fournisseurs de services et aux hébergeurs de conserver des « traces » de l’activité en réseau de leurs utilisateurs (conservation des fichiers de log durant 2 ans) et a légalisé les intrusions policières sur les disques durs.

Aujourd’hui, contrairement à la LSQ qui fut adoptée dans une relative indifférence généralisée, en dehors des milieux militants et activistes, la LEN met en émoi tout l’Internet hexagonal, jusqu’à la très respectable Association des fournisseurs d’accès et de services Internet (AFA) qui se mobilise pour la « liberté d’expression » sur les réseaux.

Nous ne pouvons certes que nous réjouir de la multiplication des protestations contre un texte qui ne brille que par son mépris grossier des principes démocratiques les plus élémentaires. Nous ne pouvons, par contre, nous satisfaire des prises de position récentes de l’AFA qui annonce qu’en cas de vote « en l’état » de la LEN la réaction de ses membres (à savoir les plus importants hébergeurs commerciaux de France) serait de fermer les espaces personnels (site web, album photo, forum) de leurs « clients. » La belle affaire !

Suffirait-il de supprimer les possibilités d’hébergement gratuit des internautes - et se mettre ainsi à l’abri des foudres de la loi - pour garantir la pérénnité d’une liberté d’expression sur l’Internet accessible à tous et à toutes ?

Nous croyons au contraire qu’il appartient à l’ensemble des acteurs de l’Internet alternatif et non-marchand, mais aussi aux activistes qui utilisent les réseaux, à l’ensemble des internautes, des simples « utilisateurs » de services en ligne, non seulement de protester contre ce projet de loi, mais aussi et surtout de se donner les moyens de défendre concrètement et matériellement la liberté d’expression et de pensée dans ce pays.


Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1

PASSEZ UNE ANNONCE !

Dernière annonces:

  • Projet : lieu convivial en périgord vert depuis 1983. actuellement avec une dizaine d'habitants à l'année (5600m2), vivant tout d'abord dans un "voisinage intelligent" où déjà chacun peut cheminer (...)
  • Projet : week-end rencontre conviviale sur le thème vivre ensemble pour un monde meilleur ♦  16 & 17 aout du samedi 11h au dimanche 18h ♦  entreprendre une réflexion et des actions concrètes (...)
  • Projet : Coopérative d'habitants interG, éco-site d'activités ♦  en train d'acquérir un domaine de 25 hectares, destiné à la construction de 20 à 30 logements, bâtiments communs ou d'activités et (...)
  • CHANTIER PARICIPATIF EN CORSE MAISON EN PAILLEProjet : Nous sommes une ferme pédagogique en bio, nous faisons à la base du safran et des produits transformés du jardin ainsi que du miel en bio-dynamie. Nous sommes en permaculture et en (...)
  • VENTE ANCIEN GITE ETAPE. PYRENEES ORIENTALESVend : Mas catalan en pierre de taille sur 1520m² alt:1600m. Direct de Paris en train ♦  gite 120m², appt 121m²; 18 pièces ♦  Visite possible, accès facile ♦  (...)