Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Les Blogs
3. Thématiques

le 26 mai 2003

Contact

ARTICLES

Sacs Plastiques : référendum en Corse, interdits à Taïwan

La Corse aux urnes pour remplacer les sacs plastiques

Aujourd’hui et demain, les Corses vont voter dans tous les hypermarchés de l’île pour choisir une manière plus écologique d’emballer leurs courses. Une initiative destinée à faire disparaître un polluant très résistant. Les consommateurs des hypermarchés corses doivent choisir entre le cabas, le sachet en papier et le sac biodégradable : trois alternatives non polluantes mais... payantes.

L’INFORMATION a fait son chemin depuis le 16 mai, date du lancement de la campagne d’affichage publicitaire et de l’envoi de prospectus dans les foyers. Hormis quelques irréductibles, tous les clients insulaires sont avertis de l’opération et prêts à se prononcer sur le nouveau sac de caisse écologique dans les supermarchés Carrefour, Système U et Géant Casino de toute la Corse.

« Tous ces sachets qui jonchent les plages, c’est déplorable »

L’île sera la première région de France à ne plus utiliser le sac plastique dans les grandes surfaces, dont un peu plus de 100 millions sont distribués chaque année en Corse. Pour inverser cette tendance et bannir définitivement cet emballage nocif de son territoire, les huit principales grandes surfaces insulaires situées à Ajaccio, Bastia, Porto-Vecchio et Calvi proposent aujourd’hui un référendum afin que les consommateurs choisissent quel type de sac est le mieux adapté à leurs besoins, grâce à la mise en place aux caisses de boîtiers électroniques.

Autant dire que l’idée, lancée il y a un an par les organisateurs du Festival du vent, à Calvi (lire ci-dessous), a mûri dans les esprits. Elle a même été relayée politiquement par l’Assemblée de Corse qui s’est prononcée, le 15 mai dernier, contre la distribution de sacs en plastique non biodégradables.

« Je trouve cette initiative très intéressante et je pense que cela devrait changer les mentalités des consommateurs. Ils feront peut-être plus attention en payant leurs sacs ! », s’exclame une dame à la caisse d’une grande surface. Car les nouveaux sacs seront à la charge du client, « comme dans les enseignes Leclerc sur le continent », poursuit-elle.

Les six hypermarchés et les deux supermarchés insulaires proposent trois alternatives pour remplacer le sac de caisse actuel :
- le sac cabas, réutilisable à volonté pour 1 EUR,
- le sac papier, non polluant lors de sa fabrication et après son utilisation, vendu en caisse 0,08 centime d’euro.
- le sac en mater-bi qui est totalement biodégradable et dont le coût varie entre 0,05 centime d’euro pour le petit modèle et 0,14 centime d’euro pour le grand modèle.

« J’ai une nette préférence pour le sac cabas, parce qu’il ne coûte pas cher et contient pas mal de provisions. C’est beaucoup plus pratique pour monter les courses à la maison », explique un consommateur qui remplit ses sacs. « Pourquoi ne pas l’avoir fait plus tôt ? s’indigne une jeune femme. Lorsque l’on voit tous les sachets joncher les plages de Corse ou encore le maquis, je trouve cela déplorable. »

Nombreux sont ceux qui pensent que cette opération - dont le coût s’élève à 270 000 EUR - n’est qu’une goutte d’eau dans la mer, mais «  l’essentiel est bien de commencer à faire quelque chose », confirme cet autre qui a déjà voté. Lui a porté son choix sur le sac en mater-bi, totalement biodégradable, « parce que le sac en papier kraft, c’est aussi des arbres qui disparaissent ».

Pour connaître l’option finalement retenue, il faudra attendre le 28 mai, jour où le résultat de la consultation sera rendu public.

Luc Mariani
Le Parisien, vendredi 23 mai 2003


Taiwan interdit les sacs en plastique

TAIPEI (AFP), le 19-03-2002

Taiwan a annoncé mardi l’interdiction des sacs en plastique pour mettre un frein à la distribution de 16 millions de ces accessoires par jour, une source de pollution de l’environnement.

Les agences gouvernementales, les écoles et l’armée ne pourront plus distribuer de sacs en plastique à partir du 1er juillet, a dit le ministère de la protection de l’environnement (EPA). L’interdiction sera étendue aux supermarchés, chaînes de restauration rapide, grands magasins à partir du 1er janvier.

Les écologistes se plaignent de voir Taiwan se noyer sous une mer de sacs en plastique.

L’EPA estime que le plastique représente 20% des déchets produits par l’île, 5% de plus que dans les autres pays industrialisés.


Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

6 messages

  • Sacs plastiques : La grande distribution a-t-elle tenu ses promesses ?

    Le 25 novembre 2004, par JLuc (Passerelle Eco)

    Le 13 novembre 2003, lors d’une conféresse de presse, plusieurs enseignes de la grande distribution affichaient leur volonté de réduire la distribution des sacs de caisse jetables.

    Un an après, nos associations demandent à la grande distribution un bilan. Quelles actions ont-été mises en place ? Quels sont le nombre et la proportion de sacs économisés depuis un an ? Comment cette diminution a-t-elle évolué ? Combien de sacs alternatifs ont été distribués ? Le comportement des consommateurs a-t-il vraiment changé ? Ces questions ont déjà été posées par nos associations, mais sont restées pour le moment sans réponse.

    Ces données sont essentielles pour rendre compte de l’efficacité réelle des démarches volontaires menées pour réduire la consommation des sacs plastiques.

    Si ces démarches, reposant sur la bonne volonté des acteurs économiques, ne permettaient pas d’obtenir les résultats escomptés (réduction de moins de 40%), des mesures plus coercitives, par voie législative, devraient être adoptées. Il conviendrait de mettre en place une taxe payable par le consommateur sur chaque sac distribué. Le bien-fondé d’une telle mesure, réclamée par la fédération France Nature Environnement et les Amis de la Terre, est attesté par la réduction spectaculaire (90%) de la consommation des sacs plastiques suite à leur taxation en Irlande. Il convient de responsabiliser le consommateur et d’infléchir sa demande (éternel alibi des distributeurs) en activant le levier « porte-monnaie ».

    Le plan national de prévention des déchets, présenté par Madame Bachelot en février 2003, n’avait-il pas fait de la réduction des sacs plastiques une action prioritaire et emblématique ?

    Quant à l’inscription sur certains sacs affirmant une valorisation énergétique possible, elle constitue une tromperie du consommateur et ne peut que contrarier gravement les efforts mis en œuvre pour convaincre ce dernier de modifier ses habitudes. Nos associations demandent avec fermeté, aux groupes concernés, de modifier leurs messages pour faire des sacs plastiques distribués le vecteur d’une communication incitant à leur suppression.

    Par définition, ce qui est gratuit n’a pas de prix. Pourtant, les sacs plastiques en ont un… et c’est notre environnement qui le paye !

    Les sacs en caisses en quelques chiffres :

    - 15 milliards de sacs sont distribués aux caisses des grandes surfaces ;

    - cela représente 85 000 Tonnes de déchets ;

    - ainsi, 500 sacs sont distribués chaque seconde en France ;

    - les sacs de caisse et publicitaires ne sont pas gratuits puisque leur prix est répercuté sur les produits !

    France Nature Environnement, fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement

    Contact
    Nathalie VILLERMET, France Nature Environnement
    tel : 01 47 07 22 35

  • > Sacs Plastiques : référendum en Corse, interdits à Taïwan

    Le 9 décembre 2003, par Bernard de Galembert

    Alors que la forêt européenne augmente constamment en surface et en volume (3,4 millions d’hectares en 10 ans),le papier - biodégradable, neutre en émissions de gaz carbonique et naturel - a tous les atouts pour devenir le matériau d’emballage du futur. Le choix corse et taiwanais en sont une excellente illustration. Cela vient des îles car il leur est difficile d’exporter leur pollution. Elargissons ces initiatives à nos continents.

    Voir en ligne : http://www.cepi.org

    • > Sacs Plastiques : référendum en Corse, interdits à Taïwan

      16 juin 2004, par X

      polluer la nature est quelque chose d’idiot !
      Il faut se battre ensemble pour vivre avec une nature normal

      • > Sacs Plastiques : référendum en Corse, interdits à Taïwan

        24 mars 2009, par jenn

        Tu as réson il faut batre pour préservé la nature.
        on peux préservé la nature,il y en n’a pas beaucoup qui préserve la nature .
        il y en n’a plien qui jette tout et n’enporte coin.

        voilà bat toi toujour pour la nature .
        Fais comme moi est ma famille.

  • > Sacs Plastiques : référendum en Corse, interdits à Taïwan

    Le 24 novembre 2003, par Fran

    Ce samedi, en faisant mon marché, je me suis fait réprimandée par la marchande (c’est la patronne-primeurs).

    Comme d’habitude, je fais mon marché, avec mon cabas et mes sacs en plastiques. Je ne sais pas ce qui lui a pris ce samedi : "madame, n’utilisez pas vos sacs en plastique, prenez les nôtres...."
    J’étais tellement abasourdie d’entendre ces propos que j’ai enlevé les courgettes de mon sac, et je suis allée les acheter, sous ses yeux à l’étal d’à côté.
    Cettre patronne n’est vraiment pas concernée par l’environnement

  • > Sacs Plastiques : référendum en Corse, interdits à Taïwan

    Le 16 octobre 2003, par avenir_med@yahoo.com

    je tiens tout d’abord a vous feliciter pour la qualite de votre travail.
    Je m’exprime en tant que Pdt de l’association avenir mediterranee, les eboueurs de la mer qui nettoient les fonds marins de la meditrranee depuis 1996 et qui sont a l’origine de l’elimination du sac plastique en corse au profit d’un sac papier ou cabas, avec leur projet plastique pas ma planete datant de 1999 (et non pas le festival du vent...auquel je participais justement en 1999, organisateur de la Barbar’s Cup ). Les infos sont disponibles en ligne, surle site du journal scolaire de la corse, ou en tapant mon nom : herve guitard.
    merci de retablir les droits des 3500 adherents qui soutiennent notre association depuis le debut.
    Bien a vous
    herve guitard

    Voir en ligne : herve guitard


Lixium: Hébergement web neutre en CO2 | SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Ferme Paysanne sur le Plateau Ardéchois, Nous Produisons des . . . (Elargissement dans le 07)

Projet : Ferme paysanne sur le plateau Ardéchois, nous produisons des fromages de brebis, des agneaux, des légumes et des plantes aromatiques pour nous alimenter nous, les alentours et l' auberge/ (...)

Troc Maison Ecohameau contre Appart Paris Qq Jours par Mois (Troc et éco-monnaies dans le 24)

Projet : Bonjour! Je souhaite échanger ma maison dans un écohameau contre un appartement sur Paris entre 5 et 8 jours par mois. Ma maison est toute en paille et bois, fait plus de 100 m2, avec 3 (...)

CCP en Dordogne Avril 2018 avec Karine Mery (Permaculture dans le 24)

Projet : Cours de Conception en Permaculture, du vendredi 13 avril au Dimanche 22 avril 2018 10 jours de Permaculture en Dordogne au Buisson de Cadouin avec Karine Mery, diplômée de l'UPP, Anne (...)

Cherche Terrain (Graines d’Avenir)

Demande : Bonjour. Je cherche un terrain à acheter ou à louer pour y poser un habitat alternatif mobile et autonome à partir de l'été prochain aux alentours soit d Avignon, soit d Aix en provence. (...)

A Louer ou Coloquer Fermette 63 (Ecolieux existants dans le 63)

Offre : A louer ou coloquer partie fermette soit maison 150 m2 tout confort (2 ch, mezza, séjour, cuisine, etc) . Mitoyen maison propriétaire (moi, homme 62 ans, retraité chef d'entreprise (...)

Cherche (un P'Tit Bout de) Terre (Agricultiver dans le 29)

Projet : Installation en culture de PPAM
Demande : Bonjour, Nouvelle arrivante à Douarnenez je cherche à louer/troquer/... Un bout de terrain, sur une culture déjà lancée ou sur un bout de terrain chez (...)

Cherche Maison ou Ferme avec Prairie (Recherche location)

Projet : Bonjour, Je suis une femme de 51 ans artisan maitre-verrier, Meilleur Ouvrier de France (création et restauration de vitraux d'art) et thérapeute aussi en parallèle (avec différents outils : (...)

Recherche Partenaire Associe (Troc et éco-monnaies dans le 77)

Projet : creation d'un atelier eco- participatif en ile de France ou bien departement limitrophe mise a disposition outillagage emplacement atelier de bricolage et mecanique d'entretien (...)

Habitat et Jardin Refuges à Auxiliaires (À l’abordage dans le 88)

Projet : Créer jardin écologique, potager-fruitier avec biotopes à auxiliaires (abeilles, syrphes, carabes, orvet, crapauds, musaraignes, mésanges, chouettes...), mis en refuge LPO ; vivre dans un (...)