Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratiques > AMAP
AMAP et paniers paysans
Un panier d'agrumes pour votre AMAP, en plus du panier de légumes ?

le 13 décembre 2010

Contact

Un panier d’agrumes pour votre AMAP, en plus du panier de légumes ?

Recevoir des agrumes dans son panier de légume ?

"Nous étions 3 AMAPS à avoir démarchés la coopérative Aliméa (pour un approvisionnement mensuel en fruits biologiques de Corse) la saison dernière mais elle préférait tester une première saison à petite échelle. Nous savons depuis peu que nous pouvons bénéficier de 2 palettes de 80 cagettes dès novembre, il faut donc nous organiser rapidement."

C’est le mail qui nous recevions à l’automne, pour nous inviter à commander chaque mois un cageot de 10kg d’agrumes bio variés, en provenance d’une coopérative agricole corse.

Projet de l’AMAP agrumes :

L’engagement se fait auprès de la coopérative Aliméa située en Corse pour un approvisionnement mensuel en fruits biologiques de Corse.

L’engagement se fait pour 6 mois à raison d’une livraison mensuelle de 10 kg de fruits (de novembre à mai).

Aliméa est une coopérative qui regroupe 27 coopérateurs, tous producteurs de fruits biologiques . Cela fait 1 an maintenant que la coopérative travaille avec les AMAPS. Le bilan de la 1ère saison s’avère positif et le projet peut maintenant s’élargir à de nouvelles AMAPS (4 nouvelles palettes de 80 cagettes de 10 kg de fruits dont 2 pour Nantes).

Les avantages de ce mode de fonctionnement en AMAP :

- Du point de vue économique :

Travailler avec des AMAPS permet aux producteurs de vendre leurs produits au juste prix, ce qui n’est pas le cas lorsqu’ils doivent passer par des grossistes :

  • Le grossiste prend 20% de marge et le magasin dans lequel seront vendus les fruits 40% environ. Au final le producteur doit vendre ses produits à un prix dévalorisé tandis que l’acheteur paie le prix fort.
  • En amap, les fruits sont revalorisés tout en offrant des prix abordables aux Amapiens. On s’affranchit également des fluctuations de l’offre et de la demande ce qui permet de réduire les variations de revenus pour le producteur.

Prix de la cagettes de 10 kg de fruit : 22 euros.

Prix du transport par cagette : 3 euros.

Coût total mensuel pour chaque Amapiens : 25 euros.

- Du point de vue écologique :

La région Corse correspondant à la limite nord pour la production d’agrumes, il nous sera difficile de trouver plus près.

La livraison se fait par palette complète, avec plusieurs palettes pour une même région dans le but d’optimiser le transport. La livraison sera plus rapide avec un coût en carburant moindre par rapport a un système classique producteur vers grossiste vers magasin bio puisqu’il n’y a pas d’intermédiaire (certains produits venant du sud de la France peuvent transiter pas Paris avant de repartir pour Nantes par exemple).

Nous sommes aussi en train de nous renseigner pour verser une petit supplément de cotisation dont le coût serait intégré au contrat, à un « fonds de compensation carbone », pour compenser l’émission de GES liée au transport de Corse jusqu’à Nantes.

Le panier d’agrumes proposés :

La saisonnalité avec en pointillé les petits produits (en terme de surface plantée / volume de récolte) que nous mettrons ou non selon la disponibilité du moment.

JPEG - 49.4 ko

Pour les avocats, il y a des variétés qui arrivent successivement à maturité comme les pêches avec des interruptions, des chevauchements ET le fait que le producteur ne cueille que le week-end si le temps le permet, ce qui fait qu’il y a des semaines sans...

Voici pour exemple la répartition du contenu des cagettes la saison dernière (par AMAP) : Première saison des 7 AMAPS qui se sont organisées dès novembre 2009 et ont reçu 7 x 10 kg. Les groupes ayant du kiwi localement ont pris une option sans. (les mandarines sont anecdotiques : 5 arbres dans tous les vergers de la coop)

JPEG - 52.5 ko

Le contrat :

Nous étions 3 AMAPS (AMAP Liberté à Chantenay, AMAP la Rigaudière à Doulon et l’AMAP de l’Hippodrome) à avoir démarchés Aliméa la saison dernière mais la coopérative préférait tester une première saison à petite échelle. Nous pouvions bénéficier de 2 palettes de 80 cagettes dès novembre, il fallait donc nous organiser rapidement, ce qui fut fait.

Nous avions la possibilité de faire livrer une palette à la ferme de la Pannetière, et une autre dans le garage d’un amapien sur Chantenay. Le jour de livraison était prévu mais le créneau horaire très large, nécessitait une présence toute la journée.

1ère livraison

Début décembre, la première livraison a eu lieu.

Il n’y avait que des clémentines, c’était une déception, mais elles sont bonnes ! On les déguste en toutes occasions, et les 10kg devraient vite être dévorés... Les producteurs nous tiennent au courant des conditions météorologiques, de l’avancée des mûrissements et des prévisions de livraisons... Les lettres figurent ci après en messages.


8 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

3 messages

  • Un panier d’agrumes pour votre AMAP, en plus du panier de légumes ?

    Le 20 janvier 2014, par marchand christelle

    Je seais interesse pour un panier d’agrumes

  • Un deuxième panier d’agrumes pour l’AMAP

    Le 16 décembre 2010, par X

    Sinon, le courrier de Brigtte, de la coopérative Alimea, de Corse


    Bravone, vendredi 10 décembre 2010,

    La deuxième série de palette des amaps est déjà commencée le 6 décembre avec la palette en partance pour le Var à Vidauban. Peu d’échelonnement cette fois encore mais cela à peu d’incidence sur la diversité de les cagettes à cette saison. La plupart partiront la semaine prochaine et toutes les familles seront livrées avant les vacances de Noël.

    Alain Suavet a livré des citrons limes et nous en mettrons à 1 kg un maximum de destinataires. Les quelques groupes qui n’en auront pas eu en décembre les auront en janvier.

    Les kiwis sont récoltés en stockés en pallox où ils murissent lentement pour le bénéfice des groupes qui les ont en programmation.

    La lettre précédente étant toute récente, celle-ci sera courte, ce qui me permettra de souffler un peu car les journées sont toujours longues et la semaine prochaine sera énormément chargée.

    Au programme pour moi notamment quand je trouverai « un moment », la programmation des prochaines expéditions, cette fois je vais y arriver et cela permettra à tous de savoir à quelle date arriveront les fruits de janvier à mai inclus.

    Un mot : MERCI pour les retours que j’ai eu par mail, téléphone des tuteurs et j’ai entrevu qu’il y en a sur le livre d’or. Tout ce positif me mets du baume au cœur, même si je le garde pour moi ce que je regrette car nous gérons en permanence l’urgence des récoltes, des livraisons avec les producteurs et eux comme moi faisons au plus court en permanence. Catherine Mugnier pour les groupes de Dordogne et du Lot a eu la bonne idée : je vais commencer collecter les mots dans un livre que nous consulterons à la veillée ou quand nous pourrons prendre le temps d’une pause café pour accueillir fruits et producteurs !
    La deuxième livraison vous arrive en cagettes en carton, nouveauté de l’année pas seulement liée à l’envie de mettre notre marque sur les emballages mais aussi au coûts de ceux-ci : C’est un paradoxe mais un emballage personnalisé ne nous coutera pas plus cher que les précédents emballages bois, complètement neutres eux.

    Nous sommes les seuls à conditionner en 10 kg (ce qui fait gagner sur les rapports kg de fruits / volume d’emballage et kg de fruits transportés par palette), la mode étant, même en Biocoop, à aller vers le 6 kg, sans oublier les filets, barquettes et autres façons de multiplier le transport d’inutilités qui finissent à la poubelle. Le prix du bois augmentant commander des caisses bois neutres était devenu plus cher d’où ce changement.

    Et les caisses carton neutres me direz-vous ? Les fournisseurs d’emballage en ont peu d’avance et ils ont réussi peu à peu à ce que tout le monde passe au carton personnalisé. Donc elles sont aussi gérées comme de la caisserie « sur mesure » puisque plus personne ne commande d’emballages neutres.

    Notez qu’ils en payent les conséquences : les stocks se commandent par 4000 cartons « quantité minimale chez le fournisseur d’à plats », (j’entends de piles de carton imprimés, découpés qui seront simplement pliés et collés en Corse, ce qui est écologiquement et économiquement important car on évite énormément de volume transportés par camion et ferry mais je m’égare). Si chaque client a son emballage personnalisé cela coûte cher par la multiplication du stock, les bâtiments pour ce stock et la gestion du planning de montage de caisses devient un casse tête.

    Moralité : On en retourne toujours à la même chose dans les champs mais pas seulement : faites de l’industriel et du sophistiqué et les petits disparaissent - Il reste en Corse seulement 2 fournisseurs d’emballages pour les fruits et légumes.

    Ce qui ne vous empêchera pas de me donner votre appréciation de notre nouvel emballage !

    Le climat est toujours aussi fou. Entre 2 période de températures glaciaires, nous avons expérimenté mercredi 8 et jeudi 9 une hausse subite et conséquente, le thermomètre étant monté à plus de 20 ° C en quelques heures à peine. Inutile de réserver le prochain train, bateau ou avion, ces températures ne sont pas de saison chez nous quand même mais ont été portées par un vent du sud qui est monté, monté, monté en violence jusqu’à atteindre 160 km/ h et un niveau de tempête qui a durée toute la journée d’hier.

    La neige parisienne et les arbres de Noël et autres animations commerciales apparemment sont plus importants : cette tempête n’est même pas signalé dans le Corse Matin d’aujourd’hui ce que j’ai du mal à comprendre vu les dégâts matériels que j’ai constaté au village et sur la route pour arriver ce matin à Alimea… On compte 3 morts sur les routes à cause de déport de voitures qui ont causé des collisions.

    Voilà il est 20 h passé et je suis en train de siroter mon yannoh et de grignoter mon en-cas maison (ou prévisible ?) avant de filer pour arriver juste en retard à l’atelier de danses traditionnelles de Bastia.

    Il me reste à vous souhaiter à tous :

    Pace è Salute,

    Bon Natale

    è

    Bon Capu d’Annu


    Brigitte

    — 
    Brigitte Etcheber
    Coopérative ALIMEA

  • Nouvelles du panier d’agrume AMAP

    Le 16 décembre 2010, par X

    Bonjour à tous et à toutes,

    Le pigeon voyageur est en retard sur l’arrivée de la première cagette. Avec mes excuses pour les nouveaux AMAPiens abonnés qui ne nous connaissent pas encore ! Mais les journées n’ont que 24 h….

    Un an après notre toute première saison AMAP nous repartons sur le même système d’abonnement : une cagette mensuelle sur 7 mois.

    Côté producteurs la première saison a permis de revaloriser leurs productions avec une augmentation du prix des fruits. Particulièrement substantielle sur les petites productions dont la plus grande part vous a été destinée (pour nous en Corse citrons et oranges notamment, il faut en prendre conscience car les mesures européennes et les pratiques de prix nous ont quasi spécialisés sur la clémentine et le pomelo).

    Ainsi, pérenniser et développer le système AMAP pour les agrumes permet d’envisager de replanter ou d’inciter à convertir en bio les rares vergers encore existants d’orangers et de citronniers. Parce qu’on on sort de la logique prix de marché, que nous vivons aussi en bio et qui a fait écrouler nos prix face aux citrons et oranges bio d’importation : bien en dessous des coûts de production.

    Revenir à plus de diversité d’agrumes ne se fera pas en un jour, le rythme des vergers est plus lent que celui des plantations maraichères. Mais ce n’est plus une pure utopie (ou un privilège de jardin familial) lorsqu’on s’organise en AMAP. Pour cela, un grand merci à tous, agriculteurs d’AMAP d’autres régions, tuteurs et mangeurs, sans oublier ceux qui se chargent de la réception et les petites mains de la redistribution, toute cette chaine qui rend possible la deuxième saison !!!!

    Quelques groupes nous ont rejoint pour la deuxième saison, par bourgeonnement de certains des groupes « historiques », mais pas seulement : Cette année les cagettes corses arriveront aussi en Charente Maritime, Indre et Loire et Loire Atlantique. Pour cette saison le verger ne peut porter davantage d’abonnement car ils se feraient au détriment de la diversité des cagettes.

    Au verger

    Nous commençons à peine la saison d’hiver et déjà le stress est immense. Non, non ce n’est pas le travail qui fait peur (à bas les idées reçues sur la Corse et ses autochtones !!!) mais déjà bel et bien le climat.

    Le cycle de production des arbres n’a pas complètement rattrapé le retard du démarrage de la végétation qui a résulté de l’hiver 2009-2010 et des excès de pluies au printemps. Les clémentines sont restées vertes presque tout le mois de novembre, impossible de commencer dans ces conditions, la cueillette des kiwis a aussi eu 10 jours de décalage … et déjà tombaient les alertes de météofrance : annonces de froid en plaine.

    Résultat, tout le monde est sur les dents : il a fallu d’abord attendre pour démarrer et maintenant mettre les bouchées doubles car la récolte sur les arbres est bonne. L’objectif est de rattraper le retard pour limiter les risques liés au froid.

    La cueillette des clémentines fines de Corse a commencé seulement le week-end du 20 novembre avec en prévision météo des pluies en plaine (+ la neige à moyenne altitude) pour toute la semaine à venir. Coup de bol, le vent a dominé la semaine et quand il y a du vent, en général il ne pleut pas ! Tout le monde s’est bien emmitouflé et les énergies se sont mobilisées à la cueillette, à l’emballage pour pouvoir expédier toutes les palettes d’AMAP en 8 jours, et livrer d’autres destinations si on pouvait aussi, avec la menace quotidienne qu’on risquait d’arrêter le chantier pour plusieurs jours. Au final, une seule demi-journée d’arrêt de cueillette mercredi 22.

    Coup de bol encore, toutes les palettes AMAP sont arrivées avant la neige sur les routes continentales !!!

    Cette semaine nous n’avons pas pu garder le même rythme (3 jours d’arrêt de cueillette à cause de la pluie, nouveau retard) et je trime à me mettre autant que possible à jour au bureau. D’où la circulation décalée de la lettre de lien qui est importante pour moi comme pour vous qui allez manger nos fruits.

    Les annonces d’hiver précoce sont devenues une réalité dans bon nombre de départements. La plupart des palettes que nous avons expédiées mardi sont restées bloquées mercredi dans la vallée du Rhône. Pour l’instant le vent domine à nouveau et le chantier de cueillette a aussitôt redémarré chez tout le monde.

    Les fruits de novembre

    La première cagette vous a livré clémentines de pleine saison, kiwi pour certains groupes (ceux qui n’ont pas d’approvisionnement proches de chez eux pour rester dans la logique de l’amap).

    Les clémentines sont de la variété « fine de Corse » et viennent du verger des Dumont, Jean Guy et son fils qui est en passe à 30 ans de reprendre la ferme familiale.

    La coloration des clémentines n’est pas homogène car nous ne déverdissons pas les agrumes : ni chimiquement, ni par gazage à l’éthylène après récolte. C’est la couleur naturelle orange à vert orangé des clémentines à maturité à la fin novembre. C’est l’amplitude des températures jour/nuit qui déclenche la dégradation de la chlorophylle et révèle la couleur caractéristique de la variété. Le orange devient de plus en plus prononcé et dominant au fur et à mesure que passent les semaines à nuits vraiment froides et journées ensoleillées.

    Les kiwis ont été cueillis par Alexandra Alonso. Ils ont été ramassés quelques jours avant l’expédition et vous arrivent encore un peu durs pour les manger directement. Un peu de patience pour les déguster, le temps de leur maturation après cueillette, le temps que l’amidon qu’ils contiennent se transforme en sucres (cette évolution est déclenchée par la cueillette ; sur le pied, les kiwis restent durs, même en décembre).

    Conseils pour la conservation :

    Bien transporter :

    - Prévenir l’écrasement et les secousses en calant les achats.
    - La voiture n’est pas un lieu de stockage et peut malmener les fruits en quelques heures par trop de chaleur, gel... ou en quelques jours par confinement et alternances de températures, 2 causes de pourrissement.

    A la maison :

    - Ne pas conserver les fruits en sac plastique, sinon risque de pourriture.
    - Le frigo n’est pas un passage obligé : stocker au froid consomme de l’électricité et un fruit froid sera moins savoureux.
    - Profiter de la cagette bois car c’est le matériau le plus + respirant : les fruits se conserveront mieux. Le nec plus ultra : les plateaux bois (moins profonds) empilables, ce qui permet de vérifier facilement et rapidement les fruits à manger en priorité. Récupérer cagettes et plateaux est facile : ils sont à usage unique (obligation légale) et les magasins qui paient pour le recyclage ou la destruction de leurs déchets les offrent en principe très volontiers.

    La prochaine cagette sera sensiblement la même et nous attendons les premiers avocats pour janvier seulement.

    Nous espérons que vous aurez beaucoup de plaisir à manger nos récoltes !

    Si vous visitez le site, les pages « en ce moment ne sont plus guère d’actualité, faute de temps. Mes belles photos d’agrumes en train de grossir en octobre sont restées au placard, de même que le champignon corail qu’on trouve en novembre sous les noisetiers. Bon, si vous vous intéressez aux oiseaux le merops (envolé pour sa migration d’hiver) est resté en ligne pour quelques semaines.

    Bien cordialement,

    Brigitte Etcheber

    Coopérative ALIMEA, Bravone, F-20230 Linguizzetta
    33 (0)4 95 38 88 74


SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

Formation: Cours Certifié de Permaculture sur 12 Jours (Permaculture dans le 87)

Projet : Cette formation suivra le programme original de 72 heures minimum créé par Bill Mollison avec quelques adaptations pour le climat tempéré et sur des évolutions récentes dans différents (...)

Formation: Cours Certifié de Permaculture sur 12 Jours (Permaculture dans le 87)

Projet : Cette formation suivra le programme original de 72 heures minimum créé par Bill Mollison avec quelques adaptations pour le climat tempéré et sur des évolutions récentes dans différents (...)

Formation: Cours Certifié de Permaculture sur 12 Jours (Permaculture dans le 87)

Projet : Cette formation suivra le programme original de 72 heures minimum créé par Bill Mollison avec quelques adaptations pour le climat tempéré et sur des évolutions récentes dans différents (...)

Contacts Près de Lons le Saunier (Contacts dans le 39)

Couple 61 & 65 ans, vivant simplement, cherche contacts avec même mode de vie près de Lons-le-Saunier (39)

Projet à Promouvoir . . . (Artisanat)

Projet : Pour mener à bien mon projet de distillation ambulante sur toute la France (eaux de vie et huiles essentielles), j'ai besoin d'un maximum de visibilité et de soutiens. SVP, partagez autour (...)

Projet à Promouvoir . . . (Artisanat)

Projet : Pour mener à bien mon projet de distillation ambulante sur toute la France (eaux de vie et huiles essentielles), j'ai besoin d'un maximum de visibilité et de soutiens. SVP, partagez autour (...)

Cherche à Créer ou Intégrer une Colocation (À l’abordage dans le 11)

Projet : Bonjour, J'ai 58 ans et je crois que je démarre une nouvelle vie. Je cherche à vivre avec des personnes sensibles et bonnes, si possible végétariennes (au moins sans viande...), ayant (...)

Chantier Festif Paques 2018 (Construction dans le 26)

Projet : Les chantiers aux Villards sont encore nombreux et on vous y attend pour participer et festoyer avec nous !
Offre : Nous pouvons accueillir plus de 20 personnes pour la semaine du samedi (...)

Cuisinière Paysanne Ch. Loc. Dordogne avec Petit Terrain (Recherche location dans le 24)

Projet : Cuisinière paysanne ch. loc. en Dordogne avec petit terrain M'installer paysanne sur petite parcelle de légumes et petits fruits que je transformerai (lactofermentation, séchage, (...)