Passerelle eco
Passerelle eco

Pratiques et Contacts pour Vivre Ensemble sur une Même Planète

La revue Passerelle Eco : sommaire des numéros, compléments d'info, bulletin d'abonnement à imprimer ...

Actualité du réseau éco

Réseaux

Quelques écolieux

Des reportages et les annonces du réseau éco et de la dynamique écovillage en France : écolieux de vie, projets d'écovillages, écofermes pédagogiques, personnes ressources ou en recherche, entreprises, centres de formations, etc... Plusieurs rubriques sont consacrées aux écovillages en germe ou en devenir, car ces initiatives font converger l'ensemble des aspects de l'écologie pratique : l'actualité, leurs activités, rencontres, chantiers ou échanges proposés.
Dossiers thématiques : depuis les statuts de la loi de 1901, l'alimentation, la construction saine, l'habitat léger, le carburant tournesol ...
Annonces, photos, comptes rendu des rassemblements, rendez-vous, festivals, colloques, manifestations...
- des fiches pratiques et des recettes - le site Nima'Sadi de partage et d'expérimentation sur autoproduction - les activités associatives de Passerelle Eco.
Vous êtes ici > Accueil > Pratiques > Auto EcoConstruction
Réduction des eaux usées : construction d’une toilette sèche
Toilettes sèches d'appartement

le 6 mai 2003

Contact

Toilettes sèches d’appartement

des Water aux OuaTerre

Cet article a été publié dans Passerelle Eco n°12. Depuis 1999, Passerelle Eco est une revue trimestrielle d’écologie pratique et de lien entre les initiatives alternatives : abonnez-vous !

Alors que l’eau potable devient une ressource de plus en plus rare et coûteuse, la chasse d’eau des waters se remplit de cette eau potable qui à peine arrivée est souillée avec nos excréments et rejetée. Chaque jour un tiers de notre consommation en eau potable s’en va ainsi avec nos excréments. Si vous voulez changer ça, les toilettes sèches sont une alternative. A la campagne, sans problème. A la ville, la difficulté est à la mesure du désastre écologique des modes de vie actuels, et de l’importance des transformations à réaliser ...

Eric Viard explique ici comment réaliser pour la somme de 26 Euros un système de toilettes sèches qui vous évitera de gaspiller 1500 litres d’eau potable par personne et par mois.

Eric : J’ai longtemps trouvé aberrant le gaspillage d’eau potable réalisé dans nos pays occidentaux par l’utilisation de toilettes à eau. Pour avoir utilisé à plusieurs reprises des toilettes sèches à copeaux de bois, nous avons eu envie de nous lancer en démontant les toilettes à eau de notre habitation et en les remplaçant par des toilettes à compost.

Mise en oeuvre des toilettes sèches

Nous avons tout simplement démonté nos toilettes à eau, bouché le trou d’évacuation aux égouts avec un sac poubelle et l’arrivée d’eau avec un bouchon de plomberie spécial acheté en grande surface de bricolage. Nous avons ensuite réalisé une sorte de caisson en bois avec une structure de chaise/tabouret sciée en deux et une planche de contre plaqué de 2 centimètres d’épaisseur que nous avons copieusement lasuré avec une lasure écologique type Biofa. L’avant est fermé par un tissu qui tient tout simplement avec trois punaises.

Le récipient est une poubelle de 50 litres en plastique. Conseil : acheter le récipient avant de construire le caisson, pour adapter la hauteur. Dans notre cas, la poubelle de 50 litres est un peu haute (50cm) mais assure une autonomie d’une semaine à 10 jours pour une famille de 2 adultes et 2 enfants.

WC avant
JPEG - 11.4 ko
Wc Avant
Oua Terre après
JPEG - 10.5 ko
Oua Terre Après

Voici mon budget pour la réalisation de ces toilettes à litières :

Matériau Coût
Contre plaqué 16 Euros
Poubelle 6 Euros
Bouchon 4 Euros
Copeaux 3m3 Gratuit
Sciure 2m3 gratuit
Total 26 Euros

Principe des toilettes sèches d’intérieur

Pour démarrer, il faut disposer une litière de copeaux de bois ou de sciure dans le fond de la poubelle, sur une couche de 7 à 10 centimètres environ.

Ensuite, il faut verser deux louches de copeaux de bois ou de sciure après chaque passage. Pour ce faire, nous avons disposé une poubelle de 30 litres remplie de copeaux et une autre petite poubelle destinée à recueillir les papiers toilette (facultatif) dans l’enceinte des Oua Terre.

Contrairement aux toilettes de nos grands parents, l’utilisation d’une litière de copeaux et/ou sciure permet d’obtenir un rapport Carbone / Azote favorable au compostage et à la décomposition rapide des matières en milieu aérobie humide (avec de l’oxygène). Les copeaux neutralisent toute odeur. C’est bien réel. La poubelle est vidée sur le tas de compost dans le jardin. J’étudie actuellement un système de lombricompostage à ce niveau.

Où trouver des copeaux ?

Téléphonez aux scieries du coin ! Pour les scieries les copeaux et la sciure sont un déchet non valorisé et ils en mettent volontiers à votre disposition gratuitement ou un coût très modique (moins d’1 Euros le mètre cube). C’est le moment de faire un échange sympa et d’offrir un pot de confiture, de miel ou une bouteille contre un chargement de voiture qui vous permettra de tenir plusieurs mois. J’estime qu’un mètre cube de copeaux permet une autonomie de 8 à 10 semaines pour une famille de quatre personnes.

Bibliographie / Liens

Un ouvrage m’a guidé dans ce cheminement :

- "Introduction à la gestion écologique de l’eau dans la maison", Joseph Orszagh ( informations générales et expertises, Joseph Országh 11, Clos des Tuileries B-7000 MONS - Belgique - Courriel : joseph.orszagh(at)skynet.be)

Cet article a été publié dans Passerelle Eco n°12..
Pour avancer dans votre projet d’écologie et recevoir les nouvelles du réseau éco, abonnez vous !


259 votes
Répondre à cet article

Un message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes entièrement vides pour les séparer.

Qui êtes-vous ? (optionnel : cela vous permettra de recevoir les réponses)

343 messages

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > ...

  • Toilettes sèches d’appartement

    Le 7 mars 2010, par Blandine

    Et comment pour le nettoyage ? N’ y a t-il pas des salissures de temps à autres ? Il faut forcement utiliser de l’eau !!!

    Ceci m’intéreesse car je suis entrain d’organiser une mission au cameroun en zone rurale et ceci serait une bonne alternative.

    • Toilettes sèches d’appartement

      21 mars 2010, par kévin

      tu n’auras pas de salissures car les excréments une fois tombés sur les copeaux, tu en reverse en plus par dessus.Et après tu n’as juste a vider le récipient. Essaies juste de la placer dans un endroit un peu ventilé

    • Toilettes sèches d’appartement

      26 avril 2010, par Blandine

      pas besoin d’eau si l’apport de sciure ou de copeaux est suffisant pour que le résultat soit pratiquement pas "mouillé"
      une fois vidé le seau peut être "rincé" avec une poignée de copeaux. Ceci est valable avec un seau en inox seul matériau qui se nettoie facilement et ne retient pas les odeurs

    • Toilettes sèches d’appartement

      23 juillet 2010, par MINUSENVéLO

      normalement (en Afrique du Nord)on place une petite bouteille d’eau à côté des toilettes à utiliser au kazoo. Dans les pays musulmans et les familles musulmanes c’est obligatoire par exemple. Penser aussi au vinaigre qui empêche toute prolifération de bactérie, pour le lavage des mains et on peut faire du vinaigre mais ne me demandez pas comment.

  • Toilettes sèches par moins 20 degrés

    Le 24 janvier 2010, par Ma cabane au Canada

    J’envisage la construction d’une toilette sèche du type décrit ici. Si le climat tropical n’a pas ou peu d’impact sur ce genre d’installation, qu’en est-il du froid ? Chez moi, au Québec, le compostage est à toutes fins utiles arrêté de novembre à mai, et le carré de compost n’est plus accessible qu’en raquettes pendant au moins trois mois. Que préconisez-vous ? Je me vois mal empiler 5 mois de déjections gelées dans mon arrière-cour. Quelqu’un a-t-il de l’expérience avec des toilettes sèches en climat (très) froid ? Existe-t-il des lectures à ce sujet ?

    • Toilettes sèches par moins 20 degrés

      26 avril 2010, par Blandine

      je n’ai pas vraiment d’expérience en la matière mais ne serait il pas suffisant d’isoler le coin à compost de façon à obtenir une température avoisinant les zéros degrés ?

    • Toilettes sèches en climat tropical ?

      15 juillet 2013, par balilover

      J’ai la même question mais pour l’opposé, je veux construire 3 petites maisons sur un terrain à Bali où il fait quand même très humide. je voudrais vraiment mettre des toilettes sèches pour des questions écologique mais aussi de cout de revient et d’éviter d’avoir 3 fosses sceptiques dans la vue.

      Mais je redoute quand même la chaleur et l’humidité pour ce qui est de l’odeur et de la capacité de compostage. je compte louer ces maisons aux touristes, il faut que ce soit gérable. les toilettes seront en salle de bain exterieur.

      Quelqu’un aurait un avis sur la question ?

  • Toilettes sèches d’appartement

    Le 6 novembre 2009, par Jean Paul PIOT

    je suis tenté par ce type de toilettes bien que les miennes soient alimentées par l’eau d’un puits que j’ai creusé et que j’alimente aussi par l’eau des toits.je pose cependant une question sur le compostage, qu’advient’il des résidus de synthèse si l’on ne consomme pas bio à 100% si l’on est obligé de prendre des antibiotiques ou autres médicaments ?
    ESt-ce le compostage est capable de tout transformer ou annuler, y at’il eu des études à ce sujet ?

  • Toilettes sèches d’appartement

    Le 12 septembre 2009, par ARA

    ou métre apré usage les dépau enfin le caca et tout ?

    • Toilettes sèches d’appartement

      22 février 2010, par X

      je met dans le jardin public autour des fleurs et des arbustes

      • Toilettes sèches d’appartement

        26 avril 2010, par Blandine

        ça c’est une idée géniale vaudrai mieux que çà ne se sache pas dans votre municipalité !!!

        • Toilettes sèches d’appartement

          1er mai 2010, par X

          Le jardinier s’ étonne de la vivacité des plantes !

  • Toilettes sèches d’appartement

    Le 19 juillet 2009, par josette

    j’ai lu mille fois sur internet comment construire à faible coût des toilettes à litière, ce que j’aimerais trouver, c’est un conseil pour convaincre ma tête de bourricot de mari d’utiliser les toilettes que j’ai construites et dont je suis la seule à apprécier le confort, la bonne odeur de bois fraichement scié et la discrétion , fini les plouf plouf et les chutes du niagarra qui suivent !

    • Toilettes sèches d’appartement

      28 octobre 2009, par Eautarcie

      D’après des enquêtes faites auprès des utilisateurs de la TLB, il semblerait que le degré de refus de cette toilette soit inversement proportionnel au degré d’instruction et au degré de savoir-vivre de l’individu.

      Il n’y a pas d’argument rationnel et scientifique pour refuser l’usage d’une toilette sèche correcte. Le refus s’alimente uniquement de la sphère émotionnelle et profondément irrationnelle. Pour un homme qui a la prétention d’être rationnel, c’est vraiment peu flatteur qu’une femme (réputée plutôt irrationnelle) lui fasse la leçon de rationnalité.

      • Toilettes sèches d’appartement

        5 novembre 2009, par Stéphane

        Bonjour à tous. Je voudrais revenir sur une question posée par l’un des visiteurs de ce site (mai/décembre 2007)
        à propos de la possibilité d’utiliser du sable dans une toilette sèche. Utilisateur de toilette sèche (en appartement) depuis environ un an, j’ai tenté l’expérience...Qui s’est révélée concluante. Contrairement aux auteurs et aux commentateurs des sites spécialisés sur les TLB, qui semblent tous unanimes sur le sujet, le sable peut très bien convenir si l’on respecte certaines conditions. A savoir :

        -Utiliser du sable naturel (non issu de roche broyée artificiellement) et plutôt fin. Personnellement j’utilise du sable fluvial (Une rivière située en contrebas d’un mien parent, déborde chaque hiver et en dépose gratuitement sur les berges).

        -Utiliser ce sable légèrement humide (pas détrempé).

        -Ne l’utiliser que pour les matières fécales et non pour l’urine (le sable filtre et elle s’accumulerait au fond)

        -En mettre assez après chaque usage, pour éviter les odeurs (en mettre plus que pas assez). Le sable fluvial a une odeur naturelle, "comme au bord d’une rivière".

        -Vider le seau dans un tas de compost végétal déjà existant. Le sable désèche bien les matières (comme j’ai pu le constater). Cela donne un compost sableux certe, mais convenable (pour les arbres surtout).

        Evidemment, le sable présente aussi des inconvénients, notamment pour ce qui est du poids. Il ne faut pas prévoir un seau trop grand et accepter de vider une fois par semaine (pour une personne seule).

        On n’habite pas forcément près d’une scierie. Le sable peut donc constituer une alternative (crédible d’après mon expérience) à la sciure.

        Si d’autres ont essayé, je souhaiterais connaître leur avis. A bon entendeur...

        • Du sable dans une TLB

          6 novembre 2009, par Eautarcie

          Réponse à Stéphane

          Le sable humide couvre effectivement les odeurs, mais nous n’avons aucune preuve en ce qui concerne le bloquage de l’action de l’uréase. Il y a également un autre problème. Le rôle de la litière dans la toilette est la fixation de l’urée (carbamide) sur la cellulose. C’est la toute première étape chimique sur le chemin de la formation des acides humiques. Dans le meilleur des cas, sur les particules du sable l’urée peut s’adsorber, mais sans la possitilité de s’intégrer dans une structure polymérique carbonée propre à la cellulose végétale.

          La maîtrise des odeur est une chose. La formation de l’humus en est une autre. Le tout est de décider ce que l’on veut : se contenter de maîtriser les odeurs ou régénérer aussi l’environnement.

          Faute de preuves scientifiques, on ne peut pas exclure la possibilité de formation des acides humiques au départ de l’urée adsorbé sur la silice, au moment où le sable imprégné entre en contact avec la cellulose végétale présente dans le compost. Pour confirmer ou infirmer cette hypothèse, il faudrait faire des expériences.

          Intuitivement, sur base d’observations du comportement des différents types de compost, je dirais, que le sable pourrait retarder l’hydrolyse de l’urée, mais certainement moins longtemps que la litière végétale. Dans un jardin avec un sol argileux, compact et lourd, l’apport du sable par le compost améliore la structure du sol.

          Je pense que pour trancher cette question il ne faut pas nécessairement aller dans un laboratoire. Il suffit de comparer le comportement du sable et celui d’une litière végétale imprégné d’urine. Mesurer le temps pour l’apparition d’une odeur d’ammoniac. Refaire l’expérience avec des quantités variables d’urine par gramme de litière ou de sable.

          Une autre possibilité consiste à essayer comme litière, un mélange de sable et d’argile. On peut aussi envisager des mélanges avec des quantités variables de sciure de bois.

          En matière de TLB, des perfectionnements sont possibles, pour autant qu’on ne se limite pas à l’aspect du confort d’usage, mais on se soucie aussi de la reconduction de la matière organique dans le processus de formation de l’humus.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > ...


SPIP 2.1
ecovillage global et permaculture

NOUVEAU SITE

Découvrez ecovillageglobal.fr le site de l'écovillage global des lecteurs et annonceurs de la revue Passerelle Éco

PASSEZ UNE ANNONCE

F Ch F Sud de France ou Autre Pays Chaud (Rencontres amoureuses dans le 34)

Projet : intello et manuelle de presque 60a pour vivre en osmose dans et avec la nature. Recher idem, atypique, pas froid aux yx, pas peur de dormir dehors, dynamique, (...)

Un Hermitage (Ecolieux existants dans le 47)

Offre : Pour après st Jacques , coupure , ressourcement spirituel ... Propose un hermitage , petite ou longue durée . Région lot et Garonne 47 .

Cherche Apprentissage du Reiki (Arts de Vie dans le 12)

Projet : Je souhaiterai me former aux soins énergétiques du reiki avec une personne expérimentée sur la base d'un échange de services ou de savoirs-faire.
Offre : En échange, je peux vous accueillir dans (...)

La Maison des Nuages (Elargissement dans le 15)

Projet : habitat 140 m², jardin naturel 600 m² production familiale plantes sauvages comestibles, fruitiers, permaculture et apiculture + accueil randonneurs équestres en gîte Entraide, sobriété, (...)

Camping Participatif du 28 Juillet au 25 Aout au Maquis (Vacances dans le 34)

Projet : La Commune du Maquis a décidé de rouvrir cette année le camping participatif pour que les campeurs participent à la vie tant au niveau animations, qu'aux tâches inhérentes fonctionnement du (...)

Vous Souhaitez Vivre dans un Éco-Lieu en Moyenne Montagne ? (Elargissement dans le 07)

Projet : Eco-hameau sur 1ha - 8 parcelles privatives + espaces communs (maison commune, verger, potagers, etc).
Offre : Porte-ouverte de le dimanche 03 juin.
Demande : Rejoignez-nous et construisez (...)

Recherche Chambre Petit Prix contre Services (Ecovolontariat dans le 74)

Projet : Se rapprocher de la Suisse
Offre : loyer + garde personne agée, enfants, jardinage, divers travaux...
Demande : chambre de bonne,caravane, habitat léger... vers Genève ou Lausanne,un endroit (...)

Chantier / École d'une Cabane en Normandie (Construction dans le 61)

Projet : Chantier/Formation en Normandie Petite Maison Ronde de 20m2 en Bois terre paille
Offre : 4 semaines entre mi juillet et mi-septembre charpente auto-portée (réciproque) toiture végétale muret (...)

Chantier / École d'une Cabane en Normandie (Construction dans le 61)

Projet : Chantier/Formation en Normandie Petite Maison Ronde de 20m2 en Bois terre paille
Offre : 4 semaines entre mi juillet et mi-septembre charpente auto-portée (réciproque) toiture végétale muret (...)
twitter

SUR LE WEB